Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison de Notable dite des Jésuites

Dossier IA01000004 réalisé en 1987

Fiche

Genrede maître
Appellationsdes Jésuites
Destinationsmaison de retraite, immeuble
Parties constituantes non étudiéescour, jardin d'agrément, jardin potager, communs
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonTrévoux
AdresseCommune : Jassans-Riottier
Adresse : 948 rue
Edouard Herriot
Cadastre : 1823 B 257 A 260 ; 1984 B 56 A 59

La clef d'un arc de l'aile gauche porte des armoiries et une date (?) , 1617, de lecture incertaine. Cet arc (muré) ne semble pas en remploi. Sur l'élévation antérieure de cette aile côté cour, la date 1782 est gravée à la clef de l'arc axial. Sauf l'aile droite, le bâtiment avec cour, jardins et pré, figure sur un plan de 1774 au nom du Sr Claude Caillat, auquel semble correspondre le chiffre CCL ornant les portes d'entrée. En 1823, il est de plan rectangulaire, de 4 corps entourant une cour fermée, cadastré au nom de Claude Margerand, maire de Jassans. La démolition enregistrée en 1840 est sans doute partielle (corps antérieur et peut-être aile droite) , puisqu'en 1842 la parcelle est inscrite comme maison à 28 ouvertures. L'édifice est cependant transformé en 1845 : il est inscrit comme château, construction nouvelle. Il s'agit probablement du remaniement du corps de logis, de l'adjonction de deux pavillons latéraux et de la reconstruction de l'aile droite. Cette maison bourgeoise disposait d'un jardin d'agrément avec bassin à l'arrière (disparu) . Au début du 20e siècle, la propriété devient maison de retraite des jésuites de Mongré (Villefranche) , ce qui lui vaut son appellation actuelle. Il passe ensuite à Léon Fournet, marchand de bois et industriel, puis maire de Jassans, qui le transforme en immeuble locatif avec jardins ouvriers et potagers, et ajoute quelques constructions annexes. L'acquisition de l'ensemble par la municipalité de Jassans-Riottier est en cours : projet de restauration du logis et de démolition de l'aile droite

Période(s)Principale : 1er quart 17e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 18e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates1617, porte la date ; daté par source
1782
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Demeure de plan en U, composée d'un corps de logis flanqué de deux pavillons carrés plus élevés (3 étages) , prolongés par des ailes de 2 niveaux en retour sur cour ; pavillons et rez-de-chaussée bâtis en moellons de calcaire, étages en pisé, couverture en tuile creuse, sauf celle des pavillons : tuiles plates en écaille à gauche, plombifères à droite, sur toits à croupes ; corps de logis à élévations ordonnancées, travée axiale (escalier) surmontée d'un fronton ; distribution symétrique de part et d'autre de l'escalier tournant, à 3 volées droites en pierre et palier latéral ; l'aile gauche abrite un portique à 5 arcades en anse de panier, aux claveaux numérotés, ouvrant sur des resserres (anciennes écuries ?) et des logements à l'étage, accessibles par un escalier tournant en charpente ; degrés extérieurs en pierre contre l'aile droite, occupée à moitié par des logements sur 2 niveaux, à moitié par de vastes remises ; petits corps annexes à l'entrée de la cour, jardins potagers au sud et à l'ouest

Murscalcaire
pisé
enduit
moellon
appareil mixte
Toittuile creuse, tuile plate plombifère, tuile en écaille
Plansplan symétrique en U
Étages2 étages carrés, étage en surcroît, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
appentis
croupe
noue
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie, en charpente
Typologiescorps de portique
Techniquessculpture
ferronnerie
Précision représentations

armoiries ; monogramme" § "sujet : armes gravées non identifiées, support : clef d'arc de l'élévation postérieure de l'aile gauche ; sujet : chiffre CCL, en fer forgé, support : tympan des portes d'entrée du corps de logis

Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Jourdan Geneviève