Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Ennemond (détruite)

Dossier IA42001495 réalisé en 2005
VocablesSaint-Ennemond
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Chalain-le-Comtal
Lieu-dit : le Bourg
Cadastre : 1812 (?) C 6

Une église en mentionnée à Chalain-le-Comtal dès le 11e siècle. Un chapiteau "grossièrement sculpté sur une face" a été trouvé dans les maçonneries de l'église lors de sa démolition et daté par T. Rochigneux du 10e ou 11e siècle (d'autres fragments sont cités dans les démolitions : pierres sculptées et portant des inscriptions, encadrements de baies à meneau, pierre d'autel servant de seuil). La paroisse est citée dans le pouillé de 1225, avec comme collateur le prieur de Savigneux (Dufour). L'église était située au milieu de l'enceinte du castrum comtal cité en 1294. En 1441 elle est citée sous le vocable de saint Symphorien, puis à partir de 1614, de saint Ennemond (des reliques de ces deux saints, ainsi que de saint Alban sont conservées dans l'église). A la fin du 19e siècle, l'église se présentait comme un édifice composite, datant semble-t-il en grande partie du 16e siècle. La visite pastorale de 1662 mentionne une chapelle sous le vocable de saint Clair et d'un autre saint au sud du choeur, et de deux autels dans la nef, l'un dédié à la confrérie du Rosaire au sud, l'autre à saint Alban au nord (la visite pastorale de 1614 cite deux chapelles, "côté de vent" (au nord ?), avec un autel dédié à Notre-Dame de Grâce et de l'autre côté avec un autel dédié au Saint-Esprit ; une confrérie du Saint-Esprit est attestée à Chalain dans la 1ère moitié du 16e siècle). Le côté nord de l'église semble avoir été modifié par la construction de trois chapelles ; l'abside se trouve dans l'axe de la porte d'entrée, mais pas dans celui de la nef. En 1614 un cimetière clos est cité dans la description de l'église, mais il peut s'agir d'une confusion avec le cimetière attesté à la chapelle de la Vierge dès 1405 ; en effet un cimetière situé au sud-ouest de l'église, à l'intérieur des anciens fossés de fortifications, est béni le 23 juin 1743 par l'abbé Montmain, curé de Champdieu, et reste en usage jusqu'en 1885. En 1820 des réparations ont lieu au clocher, vérifiées en 1821 par l'architecte Trabucco : la surélévation du clocher visible sur les documents date peut-être de cette époque, de même que la tour adossée à l'est du clocher, également construite en brique, et dans laquelle les photographies localisent l'horloge communale. L'état de l'ancienne église, délabrée et humide, est décrié dès les années 1840. Une quatrième chapelle ajoutée vers 1853 à l'extrémité ouest du bas-côté nord est financée par Francisque Balaÿ en échange de la cession par la commune d'un chemin à Sourcieux. En 1875 et 1876, le plafond montre d'inquiétantes lézardes et des morceaux qui s'en détachent causent des accidents. En 1888, un projet d'agrandissement de l'église est ajourné et finalement en 1892 le conseil de fabrique demande la reconstruction de l'édifice, qui est démoli en 1895.

Période(s)Principale : 16e siècle , (?)
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Auteur(s)Personnalité : Balaÿ Francisque commanditaire

