Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA42002987 réalisé en 2006

Fiche

Parties constituantes non étudiéesfour à pain, cuvage, cellier, puits
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Chalain-d'Uzore
Lieu-dit : la Prévôté
Cadastre : 1809 C 146 ; 1987 C 212

Le logis de cette ferme est datable du 16e siècle : il présente des encadrements moulurés (piédroits à cavet de la fenêtre de la salle du rez-de-chaussée, porte à congés entre le couloir et la cave, porte de la salle à l'étage), et un piédroit de cheminée de cette époque, à colonnette engagée et console en oblique dans la salle de l'étage (non visitée du fait de l'état de l'édifice, observations faites depuis l'extérieur). Le nom du lieu-dit (repéré par Dufour à partir du 18e siècle seulement) peut laisser penser qu'il s'agissait de la maison d'un officier comtal ou royal. Ce logis a été très remanié par la suite : une partie du bâtiment s'est sans doute effondrée à l'ouest (l'encadrement de la porte haute est un encadrement intérieur), l'angle sud-ouest a été reconstruit en moellon de basalte (la cheminée a été remaniée au 19e siècle), un agrandissement a été accolé au nord, les ouvertures ont été remaniées. En 1809, le site présente un plan-masse en U, sans détail sur la répartition des corps de bâtiment ; il appartient à Jean-Marie Salles (1809 C 146 : maison). Le domaine est vendu en 1817 à Claude Joseph Rombaud, propriétaire du château de Chalain (Gerest). Les parties agricoles actuelles datent de la 2e moitié du 19e siècle. Elles ont été agrandies sur la parcelle voisine (1987 C 210), formant deux cours mitoyennes. Selon un témoignage oral, la propriété aurait compté 65 ha et aurait été divisée entre plusieurs héritiers.

Période(s)Principale : 16e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 19e siècle

Dans son emprise du 16e siècle, le logis ne présente qu'une travée d'ouverture par façade. Il possédait peut-être une cave en sous-sol sous la partie détruite à l'ouest. Le rez-de-chaussée est distribué par un couloir médian traversant conduisant au cellier (la porte vers le cellier a un encadrement à congés), avec la cuisine d'un côté, une salle de l'autre et l'escalier appuyé contre le mur du fond, entre la cuisine et le cellier. Le mur ouest de la cuisine est occupé par une cheminée au large à linteau et piédroits en bois, avec un four à pain. Un évier est installé sous une fenêtre dans le cellier. Un bâtiment édifié dans le prolongement du cellier, à l'est, contient une remise et une étable. En face, un autre bâtiment contient une grange-remise, un cuvage et diverses étables ou remises. Dans la seconde cour, une seconde étable est accolée à l'est du bâtiment nord, et une grande grange étable sur l'arrière du bâtiment sud. Puits à margelle monolitje, en granite, surmonté d'un édicule en brique, le long du chemin d'accès à l'ouest. Les murs sont en pisé enduit (logis : murs présentant un fruit important, en pisé à "mises" (couches de terre damées) fines, avec des clefs de serrage en bois), avec des encadrements bois (porte du logis, fenêtre est du premier étage, à encadrement mouluré), en granite (logis : porte du fond du couloir, fenêtre est du rez-de-chaussée, porte haute) ou en brique (parties agricoles). Les toits sont à longs pans, avec croupes sur le logis, en tuile creuse.

Murspisé
basalte
enduit
moellon
Toittuile creuse
Étagessous-sol, 1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
croupe
États conservationsmauvais état

Couvoir : relevé de l'étiquette : GRAND COUVOIR FRANCAIS / ROULLIER & ARNOULT / INVENTEURS BTES S.G.D.G. / A GAMBAIS (S. & O.).

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • GEREST, Henri. Ainsi coule le sang de la terre... Les hommes et la terre en Forez - XVIIIe-XXe siècles. Saint-Etienne : Université de Saint-Etienne, 2005

    p. 59
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry