Logo ={0} - Retour à l'accueil

Mairie-école de garçons, puis maison

Dossier IA42003149 inclus dans Le faubourg du Chauffour réalisé en 2006

Fiche

Genrede garçons
Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéespuits, préau
Dénominationsmairie, école primaire
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Champdieu
Lieu-dit : les Gayottes
Cadastre : 1999 AD 100

En 1854, la commune décide la construction d´une école de garçons. Elle choisit pour cela un terrain appartenant à l´hôpital de Champdieu. Les plans et devis sont donnés peu après par l´architecte Favrot. L´adjudication aux entrepreneurs Vaudoire et Cornu est passée en avril 1856 (7037,25 F) ; la réception des travaux a lieu en 1858 (dépense définitive : 9967,92 F). Pendant les travaux, le futur bâtiment est jugé trop grand pour sa destination (classes, logement de l´instituteur et mairie) et le conseil municipal fait le projet d´échanger avec le presbytère, trop étroit pour le curé, le vicaire et leur domestique, mais cette idée reste sans suite. Un demi-siècle plus tard, l´école est devenue trop petite pour la commune, d´autant plus que la commune ne possède pas de bâtiment pour l´école des filles : elle décide alors de construire un groupe scolaire (voir IA42003148). Après le déménagement de l´école, et de la mairie, le bâtiment est réaménagé en logements loués, dont un pour le garde champêtre, et accueille le bureau de poste. Enfin le 14 mars 1920, la commune, à la suite du rachat des bâtiments de l´ancien prieuré, décide de vendre l´ancienne mairie-école (vente effective le 19 septembre 1920), qui devient maison d´habitation.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1854, daté par source
Auteur(s)Auteur : Favrot Charles Antoine architecte attribution par source
Auteur : Vaudoire entrepreneur attribution par source
Auteur : Cornu entrepreneur attribution par source

L'école est située à l'extérieur du bourg ancien, au bord du Ruillat ; sa façade principale est en retrait par rapport à la rue (emplacement d'une cour, transformée en place publique). L'édifice a trois travées, avec une cave vuûtée en sous-sol (accès par une trappe sous l'escalier intérieur), un rez-de-chaussée distribué par un couloir traversant donnant dans la cour à l'arrière de l'édifice (avec préau couvert), qui dessert quatre pièces d'habitation (la cuisine et la salle à manger au sud-ouest, deux dépôts au nord-est) puis les deux salles de classe, et un étage comprenant la salle de mairie en façade puis trois chambres au dus-ouest et deux dépôts au nord-est. Les murs sont en moellon de granite enduit pour la façade sur rue, en pisé pour les autres murs ; les encadrements sont en granite. Les toits sont à longs pans, en fibrociment, avec une corniche en brique (décor : frise de consoles) côté rue et une génoise côté cour. Un bief destiné à arroser les propriétés de l'hôpital de Champdieu passait sous l'édifice.

Mursgranite
pisé
enduit
moellon
Toitciment amiante en couverture
Étagessous-sol, 1 étage carré, comble à surcroît
Couvrementsvoûte en berceau
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours en charpente
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loire, 2 E : 296. Registre de délibérations du conseil municipal, du 21 mars 1831 au 5 janvier 1868. - Délibération du 6 janvier 1832. École communale. Le local est payé par l'instituteur sur ses deniers et impropre à tenir une école. La commune ne peut pas faire construire une école parce qu'elle a payé pendant plusieurs années des impôts extraordinaires (8000 F pour acheter un presbytère, 1500 F pour acheter une cloche). Les soeurs de Saint-Joseph sont chargées de l'instruction des filles, l'instituteur des garçons. - Délibération du 5 janvier 1845. Il est urgent d'acheter une école et d'établir un nouveau cimetière. Vote d'un emprunt de 7000 F recouvrable sur 5 ans pour l'école, le cimetière sera construit s'il reste des fonds. - Délibération du 14 mai 1854. La commission désignée pour trouver un emplacement pour l'école a choisi un terrain appartenant à l'hospice. Favrot architecte expert doit estimer le bien. - Délibération du 20 août 1854. Plan, devis, acte de vente du terrain de l'école (terrain cédé par l'hospice pour 1000 F). - Délibération du 22 mars 1857. Problème avec le 1er acompte versé à l'entrepreneur de l'école. - Délibération du 2 août 1857. La maison nouvellement construite est trop vaste pour l'école et le logement de l'instituteur (et la mairie), le presbytère est trop étroit pour le curé, le vicaire et leur domestique : il conviendrait d'échanger les destinations de ces deux bâtiments communaux. Sans suite. - Délibération du 1er novembre 1858. Réception définitive de l'école. Entrepreneurs Vaudoire et Cornu. Adjudication le 27 avril 1856 (7037,25 F) ; réception provisoire le 8 janvier 1858 par Favrot architecte départemental. Dépense définitive 9967,92 F.

  • AC Champdieu. Registre des délibérations du conseil municipal, du 7 février 1886 au 28 octobre 1900. Délibération du 23 septembre 1900. Les bâtiments communaux qui contiennent l'école de garçons et la mairie exigent des réparations importantes et urgentes. Ces locaux scolaires sont insuffisants (il faudrait un 3e adjoint) et défectueux, de plus l'école de filles est dans un bâtiment loué actuellement mis en vente. Le conseil doit choisir entre réparer et agrandir les anciens bâtiments communaux, ou acheter, ou construire un groupe scolaire.

  • AC Champdieu. Registres des délibérations du conseil municipal, du 14 janvier 1901 au20 février 1916. - Délibération du 2 juillet 1907. Ancienne école de garçons : réparation, aménagement de trois logements dont un pour le garde champêtre, projet d'y installer le bureau de poste. - Délibération du 7 décembre 1907. Bureau de poste et logement du receveur établis dans l'ancienne mairie, ou immeuble Bégonnet, à l'entrée nord du bourg - Délibération du 3 mai 1912. Renouvellement du bail de l'ancienne mairie (locataires). - Délibération du 19 avril 1914. Location d'une pièce du rez-de-chaussée de l'ancienne mairie au garde Bérard.

  • AC Champdieu. Registres des délibérations du conseil municipal, du 5 mars 1916 au 26 octobre 1941. - Délibération du 5 novembre 1916. Projet de création d'une cantine scolaire ; serait tenue par Mme Montaillard résidant dans l'ancienne mairie à 100 m des écoles. - Délibération du 6 juillet 1919. projet de vente de l'ancienne mairie : la commune a assez de locaux avec ses acquisitions pour le prieuré, qu'elle a le projet de réparer (pour pouvoir en tirer un revenu). Décision prise le 14 mars 1920.

Documents figurés
  • Procès verbal d'estimation et plan de l'ancienne mairie. Plan des lieux / 1 dess. : encre noire. Lavis jaune, rose, vert et gris, sur papier. Ech. 1:200. 29x21 cm. 11 mars 1920 (AD Loire. Série O : 912).

  • Commune de Champdieu. Ecole de garçons. Plan du rez-de-chaussée. Plan du 1er étage. [photocopies, s.n., s.d.] (A Privées, Champdieu).

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry