Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble

Dossier IA73001477 inclus dans Rue de Chambéry réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Voir

Parties constituantes non étudiéesboutique
Dénominationsimmeuble
Aire d'étude et cantonPlaine de Marlioz
AdresseCommune : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Plaine de Marlioz
Adresse : 9 rue de, Chambéry , 12 rue
Victor-Hugo
Cadastre : 1728 488 p., 489 p. ; 1879 D 488 p. ; 1979 CE 14 p. ; 2004 CE 493

A cet emplacement, s'élevait au XVIIIe siècle une grange avec logement dépendant des propriétés de noble Pierre-Marie de Martinel. La famille Domenget s'y fait construire une maison avant 1820. Celle-ci est remplacée par une maison neuve en 1887. Dans la première moitié du XXe siècle, la parcelle est divisée en plusieurs lots et, en 1942, l'architecte Pierre Ramus est chargé de surélever le bâtiment pour réaliser l'immeuble actuel.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1887, daté par source
1942
Auteur(s)Auteur : Ramus Pierre
Pierre Ramus

Pierre Ramus, architecte à Aix-les-Bains. Réalise les plans de toiture de l'église de Saint-Offenge-Dessous en 1940.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

L´immeuble est entièrement construit en béton. Un couloir traversant relie la rue de Chambéry à la rue Victor-Hugo. Au centre de la parcelle, un escalier extérieur en béton aboutit dans une petite cour. Les balcons, à garde-corps en béton, présentent un décor d'inspiration Art Déco.

Murscalcaire
enduit
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 3 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier intérieur : en maçonnerie
Techniquesferronnerie

Epicerie (supérette) au rez-de-chaussée

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • ANNEXE 1

    Liste des propriétaires

    1776 : Martinel de Pierre-Marie (grange, 489 et jardin, 488)

    1820 : Domenget Joseph, négociant (maison, grange, écurie, 488 et 489)

    1880 : Domenget Claudius, rentier et Domenget Gaspard, curé

    1881 : Carraz Claude et Domenget Gaspard, curé

    1888 : Domenget Gaspard, curé

    1904 : Combes Gaston, loueur de voitures

    1910 : Martin Félix, marchand de vins

    1920 : Ferrand Raoul, mécanicien, distributeur d'essence

    1926 : Soc. Immobilière et foncière du sud-est

    1940 : Duc Robert, Ducret Charles et Triquet Fernand

    1944 : Duc Robert, géomètre, et Ducret Charles, industriel

    1958 : Ducret Charles

    1974 : Veuve Ducret Charles-Marie

    avant 2004 : co-propriété

  • ANNEXE 2

    Extrait du devis estimatifs des réparations à faire aux maison, grange et bâtiments de Noble Pierre Marie de Martinel (AD Savoie. 6 E 14993. Minute de maître Jean-Jacques Vignet, notaire, 10 novembre 1777)

    Ledit Sr Gaimoz m´aurait encor requis de me transporter jusque vers la grange du dit noble de Martinel, située hors la porte de la dite ville du côté de Chambéry, lieu dit vers les granges, inscrites sous le numéro quatre cent quatre vint neuf de la mappe dudit Aix. A quoy adhérant en exécution de ma dite commission je me suis transporté accompagné dudit Me Gaimoz, des dits experts, et des susnommés témoins, ou étant nous serions tous entré dans la haire, et les dit experts après avoir duement visité la dite grange, et appartement des grangers pour en reconnaître les véritables du tout ont dit et rapporté comme cy après.

    Je, dit Jean François Calloud, dit et rapporte en vertus de mon dit serment, et de l´exacte visite que j´ay faitte en votre présence, et des susnommés curateur et témoins du présent pour tout ce qui concerne ma dite profession, que la porte d´entrée de l´équrie qui est en sappin doublée, est entièrement hors d´usage, et qu´il n´y a aucune serrure, ni clef qu´il faut la refaire à neuf, et y poser une bonne serrure avec sa clef, la quelle dite porte j´estime rendue solidement faitte, et posée garnie de la serrrure et clef tout compris douze livres.

