Logo ={0} - Retour à l'accueil

Château de Cibeins ; école d'agriculture, puis lycée agricole d'Etat Edouard-Herriot, dit lycée de Cibeins

Dossier IA01000176 réalisé en 1987

Fiche

Œuvres contenues

  • Le mobilier et le décor du lycée Edouard-Herriot
AppellationsEdouard-Herriot, Cibeins
Destinationslycée
Parties constituantes non étudiéesparc, jardin, théâtre de verdure, étang, puits, portail, communs, orangerie, écurie
Dénominationschâteau, école d'agriculture
Aire d'étude et cantonReyrieux - Reyrieux
AdresseCommune : Misérieux
Lieu-dit : Cibeins
Adresse : Domaine de Cibeins
Cadastre : 1823 A 186 à 203, 244 à 254, 114 à 124 ; 1984 A 204, 611 ; 2015 A 611, 704 à 709 Emprise du château et du parc ; 2015 A 159 à 162, 164, 167 à 173, 181 à 200, 205, 207, 220-221, 224, 226 à 238, 240 à 246, 335, 569-570 573-574, 577, 579-580, 582-583, 586, 591-592, 595-596, 599 à 601, 604

1ère mention de la terre de Cibeins en 1097. En 1386, la famille Cholier en prend possession et édifie une maison forte. En 1707, le château de Cibeins et ses dépendances sont érigés en fief en faveur de Pierre Cholier, promu comte, qui reconstruit sans doute le château. Il reçoit en 1721 le privilège de toute justice, symbolisé par 2 bornes-piliers à l'entrée. Remaniements intérieurs et adjonction de communs au milieu du 19e siècle.

En 1918, à l'initiative du maire Édouard Herriot, la Ville de Lyon devient propriétaire du domaine et le transforme en école d'agriculture, aménage une partie du château et des communs en bâtiments scolaires, et construit de 1919 à 1927 une ferme-école, le tout sur les plans de Charles Meysson, architecte de la ville. Une école d'artisanat rural y est annexée en 1927, dont les bâtiments sont édifiés en 1930 par Michel Roux-Spitz. Le parc et les jardins sont conçus par Henri Marcaire, directeur technique puis directeur de l’École (1935-1945). A partir de 1963, l'école devient lycée agricole d'Etat Édouard Herriot. Internat bâti en 1969, anciens communs démolis après inventaire.

En 2005, la Région devient propriétaire de l'ensemble des bâtiments et terres agricoles, y compris l'école d’horticulture de la Ville de Lyon. Ces terres agricoles sont réparties sur plusieurs lieux-dits de la commune de Misérieux et sur les communes d'Ars-sur-Formans (En Bourras), Sainte-Euphémie (Pré de la Dame, grand Moulin du Sud) et Frans (Aux Seyettes).

Période(s)Principale : 1er quart 18e siècle, milieu 19e siècle, 1er quart 20e siècle, 2e quart 20e siècle , daté par travaux historiques
Secondaire : 1er quart 20e siècle , daté par source
Dates1921, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Cibeins Pierre Cholier, comte de commanditaire attribution par source
Auteur : Meysson Charles
Charles Meysson (1869 - 1944

Né à Montbrison, études à l'Ecole des Mines de Saint-Etienne puis Ecole des beaux-Arts de Paris, section architecture. Remporte le concours de 1900 pour la création des grilles du Parc de la Tête d'Or à Lyon, à la suite duquel il est nommé architecte de la ville de Lyon.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte communal attribution par source
Personnalité : Herriot Edouard personnage célèbre
Auteur : Marcaire Henri
Henri Marcaire

Directeur technique (1935-1940) puis directeur (1940-1945) de l’École municipale d'agriculture de Cibeins (actuel lycée Edouard-Herriot, Misérieux, Ain)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
paysagiste attribution par source

Le bâtiment comprend un château et une chapelle seigneuriale dans un parc avec étang, deux fermes, et une ferme modèle de plan symétrique. Château rectangulaire construit autour de 2 cours, corps de logis en pisé, de plan en U cantonné de 4 tours carrées partiellement en pierre, corps de passage et communs en calcaire, tour à revêtement de brique avec escalier en vis dans l'angle de la 1ère cour. Bâtiments scolaires en pisé et mâchefer autour de la 2e cour et à l'est de celle-ci, bâtiment indépendant, dit musée, renfermant des collections minéralogiques et zoologiques. Fermes en pisé, l'une avec colombier. Ferme modèle composée de corps séparés en moellons ou en pisé, ânerie circulaire à toit conique et charpente en bois apparente.

