Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin Charny puis Scierie Charny dite Café de la Gare actuellement logements

Dossier IA74000976 inclus dans Paysage du bassin-versant du Fier réalisé en 2010

Fiche

Les travaux réalisés à la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle pour la construction de la route, du tunnel ferroviaire et de la voie ferrée ont changé l´environnement agraire du site. En partie canalisé à proximité de la gare, le ruisseau de la Conche passe sous la plate-forme ferroviaire. Une série de ponts et ponceaux assurent la connectivité du réseau routier principal avec les chemins vicinaux anciens formant un pôle d´échange multimodal avec un axe ferroviaire nord-sud : la ligne de chemin de fer Annecy jusqu´à Annemasse et un axe Est-Ouest : la route départementale. Dans le prolongement du bâtiment du gué du passage à niveau, le bâtiment de la scierie constitue un repère marquant du paysage. Le long de la voie ferrée, la scierie et la glacière d´Evires témoignent avec la gare de l´histoire d´un lieu dont l´élément fondateur reste le moulin qui compose l´élément central de ce petit bourg rural. Les bâtiments contigus à la route de la Glacière ont fait l'objet de quelques rénovations souvent préjudiciables qui correspondent à trois types de demande : une mise aux normes au confort actuel touchant essentiellement les volumes intérieurs, des choix esthétiques qui individualisent l´espace privatif, une volonté de protection qui pousse les propriétaires à modifier les baies, la charpente et la toiture de l´édifice. Une maîtrise de la densification de la parcelle permettrait de protéger les volumes architecturaux.

Parties constituantes non étudiéesbief de dérivation, moulin, maison, barrage, remise, bassin
Dénominationsscierie
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Thorens-Glières
Hydrographiesla), Fier Supérieur Conche
AdresseCommune : Évires
Lieu-dit : chez Daudet
Adresse : route de
La Glacière
Cadastre : 0C 6 2, 454, 348, 350, 349, 351, 352, 354

Etude en cours.

Remploi
Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1882, daté par source

Le ruisseau de la Conche prend sa source dans la commune d´Evires et traverse d´ouest en est un plateau agricole avant d´arriver à la scierie. Ici la molasse laisse apparaître la roche dure qui permet l´établissement du barrage qui retenait les eaux des deux étangs en rive droite. Les ruisseaux de l´Allemand et du Villaret alimentaient les deux étangs asséchés de la scierie avant de rejoindre le ruisseau de la Conche. Situé en devant de parcelle, en bordure de la voie routière, le bâtiment principal en plan en L comprend deux corps de bâtiments solidement attachés à la falaise. Réalisé entièrement en pierre de taille, ces deux bâtiments ont été enduits et comportent certaines inscriptions sur le mur pignon sud du moulin reconverti en café au début du XXème siècle. On accède directement à la façade antérieure est du moulin par une coursive, est protégée par un garde corps en fer forgé qui dessert les deux portes d´entrée. Il est composé d´un sous-sol, d´un rez-de-chaussée d´un étage et d´un étage sous combles, la façade est protégée par un toit à deux pans débordants. Certaines encoches dans le mur témoignent de l´emplacement des anciennes roues. Côté route, le mur pignon protégé par un toit en croupe débordant reste adossé à un second corps de bâtiments qui déploie ses travées le long de l´axe Est-Ouest. Deux portes cochères assuraient le transit du bois dans cet ancien entrepôt. Les fondations du bâtiment du moulin soutiennent une plate-forme qui forme la cour intérieure. Disposés de part et d´autre de la parcelle, ces édifices ménagent une cour centrale où se trouve l´ancienne maison du meunier au centre. De plan carré, ce bâtiment protégé par un toit à deux pans débordant comporte plusieurs travées, si le rez-de-chaussée donne directement sur la cour, le sous sol ouvre sur le second promontoire situé en contre bas contigu à la chute d´eau, un hangar avec palissades en bois se trouve dans cette second terrasse. Dans le prolongement de la maison et ouvrant directement sur la cour supérieure, les bâtiments des hangars et garages de facture plus récente traduisent que l´activité de la scierie perdurait malgré la reconversion en café. Adossé au mur goutte du garage et au mur pignon de la maison, un préau donne accès aux deux étangs côté jardin.

Mursmeulière
pierre
bois
béton
enduit
Toittuile plate, tuile mécanique, ardoise
Plansplan régulier
Étages3 étages carrés, sous-sol
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
croupe
demi-croupe
Énergiesénergie hydraulique
Jardinsbois de jardin
États conservationsdésaffecté

La scierie se trouve à proximité d'un EBS dans une zone NC à côté d'une zone ND. L´établissement d´un petit pôle multimodal avec la voie ferrée et la route départementale, d´infrastructures préformantes comme la glacière à la fin du XIXème siècle ont complètement bouleversé les habitudes de ce petit bourg constitué essentiellement des parties constituantes du moulin. La scierie est rapidement devenue un point de passage important, profitant de l´afflux des voyageurs avec l´établissement de la gare à cet endroit. En 2010, le solide bâtiment de la scierie constitue encore un point de repère important dans le paysage agraire de cette partie nord de la commune d´Evires. Une zone pavillonnaire commence à se greffer à l´ancien bourg.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Haute-Savoie : 3P3/4548, Tableau d´assemblage des matrices cadastrales de la commune d´Evires. 1913

  • AD Haute-Savoie : 3P3/4553, Section C du Cadastre de la commune d´Evires Chez Marmiton. 1913

Bibliographie
  • HERMANN, Marie Thérèse, La Savoie traditionnelle. 2006. p. 88

    197 p.
  • HERMANN, Marie-Thérèse, Le Genevois d´autrefois.2003, p.7

    163 p.
  • LOVIE, Jacques, Savoie : écologie, économie, art, littérature, histoire, traditions. 1978. p.146

    365 p.
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Mahfoudi Samir