Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hôtel de voyageurs, Hôtel Royal, actuellement immeuble

Dossier IA73001077 inclus dans Secteur urbain, Saint Pol-Biollay réalisé en 2003

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Voir

AppellationsHôtel Royal
Destinationsimmeuble
Dénominationshôtel de voyageurs
Aire d'étude et cantonSaint Pol-Biollay
AdresseCommune : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Saint Pol-Biollay
Adresse : rue
Georges Ier
Cadastre : 1879 D 1144 p. ; 1973 BZ 60 p. ; 2004 BZ 324 p.

C´est la société des hôtels Splendide-Excelsior, dont Louis Rossignoli, fils de Gaudens, est l´administrateur principal, qui est à l´origine de cette construction conçue comme une annexe du Splendide. Le premier projet, élaboré par l´architecte Alfred Olivet, auteur également de l´Excelsior, est daté du 7 août 1913. Il prévoit un bâtiment qui communique intérieurement avec le Splendide, mais qui n´a pas d´entrée propre. Le rez-de-chaussée, prolongé d´un pavillon hexagonal au nord et par une terrasse au nord-est, doit abriter, un grand restaurant, un fumoir un salon et un office, mais aucune cuisine n´est envisagée. Les plans présentés un mois plus tard, montrent une véritable évolution. Dans ce nouveau projet, la construction possède un vestibule, un grand hall, deux salles de restaurant et une cuisine avec ses pièces annexes. Le permis de construire est accordé le 27 septembre 1913 et, selon le souhait de l´architecte, les travaux sont attribués à l´entreprise Léon Grosse. Durant toute la durée de ces derniers, la distribution intérieure connaît des modifications. Une communication intérieure est créée entre le Splendide et la nouvelle construction après démolition de la terrasse nord. Le marché prévoit une ouverture de l´hôtel au printemps 1914. Aussi, le nombre des ouvriers oeuvrant sur le chantier est-il important. Il atteint 239 personnes en avril 1914. De même, un toit provisoire permet de travailler par tous les temps. L´ouverture de l´hôtel a lieu juste avant la déclaration de la première guerre mondiale, mais la réception définitive n´intervient que le 23 octobre 1915. Durant la guerre, l´hôtel Royal est réquisitionné pour l´installation d´un hôpital militaire. Il ne connaît par la suite, que des transformations mineures, hormis l´agrandissement de la terrasse ouest. A la fin de l'année 1958, la société André-Passeron rachète le Royal en même temps que le Splendide pour poursuivre l'activité hôtelière. Cependant le déclin des deux établissements s'accentue et ils ferment tous les deux en 1966. En 1967, l'hôtel est divisé en lot et vendu en appartements. Dans les années 1976 et 1977, malgré son inscription sur l´Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, la salle à manger est cloisonnée pour faire une dizaine de studios . Des décors sont détruits ou endommagés, notamment une toile peinte signée du peintre genevois, Henri Fehr, sur laquelle sont fixés des compteurs électriques. Aujourd´hui, ils sont régulièrement mis au jour à l´occasion de travaux réalisés par les propriétaires actuels des studios.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1914, daté par source
Auteur(s)Auteur : Olivet Alfred architecte signature
Personnalité : Rossignoli Louis commanditaire

