Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA42002346 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescuvage
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Roche
Lieu-dit : Seynaud
Cadastre : 1818 (?) E 382, 398 ; 1986 AK 196, 201

Le mur pignon du bâtiment situé sur la parcelle 1986 AK 201 présente un appareillage à petits moellons sur chant et une corniche en granite caractéristiques du début de l'Ancien Régime (16e siècle ?). Ce bâtiment est actuellement une dépendance agricole mais il semble avoir eu une partie logis. Le passage couvert de la ferme porte la date 1703 (avec un nom de propriétaire qui a disparu de la commune). Le reste du bâtiment est datable du premier quart du 19e siècle, conformément à la date portée sur le linteau de l'étable, 1809, avec les noms des propriétaires, Gabriel et Jean Paley. On retrouve le nom de Gabriel Palais sur la matrice cadastrale de 1818, comme propriétaire de la parcelle 1818 E 398, qui correspond à l'emplacement du logis actuel (parcelle 1986 AK 196, bâtiment nord) et peut-être de la grange-étable (parcelle 1986 AK 201, bâtiment sud) sur laquelle son nom figure. La ferme possédait une vigne, avec une loge (encore existante selon le témoignage oral), à Pierre à Chaux (Montbrison) ; le pressoir et la cuve proviendraient du Beaujolais. L'exploitation avait également deux jasseries, au Jas du Compère (Roche) et à Planchevalat (Saint-Anthème, Puy-de-Dôme). Le cheptel aurait compté une quarantaine de vaches (en 2005 : 32 vaches).

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle
Secondaire : 16e siècle , (?)
Secondaire : 1er quart 18e siècle
Dates1703, porte la date
1809

Ferme à bâtiments distincts, à cour fermée (passage couvert avec un portail en arc en anse de panier). On entre dans la cour par un passage couvert situé en retrait sur un embranchement du chemin principal, entre le logis (qui tourne le dos au chemin) et la grange-étable. Le logis a quatre travées ; un couloir contenant l'escalier (droit, en bois) dessert la cuisine (à gauche) et deux pièces en enfilade (à droite), actuellement sans fonction (débarras). Un cellier (non voûté) occupe tout l'arrière du bâtiment (accès par la première pièce en enfilade). L'étage était divisé en six chambres, dont certaines servaient à loger des domestiques (renseignement oral). La grange-étable a un accès côté cour (mur pignon) et un accès côté chemin (mur gouttereau). En face est édifié un bûcher. De l'autre côté de l'embranchement du chemin se trouve une dépendance agricole à usage de grange, cuvage et remise. Les bâtiments sont en moellon de granite (enduit à joints tirés à la pointe sur le logis ; appareillage à petits moellons sur chant sur le pignon de la grange), avec des encadrements en pierre de taille en pierre (arcs de décharge en pierre avec planches adossées en mitre sur le logis) ; les toits sont à longs pans, avec croupes et génoise sur le logis (quatre faces) et vestiges de corniche en granite sur le pignon de la grange, en tuile creuse. Un poirier est planté devant le logis. Inscription gravée sur le claveau central du portail du passage couvert : 1703 / G. GOC / CHARON. Inscription gravée sur le linteau de la porte de l'étable : FPM GABRIEL PALEY JEAN PALEY / 1809.

Mursgranite
moellon
Toittuile creuse
Étages1 étage carré, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
croupe
Escaliersescalier intérieur : escalier droit en charpente
TypologiesType C1: logis et grange-étable dans des bâtiments distincts, sur cour
Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry