Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA42002999 réalisé en 2006

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesporcherie, four à pain, étable à chevaux, cuvage, logement
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Chalain-d'Uzore
Lieu-dit : les Bornes
Cadastre : 1809 E 4 ; 1987 E 6

La ferme des Bornes fait partie des propriétés du château de Peynots (Saint-Paul-d'Uzore, étudié). Elle est cédée en 1805 (lors d'un échange avec l'acheteur des Peynots, vendu quelques mois auparavant par la famille Thoynet de Bigny) à Jean Marie (ou Jacques Jean Marie) Roux de la Plagne, signalé comme propriétaire sur la matrice de 1809 (parcelle D 4 : domaine des Bornes). Les parties les plus anciennes du bâtiment peuvent dater du 17e ou du 18e siècle (porte piétonne de la cour, fenêtres à croisée en bois de l'étage du logis ; ce logis a cependant brûlé au début du 20e siècle, renseignement oral), avec sans doute des remaniements ou agrandissements à la fin du 18e siècle ou au début du 19e (angle nord-ouest : étable, logement) ; la grange-étable orientale semble dater de la seconde moitié du 19e siècle. Le plan-masse représenté sur un plan d'expropriation pour le canal du Forez de 1887 figure la ferme dans son emprise actuelle, à l'exception des bâtiments adossés au mur sud de la cour, sans doute plus tardifs ; l'excroissance de la voûte du four à pain y est encore visible à l'arrière du logis. La ferme est louée à la même famille depuis 1912 (renseignement oral). Elle comptait alors une soixantaine d'hectares, et on y pratiquait l'élevage bovin, la polyculture (céréales ; vigne, dont le raisin était pressé avec un pressoir roulant) et l'élevage de chevaux de travail. La superficie du domaine est actuellement de 120 ha, avec le même type de production (sauf la vigne).

Période(s)Principale : 17e siècle , (?)
Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle

Ferme à bâtiments distincts, à cour fermée (porte piétonne, en arc plein-cintre, à proximité du logis ; portail dans l'angle sud-est de la cour). Logis de deux travées, à un étage : au rez-de-chaussée, couloir transversal avec l'escalier (droit, en bois) séparant la cuisine (avec four à pain, détruit) et la salle. Dans le prolongement du logis, corps de bâtiment plus bas avec passage couvert, porcherie et deux petites étables. En retour, passage couvert puis logement (abandonné), avec escalier extérieur (tournant, première volée en pierre, puis en bois). Dans le prolongement, laiterie puis grange-étable. La grange-étable principale ferme le côté est de la cour ; elle comprend une étable à vaches encadrée de deux écuries à chevaux (pour six chevaux au nord, pour quatre au sud), puis une remise. Des remises sont adossées au mur sud de la cour. Les murs sont en pisé enduit (enduit récent sur le logis) ; encadrements du logis : granite (porte et fenêtres du rez-de-chaussée), bois (fenêtres de l'étage), ciment (autres ouvertures, refaites) ; encadrements des dépendances : en bois (angle nord-ouest de la cour), brique et bois (petite grange-étable), granite avec arcs de décharge en brique (grange-étable principale). Toits à longs pans en tuile creuse sur le logis et les bâtiments de l'angle nord-ouest de la cour, avec une croupe sur le logis ; toits à longs pans en tuile plate mécanique sur les autres bâtiments.

Murspisé
Toittuile creuse, tuile plate mécanique
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
croupe
Escaliersescalier intérieur : escalier droit en charpente
escalier de distribution extérieur : escalier tournant en maçonnerie, en charpente
TypologiesType C1: logis et grange-étable dans des bâtiments distincts, sur cour
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Ministère de l'Agriculture. Ponts et chaussées. Canal du Forez. Branche principale. 6e partie dite de Montverdun. Communes de Champdieu [et] Chalain-d'Uzore. Expropriation pour cause d'utilité publique. Enquête parcellaire. Plan parcellaire sur une longueur de... / Peniguel (ingénieur ordinaire). 1 dess. : encre et lavis colorés sur calque toilé ; éch. 1:1000 ; h. 30 cm, la. 21 cm x 32 plis. 1887 (A. SMIF, Montbrison. Carton 233. Dossier 4031. Liasse 1. Pièce 2). Annotations : "éch. 0,001 par mètre soit 1/1000e. Dressé par l´ingénieur ordinaire soussigné, à Montbrison le 13 août 1887 ; signé Peniguel". - plan-masse de la ferme des Bornes (Chalain d'Uzore) appartenant à Théobald Roux de la Plagne - plan-masse de la ferme de la Roche.

Bibliographie
  • GEREST, Henri. Ainsi coule le sang de la terre... Les hommes et la terre en Forez - XVIIIe-XXe siècles. Saint-Etienne : Université de Saint-Etienne, 2005

    p. 180, 181
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry