Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hôpital, dit annexe de l'Hôpital-Infirmerie ou pavillon d'isolement, actuellement maison de retraite, dit pavillon Hubert Perrier, chambre mortuaire et chapelle

Dossier IA73002342 inclus dans Secteur urbain de Choudy-Pont Rouge réalisé en 2014

Fiche

Voir

Appellationsannexe de l'Hôpital-Infirmerie, pavillon d'isolement, pavillon Hubert Perrier
Parties constituantes non étudiéeschapelle, morgue
Dénominationshôpital, maison de retraite, morgue, chapelle
Aire d'étude et cantonChoudy-Pont Rouge
AdresseCommune : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Choudy-Pont Rouge
Adresse : 49 avenue du
Grand Port
Cadastre : 1879 B 1014 p. ; 2004 BO 22

Bien que très remanié, le bâtiment abritant aujourd’hui la chambre et la chapelle mortuaire ainsi qu’une partie du pavillon Hubert Perrier, est l’un des trois bâtiments les plus anciens du site Aix-Grand Port (voir dossier centre hospitalier). Il s’agissait alors du pavillon d’isolement, destiné à accueillir les malades contagieux.

Dès 1898, un pavillon d’isolement comptant 2 lits était aménagé, et signalé comme en capacité de fonctionner, dans l’avant-corps sud de l’ancien bâtiment de la Société nationale du Stand de tir (AD Savoie. 7 X 7). Un pavillon d’isolement indépendant, placé à l’ouest et éloigné du reste du bâti, apparaît sur les plans d’ensemble dressés en 1900 (AD Savoie. 7 X 15) (voir dossier centre hospitalier).

Les plans du bâtiment sont dessinés par l’architecte de la Ville Jules Pin en 1902. Ils prévoient une construction en rez-de-chaussée, prenant le jour par des baies en arc segmentaire encadrées de briques, comprenant deux chambres de malades à un lit (AD Savoie. 7 X 7).

Alors que le chantier de construction mené par l’entrepreneur François Bonna est en cours, une épidémie de variole survenue en 1903, mène la commission administrative de l’hospice-hôpital thermal Reine Hortense à demander l’augmentation de la capacité d’accueil du bâtiment (Délibération de la commission administrative de l’hôpital-hospice thermal Reine-Hortense, 1er mai 1903. AD Savoie. 7 X 16). D’après les plans modifiés par Jules Pin, la surface du pavillon d’isolement est donc augmentée de manière à créer deux chambres supplémentaires comprenant 2 lits chacune (AD Savoie. 7 X 7).

Les travaux, menés par Georges Bogey pour la menuiserie et la ferronnerie, par Fillard Père et Fils pour la plâtrerie et la peinture et par Jean Ruet pour la vitrerie, sont achevés en 1906 (Procès verbal de réception définitive des travaux pour la construction d’un pavillon d’isolement, 10 avril 1906. AD Savoie. 7 X 6). Le pavillon d'isolement est inauguré en 1907, en même temps que l'Hôpital-Infirmerie et le pavillon Brachet, marquant ainsi la naissance de l'hôpital municipal d'Aix-les-Bains.

En 1928, le pavillon d'isolement est signalé comme morgue (AD Savoie. 7 X 11).

Le bâtiment a été depuis exhaussé d’un étage tandis que la partie nord de la construction a été très modifiée par le réaménagement complet des ouvertures.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source
Principale : 4e quart 20e siècle , (?)
Dates1906, daté par source
Auteur(s)Auteur : Pin Jules (aîné) architecte communal attribution par source
Auteur : Bonna François entrepreneur de maçonnerie attribution par source

L’ancien pavillon d’isolement forme la clôture du site à l’ouest.

Le bâtiment présente un plan rectangulaire allongé. Couvert d’un toit à deux versants et croupe en tuiles mécaniques, il compte un rez-de-chaussée bâti en moellons de pierre et un étage carré certainement édifié en béton. Un avant-toit protège les élévations. Les baies du rez-de-chaussée sont cintrées tandis que celles du premier étage sont rectangulaires.

Murspierre moellon enduit
béton (?)
Toittuile mécanique
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré

Hôpital militaire pendant la Première guerre mondiale : Hôpital bénévole n°157 bis. Fonctionne entre le 9 octobre et le 16 novembre 1914.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Savoie. 7 X 6. Hôpitaux, Hospice d’Aix-les-Bains. Construction, travaux, hôpital thermal, hôpital municipal, 1862-1910.

    AD Savoie : 7 X 6
  • AD Savoie. 7 X 7. Hôpitaux, Hospice d’Aix-les-Bains. Construction hôpital municipal, 1900-1906.

    AD Savoie : 7 X 7
  • AD Savoie. 7 X 15. Hôpitaux d’Aix-les-Bains. Hôpital, infirmerie, maternité, hospice du Docteur Brachet, hospice Reine Hortense, 1900-1932.

    AD Savoie : 7 X 15
  • AD Savoie. 7 X 16. Hôpital municipal d’Aix. Projets de constructions, constructions diverses, 1900-1920.

    AD Savoie : 7 X 16
  • AD Savoie. 7 X 11. Hospices civils d’Aix. Réorganisation des services hospitaliers. Plans, 1926-1928.

    AD Savoie : 7 X 11
Documents figurés
  • Ville d'Aix-les-Bains. Hôpital Infirmerie. Construction d’une annexe pavillon d'isolement. Elévation. Plan. Coupe. Vue de côté / Pin Jules, architecte. Aix-les-Bains, septembre 1902. Ech. 1: 50. 1 plan : lavis, crayon ; 59,5 x 89,5 cm (AD Savoie. 7 X 7).

    AD Savoie : 7 X 7
  • Ville d'Aix-les-Bains. Hôpital Infirmerie. Pavillon d'isolement. Agrandissement. Façade principale. Façade sur le couchant. Plan. Coupe transversale / Pin Jules, architecte. Aix-les-Bains, avril 1903. Ech. 1:50. 1 plan rehaussé ; lavis, crayon ; 62 x 98 cm (AD Savoie. 7 X 7).

    AD Savoie : 7 X 7
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville d'Aix-les-Bains © Ville d'Aix-les-Bains - Belle Elsa - Gras Philippe