Logo ={0} - Retour à l'accueil

Les croix monumentales du canton de Boën et de la commune de Sail-sous-Couzan

Dossier IA42001052 réalisé en 2000

Fiche

Aires d'étudesBoën - Sail-sous-Couzan
Dénominationscroix monumentale
AdresseCommune : Loire

Le nombre important de croix ayant été répertoriées sur le canton de Boën et la communs de Sail-sous-Couzan montre l'importance de ce patrimoine vernaculaire et l'intérêt porté par la population pour celles-ci au cours des siècles et des décennies. Qu'elles se situent dans l'ancien ou actuel cimetière, dans les bourgs ou les hameaux, dans la campagne ou sur les routes de pèlerinage, elles sont autant d'actes de foi et de repères qui guident et rassurent. La toponymie locale a parfois gardé le souvenir de ces croix, élevées en période d'épidémie pour conjurer le fléau, érigées comme limite de paroisse, de justice ou de domaine ou bien encore commandées collectivement ou individuellement en commémoration d'un événement ou d'une disparition. Les croix les plus anciennes ont souvent disparu ou bien souffert des maux que les conflits politiques ou religieux, les intempéries ou les accidents leur ont infligés. Le résultat de nos recherches nous a permis de recenser 270 croix se répartissant de la manière suivante, par siècle : 3 avant le 16e siècle, 29 du 16e siècle, 24 du 17e siècle, 17 du 18e siècle, 142 du 19e siècle, 28 en limite du 19e et le 20e siècle et enfin 49 du 20e siècle. La difficulté d'attribuer certaines croix à certains siècle tient au fait qu'un bon nombre de croix anciennes ont été restaurées à différentes périodes et sont aujourd'hui à cheval sur plusieurs siècles.

Période(s)Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Secondaire : 15e siècle

Plusieurs types de croix sont identifiables avec pour élément commun le socle qui consiste en un parallélépipède maçonné sur lequel repose le fût de la croix. Les croix en pierre, majoritairement en granite, sont, du 15e au 17e siècle relativement semblables : socle en granite sur lequel repose une base moulurée ou non, au-dessus de laquelle s'élève le fût supportant la croisée de la croix, avec ou sans chapiteau. Le décor porté est sculpté dans la masse : un Christ en croix sur la face avant, le Vierge au revers, seule ou portant l'Enfant Jésus, souvent alors couronnée par un ange. Quelques exemples de Piéta sont à signaler. A partir du 16e siècle on note assez souvent la présence d'un personnage sculpté sur le fût. Les croix en fer forgé sont de deux types principaux, le premier regroupe celles du 16e au 18e siècle principalement et dont le fût et les bras ne sont pas ajourés, à la différence du second type, du 19e siècle dont les bras comportent des motifs géométriques, essentiellement la volute ou bien le losange associé au rond. Enfin d'autres types sont répertoriés : les croix en pierre de Volvic (croix de mission et de cimetière) et les croix en fonte ; plusieurs croix en bois subsistent encore ça et là. Le décor porté est essentiellement le Christ en croix en métal fondu ou bien des symboles christiques.

Mursgranite
grès
calcaire
tuf volcanique
béton
bois
fer
fonte
moellon
pierre de taille
Décompte des œuvres repérées 271
étudiées 89
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Monnet Thierry