Logo ={0} - Retour à l'accueil

M-CGD-Ferme-PNR Albanais

Dossier IA__000000 réalisé en 2014

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte
Destinationsmaison
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Montcel

Le bâtiment d'habitation occupe en partie l'emplacement d'une parcelle bâtie de la mappe sarde (1732 1094), puis de deux parcelles bâties du premier cadastre français de 1880, mais d'emprise différente : allongée au nord le long du chemin (emplacement d'une ancienne grange-étable ?) et mitoyenne à l'est (parcelle actuelle 2013 A7 789, non mitoyenne). La ferme a été reconstruite dans les années 1890, peut-être à la suite d'un partage, avec une grange-étable isolée de l'autre côté du chemin (la date 1897 est gravée sur le linteau de la grange-étable). Ce partage aurait isolé les deux habitations (1880 A7 939 et 940) d'une grange-étable (1880 A7 938) reconstruite en ferme autonome. L'édifice a été restauré au ciment et parpaing de ciment aggloméré (pignon de l'habitation, partie sud de la grange-étable).

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle

Ferme à juxtaposition, édifiée perpendiculairement à la pente. Elle comprend une habitation édifiée en aval, avec deux pièces au rez-de-chaussée (entrée dans la cuisine) et un étage, et une grange-étable en amont (la grange est entre l'habitation et l'étable) avec fenil à l'étage. Le bâtiment est en moellon de calcaire enduit à pierres vues (bardage bois au niveau du comble sur le pignon), avec des encadrements en calcaire ; toit à demi-croupe, en ardoise et fibrociment.

Ferme à bâtiments éclatés, édifiée sur un replat. Elle comprend une habitation double (deux portes d'entrée), avec peut-être un cellier dans l'angle nord-ouest (jour), et un étage en partie habitation et en partie fenil ; un poulailler-porcherie est adossé sur l'arrière. La grange-étable est située de l'autre côté du chemin. Les bâtiments sont en moellon de calcaire enduit (parpaing de ciment aggloméré au niveau du comble sur le pignon, remplaçant sans doute un bardage bois), avec des encadrements en calcaire (portes ; piédroit partagé porte/fenêtre), molasse (fenêtre de l'étage) et brique (grange, en arc segmentaire) ; toits à demi-croupes, en fibrociment.

Murscalcaire moellon enduit
Toitardoise, tuile plate mécanique, ciment amiante en couverture
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couvrements
Couverturestoit à longs pans demi-croupe
Statut de la propriétépropriété privée
Protections
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Guibaud Caroline - Monnet Thierry