Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hôtel de voyageurs, Hôtel Sévigné

Dossier IA73001107 inclus dans Rue, dite chemin de la Merderasse, puis rue Lamartine réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

Voir

AppellationsHôtel Sévigné
Dénominationshôtel de voyageurs
Aire d'étude et cantonVille basse
AdresseCommune : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Ville basse
Adresse : 1, 3, 5 rue, Lamartine , 4, 6 rue
Daquin
Cadastre : 1728 206 p.-214, 215 p.-216 ; 1879 D 600, 655 p., 663 p.-668 ; 1973 CD 110

L'hôtel actuel s'est constitué en plusieurs étapes, à partir de 1924, sur la base de trois anciens bâtiments distincts : la villa Sévigné, au sud, l'hôtel de Wagram, au nord, et la maison Aymonier-Davat située entre les deux. La villa Sévigné a été édifiée sur un vaste terrain occupé, en 1728, par des jardins, des vergers et une grange. Au nord-ouest de ce terrain, deux nouvelles maisons contiguës ont été construites en bordure de rue, entre 1782 et 1808. La grange fut détruite entre 1808 et 1820. En 1878, l'une des maisons était encore appelée "maison Coudurier", du nom de la famille qui l'a possédait depuis 1820 ; elle faisait alors partie des propriétés de Gaspard Adolphe Davat. En effet, dans le courant du 19e siècle, le docteur Davat acquit progressivement l'ensemble de la propriété. A cette occasion, Il regroupa sans doute les deux maisons pour n'en faire qu'une seule ; en 1879, il confia à l'entreprise Blondin le soin d'agrandir sa villa dans le prolongement, au nord. L'achat de terrain, au sud, en 1877, lui permit d'aménager un jardin paysager avec bassin et jardin archéologique, mais dès 1887, ce jardin fut coupé en deux par le prolongement de la rue Daquin. En 1924, Joseph Borgey, alors directeur de l´école supérieur de jeunes filles, achèta la propriété pour y installer une école hôtelière sous le nom de Villa Sévigné. Dès 1925, il entreprit la construction de l'aile en retour d'équerre, le long de la rue Daquin, d'après les plans de l'architecte Marcel Evrard. Puis, en 1928, il chargea l´entreprise Léon Grosse d'agrandir la Villa Sévigné d'une travée, côté sud, et de l'exhausser de deux étages. La galerie de communication qui relie les deux ailes fut sans doute construite à cette date. L'hôtel de Wagram, quant à lui, occupe un emplacement sur lequel est mentionnée une grange en 1728. La grange fut remplacée par une maison avant 1808. Après plusieurs changements de propriétaires, cette maison fut achetée, en 1880, par le docteur Henri Cazalis qui la transforma en hôtel, sous le nom d´Hôtel de Wagram, puis d´Hôtel de Wagram et des Alpes. Après son rachat en 1925, par Joseph Borgey, déjà propriétaire de la villa Sévigné, l'hôtel de Wagram en devint une annexe. La maison Aimonier-Davat est, elle aussi, présente sur le plan de 1808. Etienne Aimonier-Davat l'achèta en 1880 ; elle possèdait alors huit ouvertures. En 1891, il la lègua à son fils Gaspard qui fit élever une nouvelle façade par l´entreprise Léon Grosse. En 1951, la Société anonyme d´exploitation des hôtels du Louvre et de la Paix, installée à Marseille, acquit les deux hôtels et la maison qui les séparait pour ne faire qu'un établissement de 150 chambres exploité sous le nom d'Hôtel Sévigné. L'entrée sur la rue Lamartine fut déplacée d'une travée, en 1968. En 1980, l'ancienne annexe Wagram et la maison Aimonier-Davat furent entièrement démolies et reconstruites sur les plans de l´architecte aixois Jean Delafontaine, pour le compte de la Caisse de retraite des cadres. Le nouveau bâtiment, qui communique intérieurement avec la Villa Sévigné, ne possède plus d'entrée propre sur la rue. L'hôtel subit encore quelques modifications : adjonction d'une galerie vitrée devant le rez-de-chaussée de l'aile sur la rue Daquin, construction d'un escalier de secours à la place des salles de bains aménagées dès l'origine, dans une tour hors-oeuvre, à l'extrémité de cette aile, redistribution du rez-de-chaussée de l'aile rue Lamartine. L'ensemble vient d'être vendu pour être transformé en appartements.

