Logo ={0} - Retour à l'accueil

Eglise prieurale, église du chapitre de chanoinesses puis de l'abbaye et actuellement église paroissiale Notre-Dame

Dossier IA42000678 réalisé en 2001

Fiche

Œuvres contenues

Genrede bénédictines, de chanoinesses
Précision dénominationéglise prieurale
église abbatiale
VocablesNotre-Dame
Destinationséglise paroissiale
Dénominationséglise
Aire d'étude et cantonBoën - Sail-sous-Couzan
AdresseCommune : Leigneux
Lieu-dit : le bourg
Cadastre : 1827 A4 4 ; 1987 A2 996

Les substructions de l'église actuelle pourraient remonter au 11e ou 12e siècle. Eglise du prieuré, puis du chapitre de chanoinesses transformé en abbaye, elle devient église paroissiale en 1829. L'édifice connait quelques modifications et surtout des embellissements intérieurs à la fin du 17e et au 18e siècles, suivant la fortune croissante du prieuré. Le lambris de couvrement (étudié) est commandé en 1679, la sacristie en 1680. Les fenêtres semblent avoir été remaniées (baies en plein-cintre) en 1735, date lue par Vincent Durand sur la baie axiale. Entre 1755 et 1758, l'architecte Michel Carestia, de Roanne, est chargé de divers travaux, commandes sur le mobilier et le décor peint, et réalise le perron. Le lambris de couvrement et la charpente sont refait en 1849 ; en 1859, l'architecte Chambeyron agrandit l'église de deux chapelles latérales, dédiées à la Vierge et à Saint-Roch. Les initiales des deux patrons de l'église sont reprises sur l'enduit décoratif réalisé en façade en 1897 (décapé dans les années 1970) ; par contre un projet de décor mural intérieur, dessiné par l'architecte Tardieu et daté de 1892, n'a finalement pas été réalisé. En 1921, Montorier, architecte de Boën, consolide le clocher avec un parement de brique et de pierre (travaux repris 30 ans plus tard par Blottin et Albert, entrepreneurs à Saint-Etienne).

Période(s)Principale : 11e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : milieu 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates1679, daté par source, porte la date
1735
1849
1859
1921
Auteur(s)Auteur : Carestia Michel architecte attribution par source
Auteur : Chambeyron architecte attribution par source
Auteur : Montorier architecte attribution par source
Auteur : Tardieu F. architecte attribution par source

L'église, à chevet plat, est bâtie en petits moellons de granite et de grès, recouvert d'un enduit au ciment (sauf sur la façade occidentale, à pierres apparentes). Les angles et les encadrements de baies sont en pierre de taille. Le clocher est bâti en assises alternées de brique et de pierre de taille. Une corniche en briques court sur l'ensemble des murs. L'église présente un plan en croix latine depuis le rajout sur le vaisseau unique de deux chapelles latérales. La nef et les chapelles sont couvertes d'un lambris à compartiments, la tribune est voûtée d'arêtes. Le vaisseau principal est couvert d'un toit à longs pans, les chapelles de toits à croupe, en tuile mécanique. Le clocher est couvert d'une flèche à égouts retroussés en ardoise.

Mursgranite
grès
brique
enduit
Toitardoise, tuile mécanique
Plansplan en croix latine
Étages1 vaisseau
Couvrementslambris de couvrement
voûte d'arêtes
Couverturesflèche polygonale
toit à longs pans
croupe
Typologieschevet plat
Statut de la propriétépropriété de la commune
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Monnet Thierry - Pissochet Véronique