Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hôtel de voyageurs, Hôtel Thermal

Dossier IA73001085 inclus dans Rue Davat, anciennement rue du Conchat, puis des Moulins, puis rue des Ecoles réalisé en 2003

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Voir

AppellationsHôtel Thermal
Parties constituantes non étudiéesboutique
Dénominationshôtel de voyageurs
Aire d'étude et cantonCentre historique
AdresseCommune : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Centre historique
Adresse : 2 rue, Davat , rue
Victor Amédée III
Cadastre : 1728 255 et 256 ; 1879 D 581-584 ; 1973 CD 28

L'Hôtel Thermal est créé en 1881, par un parisien, Charles Avril, qui s'installe dans une maison existante, située en face des Thermes, rue Victor Amédée III ; cette maison était déjà signalée sur le cadastre Sarde de 1728. En 1883, le bâtiment est exhaussé d'un étage et la façade vraisemblablement remaniée, par l'architecte Antoine Gouy. L'hôtel s'agrandit progressivement après destruction des maisons voisines. En 1885, l'entrepreneur Bonna construit une annexe à l'arrière, sur les plans de Gouy. En 1892, l'entrepreneur Léon Grosse démolit les deux maisons qui dépendaient de la pension Bossut, rue Davat, et construit un nouveau corps de bâtiment dans l'alignement de la rue sur les plans de l'architecte Delimoges. Une marquise est placée sur cette nouvelle façade en 1893. En 1896, la démolition de la dernière maison, à l'angle des deux rues, et sa reconstruction, par Léon Grosse, dans l'alignement des bâtiments mitoyens, permet d'unifier l'ensemble. Par la suite, l'hôtel ne connait plus de grosses transformations. En 1903-1904, des travaux de décoration sont effectués sur les conseils de l'architecte parisien Henri Viet (peintures des façades, carrelages). En 1909, l'hôtel est vendu au docteur Françon qui en maintient l'activité.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1892, daté par source
1896
Auteur(s)Auteur : Gouy Antoine
Antoine Gouy (1842 - 1892

Architecte genevois (à Genève : église de Carouge, école de Médecine) également actif à Aix-les-Bains dans le dernier quart du 19e siècle (à Aix-les-Bains : nombreuses constructions, en particulier des hôtels comme le Splendide ou l'International). À Aix-les-Bains, l'architecte Francis Delimoges, après l'avoir assisté dès 1884, lui succède en 1893.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Grosse Léon entrepreneur attribution par source
Auteur : Bonna entrepreneur attribution par source
Auteur : Viet Henri architecte attribution par source

Cet hôtel, construit à un angle de rues, se compose de plusieurs corps de bâtiment. Il comporte un sous-sol, un rez-de-chaussée partiellement occupé par des boutiques, trois étages carrés et un étage de comble éclairé par des lucarnes-pignons. L'élévation principale, sur la rue Davat, compte sept travées de baies et l'élévation latérale, rue Victor Amédée III, trois travées dont une percée dans l'avant-corps central avec bow-window. Les deux élévations sont reliées, dans l'angle, par un pan coupé à une travée. La toiture, à longs pans et croupe brisés, est couverte d'ardoise. nom de l'hôtel gravé sur l'élévation latérale et peint sur l'élévation postérieure

Murscalcaire
enduit
bossage
moellon
Toitardoise
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 3 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans brisés
croupe brisée
Escaliers
Typologiesvillégiature
Techniquesferronnerie

Rez-de-chaussée occupé par deux boutiques, une agence immobilière et une boutique de vêtements

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • ANNEXE 1

    Complément de travaux, (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 44, 1892-1903)

    En 1896, lors de la dernière campagne de construction, Léon Grosse sous-traita un ensemble de travaux dont :

    - Les cheminées à l´entreprise de marbrerie Bazin de Chambéry :

    Sous-sol : une cheminée à capucine à cadre en marbre rouge

    1er étage : dans le hall une grande cheminée à colonnettes en cerancolin, identique à celle de la salle à manger de l´hôtel Damesin, au grand salon un grande cheminée à modillons à culots et pointes de diamants en Griotte, au petit salon un cheminée à modillons à culots en marbre noir belge, et dans les chambres deux cheminées à capucine avec cadre en marbre blanc

    2ème étage : petit salon, une cheminée à modillons à culots en marbre noir belge, dans les chambres 4 cheminées à capucines dont deux bleus turquin et deux rouges du Var

    3ème étage : petit salon, 1 cheminée à modillon simple blanc clair, dans les chambres 4 cheminées capucines à cadre dont deux noir français et de Sainte Anne

    4ème étage, petit salon, 1 cheminée à modillon simple et panneaux bleu turquin et dans les chambres 4 cheminées à cadres deux noires et deux Chomerac.

    - Les devantures de magasin à l´entreprise J. V. Cavillet à Plainpalais (Genève).

    En 1899 est construit un auvent sur la ruelle nord, pour éviter les odeurs de cuisines dans les chambre, sur les plans de Delimoges.

    En 1903-1904, les façades sont entièrement repeintes sur les conseil de l´architecte parisien Henri Viet (Fond blanc légèrement teinté de jaune ; persiennes et jalousies en gris bleu clair ; enseignes en rouge brun Van Dyck).

    Les carrelages du vestibule sont refaits cette même année 1903 en carrelages céramique de Paray le Monial (n°97 pour le fond et 98-99 pour les bordures).

    En 1909 l´ensemble des biens de Charles Avril est vendu au Docteur Françon et restera dans la famille jusqu'en 2002.

  • ANNEXE 2

    Acte d'état, à la requête de Jacques et Charles Magnin de la maison qu'ils ont acquis de Vincent Milliaz, 255 et 256 de la mappe sarde(AD Savoie. 6 E 13467. Minutes de maître Forestier, notaire, 28 décembre 1769)

    Je soussigné notaire royal collégié fais savoir qu´...aux fins de faire procéder à l'acte d´état d´une maison située à Aix inscrite sous les numéros deux cent cinquante cinq et deux cent cinquante six de la mappe dudit lieu contenant avec la cour et place vingt deux toises trois pieds procédée de Me Vincent fils de feu Claude Millias substitut procureur au Sénat, natif et habitant de la ville de Chambéry et dont le dit père et fils Magnin sont possesseurs ensuite de l´acquis par eux faits du dit Millias par acte du vingt sept novembre dernier reçu par je notaire soussigné....

    après quoy nous serions tous entré dans la cour et maison dont s´agit du tout quoy les dit experts ont fait due visitte le tout en ma présence des dits parties et susdits temoins après laquelle ils m´ont rapportés chacun séparément et suivant leur connaissances premièrement à l´égard de la maconnerie le dit Théodore Piquet m´as rapporté que la porte d´entrée de la cour at cinq pied et demy de hauteur et quatre pieds et demy de largeur construire en arc pierre de tallie a gros de bandeau et l´arrière en tuf à moitié usée plus que le mur de clôture de la cour du côté du couchant contient quatre toises et dix pieds qui se trouve recrépi, lequel menace cependant ruine attendû qu´il est hors de plomb de demy pieds. Plus que le mur de clôture du côté du vent visant la maison du Sr Bossus contient trois toises dans lequel il s´y trouve à l´angle du dit mur une mauvaise porte monté en bois lequel mur tome en ruine et il est hors de plomb de demy pied supportant la voute de la platte forme des degrés. Plus que pour parvenir à la cuisine soit chambre de la dite maison il y at quinze marches de degré en pierre, lesquels sont en plusieurs pieces et il m´at fait observer qu´il y at un barre de fer de neuf pied de long et trois quarts de pouces de grosseur avec un barrau pour soutenir la dite barre de quatre pieds de long de la même épaisseur lesquels dit degrés sont dégarnis. Plus à l´entrée des degré il y at un angle qui paraît assez bon et le mur au couchant de la maison contient neuf toises et il y at une fenestre dans la cuisine soit chambre d´icelle qui est séparée par un pilier de pierre au milieu en croisée, la quelle dite fenestre àt six pieds d´hauteur sur quatre pieds et demy de largeur, elle est de même que la croisée en partie cassée et enfoncée de même que le seuil et dans le mur cy dessus il y a une fente depuis le bas de la fenestre jusqu´au toit et le long du mur dessous le toit se trouve trois pieds et demy de vide qui emporte deux toises de mur qu´il faut faire pour soutenir le couvert. Plus que la porte d´entrée de la cuisine qui se trouve au couchant de la dite maison est assez bonne, construite en pierre de tallie, sauf le seuil qui est cassé et l´arrière couverte est en en bois, il y a une fente au mur au dessus de la porte jusqu´au couvert. Plus dans la maison il y at une teppe moitie usée contenant trois toises et demy qui separe les deux chambres soit cuisines et dan l´une d´icelle du côté de bise se trouve une grande cheminée en brique supporté par deux pilliers de pierre en deux bossets sans contre coeur, et le foyer est incapable de servir....Plus dans la chambre du côté du vent il y at une fenestre pierre de taille laquelle est séparée par un pilier de pierre au milieu elle at quatre pieds de hauteur sur quatre pieds de largeur en bon état. Plus la façade de la maison du côté du vent visant celle du Sr Bossu contient six toises et demy de mur elle paraît en bon état à l´exception d´un vide dessous le toit qui emporte environ une demy toises de murailles dans l´étendue d´iceluy qu´il faut faire pour soutenir le couvert. Plus le mur des latrines qui est à l´angle de la maison soit chambre du côté du levant, il est en mauvais état, il faut le garnir et recrépir de haut en bas. Plus une espèce de boutique très enfoncé en terre qui at servi à l´usage d´un tisserand jusqu´à présent, dans laquelle il n´y at aucun arc ny ayant qu´une fenestre à contre coeur de quatre pieds d´hauteur sur deux pieds dix pouces de largeur barrée de cinq barreaux de fer sans croisée, le contre coeur à besoin d´être regarni et dans la dite boutique il s´y trouve une mauvaise cheminée avec un petit contre coeur et un mauvais petit foyer, à l´entrée de la dite boutique il y at une voute en pierre contenant trois quart de toises la quelle dite voute soutient la platte forme de l´entrée de la cuisine, elle est écrasée et hors d´usage, il faut de nécessité la reconstruire. Plus il y at un petit cellier sur le devant de la dite maison dessous la cuisine qui communique dans la boutique par une mauvaise petite porte de bois, il y at un petit mur de séparation qu´il faut en partie garnir et recrépir, la porte de l´entrée du cellier est du côté de bise construite en arc de pierre de taille, elle s´est affaisée, il faut nécessairement la remonter, il y manque un arrière seuil et un equinson, dans lequel petit cellier se trouve une petite fenestre de côté du couchant qui donne jour au dit cellier, elle at deux pieds de large et un pied d´hauteur barrée de trois barreaux de fer en hauteur et un de travers tous fort plats plus le mur du côté de bise visant la maison du sieur Gay contient dix toises, lequel se trouve en très mauvais état et menace ruine par une fente qui prend de haut en bas il faut nécessairement le reconstruire, plus au cellier sur le derrière il s´y trouve une porte en arc de six pied de hauteur au centre sur quatre pieds et neuf pouces de largeur sans seuil soutenue par deux mauvais jambage pierre de taille calcinée et plus que moitié usée, l´arc de la dite porte à gros de bandeau en mauvais état, l´arrière couverte en tuf qu´il faut garnir et recrépir et le mur qui soutient la dite porte qui est à bise contient douze pied de hauteur, il y at un trou de deux pieds et demy de hauteur en carré qu´il faut boucher et le surplus dudit mur il faut le garnir et recrépir. Plus le mur du dit cellier au levant qui sépare la cour du Sr Degallion at douze pieds de hauteur sur vingt six pieds de longueur qu´il faut garnir et recrépir. Plus le mur dudit cellier du côté du vent il y at une fenestre contient trois toises et quart lequel nécessite d´être garni et recrépi et dans le dit mur il y at une fenestre de deux pieds tout cassé, se trouvent fermée d´un grillage de fer fermant à la clef, les pierre de tallie ne sont que gros de bandeau, les angles en dedans en pierre brutte et il faut huit pieds de mur pour reconstruire l´arrière seuil. Plus le mur du dit cellier du côté du couchant qui le sépare d´avec la maison contient douze pied de hauteur sur vingt six pieds de longueur qu´il faut garnir et recrépir et il y at dans le susdit cellier douze boursets pierre de tallie qui supporte des étages en bois de trois pieds de long pour soutenir le plancher dudit cellier et à l´égard de la charpente le dr Sr Jean François Callou maître charpentier m´at rapporté ce qui suit, le couvert de la maison dont s´agit et celuy qui couvre la platte forme beaucoup plus bas que l´autre tous les deux couverts en thuilles se trouvent en bon état, plus que le plancher françois dessus la chambre est totalement ruiné n´y ayant qu´un sommier qui peut servir, plus que le plancher de françois au dessus de la cuisine se trouve moitié usé, plus il y at sept toises de souspied tant à la cuisine qu´à la chambre ruiné par caducité, plus que les degrés du galletas avec le tambour totalement ruiné étant obligé d´y monter par le secours d´une échelle plus que les tambour de l´entrée de la cuisine pourri entièrement, plus que toutes les portes dudit battiments ne vallent rien et sont ruinées par caducité n´y ayant que la porte de l´entrée de la cour faitte en bois sappin qui paraît en bon état plus que les vanteaux et chassis de fenestres sont usés par caducité. Finalement le plancher qu dessus du petit cellier de même que celui de la boutique sont ruiné par caducité m´ayant fait observer qu´il n´y at aucun souspieds dans la boutique n´y dans le cellier.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Savoie. 6 E 13467. Minute de maître Perret, notaire. Acte d'état, à la requête de Jacques et Charles Magnin de la maison qu'ils ont acquis de Vincent Milliaz, 255 et 256 de la mappe sarde, 23 décembre 1769

