Logo ={0} - Retour à l'accueil

Martinet Michelland-Frezat puis moulin à farine Gonthier-Helle puis farine et scierie Ginet actuellement vestiges

Dossier IA73003463 inclus dans Paysage du bassin-versant de l'Isère inférieure et du Val Gelon réalisé en 2014
Dénominationsmartinet, moulin à farine, scierie
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - La Rochette
HydrographiesRivière du Gelon ; bassin-versant Isère inférieure-Val Gelon
AdresseCommune : Bourget-en-Huile
Lieu-dit : Vers les moulins Les Boulins
Adresse : Cadastre : 2014 A 850, 851

Un martinet appartenant à Pierre Michelland (ou Michelan) et à la veuve de Pierre Frezat apparaît sur la mappe sarde de 1729 (parcelle 1452). Le 6 avril 1873, le moulin est vendu par licitation. A cette date il appartient à Joseph Gonthier et Angélique Helle, veuve de Claude Michelland, cultivateur. Un moulin, une scierie et un battoir apparaissent sur le premier cadastre français de 1892 à l'emplacement du site (section A, feuille 6, parcelle 875 et 880). Ces artifices appartiennent à Charles Ginet. En 1897, Charles Ginet qui est maire de la commune, demande l'autorisation de construire une scierie utilisant la dérivation de ses moulins. A cette date, la scierie est déjà construite. Finalement l'autorisation préfectorale ne s'avère pas nécessaire car le site est fondé en titre. Le moulin de Charles Ginet est mentionné dans le recensement des moulins de 1917 mais le document indique "défaut de chaux dans le commerce local pour réparations". Sur le recensement de 1923, le moulin est mentionné comme abandonné. Le document précise "Moulins abandonnés qui nécessiteraient de grandes réparations. Ce sont d'ailleurs de vieux moulins de campagne hors d'usage". Le moulin n'apparaît pas sur le recensement de 1924. Actuellement, il est à l'état de vestiges.

Période(s)Principale : 2e quart 18e siècle , daté par source
Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source , (?)
Dates1729, daté par source
1892, daté par source

Le site est implanté en rive gauche du Gelon, juste en aval du pont des moulins. Le canal de fuite du site rejoignait la dérivation du moulin Helle situé en aval (IA73003464). Un article dans Le Patriote Savoisien du 9 mars 1873 donne une description du moulin (voir annexe). Actuellement, le site est à l'état de vestiges.

Couvrements
Énergiesénergie hydraulique
États conservationsvestiges

Le site se trouve dans une zone boisée.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Le Patriote Savoisien, 9 mars 1873.

    ANNONCE LÉGALE

    Études de Me Antoine PERRIER, avoué à Chambéry, rue des Portiques, rue des portiques 15, et de Me MILAN, notaire à la Rochette.

    VENTE PAR LICITATION Avec le concours des étrangers, d’immeubles situés au Bourget-en-Huile.

    ADJUDICATION FIXÉE au dimanche 6 avril, à dix heures du matin.

    Le dimanche six avril prochain, à dix heures du matin, devant Me Milan, notaire à la Rochette, il sera procédé à la vente par licitation d'immeubles ci-après désignés, situés sur la commune du Bourget-en-Huile. Sur la poursuite du sieur Rample Pierre, cultivateur, domicilié au Bourget-en-Huile, ayant Me Antoine Perrier pour avoué,

    Contre Gonthier Joseph et dame Angélique Helle, veuve de Claude Michelland, en qualité de tutrice de son enfant mineur Louis Michelland, celui-ci comme héritier de Claude Michelland, son père, cultivateur, domiciliés au Bourget-en-Huile, ayant Me Ruissel pour leur avoué constitué.

    DÉSIGNATION DES IMMEUBLES A VENDRE

    Immeubles situés sur la commune du Bourget-en-Huile

    1° Un petit corps de bâtiment comprenant deux meules tournantes au système dit Moulin à Turbet. Cette partie de bâtiment n'a que sept mètres de côté, formant la surface de quarante-neuf centiares, fixée sous la partie sud-ouest du numéro 1452 et confinée au nord par une petite chambre appartenant à Rample Pierre, au midi par le cours d'eau du moulin, au couchant par une parcelle triangulaire appartenant aux héritiers de Claude Michelland. Est encore comprise comme faisant partie intégrante de ce moulin une surface de vingt-quatre centiares de sol, fixée sous la partie sud est du même numéro 1452 et située au-dessous de la cuisine, et d'une chambre de retirage dudit Rample Pierre et servant d'entrée et de sortie pour le moulin, surface sur laquelle les sieurs Gonthier Joseph et les hoirs de Michelland Claude et Michelland Pierre ont droit de passage sur les parts d'habitation qu'ils ont dans le bâtiment dont le moulin fait partie. Cette surface est confinée an nord par les héritiers de Claude Michelland et par Gonthier Joseph, au levant par une cour, soit passage commun entre eux.

    2° Un autre petit bâtiment au même lieu, contenant un battoir et les débris d'un pressoir, comprenant, sur une surface de huit mètres au sud et au nord, tout le terrain au-dessus et au-dessous du battoir, le tout formant la surface d'un are vingt-quatre centiares, fixé sous partie du numéro 1453, confiné au levant par la parcelle de terre ci-après décrite, au couchant par la cour servant de passage commun, au midi par la prise d'eau des moulins, au nord par le Gelon. C'est sous la partie-nord, entre le bâtiment et le Gelon, qu'a lieu le passage pour aller aux moulins et aux habitations de Rample, Gonthier et Michelland. La prise d'eau placée au midi de ces deux immeubles, ayant une longueur de cinquante mètres, ainsi que la chute d'eau, ayant une hauteur de trois mètres, font partie des deux moulins ci-dessus.

    3° Une parcelle de terre inculte au même lieu, faisant suite au battoir, de la surface de sept ares, sous la partie du numéro 1453, est confinée au levant par un chemin, au couchant par le battoir et par les emplacements sus décrits, au midi par la prise d'eau, au nord par le lit du Gelon. Cette parcelle fournit aussi le passage pour arriver au battoir, au moulin et aux autres parties, du bâtiment. La vente de ces immeubles a été autorisée par jugement du tribunal civil de Chambéry, en date du seize janvier mil huit cent soixante-treize. Le cahier.des charges,dressé pour parvenir à cette vente, a été déposé chez ledit Me Milan, notaire à la Rochette. La mise à prix a été fixée par le jugement sus-énoncé à la somme de deux cent dix francs, ci. 210.

    Me Perrier, avoué poursuivant, Me Ruissel, avoué colicitant, et Me Milan, notaire, chargé de la vente, donneront tous les renseignements nécessaires. Fait et rédigé par moi, avoué poursuivant soussigné, le vingt-six février mil huit cent soixante-treize.

Références documentaires

Documents d'archives
  • FR.AD073, C2323, Cadastre de 1728, Bourget-en-Huile, 182, Vue 5, 1729.

    AD Savoie : C2323
  • FR.AD073, 3P 7053, Premier cadastre français, Bourget-en-Huile, Section A, feuille 6, 1892.

    AD Savoie : 3P 7053
  • FR.AD073 sous-série 47SPC3, Ponts et chaussées, service hydraulique, le Bourget-en-Huile : scierie Ginet, Gelon, 1897.

    AD Savoie : 47SPC3
  • FR.AD073, 284 R 1, Moulins : recensements,

    AD Savoie : 284 R 1
  • FR.AD073, 284 R 1, Moulins : recensements, Bourget-en-Huile 1923.

    AD Savoie : 284 R 1
  • FR.AD073, 284 R 1, Moulins : recensements,

    AD Savoie : 284 R 1
  • FR.AD073, 3P 7054, Cadastre rénové, Bourget-en-Huile, Section A, feuille 6, 1961.

    AD Savoie : 3P 7054
  • FR.AD073, J1706, Inventaire des moulins de Savoie. Association des amis des moulins savoyards. Nicole Gotteland, Louis Crabières, commune

    AD Savoie : J1706
Bibliographie
  • Le Patriote Savoisien, 9 mars 1873.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Bérelle Clara