L´ancien hôtel Royal, édifié sur les coteaux, domine la ville et jouit de la vue sur le lac, à l´ouest. Le bâtiment, implanté sur un terrain nivelé, donne sur un jardin clos qui descend en forte pente jusqu´à la rue Georges Ier. L´accès se fait par cette même rue. L´édifice, situé au nord du Splendide, lui est relié par un corps de bâtiment étroit dans le prolongement de celui qui était désigné sous le nom de « Maison Neuve ». Les communications intérieures, créées à l´origine à chaque niveau, sont aujourd´hui murées. Le bâtiment, entièrement en béton, est composé de plusieurs corps. Le corps principal de plan rectangulaire est prolongé au nord par une abside semi-circulaire en rez-de-chaussée. A l´est lui est adossé l´ancien corps des cuisines de plan irrégulier, à seulement deux niveaux et, au sud-est, le corps de jonction. Dans l´espace ainsi délimité au sud, un corps de forme carré, en rez-de-chaussée, est dévolu au grand hall. Le corps principal, couvert d´un toit à croupes de faible pente, compte un sous-sol partiellement enterré, un rez-de-chaussée surélevé et 4 étages carrés occupés chacun par neuf chambres et deux salons avec salle de bain qui sont distribués par un couloir médian. A l´origine, le sous sol était occupé par des caves mais aussi par la salle à manger du personnel. Le rez-de-chaussée, prolongé par l´abside, était presque entièrement occupé par une salle à manger de 23,5 m de long sur 12,5 m de large et 5,5 m de haut. Des colonnes ioniques la divisaient en trois vaisseaux de cinq travées chacun. Le corps de jonction possède un étage attique supplémentaire au-dessus de la corniche qui règne au niveau de celle du corps central. Simple en profondeur, il abrite le vestibule et l´escalier d´honneur qui se développe autour de l´ascenseur dans une cage carrée éclairée en façade par une travée de larges baies. Au-dessus du vestibule, des chambres occupent les étages. Le hall, occupe la totalité du corps sud couvert d´un toit presque plat à verrière zénithale. Sa façade, divisée verticalement par des pilastres, ouvre sur le jardin, à l´ouest, par l´intermédiaire d´un perron semi-circulaire bordé d´une balustrade. Elle est percée d´une porte-fenêtre centrale en anse de panier encadrée de deux portes-fenêtres plus étroites en plein cintre. La même alternance de grandes arcades triples se retrouve à l´intérieur sur les murs nord et sud. A l´est, le hall communique avec le vestibule. Le parti de façade diffère profondément entre l´est et l´ouest. Hormis la porte d´entrée inscrite dans un encadrement architecturé et surmontée d´une marquise, la façade orientale n´a que peu de décor. En revanche, les façades ouest et nord sont profondément rythmées horizontalement et verticalement. A l´ouest, le rez-de-chaussée, à bossage continu, percé de baies en arc déprimé, est précédé d´une galerie à colonnes doriques supportant une terrasse bordée d´une balustrade. Le premier étage donne sur cette terrasse, tandis que les étages supérieurs ouvrent sur des coursières qui se prolongent sur la façade nord et sont reliées entre elles par un ordre colossal de pilastres composites. Ces pilastres prennent appui sur de lourdes consoles. Le garde corps de la coursière du 2e étage est à balustres tandis que ceux des 3e et 4e étages sont en fer forgé. Toutes les baies des étages sont rectangulaires. Le décor intérieur se concentre dans le hall et les pièces de réception du rez-de-chaussée. Dans le hall, couvert en son centre d´une verrière circulaire, chaque mur est rythmé par des pilastres ioniques imitant le lapis-lazuli. Une fontaine en pierre, surmontée d´une sculpture en haut relief, est placée à droite de la porte du vestibule. La riche ornementation de stuc et staff en fort relief de la salle à manger n´est plus aujourd´hui que partiellement visible. Le plafond est soutenu par des colonnes ioniques imitant le marbre rouge, intégrées dans les cloisons. Des pilastres semblables ornent l´abside. Face aux baies ouvrant sur la terrasse alternaient miroirs et peintures marouflées représentant des promeneurs dans un parc.

Mursbéton
Toitzinc en couverture
Étagessous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 4 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours en maçonnerie
Autres organes de circulationsascenseur
Typologiesvillégiature
État de conservationremanié
Techniquesferronnerie
vitrail
décor stuqué
peinture

F-EBE-Collectifs-Aix-les-Bains

Positionsur cour
Mitoyenoui
Alignementnon
Nombre de façades sur rue1
Nombre de corps de bâtiments3
Type de clôturemur de clôture
Villégiatureoui
Situation de la porte d'entréedécentrée
Nombre d'étages4
Entresolnon
Nombre de travées6
Balconnon
Balcon filantoui
Loggianon
Balcon-loggianon
Décrochement de façadeoui
Matériaux du gros-oeuvrebéton
Matériaux des encadrementsbéton moulé
Matériaux des garde-corpsmétal
Forme du toittoit à 2 versants
Liaison mur-toitcorniche en pierre
Courcour et jardin
Puits de lumièrenon
Sasnon
Garagenon
Décor de façadesculpté
Traitement des angles d'îlotsélaboré
Nombre d'escaliers1
Escalier 1: emplacementdans-oeuvre
Escalier 1: formetournant à retours avec jour
Escalier 1: situationen revers de façade
Escalier 1: cage ouverteouverte
Escalier 1: nombre de volées par étage3
Escalier 1: 1ère volée décaléenon
Escalier 1: tour d'escaliernon
Escalier 1: nombre de noyaux0
Escalier 1: matériauxbéton
Ascenseur 1origine
Escalier 2: nombre de volées par étage0
Escalier 2: 1ère volée décaléenon
Escalier 2: tour d'escaliernon
Escalier 2: nombre de noyaux0
Escalier en pendantnon
Immeuble faisant parti d'un ensemblenon
Cour communenon
Entrée communenon
Escalier communnon
Façades en rapportnon
Traboulenon
Datation principale1er quart 20e siècle
Phasesélectionné
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquablessalle à manger
Protectionsinscrit MH partiellement, 1977/07/20
classé MH partiellement, 1987/12/30

Annexes

  • ANNEXE 1

    Les fondateurs des palaces Rossignoli

    Gaudens-Antoine Rossignoli, gérant de l´hôtel Venat, puis fondateur des hôtels Splendide et Excelsior, est né le 17 janvier 1837, à Oleggio, en Italie. Le 29 janvier 1878, il a épousé Marie-Jeanne Helme, fille de Louis Helme, hôtelier à Aix les Bains, et nièce de Paul Bonna, entrepreneur aixois.

    Homme courtois et très estimé à Aix les Bains, il était conseiller municipal, chevalier des ordres de la Couronne d´Italie et du Sauveur de Grèce. Il a assuré également la fonction de président du syndicat des hôteliers d´Aix les Bains pendant une période. Il est considéré comme l´un des initiateurs des progrès réalisés dans l´industrie hôtelière aixoise.

    Il est décédé à Aix le 21 mars 1908 et a été enterré au cimetière de la ville le 24 mars.

    Louis, Gaudens, Antoine Rossignoli, fils de Gaudens-Antoine, est né le 1er décembre 1878, à Aix les Bains. Il était l´aîné et le seul garçon d´une fratrie de 7 enfants. Il a épousé Marcelle-Marie Mottet, le 2 février 1910.

    A la mort de son père, en 1908, il fut nommé administrateur délégué de l´hôtel Splendide, et en 1910, devint directeur administrateur de la société, créée, avec l´appui d´une banque genevoise, pour gérer des deux hôtels Splendide et Excelsior. C´est cette société qui a décidé la construction du Royal en 1913.

    Sous la direction de Louis Rossignoli, les trois hôtels sont devenus des palaces fréquentés par une riche clientèle étrangère. En 1925, l´hôtel de l´Europe a été également réaménagé par ses soins.

    Nommé chevalier de la légion d´honneur en 1926, Louis fut également appelé à la tête de la Compagnie hôtelière de Marseille et de la Riviera et devint, entre autres, administrateur du Carlton-Hôtel de Saint-Moritz, de celui de Lyon et du Majestic de Chamonix.

    Il est décédé le 21 février 1931 à Hyères. Ses funérailles ont eu lieu à Aix les Bains, le 26 février.

  • ANNEXE 2

    Protection de la salle à manger

    L´ancienne salle à manger de l´hôtel Royal, d´une surface d´environ 386 m², est vendue le 9 mars 1976. Le nouvel acquéreur commence rapidement des travaux dans le but de créer des studios.

    Cependant, le 27 mars 1976, le ministre de la Culture et de l´Environnement prononce une notification d´instance de classement de la salle de restaurant avec ses décors. Cette mesure entraîne la suspension immédiate du chantier pour une durée de 12 mois.

    Le 28 février 1977, la délégation permanente de la Commission supérieure des Monuments Historiques déclare que la salle de restaurant mérite le classement et demande qu´elle soit inscrite, dans un premier temps, sur l´Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Elle souhaite que l´ensemble des copropriétaires puisse l´acquérir pour en faire une partie commune.

    Toutefois, aucun arrêté n´étant promulgué avant la date d´expiration du délai d´instance de classement, le 30 mars 1977, le propriétaire reprend les travaux.

    Le 20 juillet 1977 parait l´arrêté portant inscription sur l´Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Le propriétaire le conteste et estime le préjudice subi à 1 450 000 francs. Il poursuit la division de la salle à manger en une dizaine de logements. Il détruit des décors, notamment un tableau d´Henri Fehr, sur lequel il pose des compteurs électriques.

    Le 16 septembre 1977, il engage une action en justice pour obtenir réparations, mais, le 5 décembre 1980, le tribunal rejette sa requête. Cependant, les studios sont terminés et certainement déjà mis en location.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Savoie. 65 F 17. Caisse, 1917-1955

  • AD Savoie. 65 F 33. Registres des fournisseurs, 1922, 1924, 1951

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 214, n° 62. Permis de construire. Permis accordé à Mr Rossignoli pour la société des Hôtels Splendide et Excelsior pour construire une annexe dans le parc du Splendide hôtel, 27 septembre 1913

  • AC Aix-les-Bains. 2 F 4. Lettre du président des hôtels Splendide, Royal et Excelsior au maire, annonçant l´ouverture de l´hôtel pour la saison 1957 et la mise en vente de l´Excelsior, 25 février 1957

  • AC Aix-les-Bains. 2 F 4. Lettre du président des hôtels Splendide, Royal et Excelsior au maire, indiquant le rachat de la majorité des actions et le maintient de la famille Rossignoli comme actionnaire, 24 décembre 1958

  • AC Aix-les-Bains. 2 F 4. Lettre du maire au préfet annonçant les travaux de transformation de l´hôtel Royal, 12 avril 1967

  • AC Aix-les-Bains. 2 F 4. Lettre du préfet au maire d´Aix les Bains annonçant la fermeture définitive et la vente de l´hôtel Splendide et Royal, 21 avril 1967

  • AC Aix-les-Bains. 2 F 4. Lettre du maire au préfet affirmant que l´hôtel Splendide, Royal et Excelsior n´est plus exploité en hôtel de tourisme, 26 avril 1967

  • AMH AAA 99. 0120Dossier de protection de la salle à manger : correspondance, procès, 27 mars 1976-12 décembre 1980

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274. Correspondance entre Alfred Olivet et Léon Grosse, 25 septembre- 24 octobre 1913

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274. Soumission pour les travaux de fouilles et de terrassements exécutés par l´entreprise Léon Grosse, 28 septembre 1913

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274. Marché des travaux entre la société des hôtels Splendide, Excelsior et Royal et Léon Grosse, 10 novembre 1913

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274. Devis descriptif des travaux. Annexe au marche passé entre la société de l´hôtel Splendide et Léon Grosse, 10 novembre 1913

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274. Convention entre Léon Grosse et l´entreprise suisse de couverture, Egger et Gartenmann, 16 décembre 1913

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274. Travaux en régie exécutés par l´entreprise Léon Grosse pour la construction. Extrait du cahier 1, [1913]

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274. Cahier des charges générales et clauses particulières pour l´exécution des travaux de l´entreprise du gros-oeuvre, [1913-1914]

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274. Nomenclature des 30 cahiers de décompte qui composeront le mémoire général, 28 janvier 1914

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274. Décisions prises par Alfred Olivet pour la construction de l´hôtel, 28 janvier 1914

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274. Construction du Royal hôtel. Situation approximative des travaux exécutés, 31 janvier-1er juillet 1914

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274. Correspondance entre Alfred Olivet et Léon Grosse concernant les étages, janvier 1914, 15 juillet 1914, 21 juillet 1914

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274. Résumé des décisions prises concernant les travaux dans le Splendide hôtel, [Après 5 mars 1914]

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274. Devis estimatif pour les aménagements aux abords de l´hôtel, 27 mars 1914

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274. Travaux de peinture à exécuter au Royal, [Printemps 1914]

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274. Décompte général des travaux exécutés par l´entreprise Léon Grosse pour la construction de l´hôtel Royal et les ouvrages divers, exécutés au Splendide, Excelsior et dans le parc, d´octobre 1913 à la fin juillet 1914, [1914]

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274. Procès verbal de réception définitive, 23 octobre 1915

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274. Société des hôtels Splendide, Royal et Excelsior. Rapport du conseil d´administration et rapport du commissaire des comptes. Bilan de l´exercice 1915, 6 juillet 1916

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274. Attestation de l´architecte Olivet pour l´entreprise Léon Grosse concernant la construction de l´hôtel Royal, 11 février 1932

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274. Nomenclature des principaux travaux exécutés par l´entreprise générarale Léon Grosse, [1935]

Documents figurés
  • Projet d´annexe. Splendide Hôtel Royal. Rez-de-chaussée / A. Olivet arch. Genève : 7 août 1913. Ech. 1 : 100. 1 tirage de plan. ; 48,5 x 59,5 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Projet d´annexe Splendid Hôtel Royal. Aix-les-Bains. Rez de chaussée / Alf. Olivet arch. Genève : 2 octobre 1913. Ech. 1 : 100. 1 tirage de plan bleu ; 60,5 x 100 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Projet d´annexe Splendid Hôtel Royal. Aix-les-Bains. Sous Sol / Alf. Olivet. Genève : 16 octobre 1913. Ech. 1 : 100. 1 tirage de plan bleu; 56,5 x 85,5 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • 2 Splendid Hôtel Royal. Aix-les-Bains. Plan du rez de chaussée / A. Olivet arch. Genève : 8 novembre 1913. Ech. 1 : 50. 1 tirage de plan; 94 x 118 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • 4 Splendid Hôtel Royal. Aix-les-Bains. Plan de l´entresol (coiffeur) / Alf. Olivet arch. Genève : 21 novembre 1913. Ech. 1 : 50. 1 tirage de plan. ; 41,5 x 44 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Splendid Hôtel Royal. Commande d´escaliers rampes des 1e, 2e, 3e et 4e étages / A. Olivet. Genève : 27 novembre 1913. Ech. 1 : 200. 1 tirage de plan bleu; 65 x 52,5 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Royal Hôtel. Portes, balcon et croisées des fenêtres / [Entreprise Léon Grosse]. Aix-les-Bains : 18 décembre 1913. Ech. 1 : 200. 1 plan : calque, encre et coul. ; 42,5 x 42 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Commande du grand escalier-rampe du rez-de-chaussée au 1e étage / [Olivet]. [Aix-les-Bains] : 11 décembre 1913. Ech. 1 : 200. 1 tirage de plan bleu ; 66,5 x 93 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Splendid Hôtel Royal. Façade nord / A. Olivet arch. Genève : 18 décembre 1913. Ech. 1 : 50. 1 tirage de plan bleu; 60 x 83 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Royal Hôtel. Plan du rez de chaussé et détail des piliers / [Entreprise Léon Grosse]. Aix les Bains : 29 décembre 1913. Ech. 1 : 50 et 1 : 10. 1 tirage de plan. ; 91,5x 142 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Royal Hôtel. Détail des balustres de la terrasse / [Entreprise Léon Grosse]. Aix-les-Bains : 15 janvier 1914. Ech. 1 : 1. 1 plan : calque, encre et crayon coul. ; 134 x 59 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Splendid Hôtel Royal. Aix-les-Bains Façade Hall / A. Olivet arch. Genève : 28 janvier 1914. Ech. 1 : 50. 1 tirage de plan; 57,5 x 42 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Royal Hôtel. Plan des étages / [Entreprise Léon Grosse]. Aix-les-Bains : 29 janvier 1914. Ech. 1 : 50. 1 plan : calque, encre et coul. ; 62 x 94,5 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Splendid Hôtel Royal. Détail d´une travée, côté lac / A. Olivet arch. Genève : 30 janvier 1914. Ech. 1 : 200. 1 tirage de plan; 93,5 x 64,5 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Royal Hôtel. Toiture. Terrasse du Hall. Plan et coupe / [Olivet]. Aix les Bains : 5 février 1914. Ech. 1 : 50. 1 tirage de plan bleu ; 46 x 74, 5 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Royal Hôtel. Façade nord / [Entreprise Léon Grosse]. Aix-les-Bains : 5 mars 1914. Ech. 1 : 50. 1 plan : calque toilé, encre; 65 x 90 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Royal Hôtel. Façade côté lac / [Entreprise Léon Grosse]. Aix-les-Bains : 5 mars 1914. Ech. 1 : 50. 1 plan : calque toilé, encre; 65,5 x 101 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Royal Hôtel. Façade levant / [Entreprise Léon Grosse]. Aix-les-Bains : 7 mars 1914. Ech. 1 : 50. 1 plan : calque, encre ; 65 x 96 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Splendid Hôtel Royal. Détail de la façade du hall. Coupe, élévation et détail grandeur du chapiteau et de la base du pilastre / [Entreprise Léon Grosse]. Aix-les-Bains : 15 avril 1914. Ech. 1 : 200 et 1 : 1. 1 plan : calque, encre; 67,5 x 105 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Royal Hôtel. Rez de chaussée / S.n. [Aix les Bains]: [1913-1914]. Ech. 1 : 50. 1 plan : calque, encre; 81,5 x 102 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Royal Hôtel. Coupe transversale sur façade couchant / [Léon Grosse]. [Aix les Bains] : [1913-1914]. Ech. 1 : 25. 1 plan : calque, encre ; 98 x 39 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Splendid Hôtel Royal. Aix-les-Bains. Elévation du fond de chambre / [Entreprise Léon Grosse]. [Aix les Bains] : [1913-1914]. Ech. 1 : 20. 1 plan : calque, crayon et crayon coul. ; 39 x 41 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Splendid Hôtel Royal. Aix-les-Bains. Elévation du fond de chambre / [Entreprise Léon Grosse]. [Aix les Bains] : [1913-1914]. Ech. 1 : 20. 1 plan : calque, crayon et crayon coul. ; 39 x 38,5 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Splendid Hôtel Royal. Aix-les-Bains. Salon d´étage / [Olivet]. Aix les Bains : [1913-1914]. Ech. 1 : 20. 1 plan : calque, crayon; 41 x 72 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Hôtel Royal, Splendide, Excelsior / Schwob d. Richard [Paris] : [Après 1914]. Ech. 1 :500. 1 tirage de plan ; 55 x 45 cm. (AC Aix-les-Bains)

