Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble

Dossier IA69005289 inclus dans Avenue : cours de Brosses, actuellement cours Gambetta réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

DESCRIPTION

Immeuble de plan complexe, comprenant un corps de bâtiment avec deux ressauts sur l'élévation postérieure, l'un à l'extrémité occidentale, l'autre en son milieu, formant U autour d'une courette.

Elévation ordonnancée, comprenant trois travées centrales encadrées de deux travées en surplomb à partir du 1er étage, soulignées par une mouluration verticale du parement. Au rez-de-chaussée sur rue, soubassement en pierre de taille et parement canelé. L'entrée est surmontée d'un balcon en ciment de forme convexe, à balustres, qui se répète au dernier étage. Le dessous de ce balcon est orné d'un motif géométrique de forme octogonale en relief saillant, reprenant celui de l'imposte en ferronerie de l'entrée, tandis que le balcon est lui-même supporté par deux consoles de section semi-octogonales.

Entrée de l'immeuble par une porte à deux vantaux, en verre lisse à l'intérieur et grenu à l'extérieur, protégé sur la rue par une ferronnerie à motifs de fleurs, de cercles et de demis cercles.

Vestibule en deux parties dans le prolongement l'une de l'autre et séparée par un degré de 3, 3 et 2 marches, avec paliers intermédiaires.

Le premier vestibule est agrémenté de chaque côté par des jardinières protégées par un garde-corps en fonte, à main courante en laiton. Chaque palier est ponctué de colonnes cannelées ; chaque travée du vestibule ainsi formée est ornée d'un cadre sculpté en bas-relief, à motifs de fleurs et de fruits. Au-dessus de chaque cadre, il y a une applique électrique en verre opaque et transparent, à billes.

Le deuxième vestibule est plus large : au centre se trouve la cage d'ascenseur ; à gauche s'est le départ de l'escalier, et à droite un passage vers la cour en contrebas à l'arrière, et vers l'escalier de service qui se développe autour du monte-charge.

Le plafond du vestibule est souligné d'une corniche à grosses denticules.

La loge de concierge ouvre sur le passage vers la cour, par une entrée en plein-cintre ouvrant sur un degré de 3 marches. Cette porte était autrefois fermée par une grille dépliante se rangeant dans un logement percé dans le mur droit. A gauche de la porte, une fenêtre de surveillance, de forme proche du carré, égalment fermée par une grille dépliante. Dans l'appui fortement biseauté de cette fenêtre, subsiste une ancienne boîte aux lettres fermée par un rabat en laiton.

La cage de l'escalier tournant à retours avec jour, à 3 volées, tourne autour de l'ascenseur. Elle est éclairée par une fenêtre à trois baies disposées en escalier et fermées par des vitraux, ainsi que par un ciel ouvert au dernier niveau.

Sur l'élévation postérieure, entrée de service desservant les étages à la fois par un escalier et par un ascenseur extérieurs. Chaque palier de cet escalier comprend deux entrées indépendantes desservant les appartements, donnant accès à la cuisine à côté de laquelle se trouvait une chambre de bonne, sauf au niveau du dernier étage, construit en surplomb au-dessus de ces paliers.

Au dernier étage, appartement tout du long avec terrasse.

Parties constituantes non étudiéesgarage, cour
Dénominationsimmeuble
Aire d'étude et cantonLyon Guillotière
AdresseCommune : Lyon 7e
Lieu-dit : la Guillotière
Adresse : 152 cours, Gambetta , 1 rue
Pierre-Robin
Cadastre : 1824 E 224 partie, 225 partie ; 1999 AI 31

En 1824, terre et vigne, propriétés de M. Orsel des Champs (AD, 3P123-122). Propriété de la société immobilière des Hirondelles en 1920, cédée avant 1938 à M. Cibert (AC Lyon, 4S251-1938). Ce dernier, fabricant de pâtes alimentaires (Ferrand-Renault et Cie, 94 cours Gambetta), fait construire cet immeuble pour son compte par l'architecte E. Dechavannes, qui était son cousin, entre 1930 et 1933 (comm. orale de M. Krass, occupant un logement dans l'immeuble, en 2008), se réservant pour l'occuper l'appartement du dernier étage. Il y avait fait installer un orgue de salon qui a été déplacé chez les Missionnaires de Nantes. La terrasse du dernier étage a été fermée à une date inconnue et remplacée par une pièce percée de trois ouvertures. Porte sur rue fabriquée par le serrurier Piguet

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur : Dechavannes E. architecte attribution par source

Immeuble situé à l'angle de la rue Pierre-Robin et du cours Gambetta, l'élévation principale se trouvant sur le cours Gambetta. Il est composé de trois corps de bâtiment en U. A l'arrière de l'immeuble, une courette a été aménagée en jardin privatif. Une 2e cour en légère déclivité conduit à un rez-de-chaussée semi-enterré duquel partent un escalier et un ascenseur de service ; au fond de cette cour se trouve un garage.

Mursbéton
Toittuile, ciment en couverture, verre en couverture
Étagessous-sol, 6 étages carrés
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturesterrasse
verrière
toit à longs pans
croupe polygonale
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie
Autres organes de circulationsascenseur
Typologiestrois corps de bâtiment en U
États conservationsbon état
Techniquesferronnerie
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • DESCHAVANNES, E. Quelques travaux, 1922-1934. Strasbourg : EDARI, [1935]. 47 p. : ill. ; 29 cm

    p. 22-23
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Chalabi Maryannick - Guégan Catherine