Murspisé enduit
calcaire moyen appareil
calcaire moellon enduit partiel
résidu industriel en gros oeuvre
brique
Toittuile creuse, tuile plate, tuile en écaille, tuile plate mécanique, tuile plate plombifère
Plansplan rectangulaire régulier, plan symétrique
Étagessous-sol, étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage en surcroît, étage de comble
Couvrementsvoûte en berceau
voûte d'arêtes, en brique
voûte en arc-de-cloître
charpente en bois apparente
Élévations extérieuresélévation ordonnancée, élévation à travées
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
toit à longs pans croupe
toit à longs pans brisés croupe
appentis
toit en pavillon
toit brisé en pavillon
toit conique
terrasse
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour en maçonnerie, en charpente
escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis en maçonnerie
Autres organes de circulationsascenseur
États conservationsrestauré
Techniquessculpture
décor stuqué
Précision représentations

Statue d'ange dans une niche au-dessus du corps de passage gauche

Transfert de propriété de la Ville de Lyon à la Région acté le 12.10.2005

Statut de la propriétépropriété de la région
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquablesparc, élévation, colombier, étable à chevaux

Annexes

  • NOTE COMPLEMENTAIRE : Résumé chronologique

    1° Le Chateau

    1297 : Rostaing Cholier, damoiseau, le premier connu de la dynastie

    1386 : les Cholier possèdent la terre de Cibeins et font construire une maison forte

    1695 : Daniel Cholier fait renouveler par le notaire Divat le terrier des rentes nobles de Cibeins

    1705 : Pierre Cholier, chevalier, conseiller en la sénéchaussée et présidial de Lyon, est Président de la Cour des monnaies créée à Lyon par Louis XIV

    1707, 3 mai : le château de Cibeins et ses dépendances sont érigés en fief en faveur de Pierre de Cholier, promu comte de Cibeins par Louis-Auguste 1er, prince de Dombes.Le château a certainement été construit à cette époque, à la limite des 17e et 18e siècles.

    1721 : lettres patentes donnant droit de haute, moyenne et basse justice à Pierre de Cholier (ce droit est symbolisé par deux piliers à l’entrée du parc).

    1ère moitié du 19e siècle : modifications intérieures du château (escalier et armoiries)

    Milieu et 2e moitié du 19e siècle : construction et modification des corps de passage de la 1ère cour et construction d'un escalier en vis dans l'angle, remaniement ou agrandissement des communs, à l'origine en rez-de-chaussée.

    2° L'école d'agriculture

    1918 : Acquisistion du château et du domaine de Cibeins par la Ville de Lyon, puis de la ferme de Grange Basse, de la ferme dite Jacon et du domaine des Vernes qui en dépendaient

    Les travaux d'aménagement et de construction sont confiés à Charles Meysson, architecte de la Ville de Lyon.

    1919 : Transformation de l'orangerie (aile ouest des communs) en dortoirs

    1920 : Amenée d'eau, aménagement des dortoirs et salles de classes : surélévation des anciens communs en mâchefer

    1921 : Construction dans le parc du bâtiment des douches

    1927 : Construction de l'aile ouest de l'internat

    1969 : Construction du lycée actuel

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Ain. Fds Richard, ms. non coté. Mizérieux en Dombes. [1er quart 20e siècle]

    AD Ain : Fds Richard, ms. non coté
  • AC Lyon : 22 WP 319. Ecole de Cibeins. Suivi financier 1918-1922, travaux 1930.

    AC Lyon : 22 WP 319
Documents figurés
  • Souveraineté de Dombes. Carte, par Charles de Neuvéglise, 1695. A.C. Trévoux.

  • Carte des possessions de François de Neuville, gouverneur de Lyon et des provinces du Lyonnais, Forez et Beaujolais. 1716 (AP Lyon)

    AP Lyon : non coté
  • [Carte de France] / César-François Cassini de Thury ; Institut géographique national. Reprod. numérique. 1:86400. [2e moitié du 18e siècle]. 1 carte : en coul. La carte de Cassini ou carte de l'Académie est la première carte générale et particulière du royaume de France. Il serait plus approprié de parler de carte des Cassini, car elle fut dressée par la famille Cassini, principalement César-François Cassini (Cassini III) et son fils Jean-Dominique Cassini (Cassini IV) au XVIIIe siècle. Mort en 1784, César-François Cassini ne verra jamais l'achèvement des levés. Son fils, Jean-Dominique finit les travaux de son père. L'échelle adoptée est d'une ligne pour cent toises, soit une échelle de 1/86 400 (une toise vaut 864 lignes). Les levés ont été effectués entre 1756 et 1789 et les 181 feuilles composant la carte ont été publiées entre 1756 et 1815.

    détail
  • [Relevé des façades du château de Cibeins] / Meysson Charles, architecte en chef de la Ville de Lyon. 3 Dess. crayon, encre noire, papier beige, 1 bleu. 30.12.1908 et 19.3.19. Ech. 1 : 100 (AC Lyon, 111 WP 028)

    AC Lyon : 111 WP 028
  • École d'agriculture de Cibeins. [Projet d'aménagement du château et de ses dépendances] / [Meysson, Charles], ca 1920. 5 Plans : sous-sol, rez-de-chaussée, 1er étage, 2e étage, 3e étage. Crayon, encre de chine, papier calque. Ech. 1 : 100 (AC Lyon, 111 WP 028)

    AC Lyon : 111 WP 028
  • École d'agriculture de Cibeins. Plan du rez-de-chaussée du bâtiment côté étang / [Meysson, Charles], 15.3.1920. 1 Plan, encre bleue, crayon de couleur, papier beige. Ech. 1 : 50 (AC Lyon, 111 WP 028)

    AC Lyon : 111 WP 028
  • Ecole de Cibeins. Bâtiment des cuisines : plans et élévation / [Meysson Charles], 1921. Ech. 1 : 100 et 1 : 50 (AC Lyon, 111 WP 028)

    AC Lyon : 111 WP 028
  • Ecole de Cibeins. Plan de l'infirmerie / [Meysson Charles], 3 août 1921. 1 Dess. encre noire, papier beige. Ech. 1 : 50 (AC Lyon, 111 WP 028)

    AC Lyon : 111 WP 028
  • Région Rhône Alpes. Direction départementale de l'agriculture et de la forêt de l'Ain. Réhabilitation du lycée agricole de Cibeins. Avant-projet sommaire. Etat des lieux. S.A.R.L. Atelier Arche, juin 1987 : château - plans de niveaux, éch. 1 : 200 ; Château, façades, coupes

Bibliographie
  • Annuaire de l’Association des anciens élèves de l’École d'agriculture et d'artisanat rural de Cibeins. Années 1939-1940. Lyon : impr. Hettiger, [1940 ?]. 48 p. : ill. ; 24 cm

  • Annuaire des anciens élèves de Cibeins. Années 1918-1968. Lyon : impr. Roudil frères, [1968 ?]. 135 p. : ill. ; 24 cm

    p. 16-19, 36-38, et ill.
  • BARTHOUX, Henri. Richesses touristiques et archéologiques du canton de Reyrieux. 1986

    p. 91-93 et fig.
  • BAUX, Jules. Nobiliaire du département de l'Ain. Bresse et Dombes. Bourg-en-Bresse : Martin-Bottier, 1872

    p. 85, 205, 254, 255 (Chollier, Cibeins)
  • BEAUCHAMP, Henri. L’Ecole d'Agriculture de Cibeins à Mizérieux. Visages de l'Ain, 10, 1950

    p. 43-49
  • BRUNO, A., PENEZ, C. Tourisme en Dombes. Trévoux : éd. de Trévoux, 1978

    p. 173
  • CACLIN, Dominique. Carte archéologique des cantons de Trévoux et Reyrieux. 1992

    t. 1, p. 67
  • Centenaire du lycée de Cibeins [en ligne] [31.07.2015]. URL : http://cibeins-herriot.elycee.rhonealpes.fr/le-lycee/centenaire-de-cibeins/>