  • Royal Hôtel. Modification de l´entrée au levant 668 / Entreprise Léon Grosse. Aix-les-Bains : 27 septembre 1916. Ech. 1 : 20. 1 plan : calque, encre; 59,5 x 65 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Royal Hôtel. Elévation de la travée de la façade, escalier, vestibule / [Olivet]. Aix-les-Bains : 19 janvier 1914. Ech. 1 : 200. 1 plan : calque, encre et ladis. ; 115 x 66 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Projet de mosaïque en grès / Patrizio et Pellarin. Genève : 15 novembre 1916. Ech. 1 : 10. 1 plan : papier, crayon et crayon de couleurs. ; 26,5 x 74 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Façade ouest / G. Munier, dessinateur. [Aix les Bains] : [Après 1916]. Ech. 1 : 100. 1 plan : calque, encre ; 37 x 116 cm. Dans : 20 ans de travaux publics et particuliers. Aix-les-Bains : Léon Grosse, t.3. (AC Aix les Bains)

  • Façade nord / G. Munier, dessinateur. [Aix les Bains] : [Après 1916]. Ech. 1 : 100. 1 plan : calque, encre ; 37 x 116 cm. Dans : 20 ans de travaux publics et particuliers. Aix-les-Bains : Léon Grosse, t.3. (AC Aix les Bains)

  • Façade est / G. Munier, dessinateur. [Aix les Bains] : [Après 1916]. Ech. 1 : 100. 1 plan : calque, encre ; 37 x 79 cm. Dans : 20 ans de travaux publics et particuliers. Aix-les-Bains : Léon Grosse, t.3. (AC Aix les Bains)

  • Rez-de-chaussée / G. Munier, dessinateur. [Aix les Bains] : [Après 1916]. Ech. 1 : 200. 1 plan : calque, encre ; 35 x 66 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Etages / G. Munier, dessinateur. [Aix les Bains] : [Après 1916]. Ech. 1 : 200. 1 plan : calque, encre ; 35 x 66 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • Aix-les-Bains. Hôtels Royal, Splendide, Excelsior / R. Duc. Aix-les-Bains : [1957]. Ech. 1 : 200. 1 tirage de plan ; 115 x 140 cm. (AP SAGI)

  • Immeubles en co-propriété. Splendide Royal. Plan du sous-sol / F. Poli BET [Aix-les-Bains] : Mars 1966. Ech. 1 : 100. 1 tirage de plan; 60 x 110 cm. (AP SAGI)

  • Immeubles en co-propriété. Splendide Royal. Plan du rez-de-chaussée / F. Poli BET [Aix-les-Bains] : Mars 1966. Ech. 1 : 100. 1 tirage de plan; 60 x 110 cm. (AP SAGI)

  • Immeubles en co-propriété. Splendide Royal. Plan du 1er étage / F. Poli BET [Aix-les-Bains] : Mars 1966. Ech. 1 : 100. 1 tirage de plan; 60 x 110 cm. (AP SAGI)

  • Immeubles en co-propriété. Splendide Royal. Plan du 2e étage / F. Poli BET [Aix-les-Bains] : Mars 1966. Ech. 1 : 100. 1 tirage de plan ; 60 x 110 cm. (AP SAGI)

  • Immeubles en co-propriété. Splendide Royal. Plan du 3e étage / F. Poli BET [Aix-les-Bains] : Mars 1966. Ech. 1 : 100. 1 tirage de plan ; 60 x 110 cm. (AP SAGI)

  • Immeubles en co-propriété. Splendide Royal. Plan du 4e étage / F. Poli BET [Aix-les-Bains] : Mars 1966. Ech. 1 : 100. 1 tirage de plan ; 60 x 110 cm. (AP SAGI)

  • Immeubles en co-propriété. Splendide Royal. Plan du 5e étage / F. Poli BET [Aix-les-Bains] : Mars 1966. Ech. 1 : 100. 1 tirage de plan ; 60 x 110 cm. (AP SAGI)

  • [Plan et élévation de l´ancienne salle à manger du Royal] / S.n. S.l : [1976-1977]. 1 tirage de plan ; 55 x 90 cm. (AP SAGI)

  • [Plan de l´ancienne salle à manger du Royal transformée en studios] / S.n. S.l : [1976-1977]. 1 tirage de plan ; 55 x 90 cm. (AP SAGI)

  • [Hôtels Royal, Splendide et Excelsior] / S.n. S.l., [1925-1930]. 1 est. : coul. ; 16,5 x 19,3 cm. Dans Aix les Bains Les hôtels Splendide, Royal, Excelsior, de l´Europe et Villa Victoria, [Brochure publicitaire] / LG Rossignoli. (AC Aix-les-Bains 20 Z 1)

  • Restaurant / S.n. S.l., [1925-1930]. 1 est. : coul. ; 16,5 x 19,3 cm. Dans Aix les Bains Les hôtels Splendide, Royal, Excelsior, de l´Europe et Villa Victoria, [Brochure publicitaire] / LG Rossignoli. (AC Aix-les-Bains 20 Z 1).

  • Restaurant Terrasse / S.n : S.l., [1925-1930]. 1 est. : coul. ; 16,5 x 19,3 cm. Dans Aix les Bains Les hôtels Splendide, Royal, Excelsior, de l´Europe et Villa Victoria, [Brochure publicitaire] / LG Rossignoli. (AC Aix-les-Bains 20 Z 1)

  • Le hall / S.n. S.l., [1925-1930]. 1 est. : noir et blanc ; 16,5 x 19,3 cm. Dans Aix les Bains Les hôtels Splendide, Royal, Excelsior, de l´Europe et Villa Victoria, [Brochure publicitaire] / LG Rossignoli. (AC Aix-les-Bains 20 Z 1).

  • Plan d´Aix-les-Bains. [Détail] / S.n. S.l., [1925-1930]. 1 est. : noir et blanc, coul. ; 16,5 x 19,3 cm. Dans Aix les Bains Les hôtels Splendide, Royal, Excelsior, de l´Europe et Villa Victoria, [Brochure publicitaire] / LG Rossignoli. (AC Aix-les-Bains 20 Z 1).

  • [Construction du Royal Hôtel] / S.n. S.l., [1913 - 1914]. 1 photogr. pos. : noir et blanc ; 17,5 x 23 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 274)

  • [Transformation de la salle à manger de l´hôtel Royal] / S.n. S.l., [1976 - 1977]. 1 photogr. pos. : noir et blanc ; 9 x 13 cm. (AMH Lyon AAA 99. 0120)

  • [Transformation de la salle à manger de l´hôtel Royal] / S.n. S.l., [1976-1977]. 1 photogr. pos. : noir et blanc ; 9 x 13 cm. (AMH Lyon AAA 99. 0120)

  • [Transformation de la rotonde de la salle à manger] / S.n. S.l., [1976 - 1977]. 1 photogr. pos. : noir et blanc ; 9 x 13 cm. (AMH Lyon AAA 99. 0120)

  • 193 - AIX-LES-BAINS. Hôtel Royal et Splendide. S.l. : Unis France, [Après 1914]. 1 carte postale ; 9 x 14 cm. (AC Aix-les-Bains : 1 Fi 38_164)

  • 68 - Aix les Bains. Vue Générale. S.l. : ND, [après 1914]. 1 carte postale ; 9 x 14 cm. (AC Aix-les-Bains : 1 Fi 50_83)

  • 162 - AIX-LES-BAINS - Hôtels Excelsior, Splendide et Royal (Olivet, Archit.). [Paris] : L.L, [Après 1914]. 1 carte postale ; 9 x 14 cm. (AC Aix-les-Bains : 1 Fi 38_114)

Bibliographie
  • 20 ans de travaux publics et particuliers. Choix de projets, plans et travaux exécutés par les établissements Léon Grosse et Cie. Aix-les-Bains : Léon Grosse, [vers 1912]. 3 vol. ; 33 cm

    t. 3, X
  • DURAND, Anne. Petites histoires d´une grande poubelle. Arts et mémoire, mars 2009, n° 53

    p. 16-33
  • ESNAULT, Jean-François. Aix-les-Bains ou la mémoire des pierres. Paris : 1982. 250 p. multigr. : ill. ; 29,5 cm

    p. 142-144
  • ESNAULT, Jean-François, PALLUEL, André. Découvrir Aix-les-Bains et le lac du Bourget. Lyon : Patrimoine Rhônalpin, 1986. 31 p. : ill. ; 21 cm (Guide Rhônalpin du patrimoine méconnu. 7)

    p. 12-14 : ill
  • FRISON Marion. Léon Grosse, 1881-2001. Une entreprise à dimension humaine. Aix-les-Bains : Entreprise Léon Grosse, 2001. 160 p. : ill. ; 28 cm

    p. 26-27
  • FRISON, MarionTechnique, quand le bâtiment et la sauvegarde du patrimoine font bon ménage. Lé-on-dit, Septembre 2006, n° 69

    p. 4
  • JOSEPH, Monique ; NICOLAS Adèle Un palace : le Mirabeau. Arts et mémoire, décembre 1996, n° 7

    p. 15-24
  • PALLIERE, Johannès. Aix les Bains à la belle époque, Histoire du capitalisme aixois. Ruptures, contrastes et résistances. Montmélian : 1992. 195 p. : ill ; 30 cm

  • ROSSIGNOLI, L.G. Aix les Bains Les hôtels Splendide, Royal, Excelsior, de l´Europe et Villa Victoria. Paris : [Après 1914]. 11 p. multigr. : ill. ; 29,5 cm

  • TOULIER, Bernard. Villes d´eaux, station thermales et balnéaires. Bruxelles : 2002. 176 p. ill. en couleur ; 30 cm.

    p. 126
  • VADAINE, Sylvie. Etude de l'architecture thermale de la ville d'Aix-les-Bains : les grands hôtels. Lyon : 1997. 2 vol. 86-314 p. multigr. : ill. ; 30 cm [Maîtrise Histoire de l'Art. Université Lyon II. 1997]

    t.1, p. 30, 34, 37, 39-42, 45-47, 52, 55-58 ; t. 2, p. 268-295
  • WALTER, Elisabeth. Au début du siècle. Les hôtels de Léon Grosse à Aix les Bains. Lé-on-dit, Mars 2002, n° 51

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville d'Aix-les-Bains © Ville d'Aix-les-Bains - Jazé-Charvolin Marie-Reine - Mouchet Dorine