Logo ={0} - Retour à l'accueil

Minoterie des grands Moulins puis Les Grands Moulins Seigle actuellement Les Grands Moulins parc d'activité

Dossier IA69001165 réalisé en 2005

Fiche

AppellationsLes Grands Moulins
Destinationsentrepôt commercial
Parties constituantes non étudiéessilo, cheminée d'usine, bureau, atelier de fabrication, logement, garage
Dénominationsmoulin à farine, minoterie
Aire d'étude et cantonRhône-Alpes patrimoine industriel - Gleizé
Hydrographiesle Morgon
AdresseCommune : Gleizé
Adresse : 856 route de
Tarare
Cadastre : 1991 AR

C'est aux environ de 1865 que Pétrus Seigle installe une importante minoterie dite Minoterie des Grands Moulins, le long du Morgon à l'emplacement d'un ancien moulin qui appartenait à la famille Tircuy de Corcelles. A l'époque cette minoterie est la seconde de France après celle de Corbeil en région parisienne. Elle emploie 80 personnes à la fin du siècle, pour une production de 800 quintaux journaliers. En 1911, le fils de monsieur Seigle reprend la minoterie sous l'appellation les Grands Moulins Seigle. Après la Première Guerre mondiale la minoterie périclite et c'est en 1919 que monsieur Gournoux propriétaire d'un petit moulin à Saint-Didier-sur-Chalaronne la rachète. En 1931, des silos cylindriques en béton d'une capacité de 20 000 quintaux sont ajoutés, les bâtiments occupent alors 6 000 m². Toutes les opérations de nettoyage, broyage, ensachage s'effectuent mécaniquement. L'activité de meunerie de l'établissement des Grands Moulins Seigle a cessé le 31 juillet 1971. Il occupait alors plus de 100 personnes. Aujourd'hui, la société dite des Grands Moulins est un parc d'activité dirigé par monsieur Jacques Gourmoux (fils) qui effectue le stockage de céréales, le magasinage et la location d'entrepôts et de locaux. Au mois de janvier 2000, le bâtiment de production principal a brûlé.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1865, daté par source
1931

La minoterie se compose d'ateliers de fabrication : moulin, partie nettoyage blé, chambre à son, chambre à farine, sacherie, étuvage à farine de magasin de stockage et d'exportation, de silos bois couverts, de silos béton, d'un bâtiment administratif et logements, d'une cheminée en brique. Le moulin se compose de 11 travées segmentaires, les murs sont en pierres dorées. Plusieurs matériaux de construction sont utilisés pour les silos selon la période de construction : silos en bois et silos en béton. La cheminée d'usine est en brique. Les autres parties constituantes sont : le bâtiment administratif, le logement, l'atelier de fabrication, le magasin de stockage et exportation, l'ancienne écurie et un garage.

Murscalcaire
moyen appareil
Toittuile mécanique
Étages4 étages carrés, étage en surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
pignon découvert
État de conservationmenacé, établissement industriel désaffecté

Le bâtiment principal et emblématique du site a brûlé en 2000.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Bibliographie
  • Bulletin municipal, les révolutions aux grands moulins Seigle, 2000

    p. 15
  • LAMURE E., A la recherche de Gleizé, 1998

    p. 78-79
  • Histoire des Grands Moulins Seigle, Le Progrès, Villefranche, Urbanisme et patrimoine, 1999

  • Journal de Villefranche, écho du Beaujolais, 71e année - n° 7318, 5 juin 1911

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Halitim-Dubois Nadine