Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA42003438 réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesporcherie, fournil, puits, étable à chevaux, logement
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Savigneux
Lieu-dit : Faury
Cadastre : [180  ?] D 1 ; 1997 AH 3

L'édifice n'est pas représenté sur le plan cadastral de 1809, mais il est répertorié dans la première matrice cadastrale (avant 1830) : parcelle D 1, "thuilerie" appartenant à Georges Chaland. Celui-ci possède également le domaine de Faury (voir IA42003434). En 1855, la tuilerie appartient à Benoît Jérôme Blanc, négociant à Montbrison, qui la supprime en 1855 (Registre d'augmentation cadastrales), sans doute pour la transférer à proximité de la route (actuelle départementale D 60 ; voir IA42003433). Le Registre d'augmentation cadastrales signale à la place la construction de deux "maisons" en 1857. Cette mention peut correspondre à la partie centrale de l'habitation (deux travées, plus une travée adossée) ; la partie ouest (fournil, une travée), ouverte vers l'extérieur de la cour, pourrait être un vestige de l'édifice antérieur (2e quart 19e siècle ? Les parties hautes de l'édifice sont construites en ratés de cuisson provenant sans doute de l'ancienne tuilerie) ; la partie est (une travée) est datable du début du 20e siècle. Les dépendances sont datables de la 2e moitié du 19e siècle, avec réfection au début du 20e siècle ; le hangar est datable du début du 20e siècle. À la fin du 19e siècle ou au début du 20e, la ferme appartient à la famille Reymond, de Montbrison, qui possède plusieurs fermes dans la commune de Savigneux, et le domaine de Faury (voir IA42003434) ; elle a vendu cette ferme en 2003.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

Ferme à bâtiments distincts, à cour fermée (deux portails). Logis formé de plusieurs blocs juxtaposés : au centre (partie en saillie côté sud) l'habitation principale, de deux travées, avec un étage (escalier tournant, en bois) ; elle présente les mêmes ouvertures vers l'intérieur de la cour que vers les champs (qui est côté sud). À l'ouest, le logis comporte une travée supplémentaire, bâtie sur cave voûtée (voûte en berceau en anse-de-panier ; accès autrefois en façade latérale, maintenant à l'intérieur de l'agrandissement ouest), dont le rez-de-chaussée était sans doute une cuisine (cheminée en granite, à linteau droit, consoles en doucine et piédroit). L'étage de ces deux blocs forme une espace unique, qui a sans doute servi de grenier (une des fenêtres du bloc central a été transformée en porte haute).Le bloc oriental a une travée, ouverte au sud (vers les champs), avec un étage et un comble à surcroît. Le rez-de-chaussée est à usage de fournil (voûte du four en saillie à l'est, détruite). Le bloc occidental, adossé à l'ancien mur-pignon du logis, comprend une pièce au rez-de-chaussée et une à l'étage (accès par escalier extérieur en maçonnerie). Le côté nord de la cour est occupé par les étables : une étable à chevaux à l'ouest, puis une étable à vaches (les deux ont été transfomés en box à chevaux), puis deux étables à vaches encadrant la grange-remise. En retour de l'étable est se trouve une porcherie, et en face, deux hangars (piliers en briques). Puits dans la cour. Les bâtiments sont en pisé enduit (porcherie : en moellon de granite), avec des encadrements en granite (logis : partie centrale, porte du fournil), en bois (fenêtres du fournil), en granite et bois (porcherie) ou en brique (partie ouest du logis ; granges-étables : linteaux en bois pour les portes doubles, linteau en arc plein-cintre pour les fenêtres du fenil). Les toits sont à longs pans, en tuile creuse (partie est du logis refaite en tuile plate mécanique).

Murspisé
granite
enduit
moellon
Toittuile creuse, tuile plate mécanique
Étagessous-sol, 1 étage carré, comble à surcroît
Couvrementsvoûte en berceau en anse-de-panier
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant en charpente
escalier de distribution extérieur : escalier tournant en maçonnerie
TypologiesType C1: logis et grange-étable dans des bâtiments distincts, sur cour
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Savigneux. Cadastre. Registre présentant les augmentations et les diminutions survenues dans les contenances et les revenus portés sur les matrices cadastrales [1830-1885].

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry