Logo ={0} - Retour à l'accueil

Bassin (fontaine, abreuvoir) (n°4)

Dossier IA74001489 inclus dans Ecart de Verthier réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Voir

Dénominationsfontaine, abreuvoir
Aire d'étude et cantonPays de Faverges et du Laudon - Faverges
AdresseCommune : Doussard
Lieu-dit : Verthier
Adresse : route
Simon de Verthier
Cadastre : 1905 B1 96 ; 2008 B1 83

Pierre-François Domenge-Héritier (1823-1888), syndic de Doussard, lègue à la commune de Doussard, à sa mort, l'argent nécessaire pour faire venir l'eau et établir un lavoir couvert à Sollier, hameau dont il est originaire. Le reste de son héritage, dont il ne veut pas faire bénéficier sa famille, doit servir à la construction de bassins alimentés en eau dans les hameaux de Doussard, au prorata de leur population et à commencer par Verthier. Le surplus est destiné au curage de l'Eau-Morte entre la montagne de la Serraz jusqu'au pont de Sollier. Le bassin est finalement réalisé en 1893 et couvert en 1907.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1891, porte la date
Auteur(s)Personnalité : Domenge-Héritier Pierre-François donateur

Le bassin, de forme rectangulaire, est constitué de quatre dalles monolithes insérées dans des piédroits de section carrée, avec trois angles arrondis et un angle coupé du côté intérieur au bassin. La borne, également monolithe (section rectangulaire, couronnement semi-circulaire), porte l'inscription 1891 / D H / P F. Le bassin sert aujourd'hui de bac à fleurs. Relevé des inscriptions. Inscription gravée sur la borne fontaine : 1891 / D H / P F.

Murscalcaire
État de conservationétat moyen
Mesuresl : 453.0
la : 193.0
pr : 74.0

Ce bassin lié au legs de Pierre-François Domenge-Héritier est à rapprocher des autres bassins de Verthier et de Sollier de même date et portant les initiales de leur donateur.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • Histoire des bassins de la dizaine de Verthier

    Le 10 avril 1881, la commune de Doussard prends une délibération afin de faire construire des bassins au chef-lieu et aux hameaux de Verthier et Sollier. Un rapport du 1er novembre 1881 explique cependant qu'aucune source suffisamment régulière, abondante et de qualité n'a été trouvée sur Doussard. Il préconise donc d'aller chercher l'eau sur le territoire de Faverges, au lieu-dit du Pré-Segard, sur la propriété de monsieur Jacques Aréthens. Les habitants de Verthier réalisent alors une souscription pour financer une partie des travaux.

    Le projet définitif est approuvé par délibération du 27 juillet 1890. Il prévoit de capter deux sources. L'une chez Jacques Aréthens au Pré-Segard, l'autre 47 m plus bas. La canalisation traverse ensuite la route départementale puis le Nant de Montmin et l'Eau-Morte près de leur confluence. Elle passe au sud de Sollier, où une dérivation conduit l'eau au coeur du village. La canalisation principale passe ensuite près de la Reisse et traverse à nouveau l'Eau-Morte pour arriver dans un bassin à Verthier, près de la chapelle.

    Le 19 octobre 1890, les travaux sont confiés à Etienne Daviet, de Mûres, qui cède finalement l'adjudication à Jean Ferla, de Saint-Jorioz, le 30 du même mois.

    En 1893, le conducteur des ponts et chaussées Millet, sollicité par la commune pour améliorer le système d'amenée d'eau jugé peu satisfaisant, soumet un devis au conseil municipal pour la distribution d'eau à Verthier et la construction de bassins, pour un montant de 6 195 F. Selon son rapport, la commune de Doussard a fait exécuter en 1891 des captages et une canalisation d'eau pour l'alimentation des villages de Sollier et Verthier. Les eaux sont captées près du village du Villard (Faverges) et réunies dans un petit réservoir. La longueur totale de la canalisation est de 2 325 m, soit 1 450 m entre le réservoir et Sollier et 875 m entre Sollier et Verthier. La canalisation est formée de différents diamètres, de 8 à 18 cm. La différence de niveau entre le réservoir et le point de chute à Sollier est de 2,88 m, et de 4,20 m entre le réservoir et le point de chute à Verthier.

    Un bassin couvert a été établi à Sollier. A Verthier, l'eau s'écoule à l'extrémité de la canalisation dans un bassin provisoire.

