Logo ={0} - Retour à l'accueil
Eglise paroissiale Saint-Christophe

Ciboire (n°2)

Dossier IM42001074 réalisé en 2001

Fiche

Dénominationsciboire
Numérotation artificielle2
Aire d'étude et cantonBoën - Sail-sous-Couzan
AdresseCommune : Marcoux

Ciboire exécuté dans la 2e moitié du 19e siècle, par l'atelier Favier Frères (Jean-Baptiste et Claude Favier) ou A. Favier Neveux (Jean-Baptiste, Claude, puis avant 1899 Marie-Michel et Charles-Marie Favier).

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Rhône-Alpes, 69, Lyon
Auteur(s)Auteur : Favier Claude
Claude Favier

Orfèvre lyonnais (1824-1861/72), actif sous la raison sociale Favier Frères de 1850 à 1860, en association avec Jean-Baptiste Favier (1824-av. 1899), puis A. Favier Neveux, de 1860 à 1903, en association avec Jean-Baptiste Favier (avant 1899, ils sont remplacés par Marie-Michel et Charles-Marie Favier).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Favier Jean-Baptiste
Jean-Baptiste Favier

Orfèvre lyonnais (1824-av. 1899), actif sous la raison sociale Favier Frères de 1850 à 1860, en association avec Claude Favier (1824-1861/72), puis A. Favier Neveux, de 1860 à 1903, en association avec Claude Favier (avant 1899, ils sont remplacés par Marie-Michel et Charles-Marie Favier).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : A. Favier Neveux atelier de fabrication
Auteur : Favier Frères
Favier Frères

Atelier d'orfèvrerie lyonnais, raison sociale utilisée de 1824 à avant 1830 par Jean-Marie François Henri Favier (1809-1827 et André Michel Favier (1805- ?), puis de 1850 à 1860 par Jean-Baptiste Favier (1824-av. 1899) et Claude Favier (1824-1861/72).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
atelier de fabrication

Ciboire en argent doré avec pied polylobé et fausse coupe ajourée. L'intérieur de la coupe est doré. Les faux cabochons sur le noeud sont fondus. Un décor végétal (feuilles de vigne ou d'acanthe) est ciselé et ciselé au mat sur le pied et le noeud ; à la base des moulures qui supportent la croix se trouve une frise de festons et pointillés gravés. Des médaillons en émail champlevé bleu, rouge et turquoise, sur cuivre, sont fixés sur le pied. La croix a des extrémités en fleur de lys.

Catégoriesorfèvrerie
Matériauxargent, repoussé, fondu, découpé, doré, ciselé, ciselé au mat, gravé
cuivre, émail champlevé (bleu, rouge)
Iconographiesacanthe
perle
croix
vigne
blé
feuilles
Précision représentations

acanthe ; perle ; croix ; vigne ; blé ; feuilles § Sur le pied sont appliqués six médaillons émaillés, bordés d'une torsade, représentant une croix et des lettres formant l'inscription JESUS. La tige est formée de feuilles lancéolées. Le noeud aplati est orné de faux cabochons losangés bordés d'un rang de perles avec au milieu une fleur. La fausse coupe et le couvercle sont formés de feuilles lancéolées séparées, alternativement, par un épi de blé ou un plant de vigne stylisés.

Inscriptions & marquesgarantie gros ouvrages 1er titre départements 1838-1973
inscription
poinçon de fabricant
Précision inscriptions

Les deux poinçons sont insculpés sur le bord de la coupe, le bord du couvercle et le carré du pied. Le poinçon de titre et garantie est aussi insculpé sur la croix. L'inscription JESUS, constituée de lettres dans des médaillons émaillés, se trouve sur le pied.

Statut de la propriétépropriété de la commune
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Guibaud Caroline