Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA42003235 inclus dans Ville de Montbrison réalisé en 2012

Fiche

Á rapprocher de

  • Maison
    Montbrison, 1 rue Martin-Bernard

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesboutique, cour, jardin
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Montbrison
Adresse : 3 place
Saint-André
Cadastre : 1809 E 388 ; 1986 BK 820, 955

Le plan de la Traversée de Montbrison de 1780, révisé en 1798, précise que la maison située au n° 10 de la Grande Rue, appartient au Sr Imbert. Ce document montre l´alignement prévu le long de la Grande Rue et indique une habitation à « 3 étages, pierre de taille et moilons, très bonne ». La description pourrait correspondre aux travaux réalisés à la fin du 18e siècle suite au reculement de la façade : les pierres de taille se retrouvent dans les encadrements de baies ménagées dans des murs en moellon, et les baies en arc segmentaire sont bien de cette époque. Toutefois, le plan mentionne trois étages alors que l´élévation actuelle n´en compte que deux. Or l´importante génoise posée en limite des couvrements d´arcs surbaissés au 2e étage permet de penser qu´un niveau supérieur a pu être abaissé. Vers 1813, le plan parcellaire de Hyacinthe de Boisboissel représente une demeure implantée sur une vaste parcelle avec cour et jardin : résultat d´une restructuration de la fin du 18e siècle ou du début du 19e siècle qui conserve néanmoins des éléments médiévaux tels qu´un vestibule aboutissant vers la cour-jardin et l´escalier en vis demi-hors-oeuvre du 16e siècle qui dessert la maison voisine, celle du nommé Ganier sur le plan de 1780. La façade orientée sur la cour-jardin possède deux avant-corps latéraux dont un avec une fenêtre chanfreinée à vestige de meneau (16e siècle ?) ainsi qu´une porte chanfreinée du 17e siècle ( ?) au rez-de-chaussée.

Période(s)Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : limite 18e siècle 19e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

L´élévation sur rue, à deux travées, présente des fenêtres en arc segmentaire en pierre de taille de granite sur deux étages. Une importante génoise à trois rangs de tuiles creuses déborde sur les couvrements d'arc du 2e étage. L´élévation sur cour montre des baies en arc segmentaire à feuillure en pierre de taille à l´exception des baies rectangulaires du 2e étage qui possèdent des encadrements en bois. Deux baies, plus anciennes, au rez-de-chaussée, sont chanfreinées ou à petite gorge. L´élévation sur cour compte deux avant-corps latéraux. Un balcon filant est logé dans le corps central. Les garde-corps en ferronnerie sont à arceaux et volutes.

Mursgranite
enduit
pierre de taille
moellon
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, 2 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis en maçonnerie
escalier de distribution extérieur : escalier en équerre en maçonnerie
Typologiesmaison de type 3: maison plus vaste avec cour-jardin
États conservationsbon état, remanié
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Généralité de Lyon - Département de la Loire. Traversée de Montbrison pour la route de Lyon en Auvergne n° 8 en celle de Roanne en Languedoc n° 11. Encre, lavis. Approuvé à l'assemblée des Ponts et Chaussées conformément à la lettre de M de Cotte 1780. D'après l'état envoyé le 28 pluviôse an 6 [16 février 1798] par le Ministre de l'Intérieur pour l'établissement des barrières ; la classification de routes de ce département a été changée presque en entier. La route de Roanne en Languedoc n° 11 de l'itinéraire de la ci-devant Généralité de Lyon est partagée en deux routes dans le nouveau ; la 1ère de St Etienne à Montbrison 2e classe n° 2 et la 2me de Roanne à Montbrison 3e classe n°1. Et la route de Lyon en Auvergne n°8 de l'ancien itinéraire se trouve actuellement sous le n° 5 de la 2me classe et sous le nom de route de Clermont à Lyon par Ambert et Montbrison. À Montbrison le 23 nivôse an 7 [12 janvier 1799]. L'ingénieur en chef du département de la Loire. [signature illisible]. Nota. La route a été ouverte dans cette partie [.] de l'axe prolongée de la rue St Jean. C'est sans doute [.] d'après des projets approuvés depuis l'année 1780 V.S. [vieux style]. [.] ils ne sont pas à la disposition de l'ingénieur en chef [.] département de la Loire. (A. Diana, Montbrison : série C géo 143, feuilles A à O, photocopies)

  • Département de la Loire. Arrondissement de Montbrison. Canton de Montbrison. Commune de Montbrison. Parcellaire de 1809. Section E dite de la ville. Reboul, géomètre, Montbrison, 1809. Papier, encre brune, lavis bleu. Ech. 1/1250e. (AC Montbrison)

  • Plan parcellaire de la ville de Montbrison, chef-lieu du département de la Loire. Dédié à Monsieur Silvestre de la Noërie, maire de la dite ville, par Hyacinthe de Boisboissel, ingénieur vérificateur du cadastre. [1813-1815]. Papier, encre, gouache. Ech. 1/1250e. (A. Diana, Montbrison, cote 119 F, document numérisé, original disparu)

    B Diana Montbrison : 119 F
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Hartmann-Nussbaum Simone - Jourdan Geneviève