    Le débit au bassin est de 95 litres à la minute à Sollier et de 80 litres à Verthier. Ces débits ne sont pas en rapport avec l'importance de chacun des villages. A Sollier, il est largement suffisant pour tous les besoins du village, mais à Verthier il ne l'est pas. Pour répondre à tous les besoins, il faut quatre bassins dans ce dernier village.

    Pour conduire toutes les eaux, il faut doubler la canalisation à partir des tuyaux de 12 cm. Le débit de la canalisation sera alors de 336 litres à Sollier : le bassin de Sollier recevant 95 litres, il restera 240 litres au moins à Verthier soit 60 litres pour chaque bassin à établir.

    Les bassins ne sont finalement couverts qu'en 1908.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Haute-Savoie. Série 2 O : 868. Commune de Doussard. Bâtiments communaux : édifices d'utilité publique. Projet et marché de gré à gré pour la construction de neuf hangars-abris pour bassins. - Délibération de la commune de Doussard du 1er novembre 1907 pour la création de 9 hangars abris pour bassins. - Marché de gré à gré avec le charpentier Jean-Marie Demaison pour la construction des abris. - Réception de travaux de huit abris le 1er décembre 1908.

  • AD Haute-Savoie. Série 2 O : 872. Commune de Doussard. Equipement : adduction d'eau. Projet de construction de bassins au chef-lieu, Marceau, Sollier, Verthier et Arnand. - Délibération de la commune de Doussard du 22 juillet 1877 concernant l'édification de bassins à Marceau-dessous et au chef-lieu. - Délibération de la commune de Chevaline du 1er février 1880 concernant une aide financière à la commune de Doussard pour l'édification de bassin au chef-lieu de cette dernière où vont à l'école les enfants de Chevaline. - Délibération de la commune de Lathuile du 13 février 1881 concédant une source à la commune de Doussard pour l'alimentation des bassins du chef-lieu. - Délibération de la commune de Doussard du 10 avril 1881 relative à l'édification de bassins au chef-lieu, à Sollier et à Verthier en acceptant l'aide de Chevaline, les souscriptions des habitants de Verthier et du chef-lieu et demandant une autorisation de vendre du bois pour payer les travaux. - Délibération de la commune de Doussard du 15 mai 1881 suite à un projet corrigé. - Rapport technique du 1er novembre 1881 concernant l'adduction des bassins de Sollier et Verthier. - Délibération de la commune de Doussard du 19 novembre 1882 relative à l'accord d'un budget pour les hameaux de Sollier et Arnand qui ont réalisés en partie à leurs frais les bassins de leurs villages. - Délibération de la commune de Doussard du 11 février 1883 relative à l'adoption d'un budget supplémentaire pour le bassin du quartier d'amont du hameau d'Arnand. - Pétition des habitants de Sollier en 1883 demandant réparation du bassin. - Délibération de la commune de Doussard du 10 mai 1885 relative à des travaux à effectuer au bassin de Sollier. - Adjudication des travaux d'adduction d'eau de trois bassins et de construction de deux autres au chef-lieu à Jean Comissetti le 22 juin 1886. - Délibération de la commune de Doussard du 23 février 1890 relative à l'approbation des plans pour les bassins de Verthier et Sollier. - Délibération de la commune de Doussard du 27 juillet 1890 relative à 'approbation des plans modifiés pour les bassins de Verthier et Sollier. - Adjudication des travaux d'adduction d'eau des bassins de Verthier et Sollier à Etienne Daviet le 19 octobre 1890. - Cession de l'adjudication par Etienne Daviet à Jean Ferla le 30 novembre 1890. - Rapport technique de 1893 de M. Millet des Ponts et Chaussées relatif à l'amélioration de l'adduction d'eau des bassins de Verthier et Sollier et à l'édification de trois bassins supplémentaire à Verthier. - Délibération de la commune de Doussard du 11 mai 1893 demandant à Millet conducteur des Ponts et Chaussées de prévoir l'adduction d'eau de Bredannaz et Arnand. - Délibération de la commune de Doussard du 21 mai 1893 relative à la construction de 4 bassins à Verthier, de 4 autres au chef-lieu ainsi que autre encore à Marceau (Marceau-dessous, Marceau-dessus, le Crotton, les Terriers).

  • AP André Isard. Legs Domenge-Héritier Pierre-François en faveur de la commune, pour la réalisation d'un lavoir à Sollier.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Daviet Jérôme