Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble

Dossier IA69005827 réalisé en 2003

Fiche

Dossiers de synthèse

Dans sa chronique de 1851, Joseph Bard, après avoir décrit le nouvel immeuble 13, rue Chavanne, mentionne deux autres constructions dans le voisinage. " Les deux maisons bâties sur les projets de M. Bernard, architecte, l´une à médaillons consacrés aux gloires lyonnaises, l´autre à colonnettes, sont d´un goût remarquable, et fond le plus grand honneur à l´artiste qui les a conçues. La dernière est une innovation du genre, mais une innovation heureuse. " En 1852, il ajoute : " La maison à médaillons de la place d´Albon, et celle décorée de colonnes, sur la place de l´Herberie, n´ont point assurément la richesse de la maison dorée lyonnaise, appartenant à M. Fleury Richard, rue d´Algérie, 7 ; mais elles offrent un caractère de convenance, de luxe, que j´aime à consacrer. M. Bernard, qui les a conçues et édifiées, passe avec une remarquable facilité des lignes austères du type byzantin aux formules de l´architectonique moderne, qui doit surtout flatter la vue et développer le charme oculaire. (...) Je ferai toutefois un léger reproche aux deux maisons précédemment citées, bâties par M. Bernard, c´est qu´elles sont un peu trop percées, mais il a eu sans doute à se conformer aux exigences des propriétaires. "

Parties constituantes non étudiéescour, boutique
Dénominationsimmeuble
Aire d'étude et cantonLyon Saint-Nizier
AdresseCommune : Lyon 1er
Lieu-dit : Saint-Nizier
Adresse : 9 rue
Chavanne
Cadastre : 1831 F 376, 377 ; 1999 AV 115, 127

Les propriétaires de deux immeubles mitoyens, d'une part au sud, Anne Benoîte Hélène et Claude Antoine Saulnier, d'autre part au nord, Jean-Baptiste Villermoz, ancien agent de change, et Claude Sottizon, avoué auprès du tribunal de 1ère instance de Trévoux, s'unissent pour les faire démolir et les remplacer par un seul tout en conservant l'individualité des deux parcelles : l'autorisation d'alignement est délivrée le 15 septembre 1849 ; les matrices cadastrales signalent une démolition partielle de l'immeuble sud en 1850 et une partie au moins du nouvel immeuble doit être montée l'année suivante puisque Joseph Bard en mentionne la façade dans sa chronique et en donne le nom de l'architecte, Pierre Bernard ; il en fait une description plus détaillée en 1852, vraisemblablement après achèvement total de l'oeuvre ; l'expertise contradictoire pour la partie de terrain délaissée à la voie publique par suite du recul d'alignement fait intervenir l'architecte Pierre Bernard du côté des propriétaires, et la vente à la Ville a lieu les 31 octobre et 3 novembre 1853.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Dates1849, daté par source
Auteur(s)Auteur : Bernard Pierre
Pierre Bernard

Architecte lyonnais (1806-1882). Dit aussi Pierre-Antoine.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Personnalité : Saulnier Anne Benoîte Hélène commanditaire
Personnalité : Saulnier Claude Antoine commanditaire
Personnalité : Villermoz Jean-Baptiste commanditaire
Personnalité : Sottizon Claude commanditaire

Immeuble composé de deux bâtiments parallèles reliés par des corps de faible profondeur. Le premier est couvert d'un toit à longs pans brisés du côté de la rue seulement, le deuxième est couvert en appentis.

Murscalcaire
pierre de taille
Toittuile mécanique, ardoise
Plansplan régulier
Étagessous-sol, 6 étages carrés
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans brisés
appentis
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie
Typologiesdeux corps de bâtiment parallèles reliés
États conservationsbon état
Techniquessculpture
ferronnerie
Précision représentations

Façade constituée de la superposition d'1 étage de colonnes d'ordre toscan, de 2 étages de ionique, de 2 étages de corinthien, d'un étage de pilastres inspirés de la Première Renaissance. Les garde-corps et les lambrequins en fonte ont un décor géométrique ou de palmettes.

Mesuresh : 2380.0 cm

Boutiques actuellement : coiffure Dolorès et Gérard, bazar Baz'Arte.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquablesélévation

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Rhône : 3 P 0123-7 à 9. Matrices cadastrales, sections F dite de Saint-Louis et G dite de l'Hôtel de Ville, 1836

    t. 7, f° 282, 283 AD Rhône : 3P0123-7 à 9
  • AM Lyon : 321 WP 119. Elargissement de la place de l'Herberie (partie sud de la rue Chavanne), 1850-1853

Bibliographie
  • BARD, Joseph. XIIIe bulletin monumental et liturgique de la ville de Lyon. Revue du Lyonnais, 1850, t. 1 nouvelle série, p. 167-184 ; 1851, t. 2, p. 93-120

    t. 2, p. 114
  • BARD, Joseph. XIVe bulletin monumental de la ville de Lyon. Revue du Lyonnais, 1852, t. 4 nouvelle série

    p. 169
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Ducouret Bernard - Derail Lore