Logo ={0} - Retour à l'accueil

Bacs (disparus), bac à traille de Bourg-Saint-Andéol (disparu)

Dossier IA07000201 inclus dans Présentation de l'étude des points de franchissement du Rhône en région Rhône-Alpes réalisé en 2010
Précision dénominationbac à traille
Appellationsbac de Bourg-Saint-Andéol
Dénominationsbac
Aire d'étude et cantonRhône-Alpes - Bourg-Saint-Andéol
HydrographiesRhône
AdresseCommune : Bourg-Saint-Andéol
Lieu-dit : 07 Bourg-Saint-Andéol, 26 Pierrelatte
Adresse : rue du Bac
Précisionsoeuvre située en partie sur le département 26
oeuvre située en partie sur la commune Pierrelatte

D´après Cogoluènhe, l´existence de bacs est attestée en amont de Bourg-Saint-Andéol, dès le 2e siècle. En effet, un important trafic portuaire a rendu nécessaire le franchissement du Rhône entre Bergoïata (Bourg-Saint-Andéol) et Bergoïata superior, la cité agricole en rive opposée. Les bacs sont remplacés par deux ponts de bateaux au 9e siècle, époque où l´évêque de Viviers reçoit le privilège des lever des péages par eau à Bourg-Saint-Andéol, carrefour entre Vivarais et Dauphiné. Ces péages seront les plus importants du Vivarais. Cogoluènhe rapporte l´existence d´un bac au milieu du 13e siècle. Ladet mentionne un bac à traille au 16e siècle. Une carte sur tissu estimée du début du 18e siècle, note que deux bacs permettaient de relier les deux rives du Rhône au niveau de Bourg-Saint-Andéol, une île divisant le fleuve en deux. Enfin, c'est une traille qui figure sur le cadastre napoléonien de 1810. En août 1944, de nouveaux bacs sont remis en place pour compenser la destruction des ponts.

Période(s)Principale : Haut-Empire , (?)
Principale : Milieu du Moyen Age , (?)
Principale : Temps modernes , (?)
Secondaire : 2e quart 20e siècle

Le cadastre napoléonien fait apparaître une traille entre Bourg-Saint-Andéol et Pierrelatte en aval du pont routier actuel. A l'emplacement approximatif de l'ancien pont suspendu, légèrement en amont de l'actuel routier, côté Bourg-Saint-Andéol, existe une rue du Bac. Cette rue donne probablement l'emplacement d'un ancien bac. Aucun vestige des bacs de Bourg-Saint-Andéol n´a été repéré sur le terrain.

Typologiesbac, bac, bac à traille
États conservationsdétruit

Repérage cadastre napoléonien. D'après la thèse de Cogoluènhe.

Statut de la propriétépropriété publique (?)

Références documentaires

Documents figurés
  • [Le bac de Bourg Saint-Andéol] / S.n., s.d. 1 dessin : en noir (Extr. de LADET, Pierre. La vallée du Rhône : haut lieu des échanges au XVIIIe siècle. Mémoire d'Ardèche et Temps Présent, 15 mai 2002, n° 74, p. 51)

  • [Carte du cours du Rosne. Autour de Viviers, Bourg Saint-Andéol et Saint-Just] / S.n., s.d. 1 carte : en noir (AD Ardèche, C 149) (Extr. de LADET, Pierre. La vallée du Rhône : haut lieu des échanges au XVIIIe siècle. Mémoire d'Ardèche et Temps Présent, 15 mai 2002, n° 74, p. 47) Notes : y figurent deux bacs : celui de Viviers et celui de Bourg Saint-Andéol

  • Plan d´Assemblage de la Commune de Pierrelatte / 1:20000. [1810]. 1 plan : en coul. (AD Drôme, 3 P 3488-1)

Bibliographie
  • COGOLUENHE, Henri. Histoire des bacs pour traverser le Rhône. Recherches historiques et sociologiques. Thèse de doctorat, Institut de Recherche et d'Enseignement Philosophiques, Département Sociologie. Lyon : Facultés catholiques de Lyon, 1980. 3 volumes

    livre 1, p. 52-53, p. 57, p. 85
  • ISSARTEL, Jean-Louis. Pour passer le Rhône... Au temps du bac à traille à Bourg-Saint-Andéol. Temps présent-Mémoire d'Ardèche, 15 mai 1998, n° 58, p. 11-15 (non consulté)

  • LADET, Pierre. La vallée du Rhône : haut lieu des échanges au XVIIIe siècle. Mémoire d'Ardèche et Temps Présent, 15 mai 2002, n° 74, p. 47-58

    p. 49
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Delétoille Sophie - Havard Isabelle - Decrock Bruno