Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble

Dossier IA69000766 inclus dans Ensemble d'édifices à cour commune réalisé en 2001

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescour, boutique, café
Dénominationsimmeuble
Aire d'étude et cantonLyon Confluent
AdresseCommune : Lyon 2e
Lieu-dit : Confluent
Adresse : 22 quai
Perrache
Cadastre : 1999 BD 26 p. est

En 1827, le fabricant de couvertures Laurent Régny est assujeti à faire démolir un immeuble construit sans autorisation et à le reconstruire dans les 3 ans selon un plan accepté par la municipalité. En 1831, l'ensemble comprend un immeuble sur rue de 3 étages avec boutique au rez-de-chaussée et dépôt de laine au dessus (au sud du corps de passage), et une fabrique de couvertures sur 2 étages (en grande partie détruite) au nord du corps de passage. En 1882, la fabrique fonctionne toujours, tenue par Benoît Josserand, fabricant à métiers, rue Ferrandière. Ce n'est qu'à la fin du 19e siècle que l'alignement sur le quai sera réalisé. La partie nord-ouest de l'immeuble a été en partie reconstruite, probablement au début du 20e siècle : un bâtiment en pan-de-bois, plus bas, est adossé à la façade postérieure, avec des coursières distribuant les logements.En 1969, l'immeuble sur rue est occupé par un hôtel garni, l'hôtel du Cheval Blanc.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu
Personnalité : Régny Laurent commanditaire

Le rez-de-chaussée de l'immeuble est occupé par des boutiques ponctuées de pilastres monolithes, avec vestiges de devantures en menuiserie. L'entrée se fait par un passage cocher menant à la cour sous lequel ouvre, à droite, la cage d'escalier autrefois ouverte sur la cour et aujourd'hui occultée. L'escalier présente un mur d'échiffre ouvert. A chaque étage, des couloirs longitudinaux desservent les logements.

Toittuile plate mécanique
Étagessous-sol, entresol, 2 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours sans jour en maçonnerie, cage ouverte
Typologiesimmeuble sur rue avec entresol et passage cocher
États conservationsbon état
Techniquessculpture
ferronnerie
Précision représentations

Deux statues (de la Vierge et de saint Joseph) ornent les niches de façade. La rampe d'escalier est en fer forgé à motifs de crossettes.

Mesuresh : 1510.0 cm
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Annexes

  • Soumission de M. Régny (Ville de Lyon. Conseil municipal. Procès-verbaux des séances... T. 7, p. 136)

    Séance du 3 août 1827 : soumission de M. Régny pour un emplacement de 3 702 pieds, chaussée Perrache, au sud de celui qu´il a acquis l´an dernier pour établir une fabrique de couvertures, qui ne lui semble pas assez grand. Il devra construire dans un délai de trois ans, dans toute l´étendue de la façade sur la chaussée Perrache, une masse dont l´ordre d´architecture sera le même pour la masse entière ; le plan de façade sera le même que celui de Ange et Duvernay qui ont acheté des terrains dans cette même masse.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Ville de Lyon. Conseil municipal. Procès-verbaux des séances, publiés par la municipalité d´après les manuscrits originaux 1800-1870. T. 7. 1827-1829 (19 janvier 1827-15 décembre 1829). Lyon : Impr. nouvelle lyonnaise, 1942

    p. 53, 136
Documents figurés
  • Ville de Lyon. 4ème arrondissement. Section Y dite de la presqu'île Perrache en treize feuilles / A. Delucenay, 1831 (AD Rhône : 3P 1006 à 1018)

    4e feuille (1008)
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Chalabi Maryannick - Archer-Galéa Chantal