Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA42002363 réalisé en 2005

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cuvage
    • four à pain

Dossiers de synthèse

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéescuvage, four à pain
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Roche
Lieu-dit : les Chambons
Cadastre : 1986 AN 33

La ferme n'existe pas lors de l'établissement du premier cadastre avant 1818. La grange étable semble plus ancienne que le logis (rupture de maçonnerie), qui porte la date 1886. Le logis avait un toit à croupes qui a été refait en toit à longs pans et surélevé. L'escalier du logis était droit, il a été refait en quart tournant. L'étable a été utilisée jusqu'aux années 1970 (8 vaches), avant la construction d'une stabulation sur l'arrière de la parcelle. La ferme possédait deux vignes dans la commune de Champdieu, au Lac (avec une loge partagée) et au Pizet. Un atelier de sabotier y a fonctionné au milieu du 20e siècle. (Historique établi grâce à un témoignage oral).

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1886, porte la date

Ferme à juxtaposition (logis plus haut que l'étable), à cour fermée (portail). Logis de trois travées à un étage et un étage de comble : au rez-de-chaussée : couloir latéral avec escalier droit en bois, deux pièces en façade (cuisine avec cheminée d'angle à piédroit en granite et linteau en bois, puis bretagne) et deux sur l'arrière : un cellier avec four à pain derrière la cuisine, une cave à vin voûtée derrière la bretagne. Quatre chambres à l'étage. Le couloir donne également accès à une "laiterie" prise sur l'étable, pourvue d'un bassin alimenté par une source. Grange-étable dans le prolongement (accès haut à la grange par montoir sur l'arrière). Corps de bâtiment en retour d'équerre comprenant un hangar formant passage couvert vers le jardin, abritant le cuvage et une porcherie. Corps de bâtiment perpendiculaire au logis : atelier de sabotier. Les murs sont en moellon de granite, les encadrements en pierre de taille (arcs de décharge en pierre, avec des planches adossées sur la grange-étable), les toits à longs pans, en tuile creuse et tuile plate mécanique (logis). Niche à statuette au niveau du 1er étage du logis (linteau monolithe cintré, statuette de la Vierge). Inscription gravée sur le linteau de la porte, dans un cartouche rectangulaire à extrémités arrondies : B 1886 E (pour Etienne Breuil, renseignement oral).

Mursgranite
moellon
Toittuile creuse, tuile plate mécanique
Étages1 étage carré, comble à surcroît
Couvrementsvoûte en berceau
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier intérieur : escalier droit en charpente
TypologiesType A1: ferme à juxtaposition
Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry