Copyright
  • © Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
  • © Parc naturel régional du Massif des Bauges

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Hauts de l'Albanais
  • Commune Trévignin
  • Lieu-dit les Pugeats
  • Cadastre 1880 A1, A2  ; 2014 A1, A2
  • Dénominations
    écart
  • Parties constituantes non étudiées
    four à pain, fontaine

En 1730 (livre des numéros suivis), l'implantation de l'écart et des bâtiments périphériques, au nord et au sud, existe, mais le toponyme des Pugeats n'est pas encore apparu. Les deux fermes isolées, au nord (actuellement Chez les Pugeats) et au sud (Champ de la Croix) sont recensées avec les nom Les Curies ; la partie centrale (actuellement les Pugeats, la Teppe, Champ de la Croix) porte le nom de la Piera. L'emprise des bâtiments existants en 1730 est encore plus ou moins bâtie en 2014 (le bâti a été très remanié), sauf la grosse parcelle bâtie (n° 1055) située au nord du coeur de l'écart, qui est en 1730 une masure appartenant à noble Anne de Mouxy, veuve de Jean Rabut, et dont provient peut-être mais une porte à accolade en remploi dans la ferme 2014 A1 10 (l'emplacement est maintenant occupé par une ferme et trois pavillons). On retrouve la famille de Mouxy propriétaire de la dernière ferme isolée au nord (n° 1106, masure, et 1107, grange), qui appartient à noble Louis de Mouxy. Le coeur de l'écart comprend quatre maisons, dont une avec une grange et une autre avec un four à pain, et trois masures.

Sur le premier cadastre français (1880), l'écart a pris le nom de Chez les Pugeats (partie sur A2, la partie sur A1 étant sur les lieux-dits la Teppe et Champ de la Croix). L'implantation des bâtiments est posée, à part le four à pain (daté 1908) et quelques constructions du 20e siècle, en plus des quatre pavillons plus au nord. La fontaine signalée au nord-est a disparu. Une ferme avait encore un toit de chaume à la fin du 20e siècle (oral). La ferme isolée avec four à pain de Chez les Pugeats a disparu ; il subsiste une ancienne grange-étable du début du 20e siècle, transformée en restaurant puis en maison (oral). La présence de toits en chaume et l'ancienneté de l'implantation des constructions sont bien présents dans la mémoire orale.

  • Période(s)
    • Principale : 2e moitié 19e siècle, 20e siècle

L'écart est constitué d'un ensemble de trois ou quatre fermes traversées par la route des Pugeats, avec fontaine (disparue) et four à pain, qui forment le lieu dit les Pugeats sur la carte IGN, et d'une ferme isolée située plus au nord au bord de la même route. L'implantation sur un replat conditionne la présence d'étages carrés. Les bâtiments sont perpendiculaires à la route.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
  • Toits
    ardoise, ciment amiante en couverture
  • Étages
    rez-de-chaussée, 1 étage carré
  • Couvrements
  • Couvertures
    • toit à longs pans demi-croupe
  • Escaliers
    • escalier intérieur

F-JDT-Villages et Ecarts-Bauges

  • Disposition majoritaire par rapport à la pente replat
  • Trame urbaine dominante village groupé
  • Matériau dominant calcaire
  • Habitat permanent site d'habitat permanent
  • Environnement du village ou écart verger
  • Intérêt patrimonial faible
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Annexes

  • Edifices non repérés de l'écart des Pugeats
Date d'enquête 2014 ; Dernière mise à jour en 2016
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
© Parc naturel régional du Massif des Bauges
Articulation des dossiers