Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, puis immeuble, puis hôtel de voyageurs, Hôtel des Alpes, actuellement immeuble

Dossier IA73002009 inclus dans Rue de Chambéry réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Voir

AppellationsHôtel des Alpes
Destinationsimmeuble
Parties constituantes non étudiéesboutique
Dénominationsmaison, immeuble, hôtel de voyageurs
Aire d'étude et cantonQuartier de la gare
AdresseCommune : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Quartier de la gare
Adresse : 20 rue de
Chambéry
Cadastre : 1728 488 p., 495-496 p. ; 1879 D 448 ; 2004 CE 342

Une maison est construite à cet emplacement avant 1850, date à laquelle elle appartient à Joseph Vial, maréchal-ferrant et vétérinaire, propriétaire également de la maison mitoyenne. En 1867, Maurice Foray rachète la boutique pour y installer un café. Huit ans plus tard, il devient propriétaire de tout l'immeuble qui compte alors 15 ouvertures. En 1880, il fait construire une petite dépendance dans la cour par l'entrepreneur Jean Blondin. En 1891, Félix Martin reprend l'établissement de son beau-père et fait réaliser au nom de ce dernier, des transformations sur l'ensemble du bâtiment. Des lucarnes sont installées en toiture pour l'aménagement d'un étage de combles. La façade est refaite et reçoit, sans doute à cette occasion, son décor de chaîne d'angle et d'encadrement des ouvertures en ciment moulé. Enfin, c'est vraisemblablement lors de cette campagne de travaux qu'un corps de liaison est construit à l'arrière, entre l'immeuble et la dépendance. Les matrices cadastrales enregistrent alors une augmentation du nombre d'ouvertures qui passe à 22. Le bâtiment abrite dès l'origine des logements meublés, exploités sous forme d'hôtel garni à partir de 1928, sous l'enseigne Café-Hôtel des Alpes. En 1968, l'architecte à la retraite Joseph-Louis Triquet réalise pour son propre compte et celui de son épouse, une surélévation des pans de toiture pour la création de deux grandes lucarnes rampantes en remplacement des quatre lucarnes existantes. L'hôtel cesse son activité avant 2004 et l'enseigne Hôtel des Alpes est transférée de l'autre côté de la rue, au numéro 11. Une boutique occupe aujourd'hui l'ancien café.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1891, daté par source

L'immeuble, mitoyen à gauche, se compose de quatre corps de bâtiment : le corps principal sur rue, deux corps de dépendance à l'arrière et un corps de liaison au nord, de forme irrégulière, abritant la cage d'escalier. La porte de cette dernière ouvre sur une ruelle d'où part une volée droite en maçonnerie rachetant la pente du terrain. Le corps principal compte un sous-sol, un rez-de-chaussée occupé par une boutique, deux étages carrés et un étage de comble éclairé par deux lucarnes rampantes sur les versants antérieur et postérieur du toit. La porte sur rue, à gauche, donne sur un couloir d'accès à deux escaliers, l'un desservant les étages, l'autre l'immeuble de gauche. La façade principale présente des bossages en table sur la hauteur du premier niveau et sur les chaînes d'angle. Les baies des étages s'ornent d'encadrements moulurés à clé saillante et larmier à retours. Devant l'élévation postérieure règnent des balcons en bois partiellement clos. Cette façade donne sur une courette fermée à l'ouest par un petit bâtiment de plan proche du carré, à trois étages, couvert d'un toit à croupe.

Murspierre
enduit
moellon
Toittuile mécanique
Étagesrez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours sans jour en charpente
escalier hors-oeuvre : escalier droit en maçonnerie
escalier tournant
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • ANNEXE 1

    Liste des propriétaires

    1781 vers : De Martinel, noble Pierre-Marie (488 : jardin)

    1820 : Domenget Joseph, négociant (488 : pré, cellier et cour)

    1857 avant : Vial Joseph, maréchal-ferrant, vétérinaire

    1865 : Cochet Franceline, veuve Tavernier (11 ouvertures) et Exertier Jean (4 ouvertures)

    1867 : Cochet Franceline, veuve Tavernier (11 ouvertures), Exertier Jean, fils de Jean (2 ouvertures) et Foray Maurice (2 ouvertures)

    1871 : Tavernier Fanny (11 ouvertures), Exertier Jean, fils de Jean (2 ouvertures) et Foray Maurice (2 ouvertures)

    1872 : Foray Maurice, cabaretier (11 et 2 ouvertures), Exertier Jean, fils de Jean (2 ouvertures)

    1875 : Foray Maurice, aubergiste puis négociant (11 et 4 ouvertures, puis 22 ouvertures après 1891)

    1911 : Peuble Jean, restaurateur

    1958 : Peuble Germaine, épouse Triquet Joseph-Louis, dit Louis Ainé, architecte

    2004 : Pollingue Triquet Marie

    Fonds de commerce (propriétaires ou gérants) 1867-1981 :

    1857 avant : Vial Joseph, loueur de logements garnis (aussi au n° 22, CE 341)

    1865 : (Exertier, cabaretier et Cochet, loueur de chambres meublées ?)

    1867 : Foray Maurice, cabaretier (et Cochet, loueur de chambres meublées ?)

    1875 : Foray Maurice, cabaretier et loueur de chambres meublées

    1891 : Martin Félix, gendre de Foray Maurice, marchand d'alcool et de vins en gros et loueur de chambres meublées

    1911 : Peuble Jean, restaurateur et loueur de chambres meublées

    1925 avant : Estigals Albert, restaurateur et loueur de chambres meublées

    1930 : Darbellay Joseph, restaurateur et loueur de chambres meublées, puis vers 1940, restaurateur et aubergiste

    1944 : Cavagna Louis, restaurateur et aubergiste, puis à partir de 1957, Cavagna Louis, maître d'hôtel exploitant un établissement de confort moyen et cabaretier

    1960 : Mmes Bouvry Andrée, née Cavagna et Carillat Lucette, née Cavagna, maîtres d'hôtel exploitant un établissement de confort moyen et débitants de boissons à consommer sur place

    Vers 1968-1981 : Traversaz Pierre, maître d'hôtel garni exploitant un établissement de confort moyen et débitant de boissons à consommer sur place

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Aix-les-Bains. 1 O 146, n° 399. Autorisation de voirie accordée à Mme Franceline Cochet, Vve Tavernier pour construire une cheminée de forge dans une pièce de sa maison, 11 mai 1866

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 148, n° 575. Autorisation de voirie accordée à M. Girod pour Mme Vve Tavernier pour établir un soupirail au-devant de la devanture de son magasin, 15 décembre 1868

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 155, n° 101. Autorisation de voirie accordée à M. Pouchois pour réparer la façade de la maison n° 118 rue de Chambéry, au moyen d'un enduit et d'un badigeon, 11 décembre 1872

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 157, n° 64. Autorisation de voirie accordée à M. Foray Maurice pour placer une tente devant le magasin de sa maison, 24 juin 1873

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 172, n° 159. Autorisation de voirie accordée à M. Blondin pour M.M. Jacquier François et Foray Maurice pour construire deux petits bâtiments au couchant de leurs maisons, 18 novembre 1880

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 189, n° 1. Autorisation de voirie accordée à M. Martin pour Maurice Foray pour faire deux mansardes, changer la devanture de son établissement et refaire la façade de sa maison situé rue de Chambéry, 15 janvier 1891

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 218, n° 90. Autorisation de voirie accordée à Mr Massonnat Jean-Pierre, entrepreneur, pour procéder à la réfection des façades de l'immeuble de Mr Peuble, cafetier rue de Chambéry, 24 mars 1920

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 233, n° 217. Autorisation de voirie accordée à M. Albert Estigals pour apposer sur la vitrine de son café, situé rue de Chambéry N° 20, le titre : Café Hôtel des Alpes, 21 mai 1928

  • AC Aix-les-Bains. 184 W 119, n° 4256. Autorisation de voirie accordée à M. Triquet Louis, Ainé pour l'aménagement du dernier étage et la restauration de la toiture, 25 juillet 1968

Documents figurés
  • Propriété de Mr Louis Triquet, 20 rue de Chambéry. Projet de restauration de la toiture avec ses 4 lucarnes. Vue en plan, coupe et façades / Louis Triquet, architecte (retraité). Aix-les-Bains, 25 octobre 1967. Ech. 1 : 50. 1 tirage de plan ; 66,5 x 70,5 cm. (AC Aix-les-Bains. 184 W 119, n° 4256)

Bibliographie
  • MARILLIET, Louis. Souvenir d'une promenade à Aix-les-Bains en 1850 : ce qu'était cette station thermale à cette époque, ce qu'elle est aujourd'hui. Paris : Millot et Antoine, 1909. 60 p. ; 19 cm

    p. 24
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville d'Aix-les-Bains © Ville d'Aix-les-Bains - Jazé-Charvolin Marie-Reine - Gras Philippe