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 174 : Registre des autorisations de voirie. Demande de Charles Avril pour placer une enseigne, Hôtel Thermal, sur la maison qu'il vient d'acheter de M. Dégallion. Façade Sud, 1881

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 176 : Registre des autorisations de voirie. Demande de M. Gouy, architecte, d'exhausser d'un étage l'hôtel de M. Avril, 1883

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 176 : Registre des autorisations de voirie. Demande de M. Avril pour la pose d'une marquise sur l'entrée de son hôtel rue Victor Amédée III, 1883

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 182 : Registre des autorisations de voirie. Demande de M. Gouy, architecte, pour la construction d'une annexe sur l'emplacement de vieux bâtiments, à l'arrière de l'hôtel, 1885

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 190 : Registre des autorisations de voirie. Demande de M. Léon Grosse pour tir de mine. Démolition de l'ancien Hôtel Bossut pour reconstruction en alignement pour M. Chappelain, 1892

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 191 : Registre des autorisations de voirie. Demande de M. Léon Grosse pour placer une marquise à la porte d'entrée de l'Hôtel Thermal, rue des Ecoles, 1893

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 195 : Registre des autorisations de voirie. Demande de M. Léon Grosse pour reconstruction de l'Hôtel Thermal, angle de la rue Davat et de la rue Victor Amédée III, pour le compte de M. Avril, 1896

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 202 : Registre des autorisations de voirie. Demande de M. Léon Grosse pour la restauration de la façade de l'Hôtel Thermal, appartenant à M. Avril, 1903

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 44. Hôtels des Iles Britanniques et Thermal, 1892-1903

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 3. Convention entre l'entreprise Léon Grosse et Pichoud Jérôme, serrurier, pour la construction d'une rampe d'escalier en fer ouvré pour l'Hôtel Thermal, conformément aux plans et détails d'exécution fournis par Delimoges, architecte..., 1893

Documents figurés
  • Hôtel de l'Etablissement thermal à Aix-les-Bains. Face levant / A. Gouy (architecte). Aix-les-Bains : [1885]. Ech. 1 : 100. 1 plan : calque, encre, lavis ; 64 x 33 cm. (AP Entreprise Léon Grosse : n° 2)

  • Hôtel de l'Etablissement thermal à Aix-les-Bains. Face Nord. Face Sud / [A. Gouy (architecte). Aix-les-Bains : 1885]. Ech. 1 : 100. 1 plan : calque, encre, lavis ; 57 x 39,5 cm. (AP Entreprise Léon Grosse : n° 2)

  • Projet d'annexe à l'hôtel de l'Etablissement thermal. Propriété de Mr C. Avril à Aix-les-Bains / [A. Gouy (architecte). Aix-les-Bains : 1885]. Ech. 1 : 100. 1 plan : calque, encre, lavis ; 57 x 38 cm. (AP Entreprise Léon Grosse : n° 2)

  • Annexe à l'hôtel de l'Etablissement thermal à Aix-les-Bains. Rez-de-Chaussée / [A. Gouy (architecte). Aix-les-Bains : 1885]. Ech. 1 : 50. 1 plan : calque, encre, lavis ; 40 x 53,5 cm. (AP Entreprise Léon Grosse : n° 2)

  • Annexe à l'hôtel de l'Etablissement thermal à Aix-les-Bains. Etages / [A. Gouy (architecte). Aix-les-Bains : 1885]. Ech. 1 : 50. 1 plan : calque, encre, lavis ; 40 x 53,5 cm. (AP Entreprise Léon Grosse : n° 2)

  • Annexe à l'hôtel de l'Etablissement thermal à Aix-les-Bains. Mansardes / [A. Gouy (architecte). Aix-les-Bains : 1885]. Ech. 1 : 50. 1 plan : calque, encre, lavis ; 40 x 47 cm. (AP Entreprise Léon Grosse : n° 2)

