Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fiche

Destinationsimmeuble à logements
Parties constituantes non étudiéescour
Dénominationsimmeuble à logements, atelier
Aire d'étude et cantonLyon patrimoine industriel - Lyon
AdresseCommune : Lyon 4e
Lieu-dit : Croix-Rousse
Adresse : 8 grande rue de la
Croix-Rousse
Cadastre : 2012 AW 65 Section et numéro du cadastre ancien : Section C de Saint-Clair n° 11 - 13 - 14 - 16

L’immeuble-atelier fait partie du clos Dumenge. Le clos Dumenge tire son nom de son propriétaire et consiste en 1791 en un simple tènement de vignes. A partir de 1809 Pierre Gabriel Dumenge, propriétaire rentier, hérite du tènement et commence à ouvrir des lotissements au sein de son clos, afin de faire élever des immeubles-ateliers. Le 26 mai 1813, une demande d’alignement de Monsieur Pierre Machabert est mentionnée dans les registres des délibérations du conseil municipal de la Croix-Rousse. Celle-ci indique que Pierre Machabert a acquis une partie de terrain de Monsieur Dumenge. Cette demande d’alignement concerne la partie nord de l’immeuble actuel. Cette partie de l’immeuble figure dans le registre des maisons à imposer en 1814 comme étant en cours de construction et dont l’acquéreur est monsieur Monnet. Celui-ci est autorisé, le 7 avril 1825, à surélever l’immeuble d’un étage. La partie sud de l’immeuble est construite dans un deuxième temps, ce qui explique l’hétérogénéité de la façade. Pierre Machabert effectue une seconde demande d’alignement datant du 1er août 1816 et qui figure dans les permissions de voirie. Il est mentionné qu’il souhaite élever un bâtiment de trois étages faisant environ neuf mètres de large. Cette seconde construction correspond à la partie sud de l’immeuble. Ces deux parties d’immeubles figurent en 1818 dans les registres des contributions personnelles et mobilières. Les recensements de la population au XIXe siècle confirment la présence d'ouvriers en soie et de fabricants. L'immeuble accueille aujourd'hui deux magasins de vêtements et un bar. Les étages sont occupés par des logements. La construction des deux petites maisons mitoyennes sur cour n’est pas mentionnée, mais celles-ci figurent sur le plan cadastral de 1828 et ont certainement été construites durant la même période que l’immeuble.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle
Dates
Auteur(s)Auteur : Machabert Pierre auteur commanditaire

L’immeuble présente trois étages et une surélévation en retrait du toit de la partie nord de l’immeuble. Six travées rythment la façade en deux temps correspondant aux deux phases de construction. Chaque partie d’immeuble comprend trois travées ordonnancées. Le rez-de-chaussée est de plain-pied et est composé de travées rectangulaires. Des devantures de magasin sont hétérogènes et masquent le rez-de-chaussée.

Les percements des étages sont réguliers pour chacune des deux parties de l’immeuble mais irréguliers entre elles. Le traitement des baies est hétérogène. Les trumeaux sont étroits et sans décor. Les baies sont rectangulaires avec un bandeau horizontal servant d’appui aux fenêtres sauf pour les trois dernières travées des deux derniers étages qui présentent un appui saillant. La partie nord de l’immeuble présente plus de décor que la partie sud. Le chambranle des trois première travées est saillant et à crossettes. Les trois premières travées ont des garde-corps ouvragés en ferronnerie sur les deux derniers étages et des persiennes en métal au deuxième étage. Des lambrequins ouvragés en ferronnerie avec des jalousies sont présents sur les trois premières travées du premier et troisième étage. La partie nord de l’immeuble présente un bandeau horizontal est présent entre la corniche et les baies du troisième étage. La corniche est en bois et est hétérogène entre la partie nord et la partie sud. La corniche nord est décorée par des modillons et par des motifs en forme de losange.

La porte d’entrée se situe à gauche de l’axe médian de la façade. Il s’agit d’une porte piétonne avec une imposte rectangulaire en bois et en ferronnerie. La porte est en bois et à un battant avec tables affleurées. L’encadrement de la porte est en bois. L’allée présente un sas d’entrée avec une seconde porte vitrée en bois. Elle a un plafond plat, un sol en pierre et des murs enduits avec un soubassement en pierre peint à l’enduit. L’escalier est dans-œuvre et est perpendiculaire à la rue. Il est rampe sur rampe et à deux volées. Le mur noyau est plein et la main courante est en ferronnerie. Les paliers sont carrelés et desservent trois appartements, dont deux latéraux et un de face. L’éclairage de la cage d’escalier s’effectue par des baies donnant sur cour au niveau des repos intermédiaires. L’escalier est en pierre à gryphées de Saint-Fortunat et le dernier étage est en bois. Il dessert la surélévation qui s’étend sur deux travées. L’allée donne accès à une petite cour divisée en deux parties desservant les deux maisons mitoyennes sur cour et des dépendances. La partie nord est en grande partie occupée par une construction rajoutée à la fin du XXe siècle. La partie sud présente un ancien puits réalisé en maçonnerie de pierre et une seconde construction également réalisée à la fin du XXe siècle.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile mécanique
Étages3 étages carrés, 1 étage de comble
Couvrements
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier droit

États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété privée
Protectionsédifice non protégé

Références documentaires

Documents d'archives
  • 3 WP 4 : Délibérations du conseil municipal de la Croix-Rousse, 1810-1813.

    AC Lyon
  • 3 WP 027 1 à 3 WP 061 : Registres de recensements de la population de la commune de la Croix-Rousse, 1825-1900.

    AC Lyon
  • 3 WP 066 à 3 WP 090 : Contributions - Administrations financières - Impôts directs, 1788- 1844.

    AC Lyon
  • 3 p 138/168 : Etats de sections des propriétés non bâties et bâties : Section C dite de Saint-Clair, 20 octobre 1828.

    AD Rhône
  • 3 WP 190 : Permission de voirie, dossiers par rue : Grande rue de la Croix-Rousse, 1816-1852.

    AC Lyon
  • 1 C 316 1 et 2 : POINTET Joseph, Historique des propriétés et maisons de la Croix-Rousse de 1350 à 1790, 1926.

    AC Lyon
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Madjar Sandrine - Halitim-Dubois Nadine