Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ecart

Dossier IA42001123 réalisé en 2000

Fiche

Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonBoën - Sail-sous-Couzan
AdresseCommune : Sail-sous-Couzan
Lieu-dit : Couzan

Si la plupart des villes foréziennes sont nées dans le voisinage d'un château, il ne s'ensuit pas que tous les châteaux, même importants, aient vu une ville se former à leur pied (Fournial). Le château de Couzan, qui en 1226 est entre les mains des Damas (barons de Couzan), n'a pas attiré les populations : situé à l'écart des grands axes routiers, il ne pouvait participer au grand commerce, moteur de l'essor des noyaux pré-urbains. La paroisse de Couzan, sous le vocable de Saint-Saturnin, est signalée en 1225. Le prieur de Sail-sous-Couzan nommait à la cure. Il est probable que le culte s'exerçait dans l'ancienne chapelle Saint-Saturnin qui se trouve en dehors de l'enceinte du château. Le dessin du site de Couzan dans L'Armorial de Guillaume Revel, vers 1450, représente quelques maisons autour de la chapelle et d'autres à l'écart, regroupées et en ligne. Le village se dépeuple dans la 2e moitié du 16e siècle et en 1559, Couzan est indiqué comme faisant partie de la paroisse de Sail-sous-Couzan, située dans la vallée du Lignon au pied du château. Le plan cadastral napoléonien de 1835 montre un hameau de petite taille. Octave Puy de la Bâtie, en 1834, fait un dessin à la mine de plomb de ses maisons en ligne. Elles sont en pierre, l'une avec un four à pain, une autre avec une double galerie (aître). En comparant ce dessin avec la physionomie actuelle des maisons et le plan cadastral actuel, on constate de nombreuses transformations et destructions : le four à pain et la galerie n'existent plus, la maison au four à pain a été rehaussée, alors que celle qui se trouve dans son prolongement semble avoir conservé son allure d'antan. Aujourd'hui de nombreuses maisons ont été restaurées à l'aide de matériaux modernes.

Période(s)Principale : 13e siècle
Secondaire : milieu 16e siècle
Secondaire : milieu 19e siècle

Ecart situé au pied du château de Couzan. Plusieurs maisons et fermes composent cet écart, Toutes sont maçonnées, parfois enduites. Les maisons anciennes ont leur encadrement de baie en bois, les plus récentes en pierre ou béton.

Statut de la propriétépropriété publique
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Monnet Thierry