    A la dite écurie il n´y a point de plancher, mais seulement les poutres nécessaires pour en faire un, et assez en bon état, soutenus au milieu par une sablière de bois dur en bonne état supportée aussi au milieu par une colonne aussi en bois dur et en bon état, et sur lesquels dites poutres il convient de faire mettre des planches pour prévenir tout accident, d´autant que l´on met sur iceux du fourage qui n´étant soutenu que par des rameaux d´arbres descend à travers iceux, et pend dans la dite écurie, ce qui est fort risquable du feu, d´autant que l´on est souvent dans le cas d´y aller avec de la lumière et comme la dite écurie a vint huit pieds de long, sur vint deux de large il y aura par conséquent dix toises carrées de plancher pour lequel il faudra cinq charrettés de planches de sappin ce que j´estime rendus posé, et bien clouées, tout compris tant planches, clous, que main d´oeuvre cent livres.

    La dite écurie est garnie de ses crèches et attelliers assez en état. Elle est séparée de la haire par une grande parois de planche de sapin dont les fillières sont en bois dur et en état, et il faut refaire à neuf trois toises de longueur de la dite parois qui est entièrement hors d´usage, la quelle dite parois j´estime rendue faitte et parfaitte, tous compris huit livres la toise ce pour ce vint quatre livres.

    La grande porte d´entrée de la dite grange à la façade du levant est en sapin plus des trois quart usée, et sans serrure, à la quelle il faut changer deux planches de dix pied d´hauteur ce que j´estime tout compris trois livres.

    La dite porte étant aussi sans seuil, il faut en mettre un en bois dur de neuf pieds de long sur huit pouces de largeur et autant d´hauteur ce que j´estime rendu posé tout compris quatre livres.

    Le sous pied de la haire est entièrement hors d´usage il faut le refaire à neuf en platteaux de sappin le quel comportera sept toises carrés, ce que j´estime compris les dit platteaux, clous crosses, soliveaux, main d´oeuvre et autres fournitures à raison de seize livres la toise, cent et douze livres.

    La porte de la dite grange visant du côté du couchant qui est aussi en sapin de neuf pieds d´hauteur sur six de largeur étant entièrement hors d´usage il faut la refaire à neuf la quelle j´estime rendue faitte, parfaitte et posée en se servant des éparres qui s´y trouvent tout compris quatorze livres.

    La dite porte étant aussi sans seuil il faut y en mettre un de six pieds de long sur huit pouces d´hauteur et de largeur en bois dur, que j´estime rendu posé trois livres.

    L´arrière couverture de la dite porte étant de deux pièces et n´étant pas assez forte pour supporter le mur qui est au dessus, et s´étant d´ailleurs hors d´usage et pliés ce qui fait que le dit mur menace une ruine prochaine il est d´une indispensable de changer la dite couverture et de la mettre en une seule pièce en bois dur et plus forte, ce que j´estime rendu placé tous compris huit livres.

    Partie des deux eguilles de la dite grange l´une du côté du midi et l´autre du côté de bize n´étant pas close qu´avec de la paille, il convient de les faire clore avec des planches soit panfeuilles et pour ce il faudra quatre douzaines de panfeuilles, quatre chevrons de vint pied de long, deux livres crosses, quatre cent clous, le tout quoy j´estime rendu posé compris la main d´oeuvre trente huit livres.

    Le couvert de la dite grange qui est en paille est en deux pans dont tout les bois de charpentes sont assez bon état, mais il faut en recouvrir vint toises dont la couverture est entièrement fusée et hors d´usage, et comme il faudrait pour ce sept quarterons de chaumes, et que honorable Pierre Philippe dit le Molaire, granger, et cultivateur des biens à déclaré qu´il pourra s´en trouver dans la dite grange après qu´il aura tout battu environ deux quarterons qu´il fera employer, je ne porte donc pour la dite réparation que les cinq quarterons excédents, le penches, et biaux nécessaires et la main d´oeuvre pour tout les dit sept quarterons, d´autant qu´elle est suivant l´usage et coutume de ce pays à la charge du maître, et que j´estime donc tout compris, sauf les dits deux quarterons de chaumes qui se trouveront dans la dite grange, quatre vint et dix livres.

    L´appartement que l´on a fait pour l´habitation des grangers a été pris dans la dite grange du côté de bize, et ne consiste présentement qu´en une petite cuisine de douze pieds carrés sans sous pied, et dont le plancher est assez en bon état.

    La porte d´entrée de la dite maison qui est placée à la façade du côté du levant ou était cy devant le grand chemin d´Aix à Chambéry, et qui a été transmué il y quelques années dans la partie du jardin qui était derrière la dite grange, est de sapin doublée assez en bon état mais comme il n´y a point de serrure et qu´elle ne ferme qu´avec un verroux il est indispensable d´y en mettre un avec sa clef, ce que j´estime rendue posée trois livres.

