Copyright
  • © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Les Karellis - Saint-Michel-de-Maurienne
  • Commune Montricher-Albanne
  • Lieu-dit Plan de la Tana
  • Cadastre 2009 C03 853 partie, 938 à 940, 946
  • Dénominations
    centre de loisirs
  • Appellations
    accueil

DESCRIPTION

Le bâtiment « central » (bâtiment B) commun aux deux villages de vacances « Les Balcons de Maurienne » (bâtiment A) et « Arc-en-Ciel » (bâtiment C) est une construction encastrée dans le terrain et implantée parallèlement aux courbes de niveaux. Le bâtiment « central » abrite les principales parties communes des deux centre de vacances. Il relie le bâtiment le bâtiment C centre Arc-en-Ciel (qui abrite les entrées des deux centres) aux « Balcons de Maurienne » (bâtiment A). Le volume se développe sur trois niveaux dont deux partiellement encastrés à l´amont et vitrés à l´aval (exposition au Nord-Est) et un traversant (exposition Sud-Ouest Nord-Est). Chacun des trois niveaux est desservi latéralement par des accès directs avec les niveaux inférieurs des deux bâtiments mitoyens. La construction est composée de 6 travées dont 4 travées centrales régulières de 5.60m et de 2 travées latérales en éventail formant un angle de 4° ouvert sur la vallée suivant le décalage des deux bâtiments latéraux A et C, abritant les chambres des deux centres de vacances. Les trois niveaux sont bâtis en béton armé, selon une trame calée sur les bâtiments latéraux. Le niveau inférieur se développe sur 11 travées de 2.9m d´entre axe, soit une profondeur de 32m. Il abrite les chambres froides, deux cuisines et deux salles à manger prolongées côté aval par une terrasse sous laquelle ont été aménagés deux niveaux de garages et de réserves. Côté Est (centre Arc-en-Ciel), la terrasse a été couverte, permettant d´agrandir la salle à manger. Côté Ouest, la terrasse prolonge les salles à manger du centre « les Balcons de Maurienne ». Les deux niveaux supérieurs sont identiques, disposés en gradins par rapport au niveau inférieur. Ils ont une profondeur de 11.75m et sont bâtis à l´aplomb du mur amont du bâtiment central. Le niveau 2 est affecté au centre « les Balcons de Maurienne ». Il est accessible de plain-pied depuis le hall d´entrée (bâtiment C) et abrite la banque d´accueil, les bureaux, l´accès aux chambres et une salle d´animation équipée d´un faux plafond en lames de bois fixées sur chant, alternant des hauteurs différentes. Le niveau 3 est partagé entre les deux centres de vacances, qui ont aménagé chacun une cafétéria bar ouvertes toutes les deux au sud sur une terrasse de plain-pied, côté amont avec vues sur le domaine skiable. Ces deux espaces sont indépendants et accessibles par les distributions internes à chacun des deux centres de vacances. Les deux façades sont totalement vitrées, offrant des vues panoramiques à l´amont comme à l´aval.

Le bâtiment « central » commun aux deux villages de vacances « Les Balcons de Maurienne » et « Arc-en-Ciel » fait partie du troisième centre de vacances réalisé par l´association Renouveau aux Karellis placé à l´amont de la station et placé au contact des pistes de ski. Le projet et la réalisation sont conduits à partir de 1975 par l´Atelier d´Architecture en Montagne. Le permis de construire est délivré en décembre 1976. Le chantier se déroule sur deux saisons et le bâtiment est livré à Noël 1977. Le bâtiment « central » comprend certaines parties communes (cuisines, réserves, chambres froides, salles à manger, accueil, gestion, animation, cafétérias). Il relie les deux ailes latérales qui comprennent chacune les hébergements propres à chacun des deux centres de vacances. Le projet est conçu sur la base d´un programme comparable au centre Porte Brune. Imaginé par Renouveau d´être exploité par un seul organisme, le projet sera en définitive porté par deux associations - la Fédération Léo Lagrange et la Fédération des Maisons Familiales de Vacances, qui exploiteront en commun l´ensemble de la structure. Les parties communes sont prévues pour une utilisation conjointe par les deux structures. À l´origine, les espaces sont communs, ouverts et non cloisonnés : au rez-de-chaussée, deux cuisines et deux salles à manger ; aux étages, salons, salles de repos, cafétérias, salles d´animation. Cette disposition a été modifiée pour rendre indépendant chaque centre de vacances, conduisant à séparer en deux parties équivalentes le niveau inférieur et le niveau supérieur. Formant l´accès aux « Les Balcons de Maurienne », le niveau intermédiaire n´a pas été séparé.

  • Murs
    • ardoise
    • essentage de planches
    • béton armé
  • Toits
    tôle nervurée, pierre en couverture
  • Étages
    2 étages de soubassement, rez-de-chaussée surélevé
  • Couvertures
    • terrasse
  • Escaliers
    • escalier hors-oeuvre : escalier droit en charpente métallique
  • Typologies
    immeuble parallèle aux courbes de niveaux
  • Statut de la propriété
    propriété privée
Date d'enquête 2009 ; Dernière mise à jour en 2012
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
© Ecole d'architecture de Grenoble