Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin de la Culaz dit Etablissement Romand

Dossier IA74000983 inclus dans Paysage du bassin-versant du Fier réalisé en 2010

Fiche

Ce moulin est intégré dans un chapelet d'artifices qui jalonnent les deux rives de la Fillière des communes de Thorens-les-Glières à Annecy-le-Vieux. Dans la commune de Charvonnex pas moins de cinq moulins se succèdent créant au fil des années un véritable tissu artisanal.

Parties constituantes non étudiéesmoulin
Dénominationsmoulin
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Thorens-Glières
Hydrographiesla), Fier Supérieur Fillière
AdresseCommune : Charvonnex
Lieu-dit : la Culaz
Adresse : 1066 route d'
Annecy
Cadastre : AD 7 5

Déjà propriétaire d´un moulin au lieu de la Pallaz situé plus en amont, la famille Romand décide dès 1871 de construire un second moulin. En effet, une crue importante déplace le battoir à chanvre de Jacques Romand qui se trouvait en haut des ses moulins au lieu dit de la Pallaz/la Pelle pour remplacer cette construction, le meunier décident d´ériger un nouvel ensemble au lieu des Aimes. A cette époque, Jacques Romand place quatre roues hydrauliques destinées à faire mouvoir trois paires de meules pour son nouveau moulin à grain et sa scierie qu´il construit dans ce bâtiment. En 1886, c´est son neveu Etienne Romand fils de son frère Joseph qui prend la succession de l´établissement. En 1947, l´usine se modernise, René Romand fait installer une turbine pour alimenter le bâtiment reconverti en logement et décède en 1982.

Remploi
Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates1872, daté par source
Auteur(s)Auteur : Romand Jacques ingénieur attribution par source

Construit en 1872, le moulin du lieu de la Culaz, se trouve à 121 mètres du moulin de la Pelle situé plus en amont et à 131 mètres du moulin des Aimes situer plus en aval. Les roues de l´édifice tournaient grâce à un bief qui alimentait successivement le moulin des Tavernettes, le moulin de la Pelle, ce moulin et le moulin des Aimes avant de se jeter dans le torrent de la Fillière. Seule l´enveloppe bâtie peut témoigner de l´ancienne activité du moulin. De plan carré, contigu à la route départementale dont il supporte une partie du terrassement, l´édifice dispose de dimensions importantes. Le bâtiment reconverti en maison d´habitation se compose d´un sous sol, d´en rez- de chaussée, d´un étage et d´un étage sous comble, le tout protégé par un toit à quatre pans débordant avec croupe. On accède directement au mur pignon Ouest par la route départementale, il se compose deux travées centrales encadrées par deux portes, cette façade laisse entrevoir les contreforts du moulin solidement accrochés à la terrasse de l´axe Nord-Sud. En contrebas, la maison reste entourée par un jardin privatif. On accède à la façade antérieure Sud par le chemin du moulin. Une balustrade et plusieurs baies ménagent plusieurs ouvertures à la place des ancrages des anciennes roues. Le bâti a subi plusieurs transformations successives, ainsi des balcons avec balustrades, des baies apportent la lumière aux habitations. Les propriétaires ont ajouté des auvents à la toiture. Le mur Pignon Est s´appuie sur une nouvelle extension en appentis servant de garage et de remise. Dans l´axe de l´ancien aqueduc, une dépendance de plan carré avec toit à deux pans servait de point de contrôle des roues situées juste en face sur la façade antérieure sud. L´enduit actuel ne laisse pas percevoir l´appareillage en pierre de taille des murs.

Murspierre
bois
béton
enduit
Toittuile mécanique
Plansplan régulier
Étages3 étages carrés, sous-sol
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
demi-croupe
Énergiesénergie hydraulique
Jardinsarbre isolé
État de conservationremanié

Le moulin a été transformé en maison d'habitation et se trouve en zone UB.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Haute-Savoie :10 FS 303, Demande en autorisation de l'établissement d'un moulin. 1825-1846

  • AD Haute-Savoie : 6 S 40. Règlement d'eau sur le torrent de la Fillière de 4 moulins à farine, d'un battoir à chanvre et d'une scierie de M. Romand Jospeh. 1872

  • AD Haute-Savoie : 6 S 40. Règlement de prise d'eau du moulin de M.Romand Jacques sur le torrent de la Fillière. 1876

  • AD Haute-Savoie : 6 S 226, Demande de réglementation de l'usine. 1877

  • AD Haute-Savoie : 6 S 40, Règlement d'eau autorisant M. Romand Jacques à établir des moulins à grains et une scierie sur le bord de Fillière lieu dit aux Moillex. 1878

  • AD Haute-Savoie : 6 S 226, Demande en autorisation pour la construction d'une dérivation, à l'administration pose un repère fixant la hauteur du barrage alimentant le bief de l'usine. 1880

  • AD Haute-Savoie : 6 S 40, Demande d'autorisation de construire une digue sur le Torrent de la Fillière au lieu dit à la Fely pour servir au fonctionnement des moulins et scieries des frères Romand. 1886

Bibliographie
  • Haute-Savoie. Société d´histoire et d´archéologie. Mémoires et documents. Volume 5-6. 1861, p.15

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Mahfoudi Samir