Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison dite maison Blain

Dossier IA74001482 inclus dans Ecart de Verthier réalisé en 2010

Fiche

Voir

Appellationsmaison Blain
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonPays de Faverges et du Laudon - Faverges
AdresseCommune : Doussard
Lieu-dit : Verthier
Adresse : chemin des
Vignobles
Cadastre : 1730 2236 ; 1905 A9 1496, 1497, 1525 ; 2008 A9 1609, 2132, 2134, 2249

Un acte de 1486 concernant la chapelle de Verthier mentionne une maison bourgeoise située quelques mètres derrière. La maison présentant une architecture de la fin du XVe siècle, la date de 1486 est souvent considérée comme point de départ. On connaît peu de choses de l'histoire de cette maison et les sources les plus abondantes sont des archives privées toujours possédées par les propriétaires. Selon un ancien propriétaire, M. Yves Goddard, on ne connaît pas les premiers propriétaires. La maison a appartenu à un certain Baptendier, avocat au parlement de Genève et Annecy, puis à une famille Mugnier avant d'échoir à Jean Losserand, curé de Doussard et premier à demander en 1711 la translocation de l'église, sise dans les marais du bout du lac, à l'actuel chef-lieu. Le curé Losserand lègue par testament la maison Blain à son neveu François Losserand, avocat au sénat de Savoie et au parlement de Paris. En 1792, l' épouse de François Losserand, devenue veuve, lègue la maison à son neveu Joseph Blain, qui abandonne la maison forte de Maclamod à Chavanod. Durant la Révolution française, le curé Bigex trouve refuge auprès de la famille Blain et une pièce aujourd'hui appelée la chapelle lui sert pour dire quelques messes.

Période(s)Principale : 4e quart 15e siècle
Dates1486, daté par source

La maison Blain se trouve au coeur d'un domaine clos de murets. Outre la maison en elle-même, la cour renferme un puits situé près de l'entrée sud, un bâtiment de ferme à juxtaposition et une grange. C' est une maison sur plan carré semi-enterrée. L'entrée principale se trouve au centre de la façade sud et donne sur un escalier monumental en pierre de taille. L'étage de soubassement est composé de deux pièces ouvertes sur l'ouest et de deux caves voûtées. Les quatre pièces du rez-de-chaussée surélevé, accessibles de plain-pied par la façade arrière (ou par l'escalier central), sont couvertes d'un plafond à la française pour les deux ouvrant sur l'ouest et dominant le hameau de Verthier. L'escalier est surmonté d'une peinture murale (étudiée). Les ouvertures présentent de nombreuses accolades et fréquemment des meneaux. Les fenêtres à meneaux forment des coussièges à l'intérieur. Les murs sont enduits à la chaux. Les pierres de taille apparentes sont toutes de calcaire blanc. Le toit en pavillon est couvert en tuile en écaille.

Mursenduit
Toittuile en écaille
Étagesétage de soubassement, 1 étage carré
Couverturestoit en pavillon
Escaliersescalier intérieur : escalier droit
Typologiesmaison de plan carré, toit à croupes à faîtage court
État de conservationrestauré
Techniquespeinture
sculpture
Précision représentations

Décor sculpté sur un linteau de porte en bas de l'escalier : pentagramme.

La maison Blain est l'une des rares maisons bourgeoises de la fin du Moyen Âge pouvant encore être observée sur le territoire.

Statut de la propriétépropriété privée
Protectionsinscrit MH, 1974/08/28

Références documentaires

Bibliographie
  • MARIOTTE, Jean-Yves, BAUD Henri, CHALLAMEL, Jean-Bernard, et al. Histoire des communes savoyardes. Le Genevois et le lac d'Annecy. Roanne : Horvath, 1981. 672 p. ISBN 2-7171-0200-0.

    p.306-307
  • GODARD Yves. La Maison Blain XVe. Présence savoisienne, 1984-1998, n° 46-94, p. 4-5

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Daviet Jérôme