Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir de Chènevoux, puis collège de jésuites, puis École centrale, puis lycée de garçons, actuellement lycée d'enseignement secondaire Jean-Puy

Dossier IA42003303 réalisé en 2013

1. Du manoir de Chènevoux au collège des jésuites, puis joséphites (16e siècle - fin 18e siècle)

Peu après le rétablissement de l’ordre des jésuites dans le royaume de France par l’Édit de Rouen en 1603, le Provincial de Lyon, le Père Richeomme fait établir à Roanne une maison de la Compagnie destinée à devenir collège. En 1608, le Père Coton (ou Cotton) lui fait une description flatteuse de la cité dressée au bord de la Loire : « Roanne est une ville de plus de six mille âmes ; elle est située sur les rives de la Loire et sur une grande route ; en sorte qu’elle offre à ceux des nôtres qui ont à voyager dans cette contrée, soit par eau, soit par terre, une station nécessaire. Le climat est fort doux ; l’air y est pur et salubre. Dans les environs se trouvent plusieurs bourgs et villages où l’on pourrait faire, avec beaucoup d’avantages, des excursions apostoliques ». (DELATTRE, P., (1956), Tome 4, p. 430.)

Dessin : Veue de la Ville de Roanne, le 10 May 1610. Papier, encre, lavis. B.n.F., Est. (Fonds des dessins d'Etienne Martellange ; 99)Dessin : Veue de la Ville de Roanne, le 10 May 1610. Papier, encre, lavis. B.n.F., Est. (Fonds des dessins d'Etienne Martellange ; 99)

L’acte de fondation du collège dressé le 2 août 1614 précise que le roi Henri IV donne par lettres patentes de janvier 1607 la permission « d’établir un collège des Religieux de la Compagnie de Jésus en la ville de Roanne, et, sur la supplication faite par noble Jacques Cotton, sieur de Chènevoux, aux Révérends Pères Général et Provinciaux de ladite Compagnie, il ait été dressé, dès l’année mil six cent onze, une résidence pour faire essai des études avant que d’établir ledit collège, et voulant enfin, ledit sieur de Chènevoux, effectuer ce sien désir en la meilleure forme que faire se pourra, à perpétuité, à l’honneur et gloire de Dieu, a supplié les Révérends Pères Supérieurs de ladite Compagnie lui vouloir passer le contrat de la fondation dudit collège, ce qu’ils lui ont accordé ».

Parchemin 1612. BM Roanne (Série D : 2D1-1)Parchemin 1612. BM Roanne (Série D : 2D1-1)

L’acte de fondation précise les obligations du fondateur : « Ledit Révérend Père Provincial, au nom de ladite Compagnie, promet et s’oblige de dresser et entretenir perpétuellement en la présente ville de Roanne un collège de ladite Compagnie, auquel on enseignera les lettres humaines en quatre classes : l’une que l’on nomme communément l’humanité, et les trois autres de grammaire, que l’on nomme lesdits collèges troisième, quatrième, cinquième [sur certains linteaux des portes de l’actuelle cour d'honneur sont des inscriptions latines se référant sûrement aux diverses matières comme « philosophica »] ; et pour l’entretènement desdites classes, fournir le nombre de personnes nécessaires, comme aussi pour les autres fonctions religieuses, selon la coutume ordinaire des collèges de ladite Compagnie ; et ledit sieur de Chènevoux a promis et promet par ces présentes, d’ajouter à sa maison paternelle qu’il a déjà dédiée audit usage, une église grande et capable et la sacristie, et où il conviendrait, pour la construction de ladite église, abattre les deux petites classes qui ont été de nouveau construites, promet ledit fondateur icelles deux classes seulement faire réédifier ailleurs, le tout selon le plan et dessin qui en sera dressé par Étienne Martellange, Religieux de ladite Compagnie, ou autre, de tous lesquels bâtiment, maison, église, jardin et verger, leurs appartenances et dépendances ledit sieur de Chènevoux fait don à ladite Compagnie pour en jouir perpétuellement en toute propriété et usufruit comme de chose à elle appartenant, leur fait don semblablement de tous les meubles qui sont de présent audit collège, église, sacristie et toute sorte de meubles et ustensiles, des livres qui sont en la Bibliothèque pour l’accomplissement de laquelle il fournira encore la somme de deux cents livres, et pour l’entretènement desdits Pères qui sont de présent et seront à l’avenir audit collège, et pour la fondation d’icelui. » L’ensemble des biens dont les revenus sont dévolus à la nouvelle fondation est clairement décrit et quantifié. L’acte de fondation précise encore que « promet en outre ledit sieur de Chènevoux de fournir pour le service dudit collège une horloge de moyenne grandeur ». Le manoir de Chènevoux est entré dans la possession des Cotton vers 1560 par le mariage de Philiberte de Champrand avec Guichard Cotton, seigneur de Chènevoux, père des deux frères Jacques et le Père Cotton (Mémoire d'un centenaire, (1989), p. 15). La bâtisse et le tènement sur lequel elle est construite nous sont bien connus grâce aux dessins de Étienne Martellange, qui séjourne à Roanne dès 1610 dans la perspective de construire l’église de ce tout nouveau collège.

 Dessin : vue du Collège de Roanne, ad orientem versus, 1610. B.n.F., Est. (Fonds des dessins d'Etienne Martellange ; 111) Dessin : vue du Collège de Roanne, ad orientem versus, 1610. B.n.F., Est. (Fonds des dessins d'Etienne Martellange ; 111)

La « Veüe de la Maison de Chènevoux » (BnF, OF-TOL-13010819, fond Martellange : fig. 113) montre un ensemble de bâtiments et des jardins occupant la totalité du tènement que, tout au long des siècles, l’établissement d’enseignement occupera sans modifications notoires. La maison de Chènevoux, orientée est ouest, est construite au droit de la rue ; on y accède par trois portes : la première perce un mur d’enceinte crénelé rehaussé à l’angle sud est d’une échauguette ; ce mur d’enceinte protège une cour intérieure au fond de laquelle se dresse le logis principal à deux niveaux sous combles, flanqué de deux tourelles carrées, aux toits à quatre pans surmontés d’une girouette ; les hauts combles sont éclairés par une large lucarne centrale. La façade ouest (BnF, OF-TOL 13010822, fond Martellange : fig. 111) ouvre sur la seconde cour (désignée comme telle sur la vue perspective de Martellange) ;  Dessin : vue du Collège de Roanne, ad occidentem versus, 1610. B.n.F., Est. (Fonds des dessins d'Etienne Martellange ; 111) Dessin : vue du Collège de Roanne, ad occidentem versus, 1610. B.n.F., Est. (Fonds des dessins d'Etienne Martellange ; 111)

elle présente un mur percé de multiples baies à croisées non alignées, témoignant peut-être de diverses étapes de constructions et des aménagements intérieurs du logis ; la toiture pentue du comble se prolonge en appentis au Sud, sur une tourelle carrée tronquée dressée en limite de propriété ; une tourelle centrale couverte d’un toit à lanternon ajouré surmonté d’une girouette domine l’ensemble. Dans la première cour, le côté nord du logis est prolongé par un long bâtiment percé de cinq baies régulièrement disposées et de deux portes sur cour, de quatre baies et d’un porche en plein cintre sur rue ; surmonté d’un clocher ajouré côté rue, il est couvert d’une toiture à longs pans probablement à croupe sur le côté occidental. Au nord, une chapelle flanque ce bâtiment, par laquelle on accède côté rue par un porche en plein cintre timbré d’un cartouche en cuir découpé et éclairée par une double baie cintrée. La couverture est à longs pans à croupe ; un clocher ajouré surmonte la façade ouest donnant sur la « cour des classes », comme l’indique Martellange dans sa vue perspective de 1610. Cette cour est close à l’ouest par un bâtiment à deux étages recouvert d’un toit à longs pans à croupe ; au nord un bâtiment rectangulaire s’adosse à lui, couvert d’un toit à une pente. A l’ouest, enclos d’un mur, s’élève le jardin de la maison dont la largeur est le double de celle de la maison de Chènevoux. Étienne Martellange produit les plans de l’église du collège, construite de 1617 à 1626, tandis que le collège fonctionne dans les locaux de la maison de Chènevoux. Il dessine également les plans de nouveaux bâtiments pour le collège, dont un projet d’agrandissement était évoqué dès 1617 (BnF, OF-TOL-13010821 et OF-TOL-13010823, fond Vallery-Radot 681).

Dessin : Collège de Roanne : projet d'ensemble y compris l'église 1617. Papier, encre. B.n.F., Est. (Vallery-Radot ; 681)Dessin : Collège de Roanne : projet d'ensemble y compris l'église 1617. Papier, encre. B.n.F., Est. (Vallery-Radot ; 681)

Il prévoyait la destruction complète du manoir de Chènevoux pour faire place à un collège bâti sur deux cours se succédant d’est en ouest le long de l’église ; au rez-de-chaussée, chaque cour ouvre sur trois côtés sur un niveau de classes ; au nord s’étend une galerie à arcades le long de l’église dans la première cour (ainsi qu’au sud pour la seconde cour) ; à l’étage, une galerie dessert dix-huit cellules disposées sur le côté sud ainsi que quatre autres disposées au centre ; à l’angle nord-est se situe la bibliothèque, tandis que l’infirmerie est prévue sur l’aile ouest. Dès l’origine, le projet incluait l’accueil de pensionnaires : depuis la fondation du collège et son installation dans le manoir de Chènevoux, les étudiants n’étaient pas pensionnaires mais logeaient en ville.

Ces plans restent dans les cartons jusqu’à ce que la maison de Chènevoux devienne insuffisante et tombe en ruines ; François de Lachaise-d’Aix (1624-1709), petit-neveu du Père Coton, entreprend de la remplacer par des constructions neuves, assez vastes pour permettre l’établissement d’un pensionnat et des salles de cours pour accueillir des élèves dont le nombre s’accroît régulièrement (en 1660, le collège compte 106 écoliers, 97 venant des régions avoisinantes et 19 du roannais ; Mémoire d'un centenaire, (1989), pp. 26-27). Les travaux s’échelonnent de 1679 à 1687 et coûtent plus de 90 000 livres, que le Père Lachaise fournit intégralement. Il fait appel à l’architecte Bonaventure Beaume et au charpentier Benoit Sage.

Jacques Guillien en donne la description : « Les bâtiments comprennent trois corps de logis et formaient avec l’église un carré de 113 pieds de longueur sur 95 de largeur (1 pied = 32,4 cm, soit 36,61 mètres de longueur et 30,78 m de largeur). Le premier corps de logis, situé à l’orient, renfermait autrefois, au rez-de-chaussée, quatre classes et une chapelle pour la congrégation ; les citoyens s’en servent aujourd’hui de salle de concert. Au premier, se trouvait une salle de spectacle, où les jésuites faisaient représenter des pièces par leurs élèves. Le 19 mars 1743, on y représenta un dialogue sur la guerre et sur la paix. Les interlocuteurs étaient Henri Dutreyve, de Charlieu, élève d’humanités, Jean Dusauzay, de Roanne et Joseph *** de Lyon. Les deux autres corps de bâtiments, situés l’un au sud, l’autre à l’ouest, ont deux étages, et renfermaient seulement des classes et des salles de professeurs. » (GUILLIEN J., 1863, p.239).

La famine de 1709 amena les jésuites à fermer le collège pour une durée de 4 ans ; la ville consent alors à leur verser 3 600 livres de rente pour l’entretien du personnel. De la période des joséphistes et du 18e siècle ne ressortent pas d'évènements particuliers sur l'architecture de l'établissement.

2. Au 19e siècle : extensions et restaurations

La période révolutionnaire n’amena pas de modifications notoires dans les bâtiments. A l’instar de beaucoup d’autres, le collège de Roanne devint pour un temps École centrale : les Écoles centrales sont créées par un décret du 25 février 1795 modifié ensuite par le titre II de la loi Daunou du 3 brumaire an IV (25 octobre 1795) sur l'organisation de l'instruction publique ; elle prévoit de constituer une école par département mais les articles 10 à 12 autorisent l'établissement d'« écoles centrales secondaires » pour les villes qui ne sont pas chef-lieu de département et qui disposent déjà d'un collège, à condition que l'établissement soit financé par la commune. (Mémoire d’un centenaire, (1989), p. 45-46). La loi du 11 floréal an X (1er mai 1802) supprime les écoles centrales et les remplace, pour les plus importantes, par des lycées entretenus par l'État et pour les autres, par des écoles secondaires ou collèges, financés par les communes ou de manière privée (c'est-à-dire par les familles). À cette occasion, les bâtiments du collège sont concédés à la ville de Roanne, qui est « autorisée à établir une école secondaire dans le local de l’école centrale, qui lui est concédé à cet effet, à la charge par la dite commune de remplir les conditions prescrites par l’arrêté du 30 frimaire dernier [an 11, soit 1803] (Arch. mun. Roanne, 1M51/1).

Les travaux sur les bâtiments apparaissent dans la seconde moitié du 19e siècle, suscités par les nouvelles directives de l’État en matière d’enseignement qui conduit à la transformation du collège en lycée. Le sénateur Audiffred intercède auprès de l’Administration de l’Instruction Publique pour que la demande de la ville aboutisse. (NOMADE J.-P., 2008, p. 261). Cela conduit à des travaux de transformation entrepris à partir de 1881 jusqu’en 1889. Pilotés par la ville et financés par l’État, les travaux s’échelonnent en plusieurs étapes ; ils prévoient dans un premier temps (1881) la réhabilitation des salles existantes dans les bâtiments du 17e siècle, avec quelques transformations de ces derniers ; et la création d’une nouvelle aile dans le prolongement occidental de l’église. Dans un second temps, c’est une aile entière consacrée à l’enseignement technique qui est construite sur l’emplacement des jardins (botanique et potager) (1888-1889). Ce seront enfin le bâtiment moderne et le gymnase, édifiés en 1968, qui viendront clore les grandes campagnes de construction du lycée, qui prendra la dénomination Jean-Puy en 1962. Avant ces grands travaux, les projets se sont succédé pour l’amélioration voire l’agrandissement de l’établissement.

2.1 Une succession de projets

Un premier état des lieux est dressé entre 1839 et 1845 (AC Roanne 1M51/1), un projet de construction d’un bâtiment sur le jardin dressé par l’architecte voyer Durand le 11 novembre 1861, reste lettre morte (AC Roanne, Liasse M4-1-51. Collège. Projet de construction abandonné, plans et devis 1861. 1M51/2).

Coupe sur l’aile à construire CD. Durand. (11 novembre 1861)Coupe sur l’aile à construire CD. Durand. (11 novembre 1861)

Le devis qui accompagne les plans indique qu’il s’agit d’élever un bâtiment en aile sur la façade du jardin du collège. « La construction projetée a pour but de parer à l’insuffisance actuelle du collège. Sa longueur sera de 30 mètres sur 11,40 d’épaisseur à l’extérieur. D’une seule pièce à chaque étage. Rez-de-chaussée : réfectoire avec dépenses et placard de desserte ; premier étage destiné à un dortoir avec un cabinet de fournitures de bureau ; deuxième étage employé pour un dortoir avec petite pièce pour lavoir ». Mais le projet est abandonné. L’enseignement jusque là prodigué est complété en 1865 par la création d’un cours de physique et chimie : « Il y aurait pour la population industrielle de la ville de Roanne et notamment pour la corporation des teinturiers, à ce qu’il fut établi un cours public de physique et chimie qui serait fait par un professeur spécial au traitement de 2 500 francs par an, avec une allocation de 500 francs pour frais de laboratoire. » (AC Roanne, Extrait du registre des délibérations du conseil municipal du 14 juin 1865, 1M51/2). Le conseil vote la somme de 1 000 francs pour agencer le local, ainsi que des travaux d’appropriation d’une salle d’armes le 30 septembre 1865.

2.2. Transformation du collège en lycée

2.2.1. Le bâtiment Henry Bellet (bâtiment H)

Dans le cadre de sa transformation de collège en lycée, il est demandé à M. Chetard, architecte de la ville, de dresser un état des lieux, ce qu’il fait le 10 mai 1880 (AC Roanne 1M51/2). Ses plans sont adressés à Charles Le Cœur, architecte parisien, afin qu’il établisse un projet définitif, qu’il rend aux mois de juillet et décembre de la même année (AC Roanne 1M51/2). Les plans sont étudiés puis repris pour aboutir à une version définitive en juin 1881. Le devis pour l’agrandissement du collège s’élève à 385 000 francs (AC Roanne 1M51/2). Cependant, la ville ne confie pas la réalisation à Charles Le Cœur mais se tourne vers son architecte municipal, Henry Bellet. Ce dernier reprend le projet de Le Coeur, redessine les plans et conduit les travaux d’agrandissement.

Projet d’agrandissement et d’amélioration du collège. Plan du 1er étage (1880). Projet Le Coeur.Projet d’agrandissement et d’amélioration du collège. Plan du 1er étage (1880). Projet Le Coeur. [Plan du collège, 1er étage]. Bellet. (1861)[Plan du collège, 1er étage]. Bellet. (1861)

Il s’agit de construire une extension dans le prolongement de l’église, accessible par la galerie qui longe sa façade nord, et de procéder à des transformations dans les bâtiments du 17e siècle bâtis sur la cour d’honneur à l’emplacement du manoir de Chènevoux. Parmi ces dernières, la plus marquante est la destruction de l'aile sur rue (DELATTRE, 1956, p. 452), afin d’ouvrir la cour d’honneur sur cette dernière en clôturant l’espace par une grille au centre et deux pavillons de chaque côté : la conciergerie accolée à la chapelle et les logements de fonction au corps de logis 17e, vis-à-vis de l'édifice religieux. C’est l’aménagement qui perdure actuellement. Henry Bellet s’acquitte consciencieusement de la tâche qui lui est confiée. Nous avons le programme précis des modifications apportées au projet du 23 décembre 1881, imposé à l’architecte. Il a pour point de départ « les observations fournies sur le susdit projet, par la commission des Bâtiments civils, observations consignées dans une lettre à Monsieur le Maire, en date du 5 mai 1882. » Parmi ces observations, on note l’attention portée à la santé des élèves et la demande que l’infirmerie soit suffisamment bien aménagée pour y accueillir les élèves malades en évitant les contagions et en disposant d’une tisanerie. Pour assurer la sécurité des manipulations physique et chimie, il est préconisé d’installer le laboratoire d’expérimentations à l’extrémité de la cour de service (AC Roanne, 1M51/3 ; voir également à ce sujet la Note relative aux conditions d’installation des collèges et des lycées publiée en 1881 par le Ministère de l’Instruction publique).

Ces indications sont respectées et Henry Bellet fait état des modifications insérées dans le projet le 23 décembre 1881 dans son rapport explicatif du 3 juin 1882 : « L’entrée a se doublant d’une seconde entrée en fer, se trouvant en a’, il a paru à la Municipalité que le concierge de son cabinet de surveillance v avait une vue suffisante et sur la cour d’honneur et sur le portique et enfin sur l’entrée a’. Il n’a donc rien été modifié de ce côté. Le logement de l’aumônier a subi une transformation complète ; la grande pièce a été divisée en deux parties et transformée ainsi en salle à manger et salon. Un double palier met l’entrée de la cuisine indépendante de la chambre, du salon et de la salle à manger. Il a été également donné pleine satisfaction en ce qui concerne les classes de physique et de chimie, on a décidé d’isoler la classe de chimie et son laboratoire, ce qui a motivé la construction du petit bâtiment adossé à la face ouest du bâtiment A. La galerie du 1er étage de ce bâtiment sera mise en relation avec la terrasse par une large porte, de même pour le portique et la classe de chimie. La classe de physique prendra, au rez-de-chaussée possession de la classe de chimie et son cabinet du laboratoire de cette dernière. Conformément aux observations qu’a bien voulu faire le conseil des Bâtiments civils, une pièce de la lingerie a été divisée en deux parties devant servir de tisanerie et de cabinet de consultation, la classe de physique étant libre par suite du transport de cette dernière au rez-de-chaussée, la classe des petits primaires y sera transportée. Cette dernière sera à son tour transformée en dortoir pour les contagieux. Le dortoir contenant sept lits est placé là dans une bonne situation. Pour les water-closets il a été décidé qu’ils seraient à effet d’eau, pour les rendre d’une inodorité complète. En ce qui concerne le bâtiment A il a été décidé qu’une augmentation générale de 1 m serait apportée sur la largeur ce qui donnera une largeur uniforme de sept mètres aux classes et aux salles d’étude et, pour le dortoir, une largeur de 10,40 m. Pour rendre la surveillance de ce dernier plus facile il a été subdivisé en deux parties égales, isolées par le transport dans son milieu de la salle des lavabos.Pour l’éclairage et surtout pour l’aération du dortoir et de ses lavabos situés au 2ème étage du bâtiment F il a été ménagé cinq ouvertures correspondant à celles de la galerie. Ce qui permettra l’arrivée de l’air frais sur le haut et l’évacuation de l’air vicié par des carreaux placés au niveau du plancher sur l’autre face et dans l’arc des baies. Un petit dortoir à deux rangées de cinq lits chacune a été placé au 2ème étage du bâtiment D ; il pourra être agrandi par la suite en empiétant sur les chambres des maîtres. Ci-joints tous les plans ainsi modifiés ainsi que l’avant-métré et le devis estimatif concernant ces modifications. Ci-joints également les coupes et élévation du préau couvert devant servir de gymnastique couverte » (AC Roanne 1M51/3).

Les travaux de gros œuvre sont terminés en 1885 (AC Roanne 1M51/5). De la pierre de Villebois est fournie en remplacement de la pierre de Monteigny d’abord employée, pierre jaune « de qualité médiocre que le lieutenant des travaux A. Papoléoni souhaiterait faire supprimer du chantier sur avis de l’architecte donné le 27 décembre 1883 » (Ibid.). La pierre d’Apremont est également utilisée en pierre de taille. Pour la couverture, il est proposé une toiture en terrasse en ciment avec ossature métallique selon le système que son auteur, Paul Cottancin, ingénieur des Arts et Manufactures, décrit précisément dans son mémoire du 14 novembre 1894 (AC Roanne 1M51/12). Bien que ce système ait donné toute satisfaction dans des cas analogues, il ne reçoit pas l’agrément de l’administration ; le conseil municipal retient donc le projet de couverture en ardoises (AC Roanne, Délibération du 22 août 1894, 1M51/12).

En juin 1884, les horloges sont réparées, un cadran en bois recouvert de zinc est fourni par M. Barré, horloger de la ville (AC Roanne 1M51/5). La construction du 3ème étage du nouveau bâtiment est suspendue jusqu’à nouvel ordre le 23 juin 1884 (AC Roanne, Extrait des délibérations du conseil municipal du 23 juin 1884, 1M51/5).

Les façades des bâtiments du 17e siècle sont restaurés en avril 1886 : reprise des badigeons, des encadrements des baies en pierre de taille, aménagement de chambres au-dessus de la galerie, enfin installation du gaz et du chauffage par calorifères à eau chaude (AC 1M51/5). Une réception provisoire pour les travaux en façade et définitive des travaux du bâtiment scolaire édifié dans le jardin a lieu le 5 juillet 1886.

2.2.2. Le bâtiment de Denfer et Friesé (bâtiment A)

À peine terminés, ces travaux semblent ne pas satisfaire la municipalité, qui lance un nouveau projet d’agrandissement dans le cadre de la transformation du collège en lycée, prévu pour accueillir 500 élèves dont au moins 150 pensionnaires. Ce projet met l’accent sur l’accueil et la récréation des élèves par l’aménagement de vastes cours : une pour les externes avant d’entrer en classe (cour d’honneur), deux pour les internes, deux pour les externes et internes surveillés ayant l’une 300 mètres de tour, l’autre environ 250 mètres (NOMADE J.-P., 2008, p. 262). Le projet échoit à un groupement d'architecte et d'ingénieur parisien, Jules Denfer et Paul Emile Friesé, lequel a réalisé l’École Centrale de Paris et travaille à la transformation du lycée de Saint-Étienne (actuel lycée Claude-Fauriel, vers 1886, cf dossier IA42003305), dans le respect des directives des constructions scolaires imposées par le ministère. Le bâtiment a de fortes ressemblances avec les édifices réalisés par Émile Vaudremer (Lycée Champollion à Grenoble, 1887, cf dossier IA38000951). Le projet préalable avait été demandé à Henry Bellet dès 1884. Largement modifié à la demande du conseil municipal et de différentes commissions, ce premier projet ne reçoit pas l'agrément de la Commission des bâtiments des lycées et collèges du Ministère et est finalement rejeté : « Les modifications demandées par la dite commission exigeraient une refonte complète (...) ; le Maire de Roanne prenant l’avis de son conseil a préféré pour gagner du temps confier cette réfection du projet à des constructeurs de Paris plus au courant des besoins que nécessite ce genre d’architecture, en sorte que le travail de M. Bellet s’est trouvé abandonné et ce dernier n’étant plus au service de la ville réclame le paiement de son travail. » (AC Roanne 1M51/6).

Projet d’agrandissement du collège ... Elévations des bâtiments... (1883), par Henry Bellet.Projet d’agrandissement du collège ... Elévations des bâtiments... (1883), par Henry Bellet.

Denfer et Friesé proposent de construire un long bâtiment à l’emplacement des jardins du, parallèle à la rue du Jardin Botanique, à une distance de 18 m du mur de clôture sur une longueur de 113 mètres environ et une profondeur de 8 m hors œuvre. Il est flanqué de deux pavillons à rez-de-chaussée et un étage, ayant 8,50 m de façade. Ces pavillons sont reliés entre eux par des galeries couvertes à rez-de-chaussée et 1er étage qui du côté des cours de récréation s’étendent le long de toute la façade du grand bâtiment. Les trois escaliers du bâtiment principal desservent les étages et donnent accès à la galerie du premier (AC Roanne 1M51/6).

Ils mettent en œuvre une structure de charpente métallique associée à la charpente en bois et au gros œuvre en pierre. Les niveaux sont desservis par trois escaliers, deux latéraux et un central qui dessert l’étage des combles et a donc une révolution de plus. Ce sont des escaliers dits « à l’anglaise », avec marches de pierre et dessous apparent. En 1888, les architectes détaillent les caractéristiques de ces organes de liaison : « Les marches en pierre auront 7 cm d’épaisseur, elles seront fournies et posées par l’entrepreneur de maçonnerie, mais l’entrepreneur des escaliers devra lui fournir tous les gabarits nécessaires à la taille de ses marches. Les contre marches sont en cornières rabotées au-dessous de la hauteur voulue pour le passage des marches. Crémaillères en tôle le long des murs. Limon à l’anglaise en tôle. Aux paliers, poutres en tôle et cornières rivées assemblées aux limons par des cales en fonte et des boulons. Les escaliers ne seront pas hourdés, les dessous restent donc apparents et les assemblages devront être très soignés. Tous les fers seront livrés imprimés au minium de plomb. Les rampes sont à pitons en fonte sur modèle du commerce ou modèle à exécuter au choix de l’architecte, pitons moulés à écrous sur les limons rosaces fonte et chapiteaux barreaux en fer rond, bandelette pour recevoir la main courante, pilastre en fonte au départ. Toutes les bandelettes ou traverses supérieures seront percées de trous nécessaires pour recevoir les mains courantes fournies par l’entrepreneur de menuiserie». L'entrepreneur parisien Jules Roussel, est attributaire du marché pour un montant de travaux estimés à 15 473,50 francs. (AC Roanne 1M51/8).

L’installation du chauffage par calorifères à eau chaude placés dans les caves est l’occasion de résoudre la question de la présence d’une nappe souterraine constante sous le bâtiment, dont les eaux refluent fréquemment. Le chantier de traitement est confié à René Gandillot, ingénieur constructeur à Paris (AC Roanne 1M51/9). Quelques modifications sont apportées aux bâtiments sur la cour d’honneur : aménagement de chambres de maître au-dessus de la galerie en 1890 ; le bâtiment servant de halle à la criée sur la rue est démoli en 1888. L’escalier du bâtiment construit par Henry Bellet (bâtiment H) est consolidé en 1890. Le bâtiment Denfer et Friesé (bâtiment A) est orné de sculptures en pierre tendre de Fonvielle sur la façade sur cour des moyens, fournies par l’atelier de sculpture parisien Hamel & Cie ; les ouvrages sont en pierre, staff et carton pierre. Le grand fronton de l’horloge est orné d’un cercle à godrons, agrafes en haut du cercle, crossettes en bas, lanières et volutes formant cartouches, branches de chêne et laurier. Pour son exécution, un modèle en terre est fait à moitié d’exécution ; l’architecture du fronton est faite en bois dont il est extrait un moulage à creux perdu. Le cartouche à écussons est produit à partir d’un modèle en terre à grandeur d’exécution dont il est extrait un moulage à creux perdu (AC Roanne, Transformations du collège en lycée. Sculptures et staff. 1M51/11). L’horloge monumentale qui timbre le fronton est fournie par Joseph Barré horloger de Roanne. Denfer et Friesé proposent des plantations d’arbres dans les cours du lycée en 1890. Les plantations sont assurées par deux horticulteurs roannais : Francisque Auboyer qui s’engage à fournir, le 22 novembre 1891, trente sept platanes plantés dans la cour des grands et des petits ainsi que 150 arbres forestiers, conifères et arbustes à feuilles caduques et persistantes, érables variés, tilleuls, marronniers, peupliers variés, frênes, catalpa, épicéa, thuya, genévrier, fusain, laurier, lilas sur l’ensemble de l’établissement ; Colombat Petrus qui fournit le 25 novembre 1891 « arbres et arbustes, massifs et gazonnements dans les cours du lycée de garçons de la ville de Roanne » (AC Roanne 1M51/12). Loge du concierge et appartement du censeur sont aménagés entre 1892 et 1894 (AC Roanne 1M51/12).

