Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fonderie de fer et martinets de Fourby puis usine de pâte à papier puis Cartonneries de la Rochette

Dossier IA73003546 inclus dans Paysage du bassin-versant de l'Isère inférieure et du Val Gelon réalisé en 2014
Dénominationsfonderie, martinet, usine de pâte à papier, cartonnerie
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Montmélian
HydrographiesRuisseau du Joudron ; bassin-versant Isère inférieure-Val Gelon
AdresseCommune : La Rochette
Lieu-dit : Fourby
Cadastre : 2014 B 2639, 2790, 3063, 3064, 3152, 3173, 3174

Le site métallurgique de Fourby appartenait autrefois à Jean Gervason, maître-ferrier à la Rochette. Par acte du 13 septembre 1713 son neveu Pierre Tiperri hérite du fourneau et des martinets. A sa mort, en 1723, il lègue le site à sa mère et à son frère Joseph. En 1726, le site est aliéné à MM.Prallet, Monet, Josserme et Fosseret. Par testament du 14 juillet 1729, Joseph Tiperri lègue le site à sa tante Angélique Roux et à son cousin germain Jean François Roux (FR.AD073, C559). Le haut fourneau était alimenté par du minerai de fer de Saint-Georges-d'Hurtières. Les coulées avaient lieu tous les deux ans (FR.AD073, C555).

Le fourneau et le martinet sont représentés sur la mappe sarde de 1728 (parcelle 1407) qui mentionne Jean Jacques Pralet et consorts comme exploitants du site. Non loin de là se trouve un autre martinet appartenant à Claude du Pepet (parcelle 1405). Le 5 avril 1731, le site est acquis par Jacques Gucher mais il est toujours exploité par MM.Prallet et consorts. En 1746, Fosseret et Josserme se retirent de l'exploitation et cèdent leurs parts à Jean Claude Pillet. Celui-ci exploite le fourneau six mois par an jusqu'en 1755. Le site est acquis en 1758 par le Sieur Col (originaire d'Argentine). La coulée suivante à lieu en 1760 (FR.AD073, C559). Par acte du 15 janvier 1765 passé chez Maitre Fosseret, le martinet et le fourneau sont acquis par Claude Gucher (fils de Jacques), natif de Villard-Sallet (FR.AD073, 6E5171).

Au début du XIXe siècle, il semble que le site appartienne au maitre de forges du Dauphiné Joseph Biron qui également racheté des biens de la Grande Chartreuse après Révolution (FR.AD073, 1FS712). Le 29 avril 1823, il obtient du roi Charles-Félix un privilège de 12 ans pour la fabrication de l'acier naturel, dit de forge, de l'acier fondu et des limes (Mémoires et documents SSHA, T.34, 1895).

En 1860, une partie du site est la propriété de la Société Leborgne (mappe sarde, parcelle 1405), l'autre (parcelle 1407) est exploitée par Antoine Blanchin (FR.AD073, 1Fi185).

En 1872, une fabrique de pâte à papier est construite à l'emplacement du site par la Société Bally, Henri et Magnificat (V.Barbier, La Savoie industrielle, 1875). Elle commence à fonctionner en juin 1873. Le 7 octobre 1873, elle est autorisée par arrêté préfectoral. La papeterie apparaît sur le premier cadastre français de 1892. A cette date, elle comporte : une usine de pâte à papier (section B, feuille 5, parcelle 898) et des réservoirs (parcelles 897 et 909). On note également la présence d'une forge (parcelle 895). Le site appartient à Maurice Franck, manufacturier (siège social, 46 rue Lafitte à Paris).

Le 2 juin 1896, le directeur du site, Max Franck, demande la construction d'une nouvelle prise d'eau afin d'ajouter à la fabrique de pâte à papier une cartonnerie. Pour cela, il a acheté les droits des deux chutes supérieures (communes de Presle IA73003453 et commune de la Rochette IA73003544). Le projet est autorisé par arrêté préfectoral du 24 août 1897.

Au cours du XXe siècle, les Cartonneries de la Rochette se sont beaucoup développées. Actuellement, elles sont toujours en activité. Une partie du site est exploitée par la Société Europac, l'autre appartient à la Société Cascades.

Période(s)Principale : 1er quart 18e siècle , daté par source
Principale : 3e quart 19e siècle , daté par source
Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
Dates1715, daté par source
1872, daté par source
1896, daté par source

Le site est implanté au bord du Joudron en amont d'un autre établissement (IA73003538). En 1896, la prise d'eau de l'usine de pâte à papier est déplacée en amont pour les besoins de la nouvelle cartonnerie. La nouvelle prise d'eau est implantée en aval de la taillanderie Le Bot (commune de Presle, IA73003452) à l'emplacement de la prise d'eau de l'ancienne taillanderie Meyrieux (commune de Presle, IA73003453).

Couvertures
Énergiesénergie hydraulique produite sur place
État de conservationbon état

Le site est implanté au sud de la Rochette, en limite de commune avec Arvillard. Les routes qui desservent Presle et Arvillard traversent le site industriel des Cartonneries.

Statut de la propriétépropriété privée
Protections

Références documentaires

Documents d'archives
  • FR.AD073, C555, Fonds de l'Intendance générale de Savoie. Mines, usines, carrières, etc., 1647-1790.

