Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA42003347 réalisé en 2007

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesfour à pain, porcherie, puits, logement
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Magneux-Haute-Rive
Lieu-dit : la Boulène
Cadastre : 1809 A 176 ; 1988 A2 141, 304

L'origine du bâtiment remonte au moins au milieu du 18e siècle, puisqu'il est représenté sur la carte de Cassini ("la Bouleine"). Il n'a sans doute pas de lien avec le prieuré Saint-Nicolas de la Boulène, disparu au plus tard au début du 18e siècle et dont l'emplacement est recouvert par un étang avant 1787 (voir IA42001393, Présentation de la commune de Magneux-Haute-Rive). La ferme faisait partie du domaine du château de Magneux-Haute-Rive (voir IA42003342) et appartient donc en 1809 à Jérôme Goyet de Livron, receveur des tailles à Roanne, propriétaire du château depuis la fin du 18e siècle, avant de passer en 1813 à Benoît-Rose de Murard de Saint-Romain, puis à ses héritiers (familles Monteynard et Roquefeuil). Le bâtiment est représenté sur le plan cadastral de 1809 (parcelles A 176, maison, et A 176 bis, bâtiments ruraux, avec le toponyme de la Boulène sur le plan et la Roulière sur la matrice), avec un plan-masse sensiblement différent de l'actuel. Il est reconstruit en 1873 ; l'ancien logis avait peut-être été conservé, à l'extémité ouest du logis neuf, puis totalement remanié ou reconstruit à la fin du 19e siècle ou au début du 20e. La ferme comptait environ 60 ha (renseignement oral). Les terres sont toujours exploitées, mais le logis est désaffecté.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : milieu 20e siècle
Dates1873, daté par source

Ferme à bâtiments distincts, à cour fermée (portail). Logis de six travées, en rez-de-chaussée avec un étage de comble qui devait être un grenier (accès par une porte haute, avec une échelle volante ?) ; la dernière travée à l'est correpondait peut-être à un fournil avec un four à pain dont la voûte faisait saillie dans le poulailler adossé au logis. Dans l'angle sud-est de la cour, étable (côté est) et grange (en retour au sud). Dans l'angle nord-est, ancien logement (? Avec une cheminée de briques au rez-de-chaussée) et porcherie. Hangar sur pilier de briques dans l'angle sud-est. Puits dans la cour, devant la façade du logis. Les bâtiments sont en pisé enduit. Les encadrements du logis sont en granite (marques lapidaires : triangle rectangle, disque), aves arcs de décharge en brique (encadrement en brique sur la partie ouest du logis et pour la porte du grenier). La plupart des encadrements des dépendances ont été refaits en ciments (quelques uns subsistent en brique). Les toits sont à longs pans, en tuile creuse.

Murspisé
enduit
Toittuile creuse
Étagesétage de comble
Couverturestoit à longs pans
TypologiesType C1: logis et grange-étable dans des bâtiments distincts, sur cour
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Magneux-Haute-Rive. Cadastre. Registre présentant les augmentations et les diminutions..., [1823-1893] (voir transcripion en annexe du dossier Présentation de la commune de Magneux-Haute-Rive).

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry