Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA42003175 réalisé en 2007

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesporcherie, puits, abreuvoir
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Mornand-en-Forez
Lieu-dit : Château-Gaillard
Cadastre : 1809 C 100 ; 1987 C1 78, 104

La ferme est représentée sur la carte de Cassini (2e moitié 18e siècle) ; l'allées plantée qui la remie au château de Beaurevert indique qu'elle fait sans doute déjà partie du domaine de Beaurevert, dans lequel elle est resté jusqu'à la fin du 20e siècle. Elle appartient donc successivement à Antoine Duguet au début du 19e siècle, puis à François Lucien Souchon du Chevallard (notable forézien, propriétaire, avec ses héritiers, de 1826 à 1895, qui réalise une première phase de mise en valeur du domaine), Antoine Arbel (maître de forge à Rive-de-Gier, propriétaire entre 1896 et 1923) et enfin Louis Chatin (directeur d´une teinturerie à Izieux, propriétaire, avec ses héritiers, entre 1923 et 1996). Vers 1920, la ferme comprend environ 50 ha, avec 40 bêtes à corne. En 1809 (plan cadastral), la cour occupe déjà en grande partie son emprise actuelle ; elle est bordée de quatre bâtiments disjoints : le logis au sud-est, avec des dépendances dans le prolongement, et la grange-étable au nord-ouest. Ces édifices sont datables de la fin du 18e siècle ou du début du 19e. Le bâtiment construit en face du logis en 1809 a été très remanié ou reconstruit en 1927 (A. privées Beaurevert, plan) ; il devient alors une écurie et remise. Le bâtiment (grange-étable et remise) situé sur la parcelle 1809 C 99 a sans doute été remanié dans le courant du 19e siècle. Une péchoire (1809 C 98) complétait les dépendances ; elle a été supprimée et une porcherie a été édifiée à son emplacement à la fin du 19e siècle (elle est visible sur le plan de 1901, A. privées Beaurevert). Une autre porcherie a été adossée à la grange-étable principale après 1901. Le logis été agrandi vers l'ouest, dans l'ancienne dépendance, sans doute au début du 20e siècle.

Période(s)Principale : 19e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates1927, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Chatin Louis propriétaire

Ferme à bâtiments distincts, à cour fermée (portail détruit). Logis d'origine de deux travées, à un étage, avec un rez-de-chaussée distribué par un vestibule donnant sur un escalier central (escalier tournant à retour, en bois) ; habitation étendue au reste du bâtiment, avec sans doute des espaces de greniers à l'étage (porte haute). Le côté sud de la cour est également bordé par une porcherie (vestige de portail entre ces deux bâtiments). En face de la porcherie se trouve la grange-étable principale, constituée de deux étables séparées par une grange-remise. Une seconde porcherie est adossée au sud de l'étable orientale. Une seconde grange-étable occupe un bâtiment parallèle au précédent, au nord. Enfin une écurie et remise est édifiée au nord-est de la cour. Les bâtiments sont en pisé enduit (pisé de mâchefer pour la seconde porcherie ; béton banché et brique pour l'écurie-remise), avec des encadrements en granite (parties anciennes du logis), en bois (granges-étables), en brique (porte de l'agrandissement du logis, porcherie) et en ciment (étage de l'agrandissement du logis). Les toits sont à longs pans, avec des croupes (logis ancien et première grange-étable), en tuile creuse (tuile plate mécanique ser des bâtiments secondaires : garage dans le prolongement de l'écurie-remise, remise dans le prolongement de la seconde grange-étable). Puits avec bac-abreuvoir en ciment dans la cour, devant le logis.

Murspisé
résidu industriel en gros oeuvre
enduit
Toittuile creuse, tuile plate mécanique
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
croupe
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours sans jour en charpente
TypologiesType C1: logis et grange-étable dans des bâtiments distincts, sur cour
États conservationsremanié
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Les archives du château de Beaurevert : plans et dessins

    Ils sont classés avec un système de cotes alphanumériques, du type [n° du plan] AD [n° du compte ou de lédifice, en exposant].

    Correspondances des numéros de compte (ou d'édifice) :

    - 3 : château

    - 4 : dépendances du château

    - 9 : ferme Duserf

    - 10 : moulin

    - 12 : dépendances du château

    - 13 : ferme Larue

    - 14 : ferme Girard.

    11 liasses de documents sont conservées :

    Liasse n°1 : n°24 AD 3 à 40 AD3.

    Liasse n°2 : n°42 AD 3 à 105 AD3

    - N° 79 AD3 : Types de rampes pour l'escalier. Tirage de plan sur fond bleu. Etiquette : Constructions métalliques et serrurrerie / 1 février 1924 / LES FILS DE D. CALLET AINE / ST CHAMOND (LOIRE). 34,5x68 cm.

    Liasse n°3 : n°292 AD 3 à 348 AD3

    - N° 303 à 323 : projets d'agrandissements de Georges Curtelin, septembre-octobre 1926.

    - N° 325 à 331 : projets d'agrandissements de la Société de constructions civiles et industrielle. Société anonyme au capital de 200 000 F. Siège social : 140 rue du Chemin-Vert (10 passage René), Paris XIe. Novembre 1926.

    - N° 333 à 348 : projets sans nom ni date. Au crayon sur un des plans : MM. Lepetit et Pantoux.

    Liasse n°4 : n°349 AD 3 à 362 AD3

    Liasse n°5 : n°364 AD 3 à 377 AD3

    Liasse n°9 : n°491 AD 3 à 609 AD3

    Liasse Domaine de Beaurevers. AD4.

    - N° 595. Lavoir des Piars. Plans, coupes. Société de constructions civiles et industrielle. 1er septembre 1927.

  • A. Privées, Beaurevert.

    - Notice : [Description de la propriété de Beaurevert]. Antoine Arbel, vers 1923 ?

    La propriété rassemble 260 ha d'un seul tenant. Quatre fermes :

    - Château-Gaillard, fermier Larrue ; environ 50 ha, 40 bêtes à corne, fermage de 2700 F.

    - Saint-Ange, fermier Ducerf ; environ 50 ha, 35 bêtes à corne, fermage de 2600 F.

    - Basse-Cour, fermier Garet ; environ 40 ha, 22 bêtes à corne, fermage de 1700 F.

    - La Tuilerie, fermier Girard ; environ 30 ha, 10 bêtes à corne, fermage de 1100 F.

    Des agrandissements et installations neuves ont été faites dans les 15 dernières années : porcheries, granges, fenils, dépôts de pommes de terre, pompes mécaniques. 24 ha sont cultivés en réserve par du personnel du propriétaire. Il y a un vaste potager, un verger (3000 arbres), 400 m de vigne en treille. La scierie comprend une scie à ruban et une scie circulaire ; elle est louée 3000 F par an à Gatier. La dynamo apporte l'éclairage au château, à ses dépendances, aux fermes, fait fonctionner la pompe du château d'eau qui permet l'arrosage du potager au jet.

    Il y a un puits dans chaque ferme. La chasse est giboyeuse ; elle est louée 4000 F par an (des volières permettent d'élever du gibier). Il y a deux étangs alimentés par le canal du Forez, et une resserre à poisson (revenu : 1500 F par an).

    Le château a 35 pièces (deux caves, trois WC, une chambre noire, l'eau courante, le chauffage central, toiture neuve).

    Les dépendances du château comprennent écuries, remises, garage et fosse, fruitier, serre chaude, poulailler, clapier, chenils, porcheries, ruches, château d'eau, maison du garde, nombreux logements pour le personnel.

    Le parc clos est de 30 ha, avec jardin à la Française, pièce d'eau, potager, vigne, prairie et bois.

    L'irrigation utilise le Vizézy et le canal du Forez (abonnement de 600 F par an).

    - Notice : [Améliorations apportés à la propriété de Beaurevert]. Antoine Arbel, vers 1923 ?

    Propriété achetée en 1895 par M. Favre, qui n'y a jamais résidé, puis vers 1902 par Antoine Arbel. Il fait construire le château d'eau qui alimente le château et l'arrosage du potager, et fait une restauration totale en 1921 (toiture neuve).

    À la scierie, une roue à aubes est édifiée par Gatier pour doubler la turbine. Scie à ruban.

    Construction d'un garage pour cinq voitures, d'un fruitier, d'un poulailler, d'une serre chaude ; étang de 7 ha remis en eau. Aussitôt après la mise en service du canal du Forez, des terres ont été converties en pré ce qui a augmenté leur valeur locative.

    Il y a quelques années, M. Arbel a fait don à la commune du terrain du cimetière. Il s'y est réservé 60 m² : 20 m² pour ériger une croix, 20 m² pour la sépulture des curés de la paroisse, 20 m² pour la sépulture des propriétaires du château. M. Arbel loue la cure à la commune et la met à disposition du curé.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. Privées, Beaurevert (Mornand-en-Forez). Notice : [Description de la propriété de Beaurevert], par Antoine Arbel, vers 1923 ? Voir contenu en annexe.

  • A. Privées, Beaurevert (Mornand-en-Forez). Baux de la ferme de Château-Gaillard (carton Baux et fermes). - Bail du domaine de Château-Gaillard, cédé à Louis Larue, pour 9 ans (1916-1925), par Edouard Claude Arbel, lieutenant au 41e régiment d´artillerie, demeurant à Paris, Emma Arbel, sa soeur, et Mlle Jeanne Arbel, au prix de 2700 F. Le cheptel est fourni (valeur 1000 F). Le fermier a interdiction de mettre les prés en culture et de chasser. Il dispose d´un droit de 2/7e sur l´abonnement au canal du Forez pour 30 ha, soit deux jours par semaine. Ce bail n´a pas été reconduit. - Bail du domaine de Château-Gaillard, cédé à Auguste Larue, 1935-1938 ; 70 ha.

  • A. Privées, Beaurevert (Mornand-en-Forez). Lettre du notaire Bourges, de Montbrison, à Mme Louis Chatin. Calcul des fermages, échéance annuelle du 1er novembre 1948 (carton Baux et fermes). Ferme de la Tuilerie (fermier Louis Larrue) Ferme du Moulin (fermier Jean Poulard) Ferme de Saint-Ange (fermier Emile Ducerf) Ferme de Château-Gaillard (fermier Auguste Larrue).

Documents figurés
  • Plan de la propriété de Beaurevers / S. Reynaud (dessinateur). 1 dess. : plan de masse sur fond de plan cadastral, encre noire et lavis coloré sur papier. Échelle : 1:2500. 95x120,5 cm. 1901 (A. Privées, Beaurevert). Inscription dans la marge du cadre : COUZON, LE 24 DECEMBRE 1901. S. REYNAUD. Cartouches latéraux : Relevé des matrices cadastrales des communes de Mornand et Magneux. Répartition de la propriété en ses différentes natures de culture.

  • Service d'Architecture. Compte M. L. C. Dossier Ferme Larue. Titre Ecurie / MD monogramme (dessinateur, architecte). 1 dess. : encre noire et rouge sur calque. Échelle 1/50. 60,7x89,7 cm. 4 novembre 1927 (A. Privées, Beaurevert. N° 626 AD13). [Plan. Élévation]. Coupe sur AB. Coupe sur CD.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry