Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ecart de la Bauche

Dossier IA74001664 réalisé en 2011

Fiche

Œuvres contenues

Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonPays de Faverges et du Laudon - Seynod
AdresseCommune : Saint-Eustache
Lieu-dit : la Bauche

Il n´y a pas de trace de passages de population préhistorique au hameau de La Bauche, ni médiévale. En revanche il existe une occupation de ce site depuis la fin du XVIIIème siècle avec la présence d´une ferme datée de 1781. Le hameau de la Bauche a la particularité d'être plus éloigné du chef-lieu de la commune de Saint-Eustache que de la commune voisine de Leschaux. Il y a encore 50 ans en arrière, selon les dires des habitants, il n'y avait pas de route carrossable pour rejoindre la Bauche à Saint-Eustache, chaque dimanche, c'est à travers champs que ses habitants se rendaient à la messe de l'église paroissiale. En conséquence c'est au village de la Touvière sur la commune de Leschaux qu'ils allaient porter les produits de leur exploitation (le lait en particulier) et que leurs enfants allaient à l´école. L´eau courante n´étant pas fournie par les soins de la commune c´est donc par leurs propres moyens que les habitants de la Bauche devaient s´approvisionner en eau potable. Ce n´est qu´à partir de 1936, pour des raisons budgétaires, que le conseil municipal décide de mettre en place un plan d´adduction d´eau potable dans tous les hameaux de la commune.

Période(s)Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle

Regroupement de quelques maisons qui aujourd'hui appartiennent toutes à une même famille, le hameau de la Bauche est situé à flanc du Semnoz et se trouve sur la partie la plus à l'ouest de la commune de Saint-Eustache, séparé de son chef-lieu par la vallée du Laudon. Majoritairement orienté à l'Est. On trouve ici assez peu de bâti pour pouvoir en tirer une généralité sur une architecture localisée. Cependant sur l'ensemble de la commune on peut dire que la forme du bâti correspond à une architecture qui rassemble dans un même corps de construction, le plus souvent décliné en longueur, le logis et les parties agricoles. Ces grands corps de fermes sont le plus souvent partagés entre plusieurs propriétaires. La majorité des bâtiments est parallèle aux courbes de niveau, à l'exception d'un seul, et s´adapte au relief avec des structures en soubassement. Le bâti est organisé le long de l'unique chemin qui le traverse et qui est également parallèle aux courbes de niveau. Les matériaux dominants sont la pierre calcaire, la molasse et le bois. Le hameau se trouve à une altitude de 910 m et est environné de prairies et de forêts.

ATTENTION FICHE NON FINALISEE

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Serve Clémence