Période(s)Principale : 4e quart 18e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Dates1925, daté par source
1980
Auteur(s)Auteur : Evrard Marcel
Marcel Evrard

Réfection de la toiture de l'église de Pugny-Chatenod en 1928.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Grosse Léon entrepreneur attribution par source
Auteur : Delafontaine Jean
Jean Delafontaine

Architecte basé à Aix-les-Bains. Il fait parti de l'Atelier d'Architecture et d'Urbanisme d'Aix-les-Bains (AAUA) piloté par l'architecte Jean-Louis Chanéac.

Il exerce jusqu'en 1985.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

L'hôtel, avec cour et jardin clos d'un muret surmonté d'une grille, s'élève à l'angle de deux rues en pente. Il comprend trois corps de bâtiment principaux disposés en T ; l'aile en retour d'équerre, simple en profondeur, est reliée par un corps de bâtiment étroit formant galerie à chaque niveau et couvert en appentis. Deux tours rectangulaires sont accolées à chacune des extrémités de cette aile, l'une, à droite, reçoit un ascenseur, l'autre, à gauche, un escalier tournant avec jour. Le bâtiment principal, implanté en bordure de rue, est double en profondeur. Il compte un sous-sol voûté en berceau longitudinal, un rez-de-chaussée et cinq étages carrés. Le sous-sol accueille les cuisines et pièces de service, le rez-de-chaussée, les pièces de réception et les étages, les chambres distribuées par un couloir médian. Un escalier en béton, situé face à l'entrée, donne accès aux étages. Les façades présentent des élévations à travées, séparées par des pilastres montant de fond, et des baies à encadrements moulurés. Le premier niveau, traité en bossage en table, s'orne d'une frise de postes. Des balcons, sur consoles en béton, règnent sans interruption devant les trois niveaux supérieurs des trois façades et devant les 1er et 2e étages de l'élévation latérale gauche. Dans l'alignement de ce bâtiment, à droite, s'élève celui de l'annexe Wagram, plus bas, et dont les étages communiquent intérieurement avec ceux du corps principal par quelques marches. Ce bâtiment comporte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, trois étages carrés et un étage de comble à surcroît. Un escalier tournant à retours avec jour conduit aux étages distribués par un couloir médian. La façade sur rue compte six travées de fenêtres à encadrement en béton moulé, dont deux travées médianes de portes-fenêtres. La façade sur cour, sans aucun décor, ne compte que trois travées. L'étage de soubassement ouvre de plain-pied sur la cour. L'aile en retour d'équerre, couverte en appentis, possède un sous-sol plafonné, un rez-de-chaussée doublé, au sud, d'une galerie vitrée abritant la salle à manger et quatre étages carrés occupés par des chambres distribuées par un couloir postérieur. La circulation verticale est assurée par un ascenseur et deux escaliers, l'un dans-oeuvre, à l'extrémité est, et l'autre dans une cage hors-oeuvre, à l'extrémité ouest. Devant chaque étage, court, côté jardin, un balcon semblable à ceux du corps principal. L'élévation postérieure, à laquelle deux maisons sont adossées, est percée de jours oblongs éclairant les couloirs. LE SEVIGNE

Murscalcaire
enduit
moellon
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toittuile mécanique
Étagessous-sol, étage de soubassement, rez-de-chaussée, rez-de-chaussée surélevé, 3 étages carrés, comble à surcroît
Couvrementsvoûte en berceau plein-cintre
voûte en berceau segmentaire
Couverturestoit à longs pans
appentis
croupe
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie
escalier hors-oeuvre : escalier en vis avec jour en maçonnerie, suspendu
Techniquessculpture
Précision représentations

frise de postes sur toutes les façades du corps principal, au premier niveau.

PLU 2007 : étoile creuse (bâti intéressant : démolition soumise à permis de démolir)

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • ANNEXE 1

    Succession de propriétés

    Le Sévigné : (1728 209-214, 215 p.-216 ; 1879 D 655- 656 bis, 663, 665-666)

    1728 : Chappelier Jacqueline (jardins et vergers, une grange sur la parcelle 216)

    1782 : Curtellier Joseph (id.)

    1808 : Deux bâtiments, l´un sur la parcelle 209 et l´autre sur la 216 (d´après le plan d´alignement).

    1820 : Coudurier Claude (maison sur la parcelle 209) et plusieurs propriétaires de jardins, dont Davat François (parcelles 211-212)

    1877 : Davat Gaspard, propriétaire de deux maisons contiguës dont la maison Coudurier (209), et Gaillard Thérèse (parcelles 213 et 214)

    1878 : Davat Gaspard (parcelles 209 à 216)

    1880 : Davat Gaspard (parcelles D 665, bâtiment et cour, D 666, une maison, D655, jardins)

    1911 : Rendu André, médecin (héritier du Dr Davat)

    1924 : Borgey Joseph.

    1945 : Société anonyme d´exploitation des hôtels du Louvre et de la Paix (Marseille)

    La maison Aimonier-Davat (1728 209 p. ; 1879 D 667)

    1882 : Aimonier-Davat Etienne (propriétaire d'une maison de 8 ouvertures et cour)

    1892 : Aimonier-Davat Gaspard, fils d'Etienne, employé de banque.

    1932 : Simon Noel

    1944 : Simon Joseph

    1952 : Société anonyme d´exploitation des hôtels du Louvre et de la Paix (Marseille)

    Le Wagram : (1728 206-208 ; D 668)

    1728 : Coysin (Cusin) Claude (propriétaire d'une grange sur la parcelle 208)

    1782 : Cusin Pernette, feu Claude (id.)

    1820 : Rabu Charles (propriétaire d'une maison sur la parcelle 208, déjà mentionnée sur le plan de 1808)

    18--- : Gaimoz Jacques (206 p., 207-208)

    1878 : Cochet Hyacinthe (parcelle D 668, cf.acte notarié du 6/5/1878, Thiollier notaire)

    1879 : Jay Pierre

    1880 : Cazalis Henri (cf. vente du 16/11/1880, notaire Desporte)

    1918 : Mme Veuve Cazalis

    1921 : Colly Louis, industriel dans le Doubs

    1925 : Borgey Joseph Marie, directeur de l´école primaire supérieure

    1945 : Société anonyme d´exploitation des hôtels du Louvre et de la Paix (Marseille).

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Aix-les-Bains. 1 O 165, n° 35. Autorisations de voirie. Autorisation accordée à Gaspard Davat, médecin, pour paver une partie du sol au devant de ses maisons, recrépir les façades et placer une bordure en pierre, 27 avril 1877

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 169, n° 132. Autorisations de voirie. Autorisation accordée à Jean Blondin, entrepreneur, pour Gaspard Davat, pour construire un bâtiment en alignement au nord de celui actuel, 11 septembre 1879

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 172, n° 145. Autorisations de voirie. Autorisation accordée à Léon Grosse pour enduire et badigeonner la façade de la maison Davat, rue Lamartine, 13 novembre 1880

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 174, n° 66. Autorisations de voirie. Autorisation accordée à Jean Blondin, entrepreneur, pour construire une fenêtre en porte et une porte en fenêtre sur la façade est de la maison que le docteur Cazalis a acquise de Gaimoz, 27 avril 1881

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 187, n° 145. Autorisations de voirie. Autorisation accordée à Léon Grosse pour faire une ouverture en brèche à la maison Davat rue Lamartine, pour une vitrine, 4 juillet 1889

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 189, n° 81. Autorisations de voirie. Autorisation accordée à Léon Grosse pour refaire la façade de la maison du Docteur Davat, rue Lamartine, 1891

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 197, n° 74. Autorisations de voirie. Autorisation accordée au docteur Cazalis pour ajouter à son hôtel le nom d´hôtel de Wagram et des Alpes, 1 juin 1898

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 227, n° 62. Autorisations de voirie. Autorisation accordée à M. Evrard, architecte, pour le compte de M. Borgey, pour construire une annexe à son hôtel, rue Daquin, 17 septembre 1925

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 235, n° 274. Autorisations de voirie. Autorisation accordée à Boschetto, entrepreneur, pour surélever l´immeuble de M. Borgey, hôtel Sévigné, rue Daquin et rue Lamartine, 16 octobre 1928

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 236, n° 334. Autorisations de voirie. Autorisation accordée à M. Borgey pour la construction d´une marquise à son hôtel., 11 mars 1929

  • AC Aix-les-Bains. 279 W 2, dossier n° 4369. Permis de construire. Permis accordé à Cagnat Roger, 25 octobre 1968

  • AC Aix-les-Bains. 4 T 26, n° 7908. Permis de construire. Permis accordé à M. Dunaise, S.C.I. Sévigné Wagram, 6 février 1980

  • AC Aix-les-Bains. 4 T 26, n° 7909. Permis de construire. Permis accordé à M. Dunaise, S.C.I. Sévigné Wagram, 6 février 1980

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 27. Chantier Davat, 1891

Documents figurés
  • Façade sur la rue, [Maison du docteur Davat] / [Blondin Jean]. Aix-les-Bains, [novembre 1879]. Ech. 1 : 100. 1 plan sur calque ; 29 x 29 cm. (AC Aix-les-Bains. 1 O 169, n° 132)

  • [Maison Aimonier Davat Gaspard. Plan, coupe et élévation] / anonyme. Aix-les-Bains, 1891. Ech. 1 : 50. 1 plan sur papier : aquarelle, crayon ; 57 x 57 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 27)

  • Hôtel, Villa Sévigné, rue Daquin, Aix. Propriété de Mr. Borgey. Projet d´annexe. Plan des étages, plan du rez-de-chaussée / M. Evrard, architecte. Aix-les-Bains, Août 1925. Ech. 1 : 50. 1 tirage de plan bleu ; 94 x 65 cm. (AC Aix-les-Bains. 1 O 227, n° 62)

  • Hôtel, Villa Sévigné, rue Daquin, Aix. Propriété de Mr. Bogey. Projet d´annexe. Coupe sur l´axe, coupe sur l´escalier, façade est / M. Evrard, architecte. Aix-les-Bains, Août 1925. Ech. 1 : 50. 1 tirage de plan bleu ; 80 x 65 cm. (AC Aix-les-Bains. 1 O 227, n° 62)

  • Villa Sévigné, rue Lamartine, projet de surélévation. Plan des étages / M. Evrard, architecte. Aix-les-Bains, Août 1927. Ech. 1 : 50. 1 tirage de plan bleu ; 67 x 52 cm. (AC Aix-les-Bains. 1 O 235, n° 274)

  • Villa Sévigné, projet de surélévation. [coupe] / M. Evrard, architecte. Aix-les-Bains, Août 1927. Ech. 1 : 50. 1 tirage de plan bleu ; 62 x 43 cm. (AC Aix-les-Bains. 1 O 235, n° 274)

  • Villa Sévigné, rue Lamartine, projet de surélévation. Façade ouest, façade sud / M. Evrard, architecte. Aix-les-Bains, Août 1927. Ech. 1 : 50. 1 tirage de plan bleu ; 100 x 60 cm. (AC Aix-les-Bains. 1 O 235, n° 274)

