Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble des sept ponts de l'aménagement du site de Cusset sur le canal de Jonage

Dossier IA69006570 inclus dans Présentation de l'étude des points de franchissement du Rhône en région Rhône-Alpes réalisé en 2010

Fiche

Œuvres contenues

Voir

Parties constituantes non étudiéespont
Dénominationspont
Aire d'étude et cantonRhône-Alpes - Meyzieu
HydrographiesRhône; canal de Jonage
AdresseCommune : Jonage
Lieu-dit : 69 Jonage 69 Meyzieu 69 Décines-Charpieu 69 Vaulx-en-Velin 69 Villeurbanne
Précisionsoeuvre située en partie sur la commune Meyzieu
oeuvre située en partie sur la commune Décines-Charpieu
oeuvre située en partie sur la commune Vaulx-en-Velin
oeuvre située en partie sur la commune Villeurbanne

A la fin du 19e siècle, la Société lyonnaise des forces motrices du Rhône, à qui fut concédée l'aménagement et l'exploitation du site de Cusset, fut sommée de rétablir les voies de communication coupées par le canal de Jonage alimentant l'usine. Il n'était projeté à cet effet que cinq ponts dans l'avant-projet de 1888 mais leur nombre évolua et, en juin 1896, était adopté le projet de sept ouvrages : les ponts de Jonage, Meyzieu, L'Herbens, Décines, La Sucrerie, la Porte de Cusset, la Porte de Vaulx-en-Velin. En novembre 1894, huit entreprises répondirent au concours pour la construction de ces ponts prévus en métal. L'adjudication du 18 janvier 1895 attribua à Moisant, Laurent, Savey et Cie l'édification de quatre ponts (Jonage, Meyzieu, L'Herbens, La Sucrerie). L'entreprise Schneider (usines du Creusot) se vit confier la réalisation des trois autres ouvrages (Décines, La Sucrerie, Cusset, Vaulx-en-Velin). Mis en place entre 1895 et 1897, les ponts de Décines puis de La Sucrerie furent exécutés en premier, puis L'Herbens, Meyzieu et Jonage, enfin les ponts de Vaulx et de Cusset. Les appuis des cinq ponts du canal d'amenée furent fondés à sec et montés à l'aide d'écoperches. Les fondations des deux ponts du canal de fuite étaient en béton coulé dans l'eau. Tous les tabliers ont été montés sur échafaudages. Sur ces sept ponts, quatre sont restés en place, les autres ont été détruits puis remplacés.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1895, daté par travaux historiques, porte la date
Auteur(s)Auteur : Société lyonnaise des forces motrices du Rhône
Société lyonnaise des forces motrices du Rhône
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
maître d'oeuvre attribution par travaux historiques
Auteur : Moisant, Laurent, Savey et Cie entrepreneur attribution par travaux historiques
Auteur : Schneider entrepreneur attribution par travaux historiques

Sept ponts ont été construits sur le canal de dérivation de Jonage dans le cadre de l'aménagement hydroélectrique de Cusset. D'amont vers l'aval, on en trouve cinq dans le canal d'amenée : trois en amont du réservoir du Grand Large (Jonage, Meyzieu, L'Herbens) et deux entre le réservoir et l'usine de Cusset (Décines et La Sucrerie) ; enfin deux dans le canal de fuite (Porte de Cusset et Porte de Vaulx). Tous ces ponts sont à poutres latérales métalliques (acier doux) en croix de saint André. Ils se distinguent par leur nombre de travées (trois ou quatre), leur nombre de voies et par l'absence ou la présence de contreventement supérieur reliant les poutres latérales. Les piles, formant becs, sont maçonnées à parement de pierre de taille à léger bossage ; les culées sont mixtes (moellons et béton) à revêtement de pierre de taille, et dotées de garde-corps en béton. Tous ces appuis, fondés sur béton, supportent un tablier à ossature en acier doux en treillis et dalles de couverture en béton. Les chaussées et les trottoirs reposent sur des petites voûtes en béton de ciment. Les gargouilles pour l'écoulement des eaux sont en fonte.

Mursacier
béton
calcaire
parement
bossage
maçonnerie
moellon
pierre de taille

Repérage carto. Repérage icono. Ponts franchissant le canal de Jonage, appartenant à l'aménagement hydroélectrique primitif de Cusset.

Statut de la propriétépropriété publique (?)

Annexes

  • Dispositions générales (extr. de : CHAUVIN, René. Construction du canal de Jonage : Travaux - Installations hydrauliques et électriques. Paris : Libr. Polytechnique Ch. Béranger, 1902, p. 99) :

    "Sept grands ponts rétablissent les communications. La plus grande distance qui sépare deux ponts consécutifs est de 3,6 km. Les trois ponts d'amont sont à simple voie charretière, les quatre ponts d'aval à double voie charretière.

    Les ponts à simple voie présentent une largeur de chaussée de 2,50 m et des trottoirs de 0,75 m chacun, soit une largeur libre de 4 m pour la circulation.

    Les ponts à double voie présentent une largeur de chaussée de 5 m et des trottoirs de 0,75 m chacun, soit une largeur libre de 6,50 m pour la circulation.

    Tous ces ponts sont à piles et culées en maçonnerie et à tablier métallique.

    Le dessous des tabliers est établi à 5 m au-dessus des plus hautes eaux navigables.

    Les chemins de halage et de contre-halage passent sous les ponts. Une banquette de 4 m pour la halage et une banquette de 1,50 m pour le contre-halage, sont établies devant les culées correspondantes, à 1 m au-dessus des plus hautes eaux navigables ; de plus les chemins de halage et de contre-halage se raccordent avec les chaussées des ponts par des rampes ou des déviations latérales, de façon qu'à chaque pont les chevaux puissent passer d'une rive à l'autre du canal.

    Les tabliers sont des poutres droites à travées solidaires. Leur type ne diffère que par l'absence ou la présence de contreventement supérieur. Les tabliers sans contreventement paraissent plus lourds parce que le manque de hauteur a obligé de renforcer les pièces les plus apparentes, montants et treillis, mais ils conviennent mieux à la circulation et ils ont la préférence des habitants. Les tabliers à contreventement supérieur...avec la hauteur minima réglementaire (4,30 m), le contreventement supérieur apporte quelque gêne à la circulation des véhicules encombrants (...)".

Références documentaires

Bibliographie
  • CHAUVIN, René. Construction du canal de Jonage : Travaux - Installations hydrauliques et électriques [monographie]. 2 vol. : texte et atlas. Publié par la Société lyonnaise des forces motrices du Rhône. Paris : Libr. Polytechnique Ch. Béranger, 1902 Notes : Atlas disponible en ligne : Accès internet :

    Chap. 7 : Ponts métalliques, p. 99 et suiv.
  • VARASCHIN, Alain, VARASCHIN, Denis. La construction du canal de Jonage. Besançon : La Luiraz, 1992. 313 p. : ill. en N&B

    Chap. 6 : Le rétablissement des communications, p. 218-221, ill. p. 222-255
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Havard Isabelle - Decrock Bruno