  • Ecole municipale de Cibeins. L'illustration économique et financière, numéro spécial - l'Ain (supplément au 18 novembre 1922)

    p. 30
  • GUICHENON, Samuel. Histoire de la souveraineté de Dombes. 1662 / publ. avec des notes et documents par M.-C. GUIGUE. Lyon : A. Brun, 1874. Réimpr. Roanne : Horvath, 1982

  • GUIGUE, M. C. Notes historiques sur les fiefs et paroisses de l'arrondissement de Trévoux. Lyon : 1863

    p. 88-89
  • IMBERT, Nathalie. Dictionnaire national des contemporains. Paris : éd. Lajeunesse, 1938

    t. 1, p. 362 (Meysson)
  • JOLIBOIS, Jean-François, abbé. Histoire de la ville et du canton de Trévoux. 1853. Rééd. Trévoux : 1981

    p. 68
  • JOUVENCEL, Henri. L'assemblée de la noblesse de la sénéchaussée de Lyon en 1789. Lyon : L. Brun, 1907

    p. 318 (Cholier de Cibeins)
  • Le lycée agricole Edouard-Herriot à Cibeins : il attend le feu vert régional pour de nouveaux travaux en 1985. La Voix de l’Ain, n° 2049, 24 mai 1984

    p. 26-27
  • PAUL-DUBREUIL, Jacques. Au pays du curé d'Ars. Visages de l'Ain, 45, 1959

    p. 18-19
  • PERCEVEAUX, Paul. Mizérieux. In : Histoire des communes de l'Ain. La Dombes. Roanne : Horvath, 1983

    p. 414-416
  • Le retour à la terre. Une visite à l'école lyonnaise d'agriculture de Cibeins. Le Nouvelliste, Lyon, 22 septembre 1919

  • PHILIPPON, Edouard. Dictionnaire topographique du département de l'Ain. Paris : Impr. nat., 1911

    p. 115
  • POIDEBARD, BAUDRIER, GALLE, L. Armorial des bibliophiles de Lyonnais, Forez, Beaujolais et Dombes. Lyon : 1907

    p. 122 (Cholier de Cibeins)
  • TRICOU, Jean. Armorial et répertoire lyonnais. Paris : G. Saffroy, 1975

    t. 6, p. 85-87 (Cholier-Etampes)
  • Restructuration des bâtiments de Cibeins. L'architecture au service de l'agriculture de demain / Janine Gout. Le Patriote beaujolais, n° 11, 13 mars 1987

  • REVEREND DU MESNIL, Edmond. Armorial historique de Bresse, Bugey, Dombes. Lyon : Vingtrinier, 1872

    p. 180 (Cholier)
  • STEYERT, André. Armorial général du Lyonnais, Forez et Beaujolais. 1ère éd. Lyon : A. Brun, 1860, réimpr. Paris, éd. du Palais-Royal, 1974

    f° 18 (Cholier)
  • Une école modèle d'agriculture à Cibeins. Le journal de la Loire, 9 octobre 1922

  • Val de Saône : enseignement agricole à Cibeins. Un lycée en mutation / M.-A. M. [Lyon Libération], décembre 1989

    p. 12
  • VIGNIER, Françoise. Franche-Comté, Pays de l’Ain ... (Dictionnaire des châteaux de France). Paris : Berger-Levrault, 1979

    p. 18
Périodiques
  • Une visite à l'école de Cibeins / Ch. P. Le Lyon républicain, Lyon, 10 sept. 1920

    p. 1-2
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Jourdan Geneviève - Guégan Catherine