  • Hôtel Sévigné. Aménagement de l´entrée rue Lamartine. Façade Est, coupe CD, coupe AB, plan masse / J. C. S. Aix-les-Bains, 13 septembre 1968. Ech. 1 : 50. 1 tirage de plan ; 64 x 109 cm. (AC Aix-les-Bains.C)

  • S.C.I/ Sévigné-Wagram. Caisse des Cadres. Résidence Sévigné-Wagram. Démolition et reconstruction de l´annexe Wagram. Etat Existant. / J. Delafontaine. Aix-les-Bains, Septembre 1979. Ech. 1 : 100. 1 Tirage de plan ; 67 x 110 cm. (AC Aix-les-Bains. 4 T 26, n° 7908)

  • S.C.I/ Sévigné-Wagram. Caisse des Cadres. Résidence Sévigné-Wagram. Démolition et reconstruction de l´annexe Wagram. Etat Aménagée. Plan des étages. / J. Delafontaine. Aix-les-Bains, 28 avril 1980. Ech. 1 : 100. 1 Tirage de plan ; 75 x 92 cm. (AC Aix-les-Bains. 4 T 26, n° 7909)

  • S.C.I/ Sévigné-Wagram. Caisse des Cadres. Résidence Sévigné-Wagram. Démolition et reconstruction de l´annexe Wagram. Etat Aménagée. Façades et coupes. / J. Delafontaine. Aix-les-Bains, 28 avril 1980. Ech. 1 : 100. 1 Tirage de plan ; 75 x 92 cm. (AC Aix-les-Bains. 4 T 26, n° 7909)

  • Aix-les-Bains. (Savoie). Hôtel et Villa Sévigné. La grande salle à manger, moderne avec ses huit grandes baies vitrées. Aix-les-Bains : Martial Girard, 1920. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 13 cm (AC Aix-les-Bains. CP 38/200)

  • [Hôtel Restaurant. Villa Sévigné. Aix-les-Bains]. [S.l.] : [s. n.], (début XXe siècle]. 1 carte postale ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains. Cp 38/154)

  • Aix-les-Bains.(Savoie). Hôtel Sévigné et villa Sévigné. Restaurant dans le parc. Dijon : Louis Bavé, (début XXe siècle]. 1 carte postale ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains. Cp 38/153)

  • [Hôtel Restaurant. Villa Sévigné. Aix-les-Bains]. [S.l.] : [s. n.], (début XXe siècle]. 1 carte postale ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains. Cp 38/155)

  • Aix-les-Bains. Hôtel Sévigné. Le palace bourgeois. [S.l.] : [s. n.], (début XXe siècle]. 1 carte postale ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains. Cp 38/100)

  • Aix-les-Bains. (Savoie). Hôtel et Villa Sévigné. Le Hall. Aix-les-Bains : Martial Girard, [début XXe siècle]. 1 carte postale ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains. Cp 38/99)

  • Aix-les-Bains. (Savoie). Hôtel et Villa Sévigné. Salle à manger et salon de plein air. Aix-les-Bains : Martial Girard, [début XXe siècle]. 1 carte postale ; 9 x 14 cm. (AC Aix-les-Bains. Cp 38/199)

  • Aix-les-Bains. Ecole hôtelière Sévigné. [Aix-les-Bains] : [s.n.], [1927]. 1 carte postale ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains. Cp 53/4)

Bibliographie
  • Livret des logements et hôtels, 1939. Hostellerie de Savoie. Chambéry : Syndicat d'initiative de la Savoie, 1939. 125 p. : ill. ; 20 cm (AC Aix-les-Bains. A 1020)

    p. 26
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville d'Aix-les-Bains © Ville d'Aix-les-Bains - Jazé-Charvolin Marie-Reine - Lagrange Joël