En 1898, le lycée compte 301 élèves. La situation économique de la ville influe sur la prospérité de l’établissement, dont les effectifs tombent en 1904-1905 à 198 élèves. La nouvelle équipe mise en place redonne de l’élan au lycée si bien que au 31 mars 1912, le lycée compte 312 élèves. Pendant la première guerre mondiale, le bâtiment A est réquisitionné pour servir d’hôpital militaire, évacué le 15 février 1919 (NOMADE J.-P., 2008, p. 265 et svtes).

3. Au 20e siècle, le projet Fernand Roche et Marius Lautrec

Les dernières constructions s’élèvent à partir des années 1960. Il est prévu une importante extension consistant en un bâtiment de 4 étages destiné à accueillir les enseignements de physique-chimie et sciences naturelles, avec leurs laboratoires et salles de cours. Conduit par les architectes Fernand Roche et Marius Lautrec, le projet va relier le bâtiment H de Bellet et le bâtiment A de Denfer et Friesé : la connexion s’opère par un escalier d’angle desservant les deux bâtiments. Il ferme ainsi totalement la cour et obère une grande partie de la rue Jean-Puy par sa longue façade vitrée inscrite en prolongement du bâtiment de 1886 régulièrement rythmé en travées. La construction de ce nouveau bâtiment est l’occasion de revoir les circulations ; l’entrée du lycée est aménagée sur la rue Jean-Puy, l’ancienne entrée par la rue Charles-de-Gaulle est totalement abandonnée. En 1966 un projet de gymnase et de terrain de sports est engagé, le tout étant construit en 1968. Ces constructions sont réalisées par Fernand Roche, qui, dans le cadre du 1% artistique, propose deux œuvres destinées à embellir les locaux : l’une placée dans l’atrium, l’autre sur la façade du lycée ; les projets de Jean Coquet peintre sculpteur à Lyon et André Jaoul sculpteur à Nîmes ne sont cependant pas retenus. C’est vers la sculpteura Jacqueline Carron, installée à Riorges, que se tourne la municipalité.

Plan : Projet de mosaïque. Jean Coquet (1971)Plan : Projet de mosaïque. Jean Coquet (1971) Dessin : Sculpture haut relief. Projet André Jaoul (1971)Dessin : Sculpture haut relief. Projet André Jaoul (1971)

Le lycée de garçons est renommé Lycée Jean-Puy en 1962, en hommage au peintre roannais, dont on connaît le rôle pendant la première guerre mondiale par son abondante correspondance (NOMADE, J.-P., 2008, p.188-194).

4. Jardin botanique et jardin potager

Dès l'origine présent dans la propriété du manoir de Chènevoux, le jardin botanique du collège de Roanne était richement pourvu. Autour de 1800, on y compte plus de 1400 plantes, 200 essences et 300 pots de plantes grasses (Mémoires d'un centenaire, 1989, p. 47). Avec les bâtiments, dépendances et cours, il occupe au 19e siècle une superficie totale de 2 hectares 44 centiares (AC Roanne 1M51/1). Après la fermeture de l'École centrale le 1er germinal an XI, le jardin botanique est concédé à la ville. Il est ouvert au public les lundi, mercredi et samedi de chaque semaine : le printemps et l'été, de 7 heures du matin à 10 heures et de 3 à 7 heures ; l'automne et l'hiver, de 10 à 12 heures et 2 à 5 heures. À l'ouverture de l'École Secondaire le 27 messidor an XII le directeur réclame que le jardin botanique soit mis à disposition des professeurs et des pensionnaires. Le conseil municipal, par une délibération du 18 thermidor, fait droit à la demande, et le supprime : " tout fut réduit en fagots pour chauffer le four ", rapporte Lapierre, professeur à l'École centrale et l'un des contributeurs du cabinet d'histoire naturelle. Jusqu'en 1845 subsiste pourtant le bâtiment de l'orangerie, utilisé comme salle de dessin.

Jardin botanique de Roanne (1797-1807).Jardin botanique de Roanne (1797-1807). Vue d'ensemble du nouveau lycée (gravure). Indication de la serre (1889).Vue d'ensemble du nouveau lycée (gravure). Indication de la serre (1889).

Le jardin botanique et le jardin potager sont séparés par des arbres, qui sont mis en vente à l'encan en 1834 : 22 arbres, soit 2 ormes, 4 charmes, 16 tilleuls (Arch. mun. Roanne, 1M51/1). Chaque jardin est clos par un mur régulièrement entretenu et arrosé par une fontaine dont l'alimentation est reliée au système hydraulique du collège. Outre l'emplacement relevé par Martellange dans son état de 1610, on en connait l'aménagement par un plan schématique pour la période 1787-1805 ainsi que le plan de l'orangerie, vestige du jardin botanique utilisé comme salle de dessin (AD Loire T 651).

Genrede clercs réguliers de la compagnie de Jésus
Appellationsde Chènevoux, école centrale
Destinationslycée
Dénominationsmanoir, collège, lycée
Aire d'étude et cantonRhône-Alpes - Roanne-Nord
AdresseCommune : Roanne
Adresse : rue
Jean-Puy
Cadastre : 2013 AB 01
Précisions

Au 16e siècle, manoir de Chènevoux, dans lequel les jésuites installent leur collège en 1603. Principales dates de construction : 1679-1687 : ailes nord et ouest de la cour d'honneur ; 1880-1884 : aile des logements de fonctions sur la rue Général-de-Gaulle ; 1880-1886 : bâtiment H Le Coeur Bellet ; 1887-1888 : bâtiment A aile Denfer et Friesé ; 1968 : bâtiment B aile Roche et gymnase. La chapelle est construite par le Frère Etienne Martellange entre 1617 et 1626 (voir dossier IA42003304).

Période(s)Principale : 3e quart 16e siècle , daté par travaux historiques , (détruit)
Principale : 4e quart 17e siècle , daté par travaux historiques
Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates1679, daté par travaux historiques
1884, daté par source
1889, daté par source
1963, daté par source
Auteur(s)Auteur : Beaume Bonaventure
Bonaventure Beaume ( - 12 septembre 1687

Dans son ouvrage sur "les établissements des jésuites en France depuis 4 siècles" (tome 4), Pierre Delattre indique que la transformation du collège des Jésuites est le fruit de la collaboration de deux frères coadjuteurs : Bonaventure Beaume, de Barraux dans l'Isère (qualifié d'architecte en 1682), qui s'occupa des travaux du collège jusqu'à son décès en 1687 ; et Benoit Sage, charpentier, encore en activité à Roanne en 1696.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, maître d'oeuvre attribution par travaux historiques
Auteur : Sage Benoit
Benoit Sage

Dans son ouvrage sur "les établissements des jésuites en France depuis 4 siècles" (tome 4), Pierre Delattre indique que la transformation du collège des Jésuites est le fruit de la collaboration de deux frères coadjuteurs : Bonaventure Beaume, de Barraux dans l'Isère (qualifié d'architecte en 1682), qui s'occupa des travaux du collège jusqu'à son décès en 1687 ; et Benoit Sage, charpentier, encore en activité à Roanne en 1696.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
charpentier, maître d'oeuvre attribution par travaux historiques
Auteur : Le Coeur Charles architecte, maître d'oeuvre attribution par source
Auteur : Bellet Henry
Henry Bellet

Architecte de la ville de Roanne dans le 4e quart du 19e siècle. En 1880, travaille à l'abattoir ; en 1881-1882, propose un projet d'agrandissement modifié du lycée de garçons de Roanne, d'après les projets de Charles Le Coeur.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte communal, maître d'oeuvre attribution par travaux historiques
Auteur : Denfer Jules
Jules Denfer

Travaille en binôme avec l'architecte Paul Emile Friesé entre 1880 et 1891. Ingénieur civil et architecte, il réside 9 rue de la Santé à Paris (Arch. mun. Roanne. Série M : 1M51/6).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur civil, maître d'oeuvre attribution par source
Auteur : Friesé Paul Emile
Paul Emile Friesé (1851 - 1917

Travaille en binôme avec l'ingénieur Jules Denfer entre 1880 et 1891. Élève de Coquart, promotion de l'école des beaux-arts en 1871. Architecte ingénieur. Expert-conseil près la préfecture de la Seine et des tribunaux. Arbitre rapporteur près le tribunal de commerce de la Seine. Professeur à l’école centrale. Médaillé aux Salons de 1904, 1905, de la Société centrale des architectes (architecture privée) en 1904. Officier de la Légion d’honneur (1906).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte des Bâtiments civils, maître d'oeuvre attribution par source
Auteur : Roche Fernand architecte, maître d'oeuvre attribution par source
Auteur : Lautrec Marius
Marius Lautrec

Architecte de la commune de Roanne, contribue à l'agrandissement du lycée Jean-Puy (1963-1968) avec Fernand Roche, architecte DPLG.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte communal, maître d'oeuvre attribution par source
Personnalité : Cotton Pierre personnage célèbre, donateur, propriétaire attribution par travaux historiques
Personnalité : Aix de La Chaise d', dit le Père de La Chaise François
François Aix de La Chaise d', dit le Père de La Chaise (1624 - 1709

Petit neveu du père Cotton ; fait édifier de 1679 à 1687 les ailes nord et ouest sur la cour d'honneur de l'ancien collège de Roanne.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
personnage célèbre, commanditaire attribution par travaux historiques

Le lycée est constitué de neuf bâtiments et une chapelle élevés entre le 1er quart du 17e siècle et le troisième quart du 20e siècle sur la parcelle d'origine (AB01 23).

Descriptif des bâtiments constitutifs du lycée d’après le plan masse

Plan masse chronologiquePlan masse chronologique

Bâtiment A : Aile Denfer-Friesé. Long bâtiment construit de 1887 à 1888 dans le style Henri IV, avec briques rouges et pierre taillée, sur trois étages avec combles, ceux-ci non accessibles de nos jours.

La façade principale est orientée vers la cour intérieure. Elle est rythmée par une travée centrale à fronton, deux travées aux angles nord et sud du bâtiment et 38 travées à appareillage moyen régulier. Seule la travée du pavillon nord a été démolie pour faire la jonction entre le bâtiment A et le bâtiment B au milieu du 20e siècle. Ainsi on retrouve aujourd'hui un effet d’homogénéité avec une symétrie quasi-axiale.

Le bâtiment s’étend parallèlement à la rue du Jardin Botanique (actuelle rue Noélas) à une distance de 18 m du mur de clôture sur une longueur de 113 mètres environ et une profondeur de 8 m hors œuvre. Il est flanqué des deux pavillons à rez-de-chaussée et un étage, ayant 8,50 m de façade. Ces pavillons sont reliés entre eux par des galeries couvertes à rez-de-chaussée et premier étage qui du côté des cours de récréation s’étendent le long de toute la façade du grand bâtiment.

Toutes confondues, les travées de la façade ont un appareillage bicolore. La pierre de taille blanche est utilisée pour le chaînage vertical et les chaînes d’angle d'une part, la pierre de taille rouge d’autre part structure les parties intermédiaires. La distinction des deux étages supérieurs est faite par deux baies superposées à vitres carrées et encadrement en bois. La brique rouge de petite taille remplit l'espace de liaison.

La travée centrale se différencie par une structure et des fenêtres plus larges. Elle est couronnée par le grand fronton triangulaire à horloge et divers ornements sur la façade. Le fronton est orné d’un cercle à godrons, agrafes en haut du cercle, crossettes en bas, lanières et volutes formant cartouches, branches de chêne et laurier. Pour sa réalisation, un modèle en terre est fait à moitié d’exécution, à partir d'une âme en bois dont il est extrait un moulage à creux perdu. Le cartouche à écussons est produit à partir d’un modèle en terre à grandeur d’exécution dont il est extrait un moulage à creux perdu. (Arch. mun. Roanne, Transformations du collège en lycée. Sculptures et staff. 1M51/11). L’horloge monumentale qui timbre le fronton est fournie par Joseph Barré horloger de Roanne. Les sculptures en pierre tendre de Fonvielle proviennent de l’atelier de sculpture parisien Hamel & Cie ; les ouvrages sont en pierre, staff et carton pierre.

Deux blasons ornés avec les majuscules R et F se situent à gauche et à droite de la fenêtre centrale du troisième étage. La fenêtre inférieure dispose également d’un fronton triangulaire mais non décoré.

La travée d’angle sud répond à la travée centrale par sa largeur et ses élements de chaînage tout en ayant un décor plus sobre. Le rez-de-chaussée et le premier étage, couverts de toit en appentis, sont construits en galeries couvertes. Les trois escaliers du bâtiment principal desservent les étages et donnent accès à la galerie du premier (Arch. mun. Roanne 1M51/6). Ils mettent en œuvre une structure de charpente métallique associée à la charpente en bois et au gros œuvre en pierre. Ce sont des escaliers tournants à retour avec jour et marches de pierre.

Lors de la Première Guerre Mondiale, le lycée a été transformé en hôpital. Certains éléments de cette phase se remarquent toujours : voir les inscriptions au-dessus des portes des salles de classe comme "BUREAU DES ENTRÉES" et "RADIOGRAPHIE".

L’entrée des voitures et le parking sont aménagés à côté de l’aile Denfer-Friesé.

Le gymnase et les installations sportives s'élèvent au sud de la cour intérieure.

Bâtiment B : Aile Roche. Bâtiment construit sur trois étages en 1968 d’après les plans conçus en 1963. Ce bâtiment a la particularité de remplacer un préau couvert et de compléter l’espace entre les deux bâtiments érigés à la fin du 19e siècle. La façade sur cour intérieure se différencie de la façade donnant sur la rue : la façade sur cour intérieure crépie de blanc, ses six unités avec baies vitrées rectangulaires, composées de quatre panneaux carrés chacune, et ses douze pilastres stylisés suivent de manière simplifiée la structure du bâtiment H, érigé par Le Cœur / Bellet. La façade donnant sur la rue est entièrement vitrée et répond au niveau de la répartition des éléments et des couleurs au concept du bâtiment A, tout en accentuant sur l’effet architectural des baies vitrées carrées.

Au rez-de-chaussée se trouvent les ateliers d’entretien, la salle des professeurs et le foyer des élèves, ornés de peintures murales. On y accède par la cour intérieure. L’agencement des trois étages est similaire : un couloir à mosaïques jaunes donne accès à une suite de salles de classe. Les salles des sciences naturelles se situent au deuxième étage, où, dans les laboratoires, sont conservées les collections d’animaux préparés. Outre l’escalier à vis en structure de fer se trouvant à la jonction avec le bâtiment A, un escalier bétonné en colimaçon permet le passage entre le deuxième et le troisième étage, réservé à la section physique-chimie avec salles et laboratoires. C’est l’endroit de conservation pour une partie des instruments scientifiques.

Bâtiment H : Aile Le Cœur Bellet. La façade d’apparat, enduite de crépi blanc, est tournée sur la cour intérieure. Le bâtiment est à trois étages avec arcades au rez-de-chaussée. Répétées d’un bâtiment à l’autre, ces arcades créent un fil continu sur la cour intérieure malgré les différences stylistiques et d’époque des bâtiments.

La façade sur cour est composée de 16 travées identiques. Pour chaque travée, trois grandes baies vitrées sont superposées. La travée centrale, marquant l’entrée actuelle du lycée, est une unité rectangulaire composée de quatre travées. Les chaînages d’angle sont prononcés pour cette partie.

Les douze autres travées forment une unité horizontale. Pour distinguer le rez-de-chaussée et le premier étage des deux étages supérieurs, une balustrade en façade donnant l’illusion d’être une terrasse, crée plus de profondeur et masque une toiture en appentis. La balustrade protège une galerie couverte au-dessus des arcades du rez-de-chaussée. Tous les toits sont couverts avec des tuiles mécaniques rouges.

Un pavillon rectangulaire, dont on peut comprendre la similitude avec la travée principale par un effet de symétrie, disparait dans sa quasi-totalité par la jonction avec le bâtiment F, séparant la cour d’honneur et la cour extérieure du lycée. Chaînage de pierre avec ressauts marquant les niveaux sur façade sur cour; modénature autour des huisseries. Quelques rares éléments décoratifs comme une bande verticale avec finition géométrique ornent la façade.

Au rez-de-chaussée du bâtiment H se trouvent l’accueil actuel du lycée et le CDI. Deux cages d’escaliers sont disposées aux extrémités du bâtiment. Celui-ci communique à tous les étages avec le bâtiment B, l’aile Roche construite en 1968. Elle se raccorde au premier étage avec le bâtiment donnant sur la chapelle par une porte en bois massif peinte en rouge et datant de la construction de l’annexe à la chapelle.

L’autre partie administrative composée entre autre du bureau et secrétariat du proviseur du lycée se trouve au deuxième étage.

Bâtiments F et G : Bâtiments construits de 1679 à 1687. Deux corps de bâtiment disposés à angle droit forment la cour d’honneur avec la chapelle et la galerie à sept arcades et l’entrée par la grille en fer forgé sur la rue Charles-de-Gaulle. Le bâtiment F est construit sur sous-sol voûté par lequel on accède par un escalier droit. Les façades sont régulièrement ordonnées. Deux des portes ouvrant sur la cour d’honneur sont surmontées d’un linteau avec inscription latine. Les mots PHILOSOPHIA et BVPVRIFICA[TE?] y sont gravés et dorés en lettres majuscules.

Les deux bâtiments communiquent entre eux à tous les étages par un escalier tournant à retour sans jour à plafond voûté. Dans l’aile F, les couloirs du premier et deuxième étage sont couverts de plafonds à la française. Située au premier étage, la salle Defforges a été rénovée récemment. Deux autres salles ont été aménagées en amphithéâtre au même étage. Au bout du troisième étage sont conservés dans un petit local l’autre partie des instruments scientifiques, la pièce donnant sur le clocher. L’infirmerie se trouve au deuxième étage du bâtiment G.

Le corps de bâtiment G, situé au Sud-Est, est composé d'un rez-de-chaussée surélevé, de l’étage noble au premier et d’un deuxième étage. La façade du bâtiment donnant actuellement sur la cour du gymnase dominait autrefois le jardin botanique, qui était également promenade publique ; de ce fait, la façade crépie est marquée d’un fronton triangulaire timbré d'une fenêtre flanquée de deux volutes.

Plusieurs modifications ont été apportées depuis la rénovation à la fin 19e siècle jusqu’à nos jours : aménagements en dortoirs pour élèves et précepteurs dans les combles, marqués à l’extérieur par fenêtres et lucarnes et à l’intérieur par la répartition en chambres cloisonnées. Aujourd’hui les dortoirs des élèves sont utilisés par la section des arts plastiques. Au rez-de-chaussée, réfectoire et service de cantine dans l’un des corps et bureaux d'administration (intendance) dans l’autre bâtiment.

Bâtiment I : Pavillon, dit la conciergerie, construit après 1887 en même temps que les logements de fonction après la démolition du troisième corps de logis datant de la fin du 17e siècle (remplacé par l’actuelle grille). La façade est structurée d’un rez-de-chaussée surélevé, étage noble et second étage. On accède à ce pavillon soit par l’entrée primitive du collège donnant sur la galerie avec serlienne accolée à la chapelle. L'entrée primitive est une porte en bois massif avec deux vantaux moulurés. Dans la partie supérieure légèrement voûtée se trouve un panneau avec l’inscription en lettres dorées à contours noirs sur fond couleur saumon : LYCÉE D’ÉTAT JEAN PUY. L’encadrement de porte est en appareillage blanc de moyenne et grosse taille. Dans l’imposte se trouve l’inscription en lettres dorées sur fond noir : RELIGIONI ET BONI ARTIBUS / POSUIT JACOBUS COTTON DE CHENEVOUX / AN MDCXIV.

Bâtiment E : Bâtiment de logements de fonction construit en même temps que la conciergerie. Structuré comme le bâtiment I d'un rez-de-chaussée surélevé, d'un étage noble et d'un second, on remarque la similitude des deux bâtiments. Quatre logements de fonction dont celui du proviseur et du censeur. Les appartements gardent peu de traces de l’équipement d’origine, ayant été modernisés dans la seconde moitié du XXe siècle, mis à part parquets, cheminées et moulures au plafond. La cage d’escalier s’ouvre à la fois sur le côté de la rue piétonne et sur le passage couvert en direction des réfectoires. Sous les combles se trouvent d’anciennes chambres de bonne. Le bâtiment communique à cet étage avec le bâtiment G pour arriver aux salles d’arts plastiques actuelles.

La grille en fer forgé donnant accès à la cour d'honneur est peinte de couleur verte et composée de deux ailes battantes. Celles-ci sont surmontées de deux arcs superposés entre lesquels est inscrit de manière centrée en majuscules dorées le mot : LYCEE. En finition on trouve un jeu d’ornements en ferronnerie.

Murscalcaire enduit
béton béton armé crépi
brique brique et pierre enduit

Toittuile creuse mécanique, tuile plate mécanique, zinc en couverture, tuile plate
Plansplan régulier en H
Étages2 étages carrés
Couvrements
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couvertures
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour suspendu
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour en maçonnerie
escalier hors-oeuvre : escalier en vis avec jour cage ouverte
Énergies
États conservationsbon état
Techniquessculpture
Précision représentations

Bâtiment A Denfer-Friesé : Deux blasons sous le fronton central timbrés respectivement de la lettre R et F. Dans le fronton, horloge centrale flanquée d'un décor d'acanthes et chutes de feuilles.

Mesures:
Précision dimensions

Surface au sol bâti : 4531 m2 ; surface d'ensemble avec le gymnase et la chapelle : 25688 m2.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • BM Roanne. Série D : 2 D 1-1. Parchemin mentionnant le collège de Roanne. 24 octobre 1612.

    BM Roanne : 2 D 1-1
  • AC Roanne. Série D : 1D14-1D123. Délibérations de la ville de Roanne dans lesquelles ont été communiqués les travaux concernant d'abord l'école centrale, puis le collège et par la suite le lycée. (An IV-1901).

    AC Roanne : 1D14 - 1D123
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/1. Collège. Concession des bâtiments à la ville. Extrait du registre des délibérations du gouvernement de la République, le 2 ventôse an 11e de la République. (1803).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/1. Collège. Travaux divers de réparations. 1805-1811. Travaux de réparations à l'école secondaire. Devis des réparations restantes à faire aux bâtiments de l'école secondaire de la ville de Roanne. 30 mai 1807. (1805-1811).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/1. Collège. Jardin botanique. Demandes de renseignements, notices. (1817-1818).

    AC Roanne : 1M51/1
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/1. La fontaine du Collège. (1820-1822).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/1. Collège : Travaux de réparations divers. (1820-1827). 23 juin 1826 : état des ouvrages exécutés par le sieur Charnex maître charpentier pour les réparations urgentes dans le grand couvert de la maison du collège, d'après les ordres de Monsieur le marquis de Cardy maire de la ville de Roanne.

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/1. Collège : Maison du collège. Procès verbal de réception des ouvrages exécutés par le sieur Michael Augagneur maître charpentier pour les réparations urgentes à la maison du collège de la ville de Roanne et suivant le devis dressé par l'architecte voyer approuvés par Monsieur le préfet le 2 octobre dernier. (1824).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/1. Collège : travaux divers. (1828-1833). 1828 : dégradation de l'appartement dit boulangerie.

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/1. Rapport sur l'état du bâtiment. 1829-1830. Rapport sur la nécessité de réparer les dômes du collège de la ville de Roanne, 24 avril 1829 ; exécution des couvertures en ardoises des trois dômes, 15 septembre 1829 ; rapport de l'état actuel des bâtiments du collège, 1830. (1829-1830).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/1. Collège : Travaux de réparations divers. 1831-1834. Détail estimatif des ouvrages à exécuter en réparations urgentes dans la maison du collège de la ville de Roanne, d'après les ordres de Monsieur Claude Fauvel, maire de la ville, 25 avril 1831. Établissement d'une classe destinée à l'école primaire supérieure, 2 septembre 1833. Vente d'une rangée d'arbres longeant le mur séparatif des deux jardins du collège pour couvrir la dépense. (1831-1834).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/1. Collège : vente d'une rangée d'arbres. Réparations urgentes à faire à l'intérieur des bâtiments du collège, 30 septembre 1833. Estimation des arbres qui sont à vendre dans le jardin du collège de Roanne. Cahier des charges pour servir à l'adjudication par enchères de vingt deux arbres formant l'allée d'arbres du jardin potager du collège de cette ville, laquelle longe le mur séparatif de l'ancien jardin botanique. 14 janvier 1834. (1833-1834).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/1. Collège : travaux à l'intérieur. 1835. Devis des réparations à exécuter aux chambres du principal & des professeurs du collège de la ville pendant les vacances, 1er septembre 1835. Réparations à l'horloge et à la toiture : devis pour nettoyer & réparer l'horloge ; pour réparer la caisse de l'horloge ; pour réparer & faire fermer la porte ; pour remettre le cadran à neuf. 1er septembre 1835. (1835).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/1. Devis estimatif de diverses réparations à exécuter au collège de Roanne en 1836. Réparation cheminée, établissement d'une nouvelle cheminée. Devis des travaux d'améliorations à exécuter pour l'exhaussement de la grille du collège, 15 février 1836. (1836).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/1. Collège : renseignements sur la concession des bâtiments. (1838-1839).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/1. Collège : travaux de réparations. 1838-1840. Rapport de l'architecte voyer concernant la réparation à faire au grand escalier en pierre du collège de Roanne. 7 avril 1838. Gremilly. Plan n°32. Dessin des lieux d'aisance à établir au collège de Roanne. Élévation générale ; coupe sur AB ; plan des cabinets ; plan de la fosse. Roanne le 20 septembre 1839. L'architecte voyer Gremilly. (1838-1840).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/1. Série de plans du collège, étiquetés avec étiquettes à bordure bleue. (1839).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/1. Collège : travaux divers. 1845-1846. Devis estimatif des travaux à exécuter pour la réunion de deux salles de classes en une salle d'étude et pour deux fontaines à jet intermittent dans les cours de récréation, 26 juillet 1846. Assainissement de la loge du concierge au collège, couloir à établir dans cette loge pour le passage à la pièce destinée à un parloir. 4 août 1845. (1845-1846).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/1. Collège : travaux divers. 1847-1849. Éclairage au gaz du collège, acte des conventions passées le 18 juillet 1848 entre le maire agissant au nom de la ville Mr Tilloy Directeur de la compagnie du Gaz de la ville de Roanne. (1848).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/1. Démolition des pompes à incendie. Devis estimatif des travaux de démolition du portail de la basse du cour du collège & bâtiment des pompes à incendie & reconstruction suivant l'alignement du portail, et d'un mur de clôture attenant joignant la maison Gambon. 25 juillet 1854. Architecte voyer Magnien.

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/2. Projet de construction abandonné. Plans de 1861. (1861).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/2. Collège. Salle de physique et de chimie. Extrait du registre des délibérations du conseil municipal de Roanne du 14 juin 1865 portant à la création d'un cours de physique et de chimie. (1865).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/2. Collège. Réparations aux toitures. Réfection à taille ouverte de la toiture de la chapelle (tuiles creuses), du bâtiment du collège longeant le jardin (tuiles plates) ; réparation d'une partie des carrelages des greniers ; constructions de caniveaux pavés en cailloux roulés avec décapement du sol le long et à l'extérieur des bâtiments longeant le jardin et une partie de la petite cour pour l'assainissement des classes. (1879-1880).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/2. Ville de Roanne Loire. Travaux de réparation et d'agrandissement du collège. 1 : 100 (0,001 m/m par mètre). Dressé par l'architecte soussigné, Paris ce 24 décembre 1880. Le Coeur. Papier, encre, lavis. (1880).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/2. Collège : agrandissement. Plans de M. Chetard et projet Le Coeur. (1880-1881).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/3. Ville de Roanne. Travaux d'amélioration et d'agrandissement du collège. Programme imposé à l'architecte. H. Bellet. Décembre 1881. (1881).

    AC Roanne : 1 M 51/3
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/2. Collège. Agrandissement. Projet modifié par Bellet. (1881-1882).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/5. Collège. Agrandissement. Marché des travaux, règlement. Installation des calorifères (1883-1887).

    AC Roanne : 1 M 51/5
  • AC Roanne. 1 M 51/5. Restauration des façades des bâtiments du 17e siècle. Installation du gaz, du chauffage par calorifères. (1883-1886).

    AC Roanne : 1 M 51/5
  • AC Roanne. Série M 1 M 51/4. Ville de Roanne. Reconstruction du Collège : Dossier d’installation du mobilier scolaire : Devis Descriptif ; Devis Estimatif ; Cahier des Charges (1884-1885).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/6. Collège : transformation en lycée. Projet Denfer et Friesé. Dossier général. (1886-1887).

    AC Roanne : 1 M 51/6
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/7. Transformation du collège en lycée. Mémoires : maçonnerie et terrassements ; charpente en fer et quincaillerie. Architectes Denfer et Friesé. Inspecteur M. Riault. Entrepreneur C. Besse. (1886-1893).

    AC Roanne : 1 M 51/7
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/9. Transformation du collège en lycée. Dossier et mémoires : menuiserie ; chauffage ; canalisation d'eau et de gaz. Architectes Denfer et Friesé ingénieurs civils. (1886-1896).

    AC Roanne : 1 M 51/9
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/8. Transformation du collège en lycée. Dossier et mémoires : escaliers en fer, couverture et zinguerie, canalisation d'eau et de gaz, plâtrerie peinture, vitrerie, marbrerie et peintures. Architectes Denfer et Friesé ingénieurs civils. (1888-1892).

    AC Roanne : 1 M 51/8
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/11. Lycée de garçons. Travaux divers : Extension de la canalisation ; construction d’un égout dans la cour des cuisines ; mitoyenneté Girard ; appareils scientifiques (fournisseurs) ; consolidation de l’escalier du bâtiment H ; horloge monumentale ; installation de paratonnerre, fourneau, persiennes (1888-1894).

    AC Roanne : 1 M 51/11
  • AC Roanne. Série M : 1 M 5/11. Lycée de garçons. Mobilier. Planches de mobilier scolaire fournies par L. Misius éditeur constructeur breveté 31 rue du 4 septembre Paris. Mobilier scolaire, matériel d'enseignement, usines hydraulique & à vapeur à Faucogney H.S. (1889-1894).

    AC Roanne : 1 M 51/11
  • AC Roanne. Sans cote. Lycée Jean-Puy : extension, dossiers techniques, plans: construction d'un bâtiment de 4 étages pour la création de blocs, chimie-physique, sciences naturelles et classes d'enseignement. Roanne le 4 juillet 1963. Fernand Roche architecte DPLG, Marius Lautrec architecte de la ville. (1963).

    AC Roanne : sans cote
  • AC Roanne. Sans cote. Dossier C34. Lycée d’État Jean-Puy ; aménagement des entrées et abords, règlements. Fernand Roche architecte. (1964-1967).

    AC Roanne : Sans cote. Dossier C34
  • AC Roanne. Sans cote. Lycée Jean Puy. Lycée d’État de garçons. Installations sportives : construction d’un gymnase et aménagement d’un terrain de sports. (1967 à 1969).

    AC Roanne : sans cote
  • AC Roanne. Sans cote. Lycée d’État de garçons Jean-Puy. Aménagement des entrées et abords. 2ème tranche 1969. Règlements. Blocs sanitaires Bâtiment A. Travaux déconcentrés 1971. (1969-1971).

    AC Roanne : sans cote
  • AC Roanne. Série M : 1 M 51/13. Travaux, installations sportives 1970-1974 ; travaux déconcentrés 1976. (1970-1976).

    AC Roanne : 1 M 51/13
  • AC Roanne. Sans cote. Lycée d’État de garçons Jean-Puy. Extension : correspondance, délibérations, subventions, décoration. (1971).

    AC Roanne : Sans cote
Documents figurés
  • Cadastre. Feuille D2, avec emplacement des bâtiments de l'établissement et de la chapelle / 1810. Papier, encre, lavis. (AD Loire. 1712 VT 25_06).

    AD Loire : 1712VT25_06
  • Cadastre. Feuille D7, avec emplacement des bâtiments de l'établissement et de la chapelle / 1864. Papier, encre, lavis. (AD Loire. 1712 VT 25_34).

    AD Loire : 1712VT25_34
  • Cadastre. Feuille 00AB, avec parcelle du lycée Jean Puy et de la chapelle / 2012. Ministère de l'Économie et des Finances, CDIF Roanne.

    www.cadastre.gouv.fr
  • Dessin : Veue de la Ville de Roanne, le 10 May 1610 / 1610. Papier, encre, lavis. (B.n.F., Est., Fonds des dessins d'Étienne Martellange ; 99, 10 mai 1610).

    BnF, Est. : Fonds des dessins d'Étienne Martellange ; 99
  • Dessin : Autre Veüe de la Ville de Roanne, le 13 May 1610 / 1610. Papier, encre, lavis. (B.n.F., Est., Fonds des dessins d'Étienne Martellange ; 100, 13 mai 1610).

    BnF, Est. : Fonds des dessins d'Étienne Martellange ; 100
  • Dessin : Autre Veüe de la Ville de Roanne, le 16 May 1610 / 1610. Papier, encre, lavis. (B.n.F., Fonds des dessins d'Étienne Martellange ; 90, 16 mai 1610).

    BnF : Fonds des dessins d'Étienne Martellange ; 90
  • Dessin : Veüe du Collège de Roanne / 1610. Papier, encre, lavis. (B.n.F., Est. Fonds des dessins d'Étienne Martellange ; 112, 1610).

    BnF, Est. : Fonds des dessins d'Étienne Martellange ; 112
  • Dessin : vue du Collège de Roanne, ad occidentem versus et ad orientem versus, 1610 / 1610. Papier, encre, lavis. (B.n.F., Est., Fonds des dessins d'Étienne Martellange ; 111, 1610).

    BnF, Est. : Fonds des dessins d'Étienne Martellange ; 111
  • Dessin : Perspective de la maison de M.r de Chenevoux à Roanne, pour une résidence de la compagnie de Jésus : Veüe de la Maison de Chénevoux 1611 / 1611. Papier, encre, lavis. (B.n.F., Est., Fonds des dessins d'Étienne Martellange ; 113, 1611).

    BnF, Est. : Fonds des dessins d'Étienne Martellange ; 113
  • Dessin : Collège de Roanne : projet d'ensemble y compris l'église 1617 / 1617. Papier, encre. (B.n.F., Est., Vallery-Radot ; 681, 1617).

    BnF, Est. : Vallery-Radot ; 681
  • Dessin : Collège de Roanne : plan schématique du terrain appartenant à la Compagnie / s. d. Papier, encre. (B.n.F., Est., Vallery-Radot ; 681, s.d.).

    BnF, Est. : Vallery-Radot ; 681
  • Plan d'une serre chaude pour le jardin des plantes de l'école centrale du département de la Loire / An IX. Élévation de la serre chaude. Coupe sur la ligne AB. Vu par [?] ingénieur [?] du département de la Loire, le présent dessin fait par l'ingénieur de l'arrondissement de Roanne. À Montbrison le 14 vendemiaire an 9 de la République. Vu et approuvé le 3 brumaire de l'an 9, le ministre de l'intérieur. (AD Loire. Série T : T 651).

    AD Loire : T 651
  • Affiche : Réparations à faire au collège / Rongier (maire). 1835. Papier, impr. méc. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/1).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • Affiche. Mairie de Roanne. Adjudication des réparations d’urgence à effectuer au collège / 8 septembre 1836. Papier, impr. méc. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/1).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • Plan n°1(00)-12 [plan crayonné du collège avec projet d’extension à l’est de la chapelle marqué à l’encre rouge.] plan de quai (ou de quoi) / s.d. [1839] ; sans signature. Papier, encre, crayon mine de plomb. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/1).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • Plan n°82. Collège. Plan de quai (ou de quoi) / s.n., s.d. [1839]. Calque gris bleu marouflé sur papier. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/1).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • Plan n°33. 1 plan 2 petites feuilles 1839. (n°12). [plan d’implantation des tables de réfectoire]. s.n., 1839. Légendé. Papier. Encre noir et blanc et rouge. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/1).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • Plan n°34. Plan et profil de la fontaine du collège de Roanne n°8 / s.n., s.d. [1839]. Papier, aquarelle. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/1).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • Plan n°81-10. [Plan général du collège avec projet d’agrandissement] / s.n., s.d. [1839]. Calque gris bleu marouflé sur papier. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/1).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • Plan n°42. Pavillon. Élévation, coupe / s.n., s.d. [1839}. Papier, encre de chine. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/1).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • Plan n°27. [Élévation et plan d’un bâtiment sur galerie et étage] / s.n., novembre 1845. Papier, mine de plomb. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/1).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • Plan. Dessin des latrines. 1846. Papier, encre, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/1).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • Plan. implantation des latrines, rez-de-chaussée et premier étage. 17 septembre 1846. Papier, encre, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/1).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • Plan. Ville de Roanne. Dépôt des pompes. Détails. La hauteur des assises est donnée joints déduits. / Roanne ce 21 août 1858. L'architecte voyer, l'entrepreneur Cancolon P. 1:50. Papier, encre, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/1).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • Plan. Projet de construction d'un hangar pour le logement des pompes à incendies, sur la cour du collège, entre les maisons Gambon et l'aile sud-est du dit collège / Roanne, le 16 juin 1858, l'architecte-voyer Durand. Élévation sur la rue du collège. Plan du rez-de-chaussée. Coupe sur ab. Papier, aquarelle, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/1).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • Ville de Roanne. Extrait du plan de la ville. Plan de l'emplacement du collège indiquant les nouvelles constructions proposées / Dressé par l'architecte voyer soussigné, Roanne le 11 décembre 1861. Durand. 1:100. Légende : les teintes noir foncé indiquent les bâtiments du collège. La teinte rose les constructions qu'on se propose d'exécuter immédiatement. La teinte violette les constructions nouvelles mais à ajourner. Deux exemplaires. Papier, papier marouflé sur papier, encre, lavis. Carton, papier marouflé sur carton, encre, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Ville de Roanne. Plan par terre des bâtiments du collège de la dite ville, indiquant les nouvelles constructions projetées en ailes sur la façade du jardin. Celle de l'aile droite sont ajournées et ne figurent que pour motiver celles de l'aile gauche, dont on poursuit l'exécution / Dressé par l'architecte voyer soussigné, Durand, Roanne le 11 décembre 1861. 1:500 (Échelle de 0,005 mill. pour un mètre). Légende : les teintes noir indiquent les constructions intactes ; les teintes jaune celles à démolir ; les teintes rose les constructions nouvelles. Papier, calque marouflé sur papier, encre, lavis. Deux exemplaires, dont un annoté à la mine de plomb. (AC Roanne. Série M : 1M51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Ville de Roanne. Plan du collège pour servir à la construction d'une aile de bâtiment sur le jardin / Dressé par l'architecte voyer soussigné, Durand, Roanne le 11 novembre 1861. 1:100 (Échelle des plans 0,01 m pour un mètre). Coupe sur l'aile à construire CD. Élévation sur le jardin. Aile de bâtiment dont la construction est ajournée (gauche). Coupe sur la ligne AB du plan. Aile du bâtiment dont la construction est poursuivie (droite). Papier fin, calque sur papier, encre, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Affiche. Ville de Roanne. Adjudication des travaux aux préaux et réparations des toitures du collège / s.n., Roanne : 15 juillet 1879. Affiche, papier, impr. méc. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Plan. Avant projet d'agrandissement et d'appropriation du Lycée de Roanne. Plan du rez-de-chaussée. Plan du 1er étage / Dressé par l'architecte soussigné, Ch. Le Coeur. Paris: 14 août 1880. 1:200. Calque, encre. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Plan. Collège de Roanne. Plan du 1er étage / Dressé par l'architecte d'arrondissement, Charles Le Coeur. Roanne : 10 mai 1880. 1:500. Nota : le plan de la chapelle a été pris au rez-de-chaussée. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/1).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • Plan. Ville de Roanne. Projet d'agrandissement et d'amélioration du collège. Plan du rez-de-chaussée / Dressé par l'architecte soussigné, paris ce 6 juillet 1880, Ch. Le Coeur. 1:250. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/1).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • Collège de Roanne. Agrandissement. Plan. Feuille n°1. État actuel. Plan du 1er étage / Dressé par l'architecte d'arrondissement Chetard. Roanne : 10 mai 1880. 1:80. Nota : le plan de la chapelle a été pris au rez-de-chaussée. Au verso : pièces fournies par la municipalité à M. Le Coeur. Papier, calque marouflé sur papier, encre, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Collège de Roanne. Agrandissement. Plan. Feuille n°3. Etat actuel. Plan du second étage. Dressé par l'architecte d'arrondt [Chetard]. Roanne : 10 mai 1880. 1:80. Papier, calque marouflé sur papier, encre, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Collège de Roanne. Agrandissement. Coupe sur AB / Dressé par l'architecte de l'arrondt. [Chetard]. Roanne : 10 mai 1880. 1:100 (Echelle de 0,01 par mètre). Papier, encre. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Ville de Roanne. Travaux de réparation et d'agrandissement du collège. Élévation sur la rue des Bourrassières. Élévation du pavillon A (bâtiment neuf) / Dressé par l'architecte soussigné, Ch. Le Coeur. Paris : 24 décembre 1880. 1:100 (Échelle de 0,005 pour 1 mètre). Papier, encre. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Ville de Roanne Loire. Travaux de réparation et d'agrandissement du collège / Dressé par l'architecte soussigné, Le Coeur. Paris : 24 décembre 1880. 1:100 (Échelle de 0,001 m/m par mètre). Papier, encre, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Travaux de réparation et d'agrandissement du collège. Plan du rez-de-chaussée / Dressé par l'architecte soussigné, Ch. Le Coeur. Paris : 24 décembre 1880. 1:500. Légende : a. Entrée ; b. Concierge ; f. Dépense ; g. Cuisine ; h. Gymnastique ; ii. Classes ; j. Classes de chimie ; kk. Laboratoire et manipulations ; l. Vestiaire des professeurs ; m. Sacristie ; n. Chapelle ; o. Water Closet ; p. Entrée de service ; q. halle municipale. Papier, encre, aquarelle. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Travaux de réparation et d'agrandissement du collège. Plan du 1er étage / Dressé par l'architecte soussigné, Ch. Le Coeur. Paris : 24 décembre 1880. 1:500. Légende : a. Dortoir ; b. Lavabos ; c. Classe de physique et d'histoire naturelle ; e. Classe des petits primaires ; f. Appartement du principal ; g. Bibliothèque ; h. Cabinet du principal ; i. Livres classiques ; j. Petite cour ; k. Cabinet de physique et collections ; l. Logement de l'aumônier ; mm. Études ; n. Water-Closets ; o. Chapelle. Papier, encre, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Travaux de réparation et d'agrandissement du collège. Plan du 2e étage / Dressé par l'architecte soussigné, Ch. Le Coeur. Paris : 24 décembre 1880. 1:500. Légende : aa. Lavabos ; bb. Dortoirs ; cc. Chambres de maîtres ; d. Salle de réunion des maîtres. e. Chambre du surveillant général ; f. Vestiaire ; gg. Infirmerie ; h. Repassage ; i. Lingerie ; kk. Water-closets. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Travaux de réparation et d'agrandissement du collège. Plan du 3e étage / Dressé par l'architecte soussigné, Ch. Le Coeur. Paris ce 24 décembre 1880. 1:100 (Échelle de 0,005 m/m par mètre). Papier, encre, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Ville de Roanne. Projet d’agrandissement et d’amélioration du collège. Plan du 1er étage / Dressé par l’architecte soussigné, Ch. Le Coeur. Paris : 6 juillet 1880. 1:250. Papier, calque marouflé sur papier, encre, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Ville de Roanne. Projet d’agrandissement et d’amélioration du collège. Plan du 2e étage / Dressé par l’architecte soussigné, Ch. Le Coeur. Paris : 6 juillet 1880. 1:250. Papier, calque marouflé sur papier, encre, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Ville de Roanne Loire. Travaux de réparation et d’agrandissement du collège. Plan d’ensemble. Dressé par l’architecte soussigné, Ch. Le Coeur. Paris : 24 décembre 1880. 1:100. Papier, encre, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Travaux de réparation et d'agrandissement du collège. Plan d'ensemble avec désignation des pavillons. Feuille n°6 / Dressé par l'architecte soussigné, Ch. Le Coeur. Paris : 17 juin 1881. 1:100. Papier, encre, lavis, aquarelle. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • (1) Ville de Roanne. Loire. Travaux de réparation et d'agrandissement du collège. Plan du 1er étage. Feuille n°2 / Dressé par l'ingénieur architecte de la ville, Bellet. Roanne : 23 décembre 1881. [Échelle non déterminable]. Vu le maire de Roanne, vue et approuvé conformément à notre métré en date de ce jour, Saint-Étienne le 6 avril 1883, le préfet de la Loire. Papier marouflé sur toile ; encre n. et b. et coul. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/3).

