Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble

Dossier IA42001863 inclus dans Ville de Montbrison réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesboutique, cour
Dénominationsimmeuble
Aire d'étude et cantonMontbrison - Montbrison
AdresseCommune : Montbrison
Adresse : 1 boulevard, Lachèze , 7 rue d'
Ecotay
Cadastre : 1809 E 821-822 ; 1986 BK 412

Cet immeuble, du 1er quart du 20e siècle, remplace deux maisons mentionnées dans le cadastre de 1809 ; elles-mêmes situées sur une ancienne écurie détruite lors de la suppression de la porte d'Ecotay, en 1791. L'élévation principale de ce nouvel immeuble est tournée sur le boulevard ; la travée axiale est mise en valeur par la présence d'un balcon par étage, orné d'un garde-corps en fer forgé datable des années 1910-1925.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle

L'immeuble compte trois travées sur le boulevard et cinq travées dans la rue d'Ecotay ; il présente un décor de façade en béton. Un bandeau mouluré sépare les deux premiers niveaux. Le rez-de-chaussée, la travée axiale de chaque élévation et les chaînes d'angles sont couverts d'un revêtement à refends. L'entablement, sous corniche moulurée, est à cannelures et clefs passantes. Dans chaque travée, des tables saillantes, rectangulaires ou en forme de clef passante, relient les ouvertures. L'escalier intérieur, avec garde-corps en fonte, se développe dans une vaste cage d'escalier éclairée par une courette intérieure. Un escalier, à une volée droite en pierre, donne accès aux caves plafonnées.

Mursbéton
enduit
Toittuile creuse
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 2 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à un pan
croupe
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie, suspendu
escalier intérieur : escalier droit en maçonnerie
Typologiesimmeuble de type 2: immeuble à un corps de bâtiment
États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Délibération du 5 Mars 1790 relative à la démolition de la porte d'Ecotay

    (...) MM les officiers municipaux et du conseil général ont été priés de se transporter sur les lieux pour vérifier les parties de murs dont on demande la permission d´enlever les pierres. Revenus et omis dans leur rapport, ainsi que le procureur de la commune, il a été reconnu que les en hauts de la porte d´Ecotay et les murs sur lesquels ils portent sont en très mauvais état, que parties des pierres de cintre de lad. Porte sont déjà tombées, qu´à coté d´icelle et du coté du nord, il y a un pan de mur écroulé et que tout menace ruine (...) Pour toutes ces considérations et après avoir mûrement réfléchi, le conseil général est d´avis qu´il n´y a point d´inconvénients à permettre, comme il permet à l´entrepreneur et adjudicataire des ouvrages, de faire conformément au devis du vingt deux février dernier, de se servir des pierres de ladite porte d´Ecotay a commencé par l´ouverture ou pans de mur écroulé qui est en face de la porte et à main droite en partant de la ville, à continuer jusqu´à l´alignement de l´entrant de l´écurie appartenant au Sr Palay qui est le dernier bâtiment à main gauche en sortant de la ville. (AC Montbrison. Série 1D1)

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Montbrison. Série 1D 1 : Registre des délibérations du conseil municipal du 7 février 1790 au 26 mai 1791. Délibération du 5 Mars 1790 relative à la démolition de la porte d'Ecotay

Documents figurés
  • Département de la Loire. Arrondissement de Montbrison. Canton de Montbrison. Commune de Montbrison. Parcellaire de 1809. Section E dite de la ville. Reboul, géomètre, Montbrison, 1809. Papier, encre brune, lavis bleu. Ech. 1/1250e. (AC Montbrison)

    parcelles E 821-822
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Hartmann-Nussbaum Simone - Jourdan Geneviève