Logo ={0} - Retour à l'accueil

Porte du grand dôme de l'hôtel-Dieu de Lyon

Dossier IM69001451 réalisé en 2010

Fiche

Voir

DESCRIPTION DE LA PORTE DU GRAND DÔME DE L'HÔTEL-DIEU DE LYON

Le portail du grand dôme ouvre sur le quai Jules-Courmont. Il est fermé par une porte bâtarde en noyer peint (fig. 2). Les vantaux sont composés de tables pleines dans la partie inférieure et vitrées dans la partie supérieure. Les parties vitrées sont protégées à l´extérieur par des grilles en losange dont les croisillons sont masqués à l´extérieur par des motifs ; elles se ferment par un système de crémone, repercée d´un cœur.

Le tympan de menuiserie est ouvert par une baie rectangulaire oblongue vitrée, protégée à l´extérieur par une grille en losange. Il est maintenu par des ferrures en équerre.

La porte est confortée par des ferrures en équerre prolongées par des pentures en S, à la tête ornée de fleurs de lys repercées. Les gonds du milieu sont également maintenus par des pentures en S (fig. 2).

Dimensions de la ferrure inférieure : la = 171 cm. Dimensions de la penture : h = 156,5 cm. H du gond = 29 cm ; h du motif en fleur de lys = 23 cm, la = 22,5 cm.

Dimensions de la penture du milieu : h = 100 ; la jusqu´au gond = 34,5 cm.

Le système de fermeture est quadruple : une double serrure, une targette en dessous sur le battant de gauche, une crémone à tige verticale sur le battant de droite, un loquet en haut de la porte.

La double serrure est rectangulaire à angles abattus en talon renversé ; elle est maintenue sur le battant par des attaches chantournées et repercées. C´est une serrure à trois points avec un système de targette par-dessous (fig. 3).

Dimensions d´une serrure ; h = 41,3 cm ; la = 23 cm ; épaisseur = 7,5 cm.

La crémone du battant de droite, repercée en fleur de lis, se bloque par une serrure plate placée en dessous, la tige passant dans un crochet rectangulaire. La tige est maintenue dans des bagues à moulures cordées.

Dimensions de la crémone : h = 25,5 cm ; la tige comprise = 44,5 cm ; épaisseur = 12 cm ; d. du bouton = 10,3 cm.

Dimensions des ferrures de maintien de la tige chantournées et repercées : h= 44 cm ; la = 18,7 cm.

La targette inférieure est également maintenue par des ferrures chantournées repercées (fig. 4).

Dimensions : h des ferrures de maintien = 81 cm ; la de la targette = 31 cm ; épaisseur = 14 cm ; d. du bouton = 11 cm.

L´ébrasement intérieur du portail est retaillé pour recevoir l´ouverture du portail, et des cavités y sont creusées pour permettre le rangement des serrures et des boutons de la targette et de la poignée de la crémone (fig. 5).

Dénominationsporte
AppellationsPorte du grand dôme de l'hôtel-Dieu de Lyon
Aire d'étude et cantonLyon Urgences
AdresseCommune : Lyon 2e
Adresse : quai Jules-Courmont
Emplacement dans l'édificeGrand dôme
quai Jules-Courmont

La menuiserie du portail du grand dôme est exécutée par le menuisier lyonnais Guillaume Depayre : prix-fait passé le 24 avril 1763, payé 1548 livres le 15 août 1764. La ferronnerie et la serrurerie de la porte sont réalisées par le serrurier lyonnais Martin Ray en 1764 pour 1550 livres. Les comptes de l'hôtel-Dieu mentionne un paiement à Marc Chabry pour la sculpture de l'imposte, sans doute les moulurations autour de la baie vitrée. Selon des renseignements oraux, la porte du grand dôme n'a pas été ouverte depuis l'entrée du général de Gaulle à l'hôtel-Dieu en septembre 1944.