L'église était orientée. Elle comprennait une nef barrée à l'est par un transept sur lequel était greffée une abside à trois pans. Le bras sud du transept correspondait à la base du clocher. L'escalier du clocher se trouvait dans une tourelle en demi-hors-oeuvre dans l'angle entre nef et transept, avec une porte donnant vers l'extérieur et accessible par un petit escalier droit en maçonnerie. Au nord, quatre chapelles communicantes formaient un bas-côté. Selon les indications des plans et de la documentation en particulier la description du Forez pittoresque), la nef était plafonnée et les chapelles, base du clocher et abside étaient voûtées d'arêtes ou d'ogives (le plan d'Eugène Etienne ne montre de projection de voûte que dans la 4e chapelle nord, édifiée vers 1853. Le dessin de T. Rochigneux en figure dans toutes les chapelles et son article dans Forez pittoresque précise que l'abside 'obscure à trois pans et les deux petites chapelles latérales [sont] voûtées ; toutes les nervures sont prismatiques et reposent sur des culs-de-lampe'). Le côté sud de l'église n'était ouvert que d'une porte (du côté du cimetière) et une fenêtre, plus la seule fenêtre de l'abside, dépourvue de fenêtre axiale. L'église avait un portail surmonté d'un oculus à l'ouest et quatre fenêtres au nord. Une partie des murs (sans doute de la nef) étaient en pisé. Le mur sud de la nef était couronné d'une génoise. Les photographies montrent que le clocher (et sa tour d'escalier en vis) et le choeur étaient construits en petits moellons et surtout en galets de granite, avec des contreforts angulaires en pierre de taille. Une seconde tour, en brique sur un soubassement en brique et galet, était adossée à l'est du clocher. L'étage sommital du clocher, au-dessus de l'étage du beffroi, était construit en brique enduite (sur une structure en charpente ?). Les toits étaient en tuile creuse, à longs pans, en pavillon sur le clocher, en croupe ronde sur l'escalier et en appentis sur la tour de l'horloge. Le clocher était surmonté d'un clocheton en ferronerie.

Mursgranite
brique
pisé
galet
moellon
moyen appareil
Toittuile creuse
Plansplan allongé
Étages2 vaisseaux
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
appentis
Escaliersescalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis en maçonnerie
États conservationsdétruit

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loire. Série O : 41. Compte que présente à M. le préfet du département de la Loire le percepteur de la commune de Chalain-le-Comtal. 1806 : réparation du clocher (472 F).

  • AD Loire. Série O : 41. Compte que présente à M. le préfet du département de la Loire le percepteur de la commune de Chalain-le-Comtal. 1809 : réparation du clocher (128 F).

  • AD Loire. Série O : 41. Compte que présente à M. le préfet du département de la Loire le percepteur de la commune de Chalain-le-Comtal. 1819 : réparation urgente au clocher (200 F).

  • AD Loire. Série O : 41. Compte que présente à M. le préfet du département de la Loire le percepteur de la commune de Chalain-le-Comtal. 1820 : réparation au clocher et à l´église, avec fourniture de bois pour le clocher (en tout près de 800 F). Devis de construction du presbytère (190,47 F).

  • AD Loire. Série O : 41. Compte que présente à M. le préfet du département de la Loire le percepteur de la commune de Chalain-le-Comtal. 1821 : honoraires de Trabucco architecte chargé de vérifier les travaux faits à l´église.

  • AC Chalain-le-Comtal. Registre de délibérations du conseil municipal. 10 novembre 1845-13 septembre 1891. Délibération du 12 mai 1846. L´église est totalement délabrée. Le toit et le plafond sont à refaire, le fronton s´écroule, les murs en pisé tombent à leur couronnement, les crépissages sont à refaire, le choeur est à re...later (?), la sacristie est trop humide pour être utilisée.

  • AC Chalain-le-Comtal. Registre de délibérations du conseil municipal. 10 novembre 1845-13 septembre 1891. Délibération du 16 septembre 1849. Le maire a fait exécuter des réparations à l´église ; adjudication à Jean Mome, maître maçon à Beaurevert, 1784 F après rabais.

  • AC Chalain-le-Comtal. Registre de délibérations du conseil municipal. 10 novembre 1845-13 septembre 1891. Délibération du 17 mai 1852. Le conseil consent à céder à Francisque Balaÿ l´ancien chemin de Sourcieux à Meylieu (?) Montrond « à condition qu´il voudra bien faire une petite chapelle sur le côté nord de l´église. Cette chapelle ne demande que deux murs extérieurs d´environs 11 m de long sur 12 m de haut ». Proposition approuvée par délibération du 23 octobre 1853.

  • AC Chalain-le-Comtal. Registre de délibérations du conseil municipal. 10 novembre 1845-13 septembre 1891. Délibération du 24 novembre 1861. Mémoire de travaux du sieur Labouré, ancien instituteur, pour réparation à la maison commune, église et clocher.

  • AC Chalain-le-Comtal. Registre de délibérations du conseil municipal. 10 novembre 1845-13 septembre 1891. Délibération du 23 mai 1875. L'église 'menace ruine par des lézardes et par les plafonds... des personnes ont été frappées dangereusement' ; une 'grande dépense à réparer l'église' va être nécessaire.

  • AC Chalain-le-Comtal. Registre de délibérations du conseil municipal. 10 novembre 1845-13 septembre 1891. Délibération du 14 février 1876 : le plafond de l´église se détache et a occasionné plusieurs accidents. Il faut réparer.

  • AC Chalain-le-Comtal. Registre de délibérations du conseil municipal. 10 novembre 1845-13 septembre 1891. Délibération du 28 mai 1888. Le 17 mai 1887 le conseil municipal avait décidé que les fonds provenant de la mobilisation seraient affectés à l'agrandissement de l'église (4023,55 F) ; finalement il demande de pouvoir changer cette affectation, pour réparer la chapelle Notre-Dame au cimetière, travaux jugés plus urgents pour éviter une grande dépense plus tard (N.B. : cette délibération n´est pas claire et au 17 mai 1887 le registre ne porte pas de délibération sur ce sujet).

  • Bibl. Diana, Montbrison. Procès-verbal de la visite pastorale de Monseigneur Camille de Neuville, 1658-1662. Transcription réalisée par l'abbé Merle, milieu 20e siècle

Documents figurés
  • Exemplaire annoté par l'abbé Valendru du Questionnaire historique, archéologique et statistique. Réponse à la page 31 du questionnaire : M - Les cloches (Maurice DUMOULIN, Bulletin de la Diana, 1898), entrelardé de feuilles quadrillées où sont écrites ses réponses (son nom est noté sur la 1ère page avec la date 1899, une étiquette "Paroisse de Chalain le Comtal Loire" est collée sur la couverture) (Bibl. Diana, Montbrison. 1F42, 35, n°8).

  • AD 42. Série V : 736. Chalain-le-Comtal. Département de la Loire. Eglise de Chalain-le-Comtal. Etat actuel. Plan. Façade.. Echelle 0,01 c pour 1 m. Dressé par l´architecte soussigné, Saint-Etienne le 17 octobre 1892, Etienne. Vu et approuvé, Chalain-le-Comtal, le 8 mai 1893, le maire H. Forissier. Tampon : Comité des inspecteurs généraux des travaux diocésains, 10 février 1894. Encres et lavis colorés sur papier.

  • Chalain le Comtal, 6 Xbre 1894 [plan et élévation sud de l'église] / Thomas Rochigneux (dessinateur). 1 dess. : crayon sur papier. 12x15,1 cm. 1894 (Bibl. Diana, Montbrison. Fonds Brassart. Cote 5066).

  • Chalain-le-Comtal. La vieille église. Vue du village depuis le sud-ouest, avec le clocher et le toit de l'ancienne mairie-école / 1 photogr. pos. : tirage sur papier brillant (papier citrate ?), 4e quart 19e (avant 1895), 18x12,5 cm (Bibl. Diana, Montbrison. Fonds Brassart. Cote 5066).

  • Chalain-le-Comtal. La vieille église. Vue latérale de l'église du côté sud, avec le puits communal / 1 photogr. pos. : tirage sur papier brillant (papier citrate ?), 4e quart 19e (avant 1895), 12,5x18 cm (Bibl. Diana, Montbrison. Fonds Brassart. Cote 5066).

Bibliographie
  • Archives départementales du Rhône. Recueil des visites pastorales du diocèse de Lyon aux XVIIe et XVIIIe siècles, Tome I. Visites de 1613-1614. Lyon : aux Archives départementales, 1926

    p. 402-403
  • DUFOUR, J.-E. Dictionnaire topographique du Forez et des paroisses du Lyonnais et du Beaujolais formant le département de la Loire. Mâcon : imprimerie Protat frères, 1946.

    col. 140, 141
  • GRANGE, Marie. BAROU, Joseph. Un village de la plaine, il y a 100 ans. Chalain-le-Comtal, d'après les notes de l'abbé Valendru. Village de Forez, supplément au n°63, 1995.

  • THIOLLIER, Félix. Le Forez pittoresque et monumental, histoire et description du département de la Loire et de ses confins, ouvrage illustré de 980 gravures ou eaux-fortes, publié sous les auspices de la Diana... Lyon : Imprimerie A. Waltener, 1889 (2 vol.)

    p. 272
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline