Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ecart de Bassa

Dossier IA73004422 réalisé en 2015

Fiche

Œuvres contenues

A l'époque de la mappe sarde, le hameau se compose du mas "Au village de Bassat", au nord, et du mas "Au pré Davat", au sud-ouest, composé de masures (les n°42 et 44) appartenant à noble dame de Rocheron et à Noël Bouchard (de la faïencerie de la Forest, voir IA73004395), et de deux maisons. Ces deux groupes de 5 à 10 fermes à juxtaposition n'ont pas connu de développement au 19e siècle. En effet avec l'aménagement de la route des Bauges, en 1842, se créé la partie basse du hameau, proche du cours de la Monderesse et de la zone de moulins qui y sont installés. C'est dans cette partie que se concentrent à partir de la fin du 19e siècle les commerces, puis les édifices publics du hameau, en particulier le bureau de poste puis la mairie.

La traversée de la D 911 se caractérise par la présence de commerces (auberges, cafés, forge avec travail, atelier de mécanique et quincaillerie, boulangerie, épicerie) alignés sur la route qui conditionne leur implantation. Les listes nominatives des recensements donnent les professions représentées au hameau : à côté des propriétaires-cultivateurs, on trouve en 1906 un "galocher" et un cordonnier, un boulanger, deux aubergistes et une épicerie-restaurant, un ferblantier, un forgeron, un cordier et son apprenti, plusieurs scieurs de bois (avec des employés scieurs ou voiturier) ou meuniers (AD Savoie, 6M 3187). Du côté sud, les bâtiments ont un niveau de soubassement ; les rez-de-chaussée surélevés, comprenant habitations et commerces, sont au niveau de la route. La plupart ont des murs en maçonnerie enduite de ciment, comportant parfois un petit décor, avec des encadrements en béton, témoignant de la réfection du bâti dans là 1ère moitié du 20e siècle. Les toit sont à longs pans et croupe ou demi-croupe, majoritairement en ardoise, avec un débord protégeant la façade résultant d'un faîtage désaxé.

La commune obtient l’installation d’un bureau de poste et télégraphes, détaché de Cusy, en 1892. Le conseil municipal loue pour cela un local à Jeanny Baud née Grillet, veuve, propriétaire aubergiste et débitante de tabacs à Saint-Ours, selon un bail à loyer de 18 années. Situé à Bassa, il se compose au rez-de-chaussée d’une salle d’attente, d’un bureau, d’une cuisine et d’une salle à manger, et au premier étage de deux chambres à coucher ; il comprend une petite cave et un hangar. Le plan en est dressé par le secrétaire de mairie (AC). Il s’agit de la maison située au n°2015 B6 431, 432 (1906 B6 628) ; l’auberge avait de dépendances de l’autre côté de la route, dont un jeu de boules. Le bureau de poste est installé en 1964 dans un nouveau local, toujours à Bassa (2015 B6 641), construit sur les plans et devis d’Albert Serraz, architecte à Montmélian, du 30 décembre 1963, et par François Prisset, entrepreneur de travaux publics à Lescheraines (traité de gré à gré du 18 juin 1964, 101 582,62 F) (AD Savoie, 2O : 2661). Ce local devient ensuite la mairie.

L'écart n'a pas de croix ni de four commun. Un bassin a été aménagé dans la partie sud-ouest de l'écart (non cadastré, vers 2015 B6 497). Le bassin est en ciment moulé, de plan rectangulaire, avec une cuve divisée en deux bacs de taille inégale (petit bac en amont) ; élévation en tronc de pyramide, bordure à mouluration torique, tables en creux sur les faces ; le grand bac est pourvu de barres métalliques latérales (pour caler les planches à laver). Borne fontaine de plan rectangulaire, sur un long côté du bac amont, tuyau en bronze avec dauphin, barres de seau. Le bassin n'est plus en eau. Un autre bassin en béton est visible à proximité du bâtiment de la poste, en bordure de la D 911, sur une carte postale du début du 20e siècle ; il a disparu.

La périphérie de cet écart est le lieu d'implantation des constructions nouvelles au début du 21e siècle : zone d'habitat pavillonnaire (les Teppes / Chez Bouchet), nouvelle école primaire.

Parties constituantes non étudiéesfontaine
Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Saint-Ours
Lieu-dit : Bassa
Cadastre : 1732 ; 1907 B6 ; 2015 B6

L'écart existe sur la mappe sarde, mais son implantation se modifie du fait du tracé de la D 911 (route des Bauges). Le bâti est datable de la 2e moitié du 19e siècle et du début du 20e.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle, 1ère moitié 20e siècle

Ecart à plusieurs noyaux.

Murscalcaire moellon enduit
calcaire moellon enduit d'imitation
Toitardoise, tuile plate mécanique
Couverturestoit à longs pans demi-croupe
toit à longs pans croupe

Annexes

  • Edifices non repérés de l'écart de Bassa

    Partie nord :

    - 2015 B6 473 (1906 B6 489). Ferme à juxtaposition, mitoyenne. Accès à l'étage de l'habitation par escalier extérieur. 2e moitié 19e siècle.

    - 2015 B6 696. Grange-étable, édifiée après 1906. La ferme existante sur cette parcelle en 1906 a disparu, cette grange-étable était rattachée à la ferme 2015 B6 480 (oral ; non repérée). Surélévation aménagée en habitation. Porte haute pour le fenil sur l'arrière, avec pont. Linteaux cintrés. Grand bassin en béton.

    En bordure de la D 911, côté nord :

    - 2015 B6 442 (1906 B6 636). Ferme à juxtaposition. Accès à l'étage de l'habitation par escalier extérieur maçonné et balcon bois. Encadrements en calcaire et molasse (piédroit partagé pour la porte et le fenêtre de l'étable). Toit à demi-croupe en tuile plate mécanique, débord par désaxement du faîtage. 2e moitié 19e siècle.

    - 2015 B6 443 (1906 B6 637). Ferme à juxtaposition. Habitation en rez-de-chaussée. Encadrements en calcaire. Toit à demi-croupe en ardoise, débord par désaxement du faîtage. 2e moitié 19e siècle.

    En bordure de la D 911, côté sud : commerces :

    - 2015 B6 400 (1906 B6 592 ; sur l'Etat de section, le propriétaire est alors cantonnier). Ancienne épicerie et station service. L'épicerie occupait une travée ajoutée après 1906. Habitation de trois travées, avec niveau de soubassement ; deux remises. Murs en maçonnerie enduite de ciment, encadrements en béton. Toit à longs pans et demi-croupe, en ardoise.

    - 2015 B6 1146 (1906 B6 588 ; sur l'Etat de section, le propriétaire est alors boulanger). Ancienne boulangerie. L'épicerie occupait une travée ajoutée après 1906. Habitation de trois travées, avec niveau de soubassement. Murs en maçonnerie enduite de ciment, encadrements en calcaire et béton. Toit à croupe, en tuile plate mécanique.

    - 2015 B6 769 (1906 B6 552). Ancienne auberge ? Habitation de trois travées, avec devanture de commerce dans la travée de gauche et balcon à l'étage ; la partie centrale du bâtiment a été dénaturée, l'extrémité nord est une grande remise. Murs en maçonnerie enduite, avec un décor peint soigné de faux appareil. Toit à longs pans et croupe, désaxé, en ardoise.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Savoie. Série 6M : 3187. Saint-Ours. Liste nominative du recensement de la population, 1906. Fascicule, 24 pages, 46 x 30 cm (disponible en ligne, http://www.savoie-archives.fr).

    AD Savoie : 6M : 3187
  • AD Savoie. Série 2O : 2661. Saint-Ours. Réparations à l'église et au presbytère (1948-1963). Construction d'un bureau de poste (1963-1966).

    AD Savoie : 2O : 2661
  • AC Saint-Ours. Registre des délibérations du conseil municipal de la commune de saint-Ours, 25 mars 1897 - 26 octobre 1908. 1 registre, 200 feuillets.

    AC Saint-Ours
  • AC Saint-Ours. Registre des délibérations du conseil municipal de la commune de saint-Ours, 15 février 1883 - 25 mars 1897. 1 registre, 144 feuillets.

    AC Saint-Ours
Documents figurés
  • Commune de St-Ours. Canton d'Albens. Savoie. Logement proposé pour l’installation d’un bureau de poste / 1 dess. : encre et lavis rose sur papier fort. 49,6x49,3 cm. Dressé par le secrétaire de mairie soussigné, Saint-Ours le 15 avril 1892 (AC Saint-Ours. Liasse).

    AC Saint-Ours : Non classées
  • 2795. St-OURS (Savoie) – La Poste – L’Autobus COLL. L. GRIMAL.- CHAMBÉRY / Louis Grimal (éditeur). 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (AP Podevin).

    AP Podevin
  • SAINT-OURS (Savoie). – Le Café BAUD et la Poste Brun, phot.-édit., Aix-les-Bains / Brun (photographe, éditeur). 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (correspondance datée de 1920) (AP Podevin).

    AP Podevin
  • CIM [verso] ST-OURS (Savoie) 2 – La route des Bauges et les Restaurants COMBIER IMP. MACON (S. – et - L.) « CIM » Photographie Véritable Reproduction Interdite / CIM [Combier imprimeur à Mâcon] (éditeur, imprimeur). 1 impr. photoméc. (carte postale) : milieu 20e siècle (AP Podevin).

    AP Podevin
  • CIM [verso] ST-OURS (Savoie) 21 – Le Carrefour COMBIER IMP. MACON (S. – et - L.) « CIM » Photographie Véritable Reproduction Interdite / CIM [Combier imprimeur à Mâcon] (éditeur, imprimeur). 1 impr. photoméc. (carte postale) : milieu 20e siècle (AP Podevin).

    AP Podevin
  • CIM [verso] ST-OURS (Savoie) / 527-81 A – Vue générale aérienne – Au fond le Semnoz [Vue de l'écart de Bassa, depuis le sud] / COMBIER IMP. MACON (S.-et-L.) « CIM » - 24 - / Photographie Véritable – Reproduction Interdite. (Carte postale colorisée) : 3e quart 20e siècle (AP Payet-David).

    Collection particulière : AP Payet-David
  • CIM [verso] ST-OURS (Savoie) / 527-82 A – Vue générale aérienne [Vue de l'écart de Bassa, depuis le sud-est] / COMBIER IMP. MACON (S.-et-L.) « CIM » - 24 - / Photographie Véritable – Reproduction Interdite. (Carte postale colorisée) : 3e quart 20e siècle (AP Payet-David).

    Collection particulière : AP Payet-David
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Monnet Thierry - Guibaud Caroline - Guibaud Caroline