    A côté de la dite cheminée qui est placé au mur du couchant de la susdite cuisine, et élevé dans la dite grange, il y a une autre porte simple de sapin plus des trois quart usée, à la quelle il n´y a aussi point de serrure, et il convient aussi d´y en mettre une que j´estime quarante sols.

    Mais comme cette dernière porte ne parait avoir été placée que pour communiquer dans une chambre derrière la dite cuisine, que l´on se proposait d´y faire faire jusqu´au mur de la façade du couchant de la dite grange, ce qui me parait absoluement et indispensablement nécessaire soit pour prévenir tout accident du feu et écarter le fourage du mur auquel est attaché la dite cheminée, soit pour donner un logement des grangers plus commode celuy dont est fait état cy devant n´étant pas suffisant et pour finir la dite chambre il faut trois toises et quart plancher bâtard, pour lequel il faudra huit pouce de quatorze pieds de long, de six à sept pouces, une charrette et demi de planches, ce que j´estime rendu fait et parfait tout compris clous, poutres, planches et main d´oeuvre à raison de seize livres la toises et pour ce cinquante deux livres.

    Pour donner du jour à la dite chambre il faudra placer une fenêtre à la dite façade du couchant de deux pieds et demi à laquelle il faudra un châssis avec son cadre ce que j´estime faisant le dit cadre en noyer et les dits châssis en sappin, compris la main d´oeuvre et ferrure nécessaire pour les rendre posés trois livres.

    Et c´est tous ce que j´ay a vous rapporter relativement à ma dite profession, concernant la présente grange sauf que j´ay observer, vérifié, et reconnu que touttes les dites réparations ne proviennent que d´usure et vétusté.

    Et le dit Joseph Lavanchy dis et rapporte en vertu de mon dit serment et de l´exacte visite que je viens de faire de tout ce qui concerne ma dite profession dudit présent bâtiment, qu´il faut promptement remailler et recrépir dans l´écurie tout le mur mitoyen, et qui ne fut point recrépie après l´incendie de ladite grange et de ses voisines, ce qui comportera cinq toises, ce que a raison de quatre livres la toise tout compris et pour ce vint livres.

    Au mur de la façade du levant il faut en refaire à neuf deux toises qui menacent une ruine prochaine à l´angle du côté du vent, que j´estime tout compris seize livres la toise et pour ce trente deux livres.

    Il faut recrépir tout le surplus dudit mur en dedans et en dehors qui ne le fut pas non plus après l´incendie ainsi que j´ay observé, s´étant contenté de jetter le couvert sur iceluy et sur les autres sans rien y faire ce qui comportera dix sept toises que j´estime à raison de trois livres la toise, tout compris, et pour ce cinquante une livre.

    Au mur de la façade du couchant du dit bâtiment il faut aussi en refaire à neuf trois toises tant sur la porte qu´en différents autres endroits, que j´estime comme devant seize livres la toise, et pour ce quarante huit livres.

    Il faut remailler et regarnir le mur qui est sous la fillière qui supporte la parois de séparation de la grange d´avec l´écurie ce qui comportera en tout une toise que j´estime quatre livres.

    Il faut aussi recrépir et regarnir tant en dedans qu´en dehors huit toises au mur de bize pour les memes motifs que devant ce que j´estime aussi a raison de trois livres la toise et pour ce vint quatre livres.

    La cheminée de la cuisine des granges étant sans foyer, il faut en faire un en molasse de quatre pied de long sur trois pieds de large ce que j´estime rendu fait et placé tout compris cinq livres.

    Il faut promptement bien regarnir et recrépir le mur auquel est attaché la dite cheminée, qui est tout décrépi et dégarni surtout derrière et a côté le contre coeur de la dite cheminée, ce qui est fort dangereux ce qui produira une toise et demi que j´estime comme dessus trois livres la toise et pour ce quatre livre et dix sols.

    Pour parachever la chambre derrière la dite cuisine des grangers il faut faire trois toises de mur en alignement et de la même épaisseur que celuy qui a été fait pour former la dite cuisine que j´estime rendu fait et parfait bien et duement recrépi a seize livres la toise tout compris et pour ce quarante huit livres.

    Il faudra ouvrir et placer au mur de la façade du côté du couchant une fenêtre de deux pieds et demi d´hauteur sur deux pieds de largeur en pierre de roch pour garnir de trois barreaux de fer, et une croisée et iceux gonts bien plombés pour y mettre un venteau en dehors ce que j´estime rendu fait et parfait compris touttes les fournitures des dits matériaux, fer, gonts, et main d´oeuvre vint quatre livres.

    Et comme l´on tient du fourrage sur la cuisine des grangers, il est absoluement nécessaire de faire faire un terrement de quatre pouce d´hauteur un tiers en chaux un tiers glaise, et un tiers en gros sable sur le plancher de la dite cuisine que sur celuy de la chambre que l´on est dans le cas de faire faire derrière icelle que j´estime a raison de cinquante sols la toise, et pour ce douze livres et dix sol et c´est ce que j´ay a vous rapporter au sujet du présent bâtiments et que j´ay de même observé et reconnu que les dite détériorations n´ont étés occasionnées que par la caducité.

  • ANNEXE 3

    Autorisation donnée à Claude Carraz, loueur de voitures, pour peindre ses enseignes sur les façades de sa maison (AC Aix-les-Bains. 1 O 183. 30 juin 1886)

    Enseigne rue du Parc : Claude Carraz. Loueur de voitures. Bureau rue de Chambéry 147.

    Enseigne rue de Chambéry : Landaus, paniers, vis-à-vis, victoires, spenders, grands landaus et breaks pour voyages et excursions. Prix modérés. Attelage de fantaisie. Saison d'hiver à Cannes, rue Hibert.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Savoie. 6 E 14993. Minutes de maître Vignet, notaire. Acte d´état des devis estimatifs des réparations à faire aux maison, grange et bâtiments de Noble Pierre Marie de Martinel, 10 novembre 1777

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 183. Autorisations de voirie. Autorisation donnée à Claude Carraz, loueur de voitures, pour peindre ses enseignes sur les façades de sa maison, 30 juin 1886

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 185. Autorisations de voirie. Autorisation donnée à Gaspard Domenget pour construire une maison d'habitation, 4 octobre 1887

  • AC Aix-les-Bains 1 O 263, n° 1771. Autorisations de voirie. Autorisation accordée à Charles Ducret, [Autorisation de faire surélever son bâtiment, rue de Chambéry et rue Victor-Hugo], 22 septembre 1942.

  • AC Aix-les-Bains 1 O 264, n° 1788. Autorisations de voirie. Autorisation accordée à Charles Ducret, [Autorisation de faire surélever son bâtiment, rue de Chambéry, ancien immeuble Martin], 19 avril 1943.

Documents figurés
  • Immeuble de M. Ducret, rue de Chambéry, Aix-les-Bains, transformations, plan du premier étage, / P. Ramus, architecte. Aix-les-Bains : 6 juillet 1942. Ech. 1:50. 1 tirage de plan ; 72 x 46,5 cm. (AC Aix-les-Bains. 1 O 263, n° 1771. Autorisations de voirie)

  • Immeuble de M. Ducret, rue de Chambéry, Aix-les-Bains, transformations, plan du deuxième étage, / P. Ramus, architecte. Aix-les-Bains : 7 juillet 1942. Ech. 1:50. 1 tirage de plan ; 72 x 46,4 cm. (AC Aix-les-Bains. 1 O 263, n° 1771. Autorisations de voirie)

  • Immeuble de M. Ducret, rue de Chambéry, Aix-les-Bains, transformations. Façades : façade rue de Chambéry et façade rue Victor-Hugo / P. Ramus, architecte. Aix-les-Bains : 10 juillet 1942. Ech. 1:50. 1 tirage de plan ; 72 x 46,5 cm. (AC Aix-les-Bains. 1 O 263, n° 1771. Autorisations de voirie)

  • Immeuble de M. Ducret, rue de Chambéry, Aix-les-Bains, projet de surélévation, coupe AB et plan de distribution du 2ème et 3ème étage, [côté rue de Chambéry] / P. Ramus, architecte. Aix-les-Bains : 22 mars 1943. Ech. 1:50. 1 tirage de plan ; 73 x 53 cm. (AC Aix-les-Bains. 1 O 264, n° 1788. Autorisations de voirie)

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville d'Aix-les-Bains © Ville d'Aix-les-Bains - Jazé-Charvolin Marie-Reine - Lagrange Joël - Darnas Isabelle