Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fiche

Destinationsimmeuble à logements
Parties constituantes non étudiéescour
Dénominationsimmeuble à logements
Aire d'étude et cantonLyon patrimoine industriel - Lyon
AdresseCommune : Lyon 4e
Lieu-dit : Croix-Rousse
Adresse : 5 rue (d')
Ivry
Cadastre : 2012 AW 45 Section et numéro du cadastre ancien : Section C de Saint-Clair n° 35

L’immeuble à logements s’élève à l’emplacement du jardin d’une propriété datant de l’époque moderne. Elle fut détruite en 1844 et avait pour nom le logis du Grand Chariot. En 1783, l’ensemble de la propriété, comprise entre les actuelles rues d’Ivry et du Chariot d’Or, appartient à Mademoiselle Jeanne Mondet, puis à Monsieur Peysselon à partir de 1830. Le 9 juin 1853, Monsieur Guillaume Ferrant demande l’autorisation de construire une petite maison d’un étage sur ce terrain. Celle-ci figure comme construction nouvelle dans la matrice cadastrale en 1855. La maison est ensuite indiquée en 1900 comme étant démolie par Monsieur Antoine Peronnet qui fait reconstruire un immeuble accueillant encore aujourd’hui des logements.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates
Auteur(s)Auteur : Peronnet Antoine auteur commanditaire

L’immeuble présente trois étages et deux travées. Le rez-de-chaussée est de plain-pied et composé de travées rectangulaires. Les baies comportent des appuis saillants, des fenêtres homogènes et des persiennes en métal.

Les percements des étages sont réguliers et le traitement des baies est homogène. Le trumeau est étroit et sans décor. Un bandeau horizontal sert d’appui aux fenêtres. Le chambranle des baies est saillant et à crossettes. Les fenêtres sont homogènes avec des garde-corps et des lambrequins ouvragés en ferronnerie. La corniche est en bois.

La porte d’entrée se situe à gauche de l’axe médian de la façade. Il s’agit d’une porte piétonne avec une petite imposte rectangulaire vitrée. La porte est en bois et à un battant avec tables affleurées. L’allée présente un plafond plat, un sol carrelé et des murs recouverts par une fibre de verre peinte. L’escalier est dans-œuvre et perpendiculaire à la rue. Il est tournant à gauche et a une

main courante en ferronnerie. L’éclairage de la cage d’escalier s’effectue par des baies donnant sur la cour. Les paliers desservent deux appartements, dont un latéral et un de face. L’escalier est en pierre à gryphées de Saint-Fortunat, recouvert partiellement par du ciment. Le dernier niveau de l’escalier est en bois. Une petite cour privée, qui était auparavant accessible depuis l’allée, est rattachée à l’appartement en rez-de-chaussée.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile mécanique
Étages3 étages carrés
Couvrements
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant

États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété privée
Protectionsédifice non protégé

Références documentaires

Documents d'archives
  • 3 P 138/168 : Etats de sections des propriétés non bâties et bâties : Section C dite de Saint-Clair, 20 octobre 1828.

    AD Rhône
  • 1 C 316 1 et 2 : POINTET Jospeh, Historique des propriétés et maisons de la Croix-Rousse de 1350 à 1790, 1926.

    AC Lyon
  • 315 WP 047 9 : Rue Henri IV, 4e arrondissement, alignement : constructions de bâtiments, exhaussement d'un mur de clôture, modifications d'ouvertures, autorisations, arrêtés, correspondance, rapports, 1853-1856.

    AC Lyon
  • 3 P 138/170 : Matrice des propriétés foncières, 1828-1914. Folio 825

    AD Rhône
  • 3 P 138/178 : Matrice des propriétés bâties par ordre alphabétique des rues, 1882-1910. Case 1371

    AD Rhône
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Madjar Sandrine - Halitim-Dubois Nadine