    AD Savoie : C555
  • FR.AD073, C3756, Cadastre de 1728, Rochette (la), 260, vue 1, 1732.

    AD Savoie : C3758
  • FR.AD073, C559, Fonds de l'Intendance générale de Savoie. Mines, usines, carrières, etc. Affaires diverses. Mémoires concernant des fourneaux " à couler de la gueuse, " établis au lieu dit à Furbis, territoire d'Arvillard. Lettre de la comtesse de Piolenc, envoyant un échantillon d'un gisement de marne qu'on avait découvert dans ses domaines, du côté d'Yenne ; de M. de Grégory, de Turin, priant l'intendant général de Chambéry, de chercher parmi les employés étran gers, attachés aux mines en exploitation dans le duché de Savoie, un homme capable d'aller examiner la valeur de la découverte qu'on venait de signaler au gouvernement, d'une mine d'or, dans une montagne de la vallée d'Aoste. Lettre d'un sieur Bourgeois, au sujet de l'inventaire des fonderies du prieuré de Bellevaux en Bauges ; pour l'envoi de deux experts chargés de faire un rapport sur des tourbières découvertes dans la commune de Bossey. Mine de sel d'Arbonne, commune de Bourg-Saint-Maurice : projets de travaux. Lettres faisant connaître que les habitants de la région voisine allaient y recueillir du sel en contrebande, art préjudice des gabelles, ce qui décida le gouvernement à faire boucher les galeries commencées et à rendre l'accès de la mine impossible. Certificats de visite des abords de la mine, par des secrétaires de communes, desquels il résulte qu'on essayait souvent de rouvrir clandestinement les galeries, pour y prendre du sel ; etc. 1741-1792.

    AD Savoie : C559
  • FR.AD073, 6E5171, Minutes notariales. Versement de maître NEYRET (Joseph), notaire à La Rochette, Archives notariales de maître FOSSERET Jean-Marie, 1765-1767.

    AD Savoie : 6E5171
  • FR.AD073, 1FS712, Fonds de l'intendance générale de Chambéry, Industrie et commerce, Métallurgie, usines et affaires diverses, 1815-1860.

    AD Savoie : 1FS712
  • FR.AD073, 1Fi185, Plan indiquant les points de discussion entre la société Leborgne et Antoine Blanchin relativement à leurs artifices. Cadastre, architecture, industrie, Vue géométrale. La Rochette. Auteur : Perrier, 1860.

    AD Savoie : 1Fi185
  • FR.AD073, 81S56, Service hydraulique. La Rochette : Affaires diverses, 1865-1955.

    AD Savoie : 81S56
  • FR.AD073, 47SPC4, Ponts et chaussées, service hydraulique. La Rochette : pressoir-battoir Picollet-Rey ; scierie-moulin Quézel ; battoir Dijoud ; moulin Bernard (1867-1875) ; usine de la Seytaz (Rey M.), moulins, pressoirs, fabrique d'acide gallique (Gelon, 1869-1886) ; scie du Bressant (1886-1888) ; société des Cartonneries de la Rochette (Joudron, 1896-1911) ; usine Rey (Joudron, 1904-1905) ; société A. des moulinages à soie de la Rochette (intéresse aussi Arvillard), (Joudron, 1911-1912), 1867-1912.

    AD Savoie : 49SPC4
  • FR.AD073 sous-série 81S57, Service hydraulique. La Rochette : scierie Quézel (1870), usine Picollet-Rey (1870), usine Henry et Manificat (papier, Joudron, 1873), usine Quézel Jh. (Gelon, 1873), usine Andrivet (1873), usine Picollet et Bernard (Joudron, 1874), usine Dijoud (Gelon, 1874), Bernard (1875), usine de la Seytaz (Rey et Pallavicini, Gelon, 1879), usine Rey (Gelon, 1886), Bressand (Gelon, 1888), cartonneries Franck (Joudron, 1897-1899).

    AD Savoie : 81S57
  • FR.AD073, M907, Fonds la Préfecture (IR1209), Hygiène, santé et installations classées, La Rochette, Cartonneries, plan (1914) 1860-1940.

    AD Savoie : M907
  • FR.AD073, 3P 7214, Premier cadastre français, Rochette (La), Section B, feuille 5, 1892.

    AD Savoie : 3P 7214
  • FR.AD073 sous-série 81S58, Service hydraulique. La Rochette : La Rochette. - Usines : cartonneries de la Rochette, dérivation des eaux du Joudron (1911-1922), couverture du Joudron (1941) ; Société des Tania Rey, dérivation dans le Gelon (1938-1939).

    AD Savoie : 81S58
  • FR.AD073, 1375W 93, Cabinet du Préfet - Seconde Guerre mondiale - Service de la défense passive, Plan de protection des entreprises, dossiers détaillés : Société des cartonneries de La Rochette (37), Société des moulinages de La Rochette (38), Tanneries Rey à La Rochette (39),1932-1943.

    AD Savoie : 1375W 93
Bibliographie
  • V. Barbier, La Savoie industrielle, Chambéry, Imprimerie Albert Bottero, 1875.

    p.472-475
  • Mémoires et documents publiés par la Société savoisienne d'histoire et d'archéologie, Tome 34, 1895.

    p.219.
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Bérelle Clara