    AC Roanne : 1 M 51/3
  • (2) [Plan du collège, 1er étage] / [Projet Bellet]. [Échelle non déterminable]. Papier carton, encre n. et b. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/3).

    AC Roanne : 1 M 51/3
  • (4) Ville de Roanne. Travaux de réparation et d'agrandissement du collège. Plan du rez-de-chaussée. Feuille n°1 / Dressé par l'ingénieur architecte de la ville, Bellet. Roanne : 23 décembre 1881. 1:500. Vue (sic) le maire de Roanne, vu et approuvé conformément à notre métré en date de ce jour, Saint-Étienne le 6 avril 1883, le préfet de la Loire, vu et approuvé le Ministre de l'instruction publique et des beaux arts. Papier marouflé sur toile, calque marouflé sur papier, lavis, encre n. et b. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/3).

    AC Roanne : 1 M 51/3
  • (5) Ville de Roanne. Travaux de réparation et d'agrandissement du collège. Plan du 2e étage. Feuille n°3 / Dressé par l'ingénieur architecte de la ville, Bellet. Roanne : 23 décembre 1881. 1:500. Vu le maire de Roanne, vu et approuvé conformément à notre métré en date de ce jour Saint-Étienne le 6 avril 1883, le préfet de la Loire. Vu et approuvé le Ministre de l'instruction publique et des beaux arts. Papier marouflé sur toile, calque marouflé sur papier représentant le nouveau plan des dortoirs daté du 19 juillet 1883. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/3).

    AC Roanne : 1 M 51/3
  • (3) [Élévation façade et coupes avec proposition d'élévation à R+2 ou R+3] / Dressé par l'ingénieur architecte de la ville, H. Bellet. Roanne : 23 décembre 1881. 1:500. Vu et approuvé conformément à notre arrêté en date de ce jour, Saint-Étienne le 6 avril 1889. Le préfet de la Loire, dressé pour la modification par l'ingénieur architecte soussigné, Roanne le 19 juillet 1882. Papier, papier calque marouflé sur papier, encre, aquarelle. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/3).

    AC Roanne : 1 M 51/3
  • Feuille n°1. Travaux de réparation et d'agrandissement du collège. Plan du rez-de-chaussée / Dressé par l'architecte soussigné Ch. Le Coeur. Paris : 17 juin 1881. 1:500. Légende : a. Entrée ; b. Concierge ; c. Parloir ; d. Réfectoire ; e. Dépense ; f. Office ; g. cuisine ; h. Gymnastique ; i. Classes j. Classes d'arts d'agrément ; k. Classe de chimie ; l. Laboratoire et manipulations ; m. Vestiaire des professeurs ; n. Sacristie ; o. Chapelle ; p. Water closet ; q. Grands bains et bains de pieds ; r. Communs (biffé) au crayon : Débarras ; s. Glacière ; t. halle municipale et entrepôt ; u. Entrée de service. papier, calque marouflé sur papier, encre, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Feuille N°2. Travaux de réparation et d'agrandissement du collège. Plan du 1er étage / Dressé par l'architecte soussigné Ch. Le Coeur. Paris : 17 février 1881. 1:500. Légende : a. Vestiaire ; b. Chambre de domestique ; c. Water closets ; d. Dortoir ; e. Lavabo ; f. Classes des petits primaires ; g. Logement du principal ; h. Bibliothèque et livres classiques ; i. Classe de chimie et manipulations ; j. Classes d'art d'agréments ; k. Études ; l. Logement de l'aumônier. Papier, calque marouflé sur papier, encre, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Feuille n°3. Travaux de réparation et d'agrandissement du collège. Plan du 2e étage / Dressé par l'architecte soussigné, Ch. Le Coeur. Paris ce 27 juin 1881. 1:500. Légende : a. Vestiaire ; b. Chambre de garçon ; c. Water closet ; d. Dortoir ; f. Salle de réunion du maître ; g. Infirmerie ; h. Repassage ; i. Lingerie ; k. Chambres de maîtres ; l. Lavabos. Papier, calque marouflé sur papier, encre, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Feuille n°4. Travaux de réparation et d'agrandissement du collège. Plan du 3e étage /Dressé par l'architecte soussigné, Ch. Le Coeur. Paris : 17 juin 1881. 1:500. Légende : a. Salle de dessin pour la bosse ; b. Salle de dessin linéaire ; c. Dépôt des modèles ; d. Water closet ; e. Cordonnerie ; f. Chambres de domestiques ; g. Tailleur ; h. Grenier. Papier, calque marouflé sur papier, encre, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/2).

    AC Roanne : 1 M 51/2
  • Plan. Ville de Roanne. Plan n°5. Travaux de réparation et d'agrandissement du collège. Élévation sur la rue des Bourrassières. Élévation du pavillon A (bâtiment neuf) / Ch[arles] Le Coeur. Paris : 17 juin 1881. 1:500. Papier, calque marouflé sur papier, encre, aquarelle. Plan très déchiré et coupé. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/1).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • (6) Ville de Roanne. Travaux de réparation et d'agrandissement du collège. Plan du 3e étage. Feuille n°3 / Dressé par l'ingénieur architecte de la ville, Bellet. Roanne : 23 décembre 1881. 1:500. Vu le maire de Roanne, vu et approuvé conformément à notre métré en date de ce jour Saint-Étienne le 6 avril 1883, le préfet de la Loire. Vu et approuvé le Ministre de l'instruction publique et des beaux arts. Papier marouflé sur toile, calque marouflé sur papier représentant le nouveau plan des dortoirs daté du 19 juillet 1883. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/3).

    AC Roanne : 1 M 51/3
  • Plan. Ville de Roanne (Loire). Travaux de réparation et d’agrandissement du collège. Façade sur la rue des Bourrassières / [Charles Le Cœur. 1881]. 1:500. Papier timbré, aquarelle. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/1).

    AC Roanne : 1 M 51/1
  • Feuille n°3. Ville de Roanne. Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée national. Plan du deuxième étage / [Henry Bellet. 1883]. 1:200 (0,005 pour 1 mètre). (AC Roanne. Série M : 1 M 51/6).

    AC Roanne : 1 M 51/6
  • Travaux de réparations & d'agrandissement du collège. Préau couvert devant servir de gymnase couvert. Élévation, coupe suivant AB / Dressé par l'ingénieur architecte soussigné, H. Bellet. Roanne : 3 juin 1882. 1:500 (échelle de 0,005 pour 1 mètre). (AC Roanne. Série M : 1 M 51/3).

    AC Roanne : 1 M 51/3
  • Feuille n°4. Ville de Roanne. Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée national. Plan du troisième étage / [H. Bellet. 1883]. 1:200 (0,005 pour 1 mètre). (AC Roanne. Série M : 1 M 51/6).

    AC Roanne : 1 M 51/6
  • Feuille n°5. Ville de Roanne. Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée national. Élévations des bâtiments des lycées des moyens et des petits / [H. Bellet. 1883]. 1:200 (0,005 pour 1 mètre). (AC Roanne. Série M : 1 M 51/6).

    AC Roanne : 1 M 51/6
  • Feuille n°6. Ville de Roanne. Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée national. Plan d’ensemble / [H. Bellet. 1883]. 1:100 (0,001 pour 1 mètre). (AC Roanne. Série M : 1 M 51/6).

    AC Roanne : 1 M 51/6
  • Feuille n°8. Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée national. Laboratoire / [H. Bellet. 1883]. 1:50 (0,02 (deux centimètres) pour 1 mètre). Élévation de face. Élévation latérale. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/6).

    AC Roanne : 1 M 51/6
  • Feuille n°7. Ville de Roanne. Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée national. Coupe transversale des bâtiments des lycées des moyens et des petits / [H. Bellet. 1883]. 1:100 (0,001 pour 1 mètre). Coupe transle du bâtiment A. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/6).

    AC Roanne : 1 M 51/6
  • (1) Projet d'agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée de garçons. Plan du rez-de-chaussée / [H. Bellet. 1883]. 1:500 (0,005 m pour 1 mètre). Nota : les constructions teintées en rose représentent celles actuellement en construction par suite de l'adjudication du 21 juin 1883 approuvé par Monsieur le préfet de la Loire le 11 juillet 1883. Les bâtiments teintés en rouge vif représentent les constructions à édifier en vue de la transformation en lycée. Plan sur calque. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/3).

    AC Roanne : 1 M 51/3
  • (2) Projet d'agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée de garçons. Plan du 1er étage / [H. Bellet. 1883]. 1:500 (0,005 m pour 1 mètre). Plan sur calque. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/3).

    AC Roanne : 1 M 51/3
  • (3) Projet d'agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée de garçons. Plan du 2e étage / [H. Bellet. 1883]. 1:500 (0,005 m pour 1 mètre). Plan sur calque. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/3).

    AC Roanne : 1 M 51/3
  • (4) Projet d'agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée de garçons. Plan du 3e étage / [H. Bellet. 1883]. 1:500 (0,005 m pour 1 mètre). Plan sur calque. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/3).

    AC Roanne : 1 M 51/3
  • (1) Ville de Roanne. Reconstruction du collège. Panneau du cordon du 1er étage, partie correspondant aux balustres (sud). Profil grandeur d’exécution / L’ingénieur architecte H. Bellet. Roanne : 16 juillet 1883. Cube au mètre courant : 0,24 x 0,36 x 1,00 = 0,0912 ; longueur approximative : 40,70 m, cube = 40,70 x 0,0912 = 3 m3 712. Bon pour exécution. Plan sur calque ; encre n. et b. et rehaut de couleur. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/5).

    AC Roanne : 1 M 51/5
  • Feuille n°13. Transformation du collège en lycée. Élévation d’une travée de façade. Feuille n°17. Transformation du collège en lycée. Détail / [H. Bellet. 1883]. 1:500 (0,05 m/m pour un mètre). (AC Roanne. Série M : 1 M 51/6).

    AC Roanne : 1 M 51/6
  • Affiche. Travaux à exécuter pour la reconstruction du collège. Adjudications / [Roanne. 1883]. Le mardi 15 mai 1883 à 10 h précises du matin. Impr. méc. sur papier bleu. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/3).

    AC Roanne : 1 M 51/3
  • Feuille n°1. Ville de Roanne. Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée national. Plan du rez-de-chaussée / [H. Bellet. 1883-1886]. 1:200. Nota : Les constructions teintées en rose représentent celles, déjà édifiées, faisant partie de l’adjudication du 21 juin 1883, approuvée par Monsieur le Préfet le 11 juillet 1883. Les bâtiments teintés en rouge vif représentent les constructions à édifier en vue de la transformation en lycée. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/6).

    AC Roanne : 1 M 51/6
  • Feuille n°2. Ville de Roanne. Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée national. Plan du 1er étage / [H. Bellet. 1883-1886]. 1:200. Avec croquis au crayon des arcades et galerie au-dessus. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/6).

    AC Roanne : 1 M 51/6
  • Plan : Ville de Roanne - Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée de garçons, plan du rez-de-chaussée, feuille N°1 / Henry Bellet. Roanne : 11 juin 1884. 1:200. Nota - Les constructions teintés en rose représentent celles actuellement en construction par suite de l’adjudication [...] par Monsieur le Préfet de la Loire le11 juillet 1883. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/4)

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • Plan : ville de Roanne – Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée de garçons, plan du rez-de-chaussée, feuille N°1 / Dressé par l'ingénieur architecte soussigné H. Bellet. Roanne : 11 juin 1884. 1:200. Note : actuellement en construction par suite de l'adjudication du 28 juin 1883, approuvé par Monsieur le Préfet de la Loire le 11 juillet 1883. Les bâtiments teintés en rouge vif représentent la construction à édifier en vue de la transformation en lycée. Papier marouflé sur toile, encre, coul. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • Plan : ville de Roanne – Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée de garçons, plan du 1er étage, feuille N°2 / Dressé par l’Ingénieur architecte soussigné H. Bellet. Roanne : 11 juin 1884. 1:200. Note : actuellement en construction par suite de l'adjudication du 28 juin 1883, approuvé par Monsieur le Préfet de la Loire le 11 juillet 1883. Les bâtiments teintés en rouge vif représentent la construction à édifier en vue de la transformation en lycée. Papier marouflé sur toile, encre, coul. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • Plan : ville de Roanne – Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée à garçons, plan du 2eme étage, feuille N°3 / Dressé par l’ingénieur architecte soussigné H. Bellet. Roanne : 11 juin 1884. 1:200. Légende : a Agrandissement du Censeur, b Logement du surveillant général, c Chambres de Maîtres répétiteurs, d’d’’ Dortoirs des Petits, Dortoirs des Grands, d2 des Moyens, e Lavabos, f Vestiaires, g Chambres de domestiques, h Waters–closets ou chaises percées, o corridors. Papier marouflé sur toile, encre, coul. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • Plan : ville de Roanne - Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée de garçons, plan du 3eme étage, feuille N°4 / Dressé par l’ingénieur architecte soussigné H. Bellet. Roanne : 11 juin 1884. 1:200. Légende : aa Classe de dessin d’ornement, E Cordonnerie, Fé Tailleur, F Chambre pour commis d'économat, G Chambre de domestique, H Grenier. Papier marouflé sur toile, encre, coul. (AC Roanne. Série 1 M 51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • Plan : ville de Roanne – Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée de garçons, feuille N°5 / Dressé par l’ingénieur architecte soussigné H. Bellet. Roanne : 11 Juin 1884. 1:100 (0,01 /m pour 1 mètre). Façade du Bâtiment A. Coupe transversale du bâtiment A. Coupe transversale du bâtiment N. Papier marouflé sur toile, encre, coul. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • Plan : ville de Roanne – Projet d’agrandissement du Collège en vue de sa transformation en lycée, projet N°1, feuille N°6. / Dressé par l’ingénieur architecte de la ville H. Bellet, Roanne : 11 juin 1884. Papier, carton, encre, aquarelle. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • Plan : ville de Roanne – Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée. Plan d’ensemble avec désignation des pavillons / Dressé par l’ingénieur architecte de la ville H. Bellet. Roanne : 25 Septembre 1884. Papier carton, encre, aquarelle. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • Plan : Ville de Roanne – Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée de garçons, 1er étage, feuille N°2 / Dressé par l’ingénieur architecte soussigné H. Bellet. Roanne : 25 septembre 1884. 1:200. Légende [...]. Papier marouflé sur toile, encre, couleur. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • Plan : ville de Roanne – Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée, 2eme étage, feuille n°3 / Dressé par l’ingénieur architecte soussigné H. Bellet. Roanne : 25 septembre 1884. 1:200. Légende [...]. Papier marouflé sur toile, encre, coul. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • Plan : ville de Roanne – Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée, 3ème étage, feuille n°4 / Dressé par l’ingénieur architecte soussigné H. Bellet. Roanne : 25 septembre 1884. 1:200. Légende [...]. Papier marouflé sur toile, encre, couleur. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • Plan : ville de Roanne – Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée de garçons, feuille N°5 / Dressé par l’ingénieur architecte soussigné H. Bellet. Roanne : 25 septembre 1884. 1:100 (0,m 005 pour 1 mètre). Façade transversale. Façade sur les cours du Bâtiment MN. Plan marouflé septembre, encre, coul. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • (8) Feuille n°1. Plan du rez-de-chaussée. Projet du 29 juillet 1885 / Ville de Roanne. Projet de transformation du collège en lycée national. Plan du rez-de-chaussée / Dressé par l’ingénieur architecte soussigné H Bellet. Roanne : 29 juillet 1885. 1:200. Nota : légende identique à celle du plan du 3e étage du projet du 25 septembre 1884. Papier marouflé sur toile, encre, coul. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/5).

    AC Roanne : 1 M 51/5
  • (7) Feuille n°2. Plan du 1er étage. Projet du 29 juillet 1885 / Ville de Roanne. Projet de transformation du collège en lycée national. Plan du 1er étage / Dressé par l’ingénieur architecte soussigné H. Bellet. Roanne : 29 juillet 1885 1:200. Nota : légende identique à celle du plan du 3e étage du projet du 25 septembre 1884. Papier marouflé sur toile, encre, coul. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/5).

    AC Roanne : 1 M 51/5
  • (6) Feuille n°3. Plan du 2e étage / Ville de Roanne. Projet de transformation du collège en lycée national. Plan du 2e étage / Dressé par l’ingénieur architecte soussigné H. Bellet. Roanne : 29 juillet 1885. 1:200. Nota : légende identique à celle du plan du 3e étage du projet du 25 septembre 1884. Papier marouflé sur toile, encre, coul. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/5).

    AC Roanne : 1 M 51/5
  • (5) Feuille n°4 Plan du 3e étage / Ville de Roanne. Projet de transformation du collège en lycée national. Plan du 3e étage / Dressé par l’ingénieur architecte soussigné H. Bellet. Roanne : 29 juillet 1885. 1:200. Nota : légende identique à celle du plan du 3e étage du projet du 25 septembre 1884. Papier marouflé sur toile, encre, coul. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/5).

    AC Roanne : 1 M 51/5
  • Plan. Ville de Roanne. Reconstruction du Collège. Type de casiers adopté pour les études. Feuille N °1 / 1884-1885. 1:200 (0,20 pm). Coupe et élévation. Détails. Papier, encre. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • Plan : ville de Roanne – Reconstruction du mobilier scolaire des classes et études, feuille N°3 / Dressé par l'ingénieur soussigné [non mentionné] .s.d. 1:170 (0,m 017 pour 1 mètre). Disposition des tables et bancs dans les salles d'études. Disposition des tables et bancs dans les salles des classes. Nombres d'études 3. Nombres de classes 6. Papier carton, encre de chine, coul. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • Plan : ville de Roanne – Reconstruction du Collège – Type de casiers adopté pour les études ; Mobilier des lycées, feuille N °1 / [H. Bellet ?]. Roanne : 15 février 1885. 1:200 (0.20 pm). Élévation coupe EF. Coupe. Détail A, détail B, plan, détail C. (AC Roanne. Série M. 1 M 51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • Plan : ville de Roanne – Reconstruction du Collège – Type de table adopté pour les classes & études, feuille N°1 / 15 février 1885. 1:200 (0,20 pm). Détail d'une table des études. Modèles des grands. Nota : Pour le modèle des moyens, la hauteur de la table sera de 0,72 en A - 0,58 en B. Pour le modèle des petits, la haute de la table sera de 0,72 en A - 0,58 en B. Pour le modèle des petits, la hauteur de la table sera de 0,67 --- 0,63, la largeur de la table sera de 0,40. Moyens : la largeur de la table sera de 0,45. Les autres dimensions sont invariables. Coupe St. AB, Face, Face latérale, Plan. Carton, mpr. méc., encre. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • Plan : ville de Roanne, Reconstruction du Collège, Mobilier des Lycées, Type de table adopté pour les classes & études, feuille N°3 / Vu et accepté par l'architecte soussigné H. Bellet. Roanne : 15 février 1885. Études : modèle des moyens, classe : modèles des moyens, dimensions semblables pour les bancs des petits. Carton, impr. méc., encre. (AC Roanne. Série M : 1 M51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • Plan : ville de Roanne – Reconstruction de Collège – Installation du mobilier scolaire des classes et études, feuille N°5 / Dressé par l'ingénieur architecte soussigné H. Bellet. Roanne : 15 février 1885. 1:120 (0,012 pour 1 mètre). Disposition des tables et bancs dans les salles d'études. Disposition des tables et bancs. Nombre d'études 3. Nombre de classes 6. Papier, carton, encre. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • Plan : ville de Roanne – Reconstruction du Collège – Installation du mobilier scolaire : Table de maître / Dressé par l’ingénieur architecte soussigné H. Bellet. Roanne : 24 Janvier 1885. Mesures données à taille réelle. (AC Roanne. Série M : 1 M51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • Plan : ville de Roanne. Reconstruction du Collège. Type de banc adopté pour les classes et études / Vu et accepté par l’ingénieur architecte soussigné [H. Bellet]. Roanne : 15 février 1885. Mobilier des lycées. Détail d'un banc pour les classes et les études. Modèle des grands [différentes mesures pour le modèle des moyens et petits]. Papier, carton, encre. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • (4) Feuille n°6. Ville de Roanne. Projet d’agrandissement du collège en vue de sa transformation en lycée. Plan d’ensemble / Dressé par l’ingénieur architecte soussigné H. Bellet. Roanne : 29 juillet 1885. 1:100 (0,001 m/m par mètre). Papier marouflé sur toile, encre, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/5).

    AC Roanne : 1 M 51/5
  • Projet de transformation du collège en lycée. Plans / H. Bellet. Roanne : 29 juillet 1885. 1:200. N°1. Un plan du rez-de-chaussée. N°2. Un plan du premier étage, idem. N°3. Un plan du deuxième étage, idem. N°4. Un plan du troisième étage, idem. N°5. Une élévation de la grande façade et une coupe, idem. Papier, encre. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/5).

    AC Roanne : 1 M 51/5
  • (3) Feuille n°7. Transformation du Collège en Lycée. Projets d’élévation / H. Bellet. Roanne : 29 juillet 1885. 1:200 (0,02 m pour un mètre). Papier, mine de plomb, lavis, crayon de couleur. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/5).

    AC Roanne : 1 M 51/5
  • Plan : ville de Roanne. Projet de transformation du Collège en Lycée National. Profil, élévation, feuille N°5 / Dressé par l'ingr architecte soussigné H. Bellet. Roanne : 29 juillet 1885. 1:200. Papier marouflé sur toile, encre. (AC Roanne. Série 1 M 51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • (1) Feuille n°11. Transformation du Collège en Lycée. Élévation, projet de travée / H. Bellet. Roanne : 1885. Papier, mine de plomb, crayon de couleur (signature). Au verso quelques profils de chapiteaux et colonnes. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/5).

    AC Roanne : 1 M 51/5
  • (2) Feuille n°8. Transformation du Collège en Lycée. Élévation d’une travée de façade / H. Bellet. Roanne : 29 juillet 1885. Papier, mine de plomb, aquarelle, crayon de couleur. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/5).

    AC Roanne : 1 M 51/5
  • Affiche pour les travaux de construction du mobilier scolaire / Adjudication le 30 avril 1885. Papier, impr. méc. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/4).

    AC Roanne : 1 M 51/4
  • Collège, travaux supplémentaires. Plan de la cour d’honneur. Profil suivant AB / H. Bellet. Roanne : 1886. 1:500 (0,005 m pour un mètre). Nota : le point C est plus élevé que le point D de 0,30 m. Plan sur calque, encre, coul. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/5).

    AC Roanne : 1 M 51/5
  • Transformation du collège en lycée. Denfer et Friesé. 3e étage. Plan. Premier projet : annulé / Denfer et Friesé. 1886. Papier, encre. Très abîmé. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/6).

    AC Roanne : 1 M 51/6
  • Affiche. République Française, Mairie de Roanne. Construction du lycée de garçons. Adjudication en trois lots séparés des travaux de 1° charpente en bois 2° menuiserie, parquets et planchers 3° Charpente en fer et quincaillerie / Le Maire A. Raffin. 7 février 1888. Papier, impr. méc. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/7).

    AC Roanne : 1 M 51/7
  • Affiche. Adjudication des travaux de couverture et zinguerie / Roanne : 18 août 1888. Papier, impr. méc. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/8).

    AC Roanne : 1 M 51/8
  • Deuxième projet d’installation de cuisine pour le lycée de Roanne (Loire) / Denfer, Friesé. 1888-1891. 1:500 (0,05 m p.m). Plan du fourneau de cuisine ; élévation de la façade latérale ; Rémy Balouzet poêlier-fumiste à Roanne. Calque, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/11).

    AC Roanne : 1 M 51/11
  • Projet de chauffe-assiette pour le lycée de Roanne / Denfer, Friesé. 1888-1891. 1:10e. Façade, coupe verticale. Rémy Balouzet poêlier-fumiste à Roanne. Calque, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/11).

    AC Roanne : 1 M 51/11
  • Affiche. Adjudication des plomberies d'eau et de gaz / Roanne : 15 août 1889. Papier, impr. méc. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/8).

    AC Roanne : 1 M 51/8
  • Transformation du collège en lycée. Lycée de Roanne. Coupe des lavabos des dortoirs / Denfer et Friesé architectes. Paris : 1er août 1889. Papier, encre. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/8).

    AC Roanne : 1 M 51/8
  • Planches de mobilier scolaire fournies par L. Misius éditeur constructeur breveté 31 rue du 4 septembre Paris / L. Misius. Paris : 1889-1894. Mobilier scolaire, matériel d’enseignement, usines hydrauliques & à vapeur à Faucogney H.S. Papier, impr. méc. (AC Roanne. 1 M 51/11).

    AC Roanne : 1 M 51/11
  • Lycée de Roanne. Établissement de chambres de maître au-dessus de la galerie de la cour d’honneur. Façade. Plan / Dressé par les architectes soussignés Denfer et Friesé ingénieurs civils architectes 9 rue de la Santé. Paris : 3 juin 1890. 1:100 (0,01 p.m). Nota : la hauteur de l’étage est de 2 m 35. Coupe longitudinale. Coupe de la galerie. Échelle de 0,10 p. m. Papier, encre, lavis. (AC Roanne. 1 M 51/11).

    AC Roanne : 1 M 51/11
  • Lycée de Roanne. Consolidation de l’escalier du bâtiment H / Dressé par les architectes soussignés Denfer et Friesé. Paris : 11 février 1890. 1:200 (0,02 m p.m). Détail d’une bascule. Coupe suivant CD. Plan. Coupe AB. Rez-de-chaussée, 1er étage, 2e étage. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/11).

    AC Roanne : 1 M 51/11
  • Plan. Ville de Roanne. Construction d’un égout dans la cour des cuisines / Dressé par les architectes soussignés Denfer et Friesé. Paris : 30 avril 1890. Plan en miettes à manipuler avec précautions. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/11).

    AC Roanne : 1 M 51/11
  • Ville de Roanne, construction du lycée, compte de mitoyenneté Girard / Denfer et Friesé. Paris : 15 janvier 1890. Calque collé sur papier carroyé. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/11).

    AC Roanne : 1 M 51/11
  • Lycée de garçons Roanne (Loire). Établissement d’une cloison vitrée formant vestibule à l’entrée sous la galerie. Plan. Élévation de la cloison vitrée à établir / Dressé par l’architecte voyer sous signé Chanellière. Roanne : 17 avril 1894. 1:200 (0,002 par mètre). Plan sur calque, aquarelle, encre de chine. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/12).

    AC Roanne : 1 M 51/12
  • Travaux en ciment avec structure métallique brevetés s.g.d.g. 22 rue Changny Paris [au crayon :] Avant projet sommaire terrasse sur les galeries du lycée de Roanne / Paul Cottancin Ingénieur des Arts et Manufactures. 14 nov. [18]94. 1:200 (0,02 pm.).Trois croquis sur papier, encre, lavis. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/12).

    AC Roanne : 1 M 51/12
  • Établissement d’une couverture en ardoise sur la terrasse du bâtiment H du lycée de garçons. Coupe transversale. Plan. Dressé par l’architecte voyer soussigné Chanellière. Roanne : 14 septembre 1894. 1:200 (Échelle de 0,02 m pour 1 m). Papier, aquarelle. (AC Roanne. Série M : 1 M 51/12).

    AC Roanne : 1 M 51/12
  • Ville de Roanne. Établissement de portes vitrées dans la galerie couverte du bâtiment G du Lycée de garçons pour supprimer les courants d’air / Dressé par l’architecte soussigné Chanellière. Roanne : 6 février 1896. 1:500 (0,005 pour 1 m). Plan sur calque, encre de chine. (AC Roanne. 1 M 51/12).

    AC Roanne : 1 M 51/12
  • Ville de Roanne. Établissement de portes vitrées dans la galerie couverte du bâtiment G du Lycée de garçons pour supprimer les courants d’air / Dressé par l’architecte soussigné Chanellière. Roanne : 6 février 1896. 1:50 (0,05 pour 1 m 00). (AC Roanne. Série M : 1 M 51/12).

    AC Roanne : 1 M 51/12
  • Lycée d'État de garçons Jean-Puy. Extension. Plan 2 Plan masse / Fernand Roche architecte D.P.L.G., Marius Lautrec architecte de la ville. Roanne : 1960. Échelle 0,02. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Ville de Roanne. Lycée de garçons rue Charles de Gaulle Roanne Loire. Avant-projet d’agrandissement. Plan du sous-sol rez-de-chaussée. Fernand Roche architecte DPLG. M. Lautrec architecte de la ville. Roanne : 28-9-[19]60. 1:100 (Échelle 0,01 par m). (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Ville de Roanne. Lycée de garçons rue Charles de Gaulle Roanne Loire. Avant-projet d’agrandissement. Plan du 1er et 2e étage / Fernand Roche architecte DPLG. M. Lautrec architecte de la ville. Roanne le 28-7-[19]60. 1:100 (Échelle 0,01 par m). (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Ville de Roanne. Lycée de garçons rue Charles de Gaulle Roanne Loire. Avant-projet d’agrandissement. Plan du 3e et 4e étage / Fernand Roche architecte DPLG. M. Lautrec architecte de la ville. Roanne le 28-7-[19]60. 1:100 (0,01 par m). (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Ville de Roanne. Lycée de garçons rue Charles de Gaulle Roanne Loire. Avant projet d’agrandissement de deux salles d’éducation physique. Solution n°1 / Fernand Roche architecte DPLG. M. Lautrec architecte de la ville. Roanne : 21-9-[19]60. 1:100 (Échelle 0,01 par m). (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Ville de Roanne. Lycée de garçons rue Charles de Gaulle Roanne Loire. Avant-projet d’agrandissement d’un gymnase. Solution n°2 / Fernand Roche architecte DPLG. M. Lautrec architecte de la ville. Roanne : 26-9-[19]60. 1:100 (Échelle 0,01 par m). Avant-projet suivant les instructions du comité départemental des constructions scolaires de fin juin 1960. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Ville de Roanne. Lycée de garçons rue Charles de Gaulle Roanne Loire. Avant-projet d’agrandissement. Façades. Fernand Roche architecte DPLG. M. Lautrec architecte de la ville. Roanne le 6-1-[19]60. 1:100 (Échelle 0,01 par m). 2ème avant-projet rectifié suivant les instructions du comité départemental des constructions scolaires de fin juin 1960. Accord avec les services départementaux pour les façades juillet 1960. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Ville de Roanne. Lycée de garçons rue Charles de Gaulle Roanne Loire. Avant-projet d’agrandissement. Plan d’ensemble Terrain de sports. Fernand Roche architecte DPLG. M. Lautrec architecte de la ville. Roanne le 22-9-[19]60. 1:500 (Échelle 0,005 par m). (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Ville de Roanne. Lycée de garçons rue Charles de Gaulle Roanne Loire. Avant-projet d’agrandissement. Façade, coupe / Fernand Roche architecte DPLG. M. Lautrec architecte de la ville. Roanne : 28-9-60. 1:100 (0,01 par m). 2ème avant-projet rectifié suivant les instructions du comité départemental des constructions scolaires de fin juin 1960. Accord avec les services départementaux pour les façades juillet 1960. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Plan. Lycée de garçons. Plan du rez-de-chaussée. État des lieux / Roche architecte. 1963. 1:250. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : Sans cote
  • Plan. Lycée de garçons. Plan du 1er étage. État des lieux / Roche architecte. 1963. 1:250. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : Sans cote
  • Plan. Lycée de garçons. Plan du 2e étage. État des lieux / Roche architecte. 1963. 1:250. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : Sans cote
  • Plan. Lycée de garçons. Plan du 3e étage. État des lieux / Roche architecte. 1963. 1:250. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : Sans cote
  • Lycée d'État de garçons Jean-Puy. Extension. Plan 0 Situation / Fernand Roche architecte D.P.L.G., Marius Lautrec architecte de la ville. 1963. [Échelle non mentionnée]. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Lycée d'État de garçons Jean-Puy. Extension. Plan 1 Masse état des lieux / Fernand Roche architecte D.P.L.G., Marius Lautrec architecte de la ville. 1963. 1:200. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Lycée d'État de garçons Jean-Puy. Extension. Plan 3 Sous-sol / Fernand Roche architecte D.P.L.G., Marius Lautrec architecte de la ville. 1963. 1:200. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Lycée d'État de garçons Jean-Puy. Extension. Plan 4 canalisations / Fernand Roche architecte D.P.L.G., Marius Lautrec architecte de la ville. 1963. 1:100. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Lycée d'État de garçons Jean-Puy. Extension. Plan 5 rez-de-chaussée / Fernand Roche architecte D.P.L.G., Marius Lautrec architecte de la ville. 1963. 1:200. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Lycée d'État de garçons Jean-Puy. Extension. Plan 6 1er étage / Fernand Roche architecte D.P.L.G., Marius Lautrec architecte de la ville. 1963. 1:200. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Lycée d'État de garçons Jean-Puy. Extension. Plan 7 2e étage / Fernand Roche architecte D.P.L.G., Marius Lautrec architecte de la ville. 1963. 1:200. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : Sans cote
  • Lycée d'État de garçons Jean-Puy. Extension. Plan 8 3e étage / Fernand Roche architecte D.P.L.G., Marius Lautrec architecte de la ville. 1963. 1:200. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Lycée d'État de garçons Jean-Puy. Extension. Plan 9 4e étage / Fernand Roche architecte D.P.L.G., Marius Lautrec architecte de la ville. 1963. 1:200. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Lycée d'État de garçons Jean-Puy. Extension. Plan 10 façades/ Fernand Roche architecte D.P.L.G., Marius Lautrec architecte de la ville. 1963. 1:100. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Lycée d'État de garçons Jean-Puy. Extension. Plan 11 coupes, détails / Fernand Roche architecte D.P.L.G., Marius Lautrec architecte de la ville. 1963. 1:200 ; 1:10. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Lycée d'État de garçons Jean-Puy. Extension. Plan 12 Coupe longitudinale / Fernand Roche architecte D.P.L.G., Marius Lautrec architecte de la ville. 1963. 1:200. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Lycée d'État de garçons Jean-Puy. Extension. Plan 13 Vue intérieure de la façade principale / Fernand Roche architecte D.P.L.G., Marius Lautrec architecte de la ville. 1963. 1:200. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Lycée d'État de garçons Jean-Puy. Extension. Plan 14 Charpente / Fernand Roche architecte D.P.L.G., Marius Lautrec architecte de la ville. 1963. 1:200 ; 1:10. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Lycée d'État de garçons Jean-Puy. Extension. Plan 15 Panneaux de façade / Fernand Roche architecte D.P.L.G., Marius Lautrec architecte de la ville. 1963. 1:200 ; 1:10. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Lycée d'État de garçons Jean-Puy. Extension. Plan 16 Plafonds 2e et 3e étage / Fernand Roche architecte D.P.L.G., Marius Lautrec architecte de la ville. 1963. 1:200. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Ville de Roanne Lycée d’État de garçons 23 rue Charles de Gaulle 42 Roanne. Création nouvelle entrée rue Jean Puy. Plan, coupe, façade / Fernand Roche architecte DPLG, Marius Lautrec architecte de la ville. Roanne le 27-12-67. 1:100. (AC Roanne. Sans cote. Dossier C34).

    AC Roanne : Sans cote. Dossier C34
  • Ville de Roanne Lycée d'État de garçons rue Jean-Puy, rue Charles de Gaulle Roanne. Projet Garages à vélos et entrée. Plan général / Fernand Roche architecte DPLG. Roanne : 9-12-64, modifié le 18-10-1967. 1:200. (AC Roanne. Sans cote. Dossier C34).

    AC Roanne : Sans cote. Dossier C34
  • Ville de Roanne. Lycée de garçons rue Charles-de-Gaulle. Roanne Loire. Construction d’un gymnase. Projet. Plan / Fernand Roche architecte DPLG. Roanne 30 juillet 1966. 1:200. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Ville de Roanne. Lycée de garçons rue Charles-de-Gaulle. Roanne Loire. Construction d’un gymnase. Projet. Façades / Fernand Roche architecte DPLG. Roanne : 30 juillet 1966. 1:200. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Ville de Roanne. Lycée de garçons rue Charles-de-Gaulle. Roanne Loire. Construction d’un gymnase. Projet. Façade et coupe / Fernand Roche architecte DPLG. Roanne : 30 juillet 1966. 1:200. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Ville de Roanne. Lycée de garçons rue Charles-de-Gaulle. Roanne Loire. Construction d’un gymnase. Projet. Aménagement du terrain de sport / Fernand Roche architecte DPLG. Roanne : 8 septembre 1966. 1:500. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Ville de Roanne. Lycée de garçons rue Charles-de-Gaulle. Roanne Loire. Construction d’un gymnase. Projet. Aménagement du terrain de sport / Fernand Roche architecte DPLG. Roanne : 8 septembre 1966. 1:500. Plan rectifié le 15.2.1967. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Ville de Roanne. Lycée de garçons rue Charles-de-Gaulle. Roanne Loire. Construction d’un gymnase. Projet. Masse et de situation / Fernand Roche architecte DPLG. Roanne : 9 décembre 1966, modifié le 18-10-1967. 1:200. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Ville de Roanne Lycée d’État de garçons 23 rue Charles de Gaulle 42 Roanne. Projet de clôtures rue J. Puy et rue Noélas. Plans, élévations / Fernand Roche architecte DPLG, Marius Lautrec architecte de la ville. Roanne : 7-12-67. 1:50 ; 1:500. (AC Roanne. Sans cote. Dossier C34).

    AC Roanne : Sans cote. Dossier C34
  • Plan : Création d’une nouvelle entrée rue Jean-Puy 42 Roanne / Fernand Roche. Roanne : 17 mai 1969. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : Sans cote
  • Aménagement d’un logement de gardien sur entrée rue J. Puy. Plan et détail / Fernand Roche architecte DPLG. Roanne : 15.12.67. 1:200. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : Sans cote
  • Ville de Roanne. Lycée de garçons rue Charles-de-Gaulle. Roanne Loire. Aménagement de 3 terrains de basket-ball / Fernand architecte DPLG. Roanne : 23 septembre 1969. 1:100 ; 1:500. Nota : pour le détail B, les trous à réserver seront fonction des poteaux choisis. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Lycée d'État de garçons Jean-Puy. Extension. Plan 1 Masse état des lieux / Fernand Roche architecte D.P.L.G., Marius Lautrec architecte de la ville. 1963. 1:200. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Plan. Lycée Jean Puy. Projet. Projet de décoration. Plan d’implantation / Roche architecte. 1971, repris le 22-4-74. 1:200. N°1. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : Sans cote
  • Plan. Lycée Jean Puy 42 Roanne. Façade principale sur cour. Mosaïque / Roche architecte DPLG, Jean Coquet. 1971. 1:200. N°5. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : Sans cote
  • Dessin. Sculpture haut relief / André Jaoul. 1971. Projet pour la décoration du Lycée Jean Puy (dans niche), hall d’entrée. (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Schéma d'après un plan du jardin botanique de Roanne ayant existé de 1797 à 1805. Tiré de Mémoire d'un centenaire, p. 48.

    Mémoire d'un centenaire, p. 48.
  • Gravure. Vue du lycée Jean Puy à Roanne. 1889. Réalisé après les travaux de transformations et d'aménagements. [NB : quelques erreurs de détails]. Tiré de Mémoire d'un centenaire, p. 48.

    Mémoire d'un centenaire, p. 65.
  • Série de photographies du lycée Jean Puy tirées du fond Stéphane Geoffray / Vers 1873. Photogr. n. et b. Prises de vues principalement de l'extérieur des bâtiments principaux et des dépendances, quelques vues de l'intérieur. (BM Roanne. Fonds Stéphane Geoffray 1 F 42/197; N°114, N°248-269).

    BM Roanne : Fond Stéphane Geoffray 1 F 42/197; N°114, N°248-269
  • Série de 19 clichés sépia / 19 photogr. sépia. vers 1878. (AC Roanne. Sans cote. Fonds Nomade).

    AC Roanne : Sans cote. Fonds Nomade
  • Série de cartes postales anciennes représentant le lycée Jean Puy à Roanne / 1904 au 19 avril 1939. 21 impr. photoméc. (cartes postales). Différentes vues extérieures et intérieures du lycée. (BM Roanne. Série des cartes postales : CP 3A/24-28 ; CP 3A/36; CP 1H/1-22).

    BM Roanne : CP 3A/24-28 ; CP 3A/36 ; CP 1H/1-22
  • Série de 6 photographies / Roanne : Marius Lautrec, [1940-1950]. Photogr. n. et b. Enveloppe 18x24 portant la mention : « lycée de garçons, Monsieur Lautrec, photos » et contenant 6 clichés en multiple tirages de vues des bâtiments et cours du lycée dans les années 40-50 (aucune mention de dates). Le bâtiment préau depuis la galerie du 1er étage du bâtiment sud (de 1889 – 2 ex) ; Extrémité du bâtiment prolongeant la chapelle au sud (2 ex) ; Mur pignon et toitures des deux bâtiments (2 ex) ; Autre angle de vue du préau à démolir (2 ex) ; Autre angle de vue du préau à démolir (2 ex) ; Le bâtiment 1889 et le préau à démolir 2 ex). (AC Roanne. Sans cote).

    AC Roanne : sans cote
  • Série de photos prises après l'incendie de 1987 ayant touché l'aile Lecoeur-Bellet à la fin de travaux de rénovation du circuit électrique / Roanne, 1987. L'étage supérieur complet a été dévasté. Une emprise du feu sur les autres parties du lycée et le centre ville de Roanne a pu être évité. Du fait de cet incendie, un grand nombre de documents portant sur l'histoire du lycée ont été détruits. (Mairie de Roanne, service de l'architecture-bâtiments).

    Mairie de Roanne Service de l'architecture
Bibliographie
  • Site internet
  • FIBLEC, Hugues. Paul Friesé 1851-1917 : Architectures de l’âge industriel. Paris : NORMA, 1991.

  • GUILLIEN, Jacques. Recherches historiques de Roanne et du Roannais. Roanne : Durand, 1863.

    BM Lyon : 101961
  • DELATTRE, Pierre. Les établissements des Jésuites en France depuis quatre siècles ; répertoire topo-bibliographique publié à l’occasion du 4e centenaire de la compagnie de Jésus, 1540-1940. Enghien : Institut supérieur de théologie, 1940

  • COLLECTIF. Mémoire d'un centenaire. Le Lycée Jean Puy 1609 – 1889 – 1989. Saint-Just-la-pendue, 1989. 110 pages.

  • NOMADE, Jean-Paul. Roanne et son lycée pendant la guerre de 1914-1918. Roanne : Thoba's éditions, 2008. 320 p. ISBN 9782916393216.

  • VIVIER, Louis. Petite Histoire du Collège et du Lycée de Roanne 1607 – 1931. Roanne, 1931.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Mulot Frederike - Dandel Elisabeth
Elisabeth Dandel

Inventaires de lycées de la région Rhône-Alpes : Gabriel-Faure à Tournon-sur-Rhône, La Martinière à Lyon, Champollion à Grenoble, Plaine de l'Ain à Ambérieu-en-Bugey (2009-2011) ; Jean-Puy à Roanne, Claude-Fauriel à Saint-Étienne (avec Frederike Mulot), Claude-Berthollet à Annecy, Claude-Vaugelas à Chambéry, Olivier-de-Serres à Aubenas, Émile-Loubet à Valence, Robert-Doisneau à Vaulx-en-Velin (avec Frederike Mulot), Pierre-du-Terrail à Pontcharra (avec Frederike Mulot). Inventaire topographique de deux communes de l'ancien canton de Trévoux (Pays d'Art et d'Histoire Dombes Saône Vallée, pour la communauté de communes Dombes Saône Vallée, 2019).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.