Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA42001897 inclus dans Ville de Montbrison réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescour, boutique
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Montbrison
Adresse : 12 rue
Marguerite-Fournier
Cadastre : 1809 E 762 ; 1986 BK 353

Le plan de la Traversée de Montbrison de 1780, révisé en 1798, montre un ensemble de maisons, le long de la rue de Moingt (devenue rue de l'Ancien hôpital, puis rue Marguerite-Fournier), dont l'alignement va être modifié : la municipalité prévoyant un élargissement de la rue après la destruction de la porte de Moingt en 1797. Dans ce document, la maison, installée 11 rue de Moingt, est brièvement décrite avec "2 étages, [en] moilons, neuve" et le plan du cloître Notre-Dame en 1791 la représente tout en longueur. Suite à l'élargissement de la rue de Moingt, au milieu du 19e siècle, l'édifice est restructué. Ainsi, les matrices cadastrales de 1868 précisent qu'une partie de la maison d'André Grenier (E 762) passe à la voie publique. L'élévation, entièrement enduite, ne laisse apparaître aucun élément d'architecture ancienne, néanmoins le parcellaire en lanière est conservé.

Période(s)Principale : milieu 19e siècle
Dates1868, daté par source
Mursenduit
Toittuile plate mécanique
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 2 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours sans jour en charpente
Typologiesmaison de type 2: maison partagée
États conservationsbon état, remanié
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loire. Série 3P 1059 à 3P 1064 et 3P 1072 à 3P 1073. Etat des sections et matrices cadastrales de Montbrison

    (3P 1060)
Documents figurés
  • Généralité de Lyon - Département de la Loire. Traversée de Montbrison pour la route de Lyon en Auvergne n° 8 en celle de Roanne en Languedoc n° 11. Encre, lavis. Approuvé à l'assemblée des Ponts et Chaussées conformément à la lettre de M de Cotte 1780. D'après l'état envoyé le 28 pluviôse an 6 [16 février 1798] par le Ministre de l'Intérieur pour l'établissement des barrières ; la classification de routes de ce département a été changée presque en entier. La route de Roanne en Languedoc n° 11 de l'itinéraire de la ci-devant Généralité de Lyon est partagée en deux routes dans le nouveau ; la 1ère de St Etienne à Montbrison 2e classe n° 2 et la 2me de Roanne à Montbrison 3e classe n°1. Et la route de Lyon en Auvergne n°8 de l'ancien itinéraire se trouve actuellement sous le n° 5 de la 2me classe et sous le nom de route de Clermont à Lyon par Ambert et Montbrison. À Montbrison le 23 nivôse an 7 [12 janvier 1799]. L'ingénieur en chef du département de la Loire. [signature illisible]. Nota. La route a été ouverte dans cette partie [.] de l'axe prolongée de la rue St Jean. C'est sans doute [.] d'après des projets approuvés depuis l'année 1780 V.S. [vieux style]. [.] ils ne sont pas à la disposition de l'ingénieur en chef [.] département de la Loire. (A. Diana, Montbrison : série C géo 143, feuilles A à O, photocopies)

  • Département de la Loire. Arrondissement de Montbrison. Canton de Montbrison. Commune de Montbrison. Parcellaire de 1809. Section E dite de la ville. Reboul, géomètre, Montbrison, 1809. Papier, encre brune, lavis bleu. Ech. 1/1250e. (AC Montbrison)

Périodiques
  • HUGUET, A. Le cloître de Montbrison en 1791. In Bulletin de La Diana.Montbrison, 1892, t. VI, n° 1

    p. 152
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Hartmann-Nussbaum Simone - Jourdan Geneviève