Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison : hôtel

Dossier IA42001923 inclus dans Ville de Montbrison réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationshôtel
Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesboutique
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Montbrison
Adresse : 12-14 place des, Combattants , 1 rue
Marguerite-Fournier
Cadastre : 1809 E 728 ; 1986 BK 290, 782

Cet ancien hôtel particulier conserve dans le rez-de-chaussée de son élévation principale, rue Marguerite-Fournier, plusieurs baies en arc brisé du 15e siècle. Au 1er étage, chaque fenêtre à pilastres cannelés et chapiteaux ioniques de la fin du 16e siècle (dont une sans croisée) présente une inscription latine en bas-relief sur son entablement : QVOD TIBI FIERI NVM VNI ALTERII NE FECERIS (Ne fais pas à un autre ce que tu ne voudrais pas qu´on te fasse) avec en dessous la date 1589 et FIAT PAX ABVNDANTIA IN DOMIBVS TVIS (que la paix et l´abondance soit dans tes demeures). Sur cet emplacement, le plan de la traversée de Montbrison en 1780, révisé en 1798, indique un édifice appartenant au sieur Bourboulon. Brièvement décrit à « 2 étages, pisé, vieux », il est situé 1 place de la Tupinerie et mitoyen avec la demeure du sieur Vidal sur laquelle est stipulée la mention « allignée », celle-ci est démolie à la fin du 18e siècle ou au début du 19e siècle. Faisant suite à cette démolition, le sieur Bourboulon créé une nouvelle façade latérale pour sa demeure : les quatre travées de fenêtres en arc segmentaire sont de cette époque. Le cadastre de 1809 spécifie que la maison (E 728) est encore la propriété de la Veuve Jean Bourboulon. Cet ancien hôtel, remanié et restauré, est aujourd´hui une maison partagée ; un commerce occupe la totalité du rez-de-chaussée du côté de la place.

Période(s)Principale : 15e siècle
Principale : 4e quart 16e siècle
Principale : limite 18e siècle 19e siècle
Dates1589, porte la date
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

L'édifice est en pisé recouvert d'un enduit. Les ouvertures présentent des encadrements de granite. L'élévation principale dissymétrique se termine par un avant-toit tandis que l'élévation latérale à quatre travées est couronnée d'une génoise. inscriptions latines : QVOD TIBI FIERI NVM VNI ALTERII NE FECERIS et FIAT PAX ABVNDANTIA IN DOMIBVS TVIS

Murspisé
enduit
Toittuile creuse
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré, 2 étages carrés, étage en surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
croupe
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour en charpente, suspendu
Typologiesmaison de type 2: maison partagée
États conservationsbon état, remanié, restauré
Techniquessculpture
Précision représentations

chapiteaux ioniques et pilastres cannelés sur les montants des deux fenêtres du 1er étage de l'élévation principale

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loire. Série 3P 1059 à 3P 1064 et 3P 1072 à 3P 1073. Etat des sections et matrices cadastrales de Montbrison

Documents figurés
  • Généralité de Lyon - Département de la Loire. Traversée de Montbrison pour la route de Lyon en Auvergne n° 8 en celle de Roanne en Languedoc n° 11. Encre, lavis. Approuvé à l'assemblée des Ponts et Chaussées conformément à la lettre de M de Cotte 1780. D'après l'état envoyé le 28 pluviôse an 6 [16 février 1798] par le Ministre de l'Intérieur pour l'établissement des barrières ; la classification de routes de ce département a été changée presque en entier. La route de Roanne en Languedoc n° 11 de l'itinéraire de la ci-devant Généralité de Lyon est partagée en deux routes dans le nouveau ; la 1ère de St Etienne à Montbrison 2e classe n° 2 et la 2me de Roanne à Montbrison 3e classe n°1. Et la route de Lyon en Auvergne n°8 de l'ancien itinéraire se trouve actuellement sous le n° 5 de la 2me classe et sous le nom de route de Clermont à Lyon par Ambert et Montbrison. À Montbrison le 23 nivôse an 7 [12 janvier 1799]. L'ingénieur en chef du département de la Loire. [signature illisible]. Nota. La route a été ouverte dans cette partie [.] de l'axe prolongée de la rue St Jean. C'est sans doute [.] d'après des projets approuvés depuis l'année 1780 V.S. [vieux style]. [.] ils ne sont pas à la disposition de l'ingénieur en chef [.] département de la Loire. (A. Diana, Montbrison : série C géo 143, feuilles A à O, photocopies)

  • Département de la Loire. Arrondissement de Montbrison. Canton de Montbrison. Commune de Montbrison. Parcellaire de 1809. Section E dite de la ville. Reboul, géomètre, Montbrison, 1809. Papier, encre brune, lavis bleu. Ech. 1/1250e. (AC Montbrison)

Bibliographie
  • AD Loire. Cote 1111 VT 128, Montbrison. Fonds Louis Bernard, dossier 42 81 3387, établi en juin 1981 par Louis Bernard. Maison, 1 rue Marguerite-Fournier

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Hartmann-Nussbaum Simone - Jourdan Geneviève