Période(s)Principale : 3e quart 18e siècle
Dates1763
Nom historique du lieu d'exécutionÉdifice ou site : Rhône - Alpes, 69, Lyon
Auteur(s)Auteur : Depayre Guillaume menuisier
Auteur : Ray Martin serrurier
Auteur : Chabry Marc sculpteur

Le portail du grand dôme de l'hôtel-Dieu est fermé par une porte cochère surmontée d'un tympan de menuiserie. Les vantaux sont composés de tables pleines en partie inférieure et vitrées en partie supérieure ; le tympan est percé d'une baie oblongue vitrée. Les parties vitrées sont protégées par des grilles en losange dont les croisillons sont masqués à l´extérieur par des motifs de ferronnerie. Les panneaux sont confortés par des ferrures à équerre à tête ornée par des fleurs de lis repercées. Les gonds sont prolongés par des pentures en S. Les battants sont fermés par une double serrure, complétée par une crémone et une targette en partie inférieure. L'ensemble est orné de motifs découpés et repercés. Les ébrasements intérieurs sont recreusés pour permettre le placement des éléments saillants de la serrurerie. Les gonds sont maintenus par trois pentures chantournées et repercées. Les pentures du haut et du bas se retournent le long des traverses, et se terminent, à chaque extrémité par un motif de fleur de lis repercé. Dms de la penture inférieure : h = 156,5 ; la (jusqu´au gond) = 39 ; la (de la penture de retour) = 171 ; h du gond = 29 ; h du motif en fleur de lis = 23 ; la = 22,5 Dms de la penture du milieu : h = 100 ; la (jusqu´au gond) = 34,5 Le système de fermeture est quadruple : une double serrure, une targette en dessous sur le battant de gauche, une espagnolette à tige verticale sur le battant de droite, un loquet en haut de la porte. La double serrure est rectangulaire à angles abattus en talon renversé ; elle est maintenue sur le battant par des attaches chantournées et repercées. C´est une serrure à trois points avec un système de targette par dessous. Dms d´une serrure ; h = 41,3 ; la = 23 ; épaisseur = 7,5. L´espagnolette du battant de droite, repercée en fleur de lis, se bloque par une serrure plate placée en dessous, la tige passant dans un crochet rectangulaire. La tige est maintenue dans des bagues à moulures cordées. Dms de l´espagnolette : h = 25,5 ; la tige comprise = 44,5 ; épaisseur = 12 ; d. du bouton = 10,3 Dms des ferrures de maintien de la tige chantourné et repercé : h= 44 ; la = 18,7. La targette inférieure est également maintenue par des ferrures chantournées repercées. Dms : h des ferrures de maintien = 81 ; la de la targette = 31 ; épaisseur = 14 ; d du bouton = 11.

Catégoriesmenuiserie, ferronnerie
Matériauxnoyer, taillé, mouluré grand cadre, peint
fer, fondu, découpé, percé
Précision dimensions

Largeur de la porte : la = 440

États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété d'une personne morale
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsclassé MH, 2011/11/22

Annexes

  • 1763, 24 avril. Bail à prix fait pour la grande porte de l´Hôtel Dieu passé à Guillaume Depayre, maître menuisier de Lyon, par le recteur Jacques Lambert

    1763, 24 avril. Bail à prix fait pour la grande porte de l´Hôtel Dieu passé à Guillaume Depayre, maître menuisier de Lyon, par le recteur Jacques Lambert (AC Lyon. B HD 85).

    ... Ledit Depayre se charge et prend à prix fait la construction de la porte en menuiserie de l´entrée principale du dôme dudit l´Hôtel Dieu du côté du quay, laquelle sera en bon bois de noyer bien sec et qui n´aura pas moins de sept à huit ans de sciage, bien net, sain, sans flache, piqueure, vermouleure, pourriture, gélissure, neud vicieux, ni autre défectuosité. Laquelle porte sera à deux vantaux à imposte et attique au-dessus, le tout bien travaillé suivant et conformément aux mesures, desseins tant d´élévation que de coupe, montante et transversale qui lui seront donné après avoir été cachetés et paraphés comme cy contre...

    Moyennant le prix de 1388 livres...

    [Au dos de l´acte] « Concernant la grande porte en menuiserie par de Payre, y joints les reçus de Chabry pour payement de la sculpture sur l´imposte »

  • 1764, juillet. Etat des ouvrages en menuiserie faits et fournis par Guilliaumet de Payre, maître menuisier à Lyon

    1764, juillet. Etat des ouvrages en menuiserie faits et fournis par Guilliaumet de Payre, maître menuisier à Lyon (AC Lyon. B HD 85).

    ... Avoir fait et fourny la grande porte du cotée du Ronnes au desous du domes en fort bois de noyer avec ses batans grand cadre, panes, impostes et atique, corniche, ravallement, bossage, préparéz pour recevoir les sculptures, et générallement tout ce qu´il est nécessaire pour la parfection de la menuzerie de la ditte porte.

    Comme aussi avoir fait plusieurs panot ou cherche pour modeler le tout dans la ditte porte...

  • 1764. Devis des ferrures pour le grand portail du dôme de l´Hôtel-Dieu

    1764. Devis des ferrures pour le grand portail du dôme de l´Hôtel-Dieu (AC Lyon. B HD 85).

    ... Pour arrêté la corniche en dehors deux ape coudée et à plombé de fer plat, deux gros cloux pour les arresté, quatre cloux à vis de cinq pouces de long chaqu´un, deux grande ape à pommelle et à es, pour arretté le dormant et équaire de huits pieds de long chacune, vingt quatre cloux à grosse teste pour les arreste.

    Arimé l´imposte d´une bande de fert mey plat d´un pouce d´epaisseur et deux pouces et demy de largeur, de long treize pieds, cintrée et emmanchée à queue d´aronde par le mellieu, et jumelle et quatre boullon à vis à tête quarrée.

    Pour le reste avoir entaillée la ditte armure de son epaisseur dans le bois, une espagniollette de quatorze pieds six pouce de long, garnie de quatre enbasse à moulure, quatre lacets godronné garnis de leur platine vuide en ornemant et moulure, la ditte espagniollette faisant fermé son verroux par le bas avec un vis sans fin garnie de sa plattine vuide en ornemant et moulure ; une gâche et crampon pour fermé la ditte espagnollette, vingt six cloux à vis pour arretté les ditte platinne ; une pogniée vuidée à jour, garnie de son fleuron et boutton ; une serrure chantournée, la clef portant son esse à la tige ; six gons à repos plombés de neuf pouce de prise, les dit gons portant leur boutton dessus et dessous.

    Fait quatre pantulles à pommelle et à esse et à equaire, de neuf pieds sept pouces de long compris le retour d´équaire, les dittes pantulle vuidé à jour par les bouts, portant leurs liens à cordon ; deux fortes pommelle portant leur collet quarrée et chantournée, septante quatre cloux à tête quarée de quatre pouce et demy chacun, les dits clous entaillé et leur épaisseur dans le bois, plus septante quatre cloux à teste platte pour arretté la ditte ferrure, treize rozette pour mettre sous les clous à vis de parquet, un fort verroux à boutton montée sur platinne d´un pied onze pouce d´hauteur, vuide en ornemant et moulure, garnie de sa gache à patte, un fort boutton en moulure et godronné et sizellée, garni de sa rozette en ornemant, et écroux et contre rozette,

    Le tout vallant ensemble 1200#

    Plus fait et fournie une serrure de dix huit pouces de long, sur huit pouces et demy de large. La ditte serrure à esse portant son canon tournant et la clef à esse. La tige de la clef formant une croix, faisant fermée un palle fourchu à deux tours ; et un bec de cane dans la ditte serrure garnie de son boutton fermant à demy tour ; la croison de la ditte serrure chantournée, portant ses équeutiers à patte vuide en ornemant et moulure. La gâche de la ditte serrure formant les même ornemant que la serrure

    Pour ce ... 350 livres...

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Lyon. B HD 85. 1763, 24 avril. Bail à prix fait pour la grande porte de l´Hôtel-Dieu passé à Guillaume Depayre, maître menuisier de Lyon, par le recteur Jacques Lambert ; 1764, juillet. Etat des ouvrages en menuiserie faits et fournis par Guilliaumet de Payre, maître menuisier à Lyon ; 1764. Devis des ferrures pour le grand portail du dôme de l´Hôtel-Dieu ; 1764, 28 novembre. Quittance donnée par Martin Ray.

    AC Lyon : B HD 85
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Chalabi Maryannick - Belle Véronique