  • Annexe à l'hôtel de l'Etablissement thermal à Aix-les-Bains. Plan du sous-sol / [A. Gouy (architecte)]. Aix-les-Bains : 2 novembre 1885. Ech. 1 : 50. 1 plan : calque, encre, lavis ; 28 x 33 cm. (AP Entreprise Léon Grosse : n° 2)

  • [Hôtel Bossut] Rez-de-chaussée-étages / [A. Gouy (architecte). Aix-les-Bains : 1892]. Ech. 1 : 50. 1 plan : calque, encre, lavis ; 50 x 74 cm. (AP Entreprise Léon Grosse : n° 2)

  • Hôtel de Mr Bossut [élévation et coupes] / [A. Gouy]. [Aix-les-Bains] : [1892]. Ech. 1 : 50. 1 plan : calque, encre, lavis ; 55 x 69,5 cm. (AP Entreprise Léon Grosse : n° 2)

  • Hôtel Bossut [élévation latérale gauche] / [A. Gouy]. [Aix-les-Bains] : [1892]. Ech. 1 : 50. 1 plan : calque, encre, lavis ; 50 x 32,5 cm. (AP Entreprise Léon Grosse : n° 2)

  • Hôtel Bossut. Rez-de-chaussée / A. Gouy (architecte). [Aix-les-Bains] : [1892]. Ech. 1 : 50. 1 plan : calque, encre, lavis ; 27,5 x 64 cm. (AP Entreprise Léon Grosse : n° 2)

  • Hôtel Thermal. Rez-de-chaussée, côté rue des Ecoles. Demi sous-sol, côté rue / F. Delimoges (architecte). Aix-les-Bains : 25 août 1895. Ech. 1 : 50. 1 plan : calque, crayon, encre, lavis ; 53,5 x 76 cm. (AP Entreprise Léon Grosse : n° 2)

  • Hôtel Thermal. 2me, 3me, 4me étages / F. Delimoges (architecte). Aix-les-Bains : 25 août 1895. Ech. 1 : 50. 1 plan : calque, crayon, encre, lavis ; 53,5 x 76 cm. (AP Entreprise Léon Grosse : n° 2)

  • Hôtel Thermal. Premier étage, côté rue des Ecoles. Rez-de-chaussée sur cour / F. Delimoges (architecte). Aix-les-Bains : 25 août 1895. Ech. 1 : 50. 1 plan : calque, crayon, encre, lavis ; 53,5 x 76 cm. (AP Entreprise Léon Grosse : n° 2)

  • Hôtel de l'Etablissement thermal à Aix-les-Bains (tenu par MM. Richard et Garcin) / Anonyme. Aix-les-Bains : [1886]. 2 dess. (ill. de périodique) Dans : Aix-bijoux. Journal illustré bi-hebdomadaire, 1886, n° 34, p. 4 (AC Aix-les-Bains : Per 30)

  • [Hôtel Thermal. Vitrine] / anonyme. [Aix-les-Bains] : [1895]. Ech. 1 : 10. 1 plan : papier, encre ; 31 x 40 cm. (AP Entreprise Léon Grosse : n° 2)

  • Hôtel Thermal et Britannique, veuve Avril, propriétaire, 1903 : ravalement des façades au britannique et carrelage du vestibule du thermal [Plans et échantillon des carrelages] / Société anonyme des carrelages céramique de Paray le Monial. (Paray le Monial), 1903. Ech. 1 : 100. 3 plans sur papier : crayons et couleurs ; 100 x 100 cm., 50 x 50 cm (AP Entreprise Léon Grosse).

  • [AIX-les-BAINS. La rue Davat et la rue Victor Amédée III depuis la place des Bains] / S.n. [S.l.] : [vers 1892]. 1 photogr. noir et blanc ; 12 x 18 cm. (AC Aix-les-Bains : 11 Fi 499, LDC 16)

  • [AIX-les-BAINS. Les thermes et l'hôtel thermal] / S.n. [S.l.] : [vers 1900]. 1 photogr. ; 13 x 17 cm. (AC Aix-les-Bains : 11 Fi 545, LDC 16)

  • Aix-les-Bains - Savoie - Les Hôtels Garcins/ S. n. Aix-les-Bains, [1988]. 1 négatif couleur ; 6 x 6 cm. (AC Aix-les-Bains : 12 Fi. Repro)

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville d'Aix-les-Bains © Ville d'Aix-les-Bains - Jazé-Charvolin Marie-Reine - Lagrange Joël