Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, actuellement domaine Saint-Martin

Dossier IA07000255 inclus dans Lycée Olivier-de-Serres réalisé en 2014

Fiche

AppellationsDomaine Saint-Martin
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonRhône-Alpes - Aubenas
AdresseCommune : Aubenas
Lieu-dit : Saint-Martin Ardèche
Cadastre : 2012 D 726
Précisions

La maison est construite sur la parcelle D 726 (2012) d’Aubenas, à proximité de la rivière d’Ardèche. Propriété en 1921 de la famille Tastevin, elle est acquise par Paule Adrienne Vigne, veuve Leyronnas le 12 octobre 1940, qui la cède le 30 juillet 1965 à la commune d'Aubenas. Le domaine de Saint-Martin-les-Ollières est cédé aux Domaines de l'État à la suite de la décision prise par délibération du Conseil municipal de la ville d’Aubenas, en date du 29 mars 1966, pour la somme de 1 franc (Ministère de l’Agriculture. Département de l’Ardèche. Sur le domaine d’Olivier de Serres l’école d’Agriculture du Pradel. Imp. Céas, Valence, [1970]), afin d'implanter un lycée agricole, un collège féminin et un centre de formation professionnelle et de promotion sociale. L'acte est entériné le 23 novembre 1966. Intégrée dans le patrimoine du lycée Olivier de Serres, qui inclut le domaine du Pradel à Mirabel et le site du lycée, la propriété de Saint-Martin est passée sous l’égide de la Région par effet de la loi de décentralisation de 1986. La maison est utilisée comme logement de fonction jusqu’en 2013. Le verger est un lieu pédagogique, géré par les élèves ; pommes et kiwis sont principalement cultivés. Le hangar situé au nord de la maison a été construit en 1969.

Les origines de la maison sont antérieures semble-t-il au 19e siècle, puisqu'elle appartenait, ainsi que les terres autour, à la famille de Chazeaux : Jacques Christophe de Lachamp vicomte de Chazeaux, "propriétaire de temps immémorial", cède cette maison à Antoine Bouchard le 17 octobre 1834 (AD Ardèche. 2E23389. Acte de vente du 17 octobre 1834, Bouchard notaire à Aubenas).

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source, daté par travaux historiques
Secondaire : 3e quart 20e siècle , daté par source, daté par travaux historiques
Dates1882, daté par travaux historiques
1925, porte la date
1969, daté par source

Le domaine de Saint-Martin-d’Ollières couvre une superficie totale de 5 ha 60 et borde l’Ardèche, sur l’une de ses plus petites dimensions (rive droite). Les terres sont d’origine alluvionnaires donc sablonneuses et relativement légères. La propriété se trouve en bout d’un canal et bénéficie d’un débit permettant d’irriguer, par gravité, environ 1 ha 5. La proximité de la rivière offre des possibilités importantes en eau.

Le bâtiment à usage d’habitation couvre une surface de 130 m2 et est flanqué de deux hangars de dimensions modestes (100 m2).

La maison est construite sur un plan rectangulaire, sur caves de plain-pied recouvertes de solives reposant sur les murs porteurs et réunies par des entrevous en berceau segmentaire ; à l’est se succèdent des pièces dédiées à l’élevage : bergerie, poulailler ; deux avancées ont été aménagées sur la partie est, au nord et au sud. L’habitat est à l’étage. On y accède sur le côté sud par un escalier extérieur maçonné en équerre menant à un palier aménagé en terrasse.

Les pièces d’habitation s’ouvrent sur un corridor de desserte central ; deux logements sont distincts et séparés par un couloir de transition. Dans la pièce principale, un escalier droit en bois, fermé, conduit au grenier charpenté. La façade ouest est agrémentée d’un balcon en fer forgé appuyé sur des entrevous en berceau segmentaire.

Au sommet des murs gouttereaux, sous la toiture court une génoise à deux rangs de tuiles creuses. La maison est couverte d’un toit allongé à deux longs-pans de tuiles creuses.

La cave au sud-ouest a été réaménagée en 1925 comme l’atteste le cartouche en plâtre. Il s’agit d’une sorte de surface de séchage construite sur un espace creux ouvert par deux lucarnes en plein cintre, probablement aménagées pour alimenter un chauffage doux et régulier.

Au sud de la maison s’élève une grange en moellons de rivière, sur un plan rectangulaire longitudinal, recouvert d’un toit à longs-pans de tuiles creuses. L’espace est divisé en trois parties inégales, ouvrant toutes sur le côté nord. À l’est un jardin clos d’un mur a été aménagé ; l’angle sud-est du mur du jardin est occupé par une citerne servant à l’arrosage des cultures.

Au nord a été élevé un hangar pour l’entreposage des balles de foin. C’est une structure aérienne sur poutres de fer, fermée sur les côtés nord et est par des murs en parpaing ; la couverture est en tôle ondulée.

Au nord et à proximité immédiate des bâtiment a été aménagé un canal d’amenée d’eau assurant la distribution de cette dernière dans les cultures environnantes, selon une orientation ouest-est. Indiqué comme « ruisseau » sur les plans cadastraux, c’est une chaussée large d’environ 2 mètres cadrée par deux murs maçonnés en moellons de rivière et recouverte de galets ; elle suit la déclivité du terrain et s’abaisse régulièrement d’ouest en est.

Murspierre galet enduit d'imitation
Toittuile creuse mécanique
Plansplan rectangulaire régulier
Étages1 étage carré
Couvrementsvoûte en berceau, en brique
Élévations extérieuresélévation ordonnancée sans travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier en équerre
escalier dans-oeuvre : escalier droit
Jardinscarré de jardin
États conservationsmauvais état
Statut de la propriétépropriété de la région

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Ardèche. Série P : 3 P 133-147. Cadastre : état de section et matrices. (1833-1946).

    AD Ardèche : 3 P 133-147
  • AD Ardèche. Série Q : 4 Q 242. Hypothèques : transcriptions. Article 1 : Acte d'acquisition faite de Monsieur Jacques de Christophe de Lachamp vicomte de Chazeaux, propriétaire demeurant à Bagnols, contrat de vente reçu par maître Bouchard, notaire à Aubenas, le 17 octobre 1834 (1834).

    AD Ardèche : 4 Q 242
  • AD Ardèche. Série 2 E : 2 E 23389. Acte de vente du 17 octobre 1834 entre la famille de Chazeaux et Antoine Bouchard. Bouchard notaire à Aubenas (1834).

    AD Ardèche : 2 E 23389
Documents figurés
  • Plan masse et chronologique, d’après le plan cadastral 2012 / Élisabeth Dandel, 2013. 1 :500. 1 dessin numérique.

  • Plan cadastral section D / Cadastre rénové. 1975. 1 :1000. 1 Plan. (AD Ardèche. 3 P 2533-32).

    AD Ardèche : 3 P 2533-32
  • Plan cadastral section D parcelle 726 / Direction générale des finances publiques. Extrait du plan cadastral informatisé. Privas, 2012. 1:500. 1 plan. (www.cadastre.gouv.fr).

Bibliographie
  • Ministère de l’Agriculture. Département de l’Ardèche. Sur le domaine d’Olivier de Serres l’école d’Agriculture du Pradel. Imp. Céas, Valence, [1970].

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Dandel Elisabeth
Elisabeth Dandel

Inventaires de lycées de la région Rhône-Alpes : Gabriel-Faure à Tournon-sur-Rhône, La Martinière à Lyon, Champollion à Grenoble, Plaine de l'Ain à Ambérieu-en-Bugey (2009-2011) ; Jean-Puy à Roanne, Claude-Fauriel à Saint-Étienne (avec Frederike Mulot), Claude-Berthollet à Annecy, Claude-Vaugelas à Chambéry, Olivier-de-Serres à Aubenas, Émile-Loubet à Valence, Robert-Doisneau à Vaulx-en-Velin (avec Frederike Mulot), Pierre-du-Terrail à Pontcharra (avec Frederike Mulot). Inventaire topographique de deux communes de l'ancien canton de Trévoux (Pays d'Art et d'Histoire Dombes Saône Vallée, pour la communauté de communes Dombes Saône Vallée).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.