Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hôtel de voyageurs, dit Pension Bossut

Dossier IA73001179 inclus dans Rue Davat, anciennement rue du Conchat, puis des Moulins, puis rue des Ecoles réalisé en 2003

Fiche

Á rapprocher de

  • Immeuble
    Aix-les-Bains, Centre historique, 5 rue Davat , ruelle du Revet

Dossiers de synthèse

Voir

AppellationsPension Bossut
Dénominationshôtel de voyageurs
Aire d'étude et cantonCentre historique
AdresseCommune : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Centre historique
Adresse : 5 rue, Davat , ruelle du
Revet
Cadastre : 1879 D 606 ; 1973 CD 89

La Pension Bossut est attestée en 1861, mais la famille Bossut est déjà présente à cet emplacement en 1828. En 1881, la pension, gérée par un descendant, Auguste-Joseph Chappelain, prend le nom d'Hôtel Bossut. En 1914, le successeur, Alfred Chappelain, décide de détruire l'hôtel et de le remplacer par un immeuble de même emprise au sol, comportant des boutiques au rez-de-chaussée.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle , (détruit)
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

La pension Bossut s'élevait à l'angle de la rue Davat et de la ruelle du Revet. Son élévation latérale droite était longée par le ruisseau de la Chaudanne. De plan rectangulaire, le bâtiment, couvert d'un toit débordant à croupes, comportait deux étages. La façade principale était percée de cinq travées de baies rectangulaires dont trois portes ouvrant sur le rez-de-chaussée. Un escalier intérieur, situé au revers de la façade, à gauche de la porte médiane, donnait accès aux étages. MAISON BOSSUT ; HOTEL BOSSUT

Murscalcaire
enduit
moellon
Étagesrez-de-chaussée, 2 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
croupe
Escaliers
États conservationsdétruit
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • ANNEXE

    Pension Bossut : impressions d'un pensionnaire en 1875 (DENYS, Luce. Un mois à Aix-les-Bains : impressions et souvenirs, p. 3-4.)

    Quant à ma pension, c'était une pension extraordinaire. Située aussi dans la rue des Ecoles, elle était à quelques mètres de chez moi. Elle se composait de deux corps de bâtiment situés l'un en face de l'autre. Sur celui de gauche était écrit en belles lettres blanches : Pension Joseph Bossut. Joseph était le nom du patron, mort hélas ! Il y a douze ans dans toute sa gloire, alors qu'il était capitainede pompiers. Sa digne veuve lui succéda dans la direction de la maison. Outre le restaurant, il y avait aussi plusieurs chambres pour les baigneurs et un salon. Le premier jour où je m'assis à la table d'hôte, composée d'environ quarante couverts, je cherchai partout des yeux une tête de jeune homme ou de jeune femme. Pas une ; la moins vieille pouvait porter cinquante ans à en juger par les cheveux.

    O vous, pieuses mères de famille qui veillez avec tant de soins et d'alarmes sur la vertu de votre fille chérie, si vous craignez les jeunes gens aux regards hardis, les mots à double sens, les rapprochements de la jeunesse : allez avec votre fille à la pension Bossut.

Références documentaires

Documents figurés
  • Pension Bossut, rue Davat / anonyme. Aix-les-Bains : 21 octobre 1913. 1 photographie ; 18 x 24 cm. (AC Aix-les-Bains : 11 Fi 1153)

  • Ruelle sur le lit de la Chaudanne [élévation droite de la pension Bossut] / anonyme. Aix-les-Bains : 1913. 1 photogr. ; 18 x 24 cm. (AC Aix-les-Bains : 11 Fi 1155)

Bibliographie
  • DENYS, Luce. Un mois à Aix-les-Bains : impressions et souvenirs. Beaune : Batault Morot, 1875. 126 p.

    p. 35-36
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville d'Aix-les-Bains © Ville d'Aix-les-Bains - Jazé-Charvolin Marie-Reine - Lagrange Joël