Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble de 2 fermes

Dossier IA42001753 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison - Montbrison
AdresseCommune : Bard
Lieu-dit : le Montel
Adresse : 1er ensemble de 2 fermes
Cadastre : 1986 B 253 ; 1986 E 468, 469 ; 1986 E 526, 527

Par son testament du 18 novembre 1668, M. Durand Boyer a donné le domaine du Montet à l´Hôpital de Sainte-Anne de Montbrison. Le testament est reçu par Maître Vial, notaire, du 28 mai 1669, par acte reçu Maître Chavassieux, notaire. Ce domaine sera affermé à un fermier jusqu´à sa revente par la SAFER en... Les travaux seront à la charge de l´Hôpital de Montbrison. Plusieurs travaux seront réalisés et on apprend (voir la documentation jointe) qu´en 1740, le four se trouvant dans la cuisine à gauche, doit être déplacé, que la façade principale comportait une galerie (ou aître), et qu´en 1760 la pièce au-dessus du four sert de fruitier. D´autres travaux sont menés, en 1776, à la voûte d´entrée de la cave, aux écuries (brebis, boeufs, vaches), à la grange, à la fenière, aux greniers situés dans la grange et au-dessus de l´écurie des chèvres. La ferme du Montel, sur le cadastre ancien de 1809, comporte deux bâtiments en vis-à-vis : un nord, un logis et plusieurs petites dépendances accolées, au sud une importante grange-étable formant un U. Aujourd´hui, le portail d´entrée d´une des cours est du 16e siècle, il comporte un bas-relief sur son claveau central représentant un IHS. Cet ensemble a été divisé en deux fermes distinctes, séparées par un mur d´orientation nord-sud. Le logis ancien a été partiellement reconstruit pour en réaliser deux, indépendants : celui de la ferme de gauche (parcelles 468, 469), date de 1882 (renseignement oral) ; la grange-étable a quant à elle été divisée en deux dans la profondeur.

Période(s)Principale : 16e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1882, daté par tradition orale
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

L´ensemble des bâtiments des deux fermes mitoyennes est en moellons de granite aux encadrements en pierre de taille (en brique pour un petit logis accolé au principal logis de la ferme de droite (E 468, 469) et pour quelques baies du logis de la ferme de droite (E 526, 527). Les toitures sont à longs pans avec tuiles creuses (tuiles plates pour le logis (E 468, 469). Le logis de gauche (E 468, 469) à trois travées, a trois niveaux (rez-de-chaussée, étage carré et comble à surcroît), et son escalier de distribution est tournant à retours et en bois. Le logis de droite (E 526, 527) a deux travées de trois niveaux, identiques au précédent logis étudié. La grange-étable ancienne, partagée entre les deux fermes, possède plusieurs ouvertures ouvrant sur les deux cours, et deux autres accessibles par une pente aménagée (ou montoir), à l´arrière de la partie appartenant à la ferme de droite (E 526, 527).

Mursgranite
moellon
Toittuile creuse, tuile plate mécanique
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours en charpente
TypologiesType C1: logis et grange-étable dans des bâtiments distincts, sur cour
États conservationsremanié
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AH Montbrison (dépôt aux AC Montbrison), Boîte B 55. Domaines ruraux. B 110 / 15. Domaine du Montel ou Montet, paroisse de Bard. Origine de propriété : Bail à ferme 25 février 1669. Legs de feu Durand Boyer, de son vivant bourgeois de Lyon, conseiller du roi ... en l´élection de Montbrison, testament du 18 novembre 1668. Jehan Laurent laboureur demeurant au domaine, Noël Laurent laboureur du Maisonis, Pierre Lairent l´aîné laboureur de Jambin, et Etienne Rochette laboureur (...) de la paroisse de Bard co fermiers. Travaux : 21 décembre 1740, visite du domaine par les recteurs : réparations à faire. La chaux envoyée par les recteurs pour faire des réparations urgentes a bien été employée. Il faut déplacer le four qui se trouve dans la cuisine à gauche en entrant, et le mettre à droite, comme ça il sera dans la cour et ne menacera pas d´incendier les bâtiments. Chambre au dessus de la cuisine. 9 mai 1760, visite du domaine par les recteurs. Réparations (200 £). Pièce qui sert de fruitier au dessus du four ; il faut faire un four neuf, le placer du côté de bize en dehors des bâtiments s´il est possible par rapport à la cheminée, ou du côté de midi sous la galerie. 27 juin 1776. Prix fait entre les recteurs de l´Hôpital et Antoine Girou menuisier et charpentier à Bard, 260 £. Pour raccommoder la calotte du four ; réparation à la « gallerye étant sur le devant de la maison », voûte d´entrée de la cave ; réparations diverses aux écuries (brebis, boeufs, vaches), grange, fenière, grenier dans la grange, grenier au dessus de l´écurie des chèvres. Autre prix fait en 1783 : dans la grange, partie du fenil à battre et grenier à blé ; chapit sur la porte d´entrée de la cour.

  • AH Montbrison (dépôt aux AC Montbrison), non classées. Liasse Domaines - Locations - Donations, 1847 à 1903. Domaine lle Montet (Bard). Origine de propriété : Par son testament du 18 novembre 1668, M. Durand Boyer a donné le domaine du Montet à l´Hôpital de Sainte-Anne de Montbrison. Le testament est reçu par Maître Vial, notaire, du 28 mai 1669, par acte reçu Maître Chavassieux, notaire. Travaux : - 1850 : La galerie de la maison a été refaite à neuf. L´- de la porte a été rehaussé. L´intérieur au premier a été crépi et l´extérieur de la maison à l´ouest et au nord a été rejointoyé. L´écurie des porcs a été réparée en entier. L´escalier de la grange a été couvert au moyen d´un auvent. - 1851 : Le manteau de la cheminée menaçait, on l´a reconstruit en entier. - 1854 : Le hangar qui existait dans la cour était en très mauvais état on en a fait un autre plus grand bien qu´à la même place. La fenêtre de la cuisine a été agrandie. - 1856 : La fontaine commune avec le village était en très mauvais état et les voisins ne voulaient pas contribuer à la réparation et d´ailleurs, cette fontaine placée au nord était très incommode, on a entrepris de faire venir dans la cour du domaine l´eau d´une source située à 625 m et qui se perdait, ainsi arrivée de l´eau dans une auge placée dans un réduit derrière la cuisine servant de laiterie. - 1858 : fait à neuf le couvert de l´évier

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry