Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin à farine et battoir de la Verdasse, dit moulin Picollet, puis moulin Chevalier, puis Buttin, puis Collomb, actuellement logement

Dossier IA73002686 inclus dans Paysage du bassin-versant du Lac du Bourget et tributaires réalisé en 2011

Fiche

Destinationscafé, logement
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement
Dénominationsmoulin
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Albens
HydrographiesTorrent du Sierroz
AdresseCommune : Épersy
Lieu-dit : La Verdasse
Adresse : La
Verdasse
Cadastre : 2014 A 675, 676, 2174

Dans la première moitié du XIXe siècle, un bâtiment comprenant le moulin et un bistrot est construit. Une date portée, 1866, sur le linteau de la porte d´entrée du moulin indique l'année d'arrivée de Louis Picolet. Ce dernier devient le meunier à cette date. Le moulin et le battoir vont connaître une succession de propriétaire tout au long du XXe siècle. En 1901, le moulin est au nom de Lucien Chevallier. En 1910, le barrage est détruit lors d'une inondation ; Michel Buttin alors meunier dépose une demande entre 1912 et 1913 pour le reconstruire. La production du site est limitée, ainsi en 1917, le moulin est crédité de 10 quintaux de blé pour une utilisation à façon. Au cours des années 1920, le moulin est vendu à Jean-Marie Collomb. Ce dernier l'exploite jusque dans les années 1960. Dans le cadre de son activité, Jean-Marie Collomb installe un moteur diesel au cours des années 1950 pour pallier les manques d'eau périodiques. De plus, une nouvelle roue est installée : elle provient du moulin Monod situé sur la commune de Noyer dans le massif des Bauges. Au moulin était adjoint un bistrot, qui a fermé ses portes en 1968-1969. Cette partie est reconvertie en logement depuis les années 2000.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 1ère moitié 19e siècle
Dates1866, porte la date

Le bâtiment est de plan rectangulaire sur trois niveaux : un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un étage de comble. Le terrain est en pente avec une orientation haute au nord-est et une orientation basse au sud-ouest, cela permet ainsi d'accéder de plain-pied à l'étage de soubassement au sud-ouest et au rez-de-chaussée surélevé au nord-est. Le bâtiment est construit en pierre et avec une partie en essentage de planches. Le toit est à longs pans avec deux demi-croupes, le tout recouvert d'ardoises. Le bâtiment s'organise en deux parties, la partie nord est occupée par un logement et la partie sud correspond au moulin. Le moulin se distribue sur les trois niveaux. A l'étage de soubassement se trouvent la bluterie et les organes moteurs (renvoi depuis l'axe de la roue présente sur la façade sud-ouest et un moteur diesel). Le rez-de-chaussée surélevé est occupé par une meule, une trieuse et divers outillage. L'étage de comble contient la trieuse à son et la chambre à son et à blé. Le circuit du blé est géré par un ascenseur muni de courroies à godets. Le site est mû par les eaux du Sierroz, un barrage (en pierre maçonnée) est implanté au nord du site. Les eaux dérivées sont acheminées jusqu'à la roue verticale via un canal enterré. Ce réseau hydraulique entraînait aussi un battoir, situé à l'angle nord-est du bâtiment principal. Les pierres ont été démantelées et déposées sur le terrain. Le battoir se compose de quatre piliers soutenant un toit en pavillon en ardoise. La partie logement est réaménagée dans les années 1990 après avoir été un bistrot.

Murspierre
essentage de planches
Toitardoise
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
demi-croupe
Énergiesénergie hydraulique moteur thermique
États conservationsbon état

Le site est en très bon état de conservation, il est complet tant au niveau de la machinerie hydraulique qu'au niveau des équipements de meunerie notamment l'armature intérieure en bois. En amont du moulin et du battoir, une série d'artifices (moulins et battoirs) était présente au cours du XXe siècle. Les artifices ont aujourd'hui disparu.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • FR.AD073 sous-série 81S43, Service hydraulique. Epersy, 1898-1902

    Demande Mottet, moulin amont du moulin Chevalier, 1901
  • FR.AD073 sous-série 81S43, Service hydraulique. Epersy, 1912-1913

    Demande Buttin, reconstruction du barrage, 1912-1913
  • FR.AD073 284 R 1, Moulins : Recensements, Epersy, 1917

    Moulin Buttin Michel
  • Extrait du cadastre rénové (cadastre de 1937) : la Verdasse / 1 dess. : encre sur papier. Format A0. 1937 (AD Savoie, 3P 7129).

    AD Savoie : 3P 7129
Documents figurés
  • Plan de la prise d'eau du moulin Mottet et du moulin Chevalier sur la rivière le Sierroz / 1 dess. : encre sur papier. 1901 (AD Savoie, 81 S 43).

    AD Savoie : 81 S 43
  • Plan de la prise d'eau du moulin Buttin sur la rivière le Sierroz / 1 dess. : encre sur papier. 1912-1913 (AD Savoie, 81 S 43).

    AD Savoie : 81 S 43
  • Extrait du premier cadastre français (cadastre de 1907) : la Verdasse / 1 dess. : encre sur papier. Format A0. 1907 (AD Savoie, 3P 7128).

    AD Savoie : 3P 7128
  • Cadastre actuel, 2010.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Milleret Yannick - Bérelle Clara